AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I'm just a weirdo with no name. [PV Discorde]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: I'm just a weirdo with no name. [PV Discorde]   Mer 9 Avr - 0:23

Morticia chercher un peu de silence pour essayait de réfléchir un peu au derniers événements. Elle quitta la salle commune des Serpentard, trop bruyante à son goût et fila direction les cachots. Elle était quasiment sure que personne ne viendrait la déranger avec l'éternel question: "Est-ce vrai que tu est la soeur de Morgan?". Cela dit ça ne la déranger pas plus que ça, ce garçon elle ne le connaissait absolument pas et quelque chose au fond d'elle lui disait que c'était bien mieux ainsi.
Elle avait quelques fois des pensées un peu obscures envers le jeune homme, mais ne saisissait pas souvent pourquoi. Elle aurait voulu le rencontrer lui cracher toute sa colère, mais pour le moment elle en était simplement incapable.

Elle longea les murs qui menait aux cachots et toucha les pierres froide et moite, elle laissa glisser ses longs doigts sur la toute la longueur du mur, une sensation étrange l'envahit.
Morticia avait parlé avec deux vert&argent ce matin là, pour une fois qu'on ne la prenne pas pour une folle qui venait de débarquer. Malgré sa sensation d'étouffement dans sa maison elle se détendait de jours en jours.
Un jeune Gryffondor avait tenter un affrontement avec la jeune fille... il c'était retrouver immédiatement à l'infirmerie. Histoire que tout le monde sache bien de quoi était capable la jeune Livanarth, Morticia aimer faire peur, elle prenait un malin plaisir a faire souffrir ceux qui chercher les ennuis avec elle.
C'était tout naturel chez elle, elle était sadique et elle le savait parfaitement. Le fait que quelqu'un puisse la respecter après un tel geste la faisait sourire, mais un sourire qui tordait son visage comme si elle souffrait. Ses grands yeux devenaient de plus en plus petit et il devenait noir, elle était menaçante. Voila menaçante, cependant elle avait un bon fond... Du moins une seule personne jusqu'a maintenant l'avait découvert.
La jeune fille s'assit dans le couloirs contre un mur, se laissant glisser contre les pierre froides elle laissa échapper un soupir d'apaisement. Elle sortit sa baguette de sa cape et l'observa un instant.


*Je n'arrive pas à croire que tu est pus faire ça...*.

Elle repensa un instant au regard apeuré du rouge&or qui l'avait défié et émit un petit rire sarcastique.
Ouvrant son sac elle farfouilla à l'intérieur à la recherche d'un parchemin et d'une plume. La jeune fille éprouva un besoin intense de coucher sur papier ses pensées morbide qui lui tiraillé l'estomac depuis quelque temps.
Un bruit se fit entendre, il venait du début du couloir, elle se releva lentement et saisi sa baguette "au cas ou".


*Si ce n'est qu'un prof je suis mal barrée*
Revenir en haut Aller en bas
Discorde Van Silverwood

avatar

Féminin Nombre de messages : 148
Age : 29
Année d'Etude : 6ème année
Maison : Slytherin
Baguette Magique : Bois de Charmes, 30,3 cm, Ventricule de Dragon entouré d'un crin de Licorne. Mélange nocif...
Date d'inscription : 30/01/2008

Feuille de personnage
Citation: Ces plaisirs violents ont des fins violentes; dans leurs excès ils meurent tels la poudre et le feu, que leur baiser consumme.
Ascendance: Sang Pur
Relations:

MessageSujet: Re: I'm just a weirdo with no name. [PV Discorde]   Ven 18 Avr - 20:06

Il y avait une nouvelle dans la maison des Verts&Argents, comme chaque année insinuerez-vous, eh bien non. Celle ci arrivait directement en cinquième année, une exception assez rare, et depuis que Discorde était dans cette école, c’était bien la première fois que cela arrivait. Mais passons. Elle avait directement atterrie à Serpentard, la maison de notre muette. Mais ce n’était pas ce qui l’avait intrigué, c’était son nom : Livanarth. Comme son amant. Faisaient-ils partis de la même famille ? Ils avaient les mêmes yeux… C’en était très intriguant, mais elle n’avait pas fait comme tout le monde, elle n’était pas encore allée la voir pour aller le lui demander, et sans doute ne le ferait elle jamais, après tout, ce n’était pas vraiment ses affaires, mais plutôt celles de Morgan. Et pourtant, elle n’ignorait pas que certains élèves ne pouvant plus supporter le Gryffondor ne s’étaient pas gênés pour aller la voir, sans doute pour de un : savoir si elle faisait partie de sa famille, de deux : savoir si elle le détestait, et de trois : savoir si elle voulait les aider à se venger… Bah… La vengeance… Fruit de rien du tout… Elle nous anime, nous rend mauvais, et au final, nous détruit. Discorde avait voulu une fois se venger de Morgan, et avait trouvé dès le départ l’amour. L’amour pour le Gryffondor, ce qu’elle n’espérait pas auparavant. Aujourd’hui, elle n’était pas malheureuse, bien au contraire, puisqu’elle était aimée en retour de ce dernier, et chaque jour, cet amour grandissait, encore et toujours… Que demander de plus ?
Passons. La salle commune était plutôt bruyante en cette fin de journée, il n’était que 17 heures passées que déjà tous les élèves soit travaillaient, soit cancanaient. Mais surtout parlaient… Il y avait toujours à dire, à critiquer, à comploter. Chose à laquelle la jeune fille prenait rarement part, et d’ailleurs, pour l’heure, la demoiselle lisait un roman illustré du célèbre Sully Flestern, écrivain sorcier qui savait rendre ses écrits intéressant, qui était aussi capable d’illustrer au bon moment certains passages. Discorde possédait tous les livres de cet homme dans sa bibliothèque personnelle, autant dire qu’elle suivait vraiment toutes ses œuvres…Mais ce soir, le boucan était tel que la jolie Bulgare ne parvenait pas à lire convenablement. La peste soit de tous ses bavards ! Enfin, heureusement qu’elle avait ses devoirs à l’avance, au moins, elle n’était pas ennuyée contrairement à d’autres… Finalement, la brune aux yeux azurs se leva de son fauteuil, laissant son livre sur la petite table basse, alors qu’elle commençait à quitter les lieux… Sauf que son chemin rencontra Edouard Harper, un camarade de Septième année, aussi intelligent que rusé, petit aristocrate qui, comme tous les autres jeunes hommes, aimait se jouer du cœur des filles…Ce dernier la retint par le poignet, alors qu’elle passait près de lui. Arrêtée, Discorde baissa son regard bleu sur celui qui était affalé sur un fauteuil, tel un souverain, et qui la maintenait prisonnière.


« Discorde… Je n’ai pas eu le plaisir d’obtenir une réponse à ma jolie petite missive de ce matin. »

Oh… Le petit message… Discorde l’avait toujours dans sa poche. Elle l’avait lue, certes, mais n’y avait guère prêté attention, comme à son habitude. C’était la première fois qu’il lui écrivait, mais le contenu était le même que pour tous les autres. Discorde était convoitée, mais inaccessible, c’en devenait frustrant pour certains… Et dans un autre sens, elle appartenait au Gryffondor de la même année qu’Edouard. Mais l’avouer… Elle ne le pouvait, aussi restait elle, aux yeux de tous, la jolie prude inabordable. Extirpant le morceau de parchemin de sa poche, elle le lui présenta, un sourire en coin, puis, le lui jetant sur le torse, elle sortit en même temps sa baguette, écrivant dans les airs ce qu’elle pensait à cet instant.

« Tu parles de ceci ? Et quelle réponse attends tu Edouard ? La même que pour tous les autres ? A ta guise… Dans tes R.E.V.E.S »

Voilà qui était dit, dégageant son poignet de la main qui la tenait prisonnière, elle amorça quelques pas avant que finalement, il ne la rattrape, au grand désarroi de la jeune fille. Ne pouvait-il donc pas la laisser en paix ? De nouveau, son poignet fut prisonnier de la main dure et rêche du Serpentard. Se retournant encore une fois, elle dût, cette fois, lever le regard, puisqu’il faisait bien une taille de plus qu’elle. Quand on détaillait le jeune homme, on ne doutait pas un instant de sa réputation auprès de ces demoiselles : grand, blond, assez musclé, il portait les cheveux longs, réunis en une queue de cheval. Il portait souvent une barbe naissante, et ses yeux, d’un bleu profond, vous détaillaient, voir vous déshabillaient. La voix suave, il se plaisait à murmurer des paroles douces à l’oreille des jeunes filles, les faisant rougir, frissonner, et j’en passe. Oui, Edouard était l’un des plus beaux jeunes hommes de la Maison de Serpentard, et il avait de quoi s’en vanter… Sauf qu’il ne trouvait pas de grâce aux yeux de la jeune Bulgare. Exaspérant n’est ce pas ?

« Vas-tu donc rester toute ta vie prude Discorde Van Silverwood ? Je peux t’apporter tout ce que tu veux tu sais, il te suffit d’un mot. »
« Tout ce que je veux ? J’en doute Edouard. Maintenant lâche moi !

Lui rétorqua t’elle à l’aide de sa baguette, son seul moyen de communication. Violemment, elle lui retira encore une fois son poignet avant de s’enfuir en courant cette fois. Hors de question qu’il la rattrape nom d’un Botruc ! Sortant de la Salle Commune, elle s’engouffra dans les Cachots, encore une fois, poursuivie. Ce devait être un cauchemar… Elle parvenait tout juste au début d’un couloir des cachots –celui où se trouvait Morticia- quand une voix masculine criait derrière elle, celle du fils Harper.

« Un jour, tu m’appartiendras Discorde ! J’en fais le serment ! »

Bah voyons… Elle ne s’arrêta pas de courir, jusqu’à ce qu’elle parvienne à une silhouette au sol. Jetant un rapide coup d’œil, Discorde finit par ralentir son allure, jusqu’à arriver devant la jeune fille qui n’était autre que la nouvelle… Charmante surprise. Posant son index sur ses propres lèvres, Discorde lui intima ainsi la demande de ne rien dire pour le moment. Elle avait toujours sa baguette en main, au cas où, mais elle espérait sincèrement que cette Livanarth ne serait pas stupide au point de signaler la présence de la Bulgare. Ne manquerait plus que ça… Elle attendit un moment, jusqu’à ce que le silence se fasse totalement, après qu’elle ait entendue le mot de passe de l’accès à leur Salle Commune. Relâchant son souffle, Discorde ne put que se détendre. Tranquille, jusqu’à ce qu’elle revienne dans la salle… Ce qui n’était pas pour le moment… Reportant son regard sur l’autre Serpentarde, Discorde lui accorda un signe de tête en guise de remerciement. [/i]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
I'm just a weirdo with no name. [PV Discorde]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Heaven ◇ Hey weirdo, stop talking please; you're making my head hurt
» "I'm a creep I'm a weirdo what the hell am I doing here I don't belong here" ? Creepy Girl
» Byun Chae Rin ? Fluorescent Weirdo
» [TERMINÉ] Discorde. Nocturne. Mickey. [Eris]
» Brise de Discorde ? Solitaire [RESERVE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Contre-Attaque :: l JDR__* Château : Cachots et Sous-sols :: LES CACHOTS-
Sauter vers: