AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Postes Vacants Proposés par les Membres [Reste 4/6]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Raven H.Silverstein
Administrateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 317
Age : 26
Année d'Etude : 6eme Année
Maison : Serdaigle
Baguette Magique : Bois de Roseau, 25,7 cm, contenant un unique crin de queue de licorne femelle, flexible et rapide.
Date d'inscription : 15/01/2008

Feuille de personnage
Citation: If I gotta sin to see him again then I'm gonna lie and lie and lie.
Ascendance: Sang Pur
Relations:

MessageSujet: Postes Vacants Proposés par les Membres [Reste 4/6]   Mer 30 Jan - 15:34

Les membres qui souhaitent proposer eux aussi des personnages, doivent l'envoyer à l'un des administrateurs par Message Privé =) Les postes vacants doivent être pour la plupart développé, mais vous n'avez en aucun droit de les modifier, sauf si vous demandez l'autorisation à l'auteur du Personnage =)

----

Poste Vacant proposé par Eloïse Migden [Voir avec elle pour plus de détail =)]


[Heath Ledger]

[PRIS]

Nom(s): Lloyd
Prénom(s): Andrew John Galahad
Âge: 16 ans et des poussières
Date de Naissance: le 20 Juillet
Lieu de Naissance: Sainte Mangouste , Londres
Ascendance: Sang Pur
Nationalité: Anglaise
Quelle année d'étude: 6 ème année

Qualités:
Erudit > Le moins que l'on puisse dire en ce qui concerne ce jeune homme, c'est qu'il adore apprendre, il apprecie de se perdre dans des ouvrages de plusieurs centaines de pages et qui ont au moins le double de son age si ce n'est plus. Plus le livre sent la poussière, mieux c'est. Il a attrappé ce virus avec son oncle, lorsqu'il était chez lui pour parfaire son éducation jusqu'a son entrée a Poudlard.
Drole > Mais bien qu'il soit devenu serieux, enfin, un peu plus serieux avec l'age, cela ne l'empeche pas de s'amuser, de faire des blagues et de reussir ces dernières. Andrew a en effet un sens de l'humour hors du commun, et il trouve toujours les mots qu'il faut pour faire rire et détendre l'atmosphère.
Travailleur > Andrew ne fait jamais les choses a moitié, quand il se lance dans quelque chose, il doit le faire a fond, il fonctionne ainsi, il ne pourrait pas faire le juste necessaire, car il a envie de faire son petit bonhomme de chemin et donne tout ce qu'il peut pour reussir, il sait ce qu'il veut et comment l'obtenir apres tout, et il ne voit pas pourquoi il se generait.
Protecteur > Cet adjectif pourrait également entrer dans les defauts, car il l'est parfois a l'excès. Quant il apprecie quelqu'un, il ne peut s'empecher de vouloir le surproteger, et cela va de soi avec Eloise, ils on grandit ensemble après tout.
Raisonnable > Ce jeune homme est la sagesse incarnée, ou presque, il est fcertes un adolescent, mais il est tellement mature pour son age, chose qui est rare.

Defauts:
A première vue, il ne semblerait pas que ce jeune homme si tranquil en ait, et portant...
Gourmandise > En effet, la nourriture et tout ce qui est sucré est son petit faible. Attention, il est trop raisonnable pour se goinfrer a l'exces. Mais cela ne l'empeche pas pour autant de se lever en pleine nuit et de se glisser dans les cuisines quand il n'a pas fait sa petite reserve avant...
Curiosité > Et oui, ce jeune homme est curieux, trop curieux peut etre, et il se peut que cela ne soit pas du gout de toute le monde, en effet, la tendance qu'il a a vouloir fourer son mignon petit nez partout a quelque chose d'agaçant. Et puis, la curiosité est un vilain defaut a ce qu'il parait.
Sensibilité > Et oui, ce jeune homme a un coeur en or, et il prend parfois les choses trop a coeur, ce qui fait que bien des choses peuvent le blesser, même s'il laisse paraitre le contraire, après tout, avoir une larme sur la joue ne fait pas tres masculin, surtout auprès de ses camarades du même sexe.

Physique:
Andrew est ce qu'on pourrait appeller un beau garçon, il est assez grand (dans les 1m80) et bien qu'il ne soit pas un modele en question de musculature, on va dire qu'il se défend. Car bien que ses bras peuvent paraitre un peu fluets pour les joueurs de Quidditch, il a les épaules larges. Ajoutez a cela un teint legerement halé, des cheveux chatains clairs virant sur le blonds qui sont legerement longs (lui donnant un air de rebel), et le tour est joué. Il a le physique du "surfer" a ce que disent les moldus, lui même ne sait pas de quoi il s'agit, mais bon. Il possede des yeux noisettes, et un sourire franc qui laisse paraitre des dents superbement blanches. Il est egalement fier de sa machoir, allez savoir pourquoi, peut etre parce qu'elle est bien prononcée et que cela le fait paraitre plus vieux, allez savoir...Sa plus grande fiereté ? Ses mains, il est vrai qu'elles sont magnifiques mais tout de même, des doigts longs, parfaits.

Histoire:
Andrew est né il y'a de cela un peu plus de seize ans, a l'hopital Sainte Mangouste, a Londres. il est le fils unique de Maria et Thomas Lloyd. Mais a-t-il souffert de solitude durant son enfance ? non, pas vraiment. et bien que ses parents travaillent tout deux a la Gazette du Sorcier, il avait toujours une présence avec lui. En effet, a peut pres un mois après sa naissance, vînt au monde la petite fille des meilleurs amis de ses parents, Eloise. Son enfance, il la passa a tyraniser la petite fille qu'il considerait comme sa petite soeur, après tout, làn'était il pas le role des grands frères ? Il l'avait entendu un fois, alors il s'appliquait a suivre les instructions a la lettre. Il passait d'ailleurs la plupart de son temps chez Eloise, qui était aussi sa voisine, après tout, la mère de celle-ci lui donnait quelques cours, pour apprendre a lire, a ecrire, le b-a-ba en somme. Maria (sa mère) et Rose (la mère d'eloise) voyaient cela sous un oeil different du sien a l'époque, elles les voyaient deja mariés avec des enfants, et s'il avait entendu parler de ce projet, il n'aurait éprouvé que du dégout, après tout, c'est dégoutant les bisous.
A l'age de six ans, il fut éloigné d'Eloise, a son plus grand regret, il fut envoyer a Londres, chez son oncle, pour parfaire son éducation comme disait son père. Et les jours qui précédaient son départ, il avait beau pleurer toutes les larmes de son corps pour le supplier de ne pas l'envoyer loin de Godric's Hollows, rien n'y fit. Attention, il ne montra rien a Eloïse, elle se serait moquée de lui, et puis c'était un garçon, et les garçons ne pleurent pas, il n'y a que les filles qui pleurent. Et comme il s'y attendait, Eloise pleura le jour de son départ, chose qui rendit les choses difficile pour andrew qui s'efforçait d'avoir l'air courageux et brave, surtout quand elle lui sauta au cou.
Mais ces années d'éloignement lui furent bénéfique, son oncle lui montra tellement de choses,d e grimoires, de potions, il y'avait tout dnas cette maison pour eveiller sa curiosité, et il y passa les années qui le séparaient de Poudlard. Il revenait a Godric's Hollows pour les vacances, et il parlait alors pendant des heures avec Eloise, de ce qu'il avait apprit, des choses que possedait son oncle. Mais la dernière année, il ne revint pas chez lui, où seulement quelques jours qui lui permirent de se reposer.
Mais le jour de la rentrée approchait, et bien qu'il avait tout son necesaire, il était quelque peu nerveux, nerveux de ce qu'il allait pouvoir apprendre a Poudlard, tout ses secrets, ses cours, tout cela l'enchantait au plus haut point. Mais une autre surprise l'attendait, lorsqu'il revit Eloise, elle avait tellement changée, tellement grandit, et il sentit alors comme une étrange bete dnas son ventre, et elle ne le quitta pas jusqu'au moment où ils furent séparés par la répartition, il fut réparti en premier, chez les serdaigle, et elle chez les lions.

Liens Entre Divers Personnage: Eloise, ils se connaissent depuis l'enfance.
Maison souhaitée: Serdaigle.

_________________

Words create Lies
Pain can be Trusted


Dernière édition par Erwin O'Keefe le Mer 20 Fév - 17:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-ca.forum-actif.net/ceremonie-de-la-repartition-f
Raven H.Silverstein
Administrateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 317
Age : 26
Année d'Etude : 6eme Année
Maison : Serdaigle
Baguette Magique : Bois de Roseau, 25,7 cm, contenant un unique crin de queue de licorne femelle, flexible et rapide.
Date d'inscription : 15/01/2008

Feuille de personnage
Citation: If I gotta sin to see him again then I'm gonna lie and lie and lie.
Ascendance: Sang Pur
Relations:

MessageSujet: Re: Postes Vacants Proposés par les Membres [Reste 4/6]   Lun 4 Fév - 20:15



Poste Vacant proposé par Lyxie Littleton [Voir avec elle pour plus de détail =)]


[Jesse McCartney]

[LIBRE]

Nom(s): Lowell
Prénom(s): James Emmett
Âge: 16 ans
Date de Naissance : 14 Mai 1982
Lieu de Naissance : Canterburry
Ascendance: Sang Pur
Nationalité: Anglaise
Quelle année d'étude: 6e année

Caractère
James a toujours été assez indépendant, mais ce n’est pas pour cela que c’est un solitaire. Il aime se savoir entourer, tout en sachant qu’il n’est pas étouffé non plus. D’ailleurs il est un peu étrange sur les bords, il peut vous sortir des phrases qui n’ont aucun rapport avec la conversation en cours, comme ça parce qu’il y a pensé, tout simplement. Il est assez déconcertant. Mais il est près à beaucoup de sacrifice pour ses amis, ainsi que pour tous ses proches. Il est même près à sacrifier son indépendance, l’une des choses à laquelle il tient le plus si il voit qu’un de ces amis est en difficulté. Il déteste voir des personnes tristes. Il a une tendance à toujours vouloir voir la vie en rose. Sans trop se poser de questions, imaginant un avenir tout aussi rose plutôt que de penser qu’il existe une part de sombre chacun des individus présents. De plus il n’est pas toujours enthousiaste, quand il lui arrive de faire lui aussi des coup de blues, ça peut durer quelques temps. Il est du genre têtu, et qui sort de son monde construit autour de sa blues attitude que lors ce qu’il voit qu’il se passe des choses importantes dehors. Et si lors d’un de ses périodes, un de ses amis est mal, il en sortira rapidement, juste le temps de le consoler, et puis il y retournera. Cette attitude reste jusqu’à qu’il est trouver une solution à son problème. Seuls quelques personnes peuvent l’aider à s’en sortir. Les personnes en qui il a le plus confiance. James n’est pas du genre très bosseur, mais il sait si mettre, et une fois de dans, et bien, il récolte tous les sésames. Ce n’est pas un idiot, loin de là, mais travailler n’est pas sa tasse de thé. Rester enfermé dans la bibliothèque à réviser ne lui plait pas trop. Surtout s’il y a grand soleil dehors, et qu’il pourrait jouer au quidditch, plutôt que de rester là, assis, à apprendre des lignes qu’il aura oubliées à la rentrée suivantes. James est un jeune homme assez dynamique, il n’aime pas rester en place, il est presque toujours en mouvement. Pour lui le sport est synonyme de bonne humeur, donc il en profite. Et comme vous l’aurez devinez, quand il est dans ces phases blues, et bien le sport et bougez n’a plus si grands intérêts à ses yeux. En général il est plutôt stable, s’il se lève de bonne humeur, s’il est de mauvaise humeur, et bien Ouille, il n’est vraiment pas, mais pas agréable dans ses cas là. James est un garçon qui ne se met pas en colère pour rien, bien que des personnes est une facilité incroyable à le faire sortir de ces gonds (la plupart du temps ce sproches), pour des inconnus, ou des simples connaissances, il est quasiment impossible de faire sortir james de sa froideur s’il y a un problème, ou de son impassibilité. James est un gentil garçon dans le fond, il essaye de faire face à la vie comme il peut. Il a beaucoup changer depuis quelques temps, et est un peu plus sombre car son ordinaire.

Physique
Physiquement, James est plutôt grand avec son mètre quatre-vingt-cinq, et musclé, grâce à l’entraînement de quidditch sûrement puisqu’il adore ce sport typiquement sorcier. Ses yeux sont bleu-vert, et exprime beaucoup de choses. La plupart du temps on peut lire ce qu’il pense de dans, du moins si on le connaît. Il possède un sourire colgate à faire tomber, bien que des personnes préfère son sourire en coin, tout dépend des goûts. Ses cheveux sont blonds, et en fonction des jours et de ces envies, il les laisse tomber ou il se les coiffe en pic avec du gel. Mais il passe très rarement beaucoup de temps dans la salle de bain. Pour son look, et bien il est rare de le voir avec son uniforme bien mit, avec la cravate serré, et la chemise attachée jusqu’en haut. Il est classe tout en restant cool. Une façon de s’habiller le représentant complètement, il n’aime pas qu’on le prenne pour ce qu’il n’est pas.

Histoire
James naquit un jour de printemps, le 14 Mai 1982. Ses parents furent ravi d’avoir un fils. Il devint aussitôt leur fierté. Nommé James Emmett Lowell, le deuxième prénom en honneur à son grand-père qui était un grand sorcier. James eut une enfance sortant de l’ordinaire. Il la passa entre cours de piano, et un précepteur qui tenait absolument à lui apprendre une multitude de langues étrangères. Il n’en retint que deux au finale, pour ne savoir qu’en parler bien qu’une. En sachant qu’a côté James suivit quelques années de cours chez les moldus, on peut dire que pour un enfant ce n’est déjà pas mal du tout. Bref, l’enfance de ce garçon fut bien rempli, après à savoir s’il était heureux, c’est une autre histoire. En réalité, il n’avait pas trop de temps de se poser de questions. Il enchaînait activité sur activité, pour faire de lui un gentleman selon sa mère. C’est peut-être de là dont vient cette non envie de travailler. James n’a pas eut réellement le temps de devenir capricieux, il ne pouvait rien vouloir, puisqu’il avait tout à porter de mains. D’ailleurs, il en a toujours l’habitude. Sa famille est soudée, il n’aurait jamais cru pouvoir avoir plus d’amour que ça. Et pourtant Poudlard changea tout. Son premier acte de magie fut réalisé lors de son anniversaire de ses cinq ans, quand il éteint toutes ces bougies en claquant des doigts. Au début personne n’y crut, jusqu'à ce que la maison se retrouve dans le noir complet car Monsieur James Lowell en ait marre de ne pas pouvoir manger son gâteau tant qu’on ralluma les bougies pour qu’ils les éteignent en claquant des doigts. Bref, c’est en Juillet 1992 qu’il reçut sa lettre d’admission à Poudlard, ce ne fut pas une réelle surprise. Après son 5e anniversaire, ses parents s’y attendaient. Sa première année se déroula sans ennui. Il rencontra son meilleur ami, et les cours l’ennuyaient un peu, mais rien de méchant. C’est en seconde année que tout commença. Quand il revit cette fille qu’il avait croisé juste avant la fin de l’année. C’est là que pour lui tout débuta, que ce tourbillon l’aspira. Au début, cette relation avec Lyxie était totalement platonique, mais rapidement, elle évolua. Ils parlaient de tous ensemble. Il ne savait pas pourquoi, mais il trouvait cette fille intéressante, différente des autres. Tout au long de cette seconde année, il lui parla de tout et de rien, se rapprochant de plus en plus d’elle. Et lors de l’été qui suivit, il remarqua une chose qui la marqua profondément. Cette fille lui manquait. C’était impensable pour lui. Et pourtant, tous les jours ils correspondaient. La troisième année fut pour lui une étape décisive dans sa relation avec Lyxie. Son meilleur ami commençait à réellement comprendre ce qui se passait entre lui et cette fille, et essayait d’ouvrir les yeux à James mais impossible.
Mais alors que l’été approchait, et que James ne passait plus un jour sans la voir, la séparation lui apparaissait comme une déchirure. Ensemble, ils parlèrent de tout, de leurs doutes sur la véracité des dires d’Harry Potter et Dumbledore, de la mort de Cédric, du tournoi… Cet été, il sût pourquoi sa relation avec Lyxie était ainsi. Il l’aimait. Mais pas comme un adolescent aime sa petite amie. Il l’aimait comme les grands. Cette révélation lui fit peur. Mais toutes ses appréhensions disparurent quand il la vit à sa rentrée de la 4e année. Mais il avait du mal à admettre que son meilleur ami est raison. C’est au milieu de cette année qu’il prit son courage à deux mains pour commencer à sortir avec Lyxie. Et tout se passa pour le mieux. Seules les vacances restaient dures à supporter quand ils étaient loin de l’un de l’autre. En cinquième année il eut ses buses assez facilement selon lui. Sûrement grâce à elle qui bossait tant.
Mais son monde s’écroula ce premier septembre 1997. Ce jour, où dans le train, ils eurent la dispute la plus violente qu’ils aient jamais eut. Là, où les mots sortaient tous seuls de leurs bouches sans qu’ils signifient une seule vérité. Ce jour, où leur couple se brisa pour un rien. James n’a toujours pas compris, il veut comprendre, il est donc dans sa phase de déprime. Une seule personne peut l’en sortir. Il l’aime toujours, mais ne sait pas comment l’aborder. La page n’est pas prête d’être tourner, et coûte que coûte, il ira la voir, dés qu’il la verra.

Liens Entre Divers Personnage : Il connaît très très bien Lyxie Littleton, mais se reverront-ils ?
Maison souhaitée : Poufsouffle
Signes Particuliers : Il sait parler Français, et se débrouille un peu japonais

_________________

Words create Lies
Pain can be Trusted
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-ca.forum-actif.net/ceremonie-de-la-repartition-f
Raven H.Silverstein
Administrateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 317
Age : 26
Année d'Etude : 6eme Année
Maison : Serdaigle
Baguette Magique : Bois de Roseau, 25,7 cm, contenant un unique crin de queue de licorne femelle, flexible et rapide.
Date d'inscription : 15/01/2008

Feuille de personnage
Citation: If I gotta sin to see him again then I'm gonna lie and lie and lie.
Ascendance: Sang Pur
Relations:

MessageSujet: Re: Postes Vacants Proposés par les Membres [Reste 4/6]   Dim 24 Fév - 22:37

Poste Vacant proposé par Morgan Livanarth [Voir avec lui pour plus de détails =)]


[Christina Ricci (uniquement en brune - enfant ou jeune adulte.) ]

[ LIBRE ]

uniquement pour bon Rpgistes actifs!

Nom(s): Livanarth
Prénom(s): Morticia
Âge: 15 ans
Date de Naissance: 4 août 1982
Lieu de Naissance: Paris, France
Ascendance: Sang mêlé
Nationalité: Anglaise
Quelle année d'étude: 5eme année


Qualités: Les Qualités de Morticia. C’est de l’humour ? 8 lignes de Qualités pour une fille pareille ? Et bien voilà un véritable défi. Non ce n’est pas un monstre, mais une jeune fille très spéciale il faut bien l’avouer. Elle peut être sympathique en de très rares occasions et seulement en compagnie de certaines personnes elles aussi très spéciales. De bonnes manières. Elevée à l’antique, elle sait se tenir droit, sur une chaise, à table. Un langage lui aussi très littéraire. Intelligente, non pas surdouée comme son frère mais tout de même dotée de matière grise, elle obtient dès son plus jeune âge une culture sans égale, des manières distinguées. Hélas tout cela aux pris de nombreux sacrifices. Enfin.. Nous verrons ça plus tard. Sûr d’elle, cette jeune fille est capable d’aller loin. Têtue, elle veut toujours convaincre les autres qu’elle à raison ce qui peu être un défaut mais une qualité à la fois. Vive d’esprit elle comprend et analyse très vite. C’est une véritable boîte à idées lorsqu’il s’agit de faire des mauvais coups et de gagner. Elle n’hésite pas à se donner corps et âme dans un projet et ce, jusqu’à ce qu’elle soit satisfaite. Perfectionniste jusqu’au bout des ongles, Mlle Livanarth n’admet pas le moindre défaut chez les autres et encore moins sur elle-même. Dans son travail, tout doit être trié, rangé, classé. De façon à toujours s’y retrouver. Vous l’avez remarqué, ce souci de la perfection, son frère, Morgan, l’a aussi. La vérité c’est que ces deux être sont loin d’être bien différent l’un de l’autre.

Defauts: Morticia est une sorte de… Complexée refoulée. A cause de son éducation, elle nourrit une sorte de haine pour le monde entier. Suicidaire, elle aura déjà essayer d’en finir 2 fois. Un peu dérangée, elle n’arrive pas à se comprendre. Insatiable, les limites ne lui importent peu. Elle désire plus, toujours. Un esprit très noir... troublé autant que troublant. Manipulatrice, menteuse, cette fille ne se laisse pas marcher sur les pieds. A el point qu’elle est prête à se battre physiquement pour imposer le respect. Violente, très violente. Elle ne se maîtrise pas toujours, à des accès de colères et peu se monter non ne peut plus redoutable. Instable, lunatique, elle n’inspire pas la sympathie, de toute manière, la gentillesse est quelque chose qu’elle ne connaît pas. Pour elle, les autres c’est rien. Elle, c’est tout. Morticia est aussi terriblement jalouse et possessive. Elle à toujours peur qu’on l’oublie, qu’on lui enlève quelque chose. Sans cesse sur ses gardes, elle mort si jamais on ose essayer de la toucher. Sauvageonne, calme et réservée à la fois, c’est une personne très complexe et non malléable. Influençable ? Oui, elle l’est. Tête dure mais une grande tristesse. Sa faiblesse. Toujours triste. Toujours sombre. Elle aima les ténèbres. Son style Gothique le fait très bien remarquer d’ailleurs.


Physique: Belle mais laide. Et oui, cette demoiselle est d’une beauté rare mais elle s’enlaidie. Un teint pâle presque cadavérique, de gros yeux et un front proéminent. Ses cheveux noirs laissant la plupart du temps celui-ci dégagé. Accentuant le côté borné de la jeune fille. Ou sinon, c’est d’une grosse frange presque exagérée qu’elle s’affuble. Ses yeux, plus gros que la moyenne mais loin de la faire ressembler à une gentille face de cocker, sont du même bleu intense, turquoise, que son frère. S’ils n’ont pas la même forme, ils ont la stricte même couleur. Un regard enfermant la cruauté, la tristesse et la mélancolie. Morticia serait bien aise de raconter qu’elle a vécu les pires mésaventures que quelqu’un puisse traverser en une vie, on la croirait. Une aura indéchiffrable s’émane d’elle ; Quelque chose de dangereux et d’attirant. Habillée de vieilles robes en sois ou en tissu lourd, dentelés, coquets. Elle ressemble déjà à une femme. Son corps, fin, bien battit, elle est arbore à la perfection le fantasme masculin, si l’on oubli sa poitrine encore quelque peu restreinte pour son âge. Maquillage ? Jamais. Elle resta naturelle tout simplement parce que son but n’est pas de plaire. Elle se croit moche, et préfère se cacher sous ses voiles mouchetés. Au niveau vestimentaire, les robes qu’elle porte sont bien évidemment démodées depuis une bonne cinquantaine d’années. Mais elle ne choisit pas. Il s’agit en vérité d’un héritage. Ses parents la voulant « vieille fille ».


Histoire: Le père de Morgan, Otis, après être parti de la maison un noël, laissant sa femme et son unique fils à leur histoire, déménagea pour venir habiter en France, à paris plus exactement. La capitale. Il y retrouva un travail : Architecte et surtout, il rencontra très vite, une autre femme, riche héritière et duchesse : Gabrielle avec qui il se maria et eut un enfant. Par malheur, ce ne fut pas un fils mais une fille. Otis, obsédé depuis toujours par la descendance ne put qu’entrer en une colère noire et voulue forcer la mère à avorter. Elle refusa et il dut se taire. Dans ce couple, c’était elle qui commandait et lui qui se taisait. Logés dans un château à l’extérieur de la ville, un château regroupant toute la famille de la duchesse. Parents, grands parents, cousins/cousines etc… Morticia naquit le 4 août 1982. Son nom déjà n’était pas un cadeau donné. Condamnée à succéder à sa mère, elle dut, dès son enfance, d’accoutumer aux ordres et à la bonne tenue. Dès sa naissance, on lui donna 4 nourrices qui s’occupaient d’elle nuit et jour. Le bain, la toilette, l’habillage, les repas, les leçons bref… Un enfer n’est-ce pas ? Pourtant, la petite se faisait obéissante, elle vivait dans le luxe et ne se rendait pas compte encore qu’elle était sur la bonne voie pour devenir folle. Elle n’avait le droit à rien. Rien d’autre que ce qu’on lui permettait de faire. Autrement dit, mis à part ses cours de piano, de peinture sur soie et de cuisine, rien. Elle apprit à monter à cheval c’est vrai. Seule distraction. Une heure par jour. Mais ce qui manquait à cet enfant, c’était la présence de ses parents. Elle ne voyait sa mère que pendant le dîner, elle, trop occupée pour s’occuper de sa fille. Et son père que les week-ends. Lui, trop occupé à ses affaires et à batifoler à droite à gauche avec d’autres femmes. La famille n’était plus rien. Un champ de ruine.

C’est à l’âge de 8 ans que Morticia apprit qu’elle avait un frère. En effet, celle-ci, pendant que ses nourrices avaient le dos tourné, s’amusa à courir dans l’immense demeure pour s’y cacher. Elle découvrit de nombreuses pièces dont elle ignorait l’existence. Toutes plus majestueuses les unes que les autres. Et alors que sa robe battait au rythme de ses petits pas rapide, son attention fut attirée par une vieille porte en bois. Contrairement aux autres, celle-ci n’était pas belle. On aurait dit une véritable porte de prison. Aux cris des femmes qui lui courraient après, la fillette n’hésita pas une seule seconde et entra pour refermer derrière elle. Il faisait sombre… Et froid. C’était humide et en avançant, Morticia se cogna contre un meuble. Il s’agissait d’un vieux bureau en chêne recouvert d’un voile blanc. Comme pour signifier la mort de son propriétaire. En ouvrant un tiroir, le jeune aristocrate trouva un tas de lettres ficelées avec, toutes le même destinataire. Curieuse, elle en ouvrit plusieurs et trouva des photos, des photos d’un petit garçon qu’elle ne connaissait pas. Mais qui étai-ce ? Fronçant les sourcils, elle continua ses recherches et essaya de décrypter l’écriture anglaise de Marilyn, la mère du petit garçon photographié. L’es femme d’Otis. Celle qu’il avait lâchement abandonnée. Ayant déjà un petit lexique Anglophone en elle, l’enfant réussit à déchiffrer quelques mots. Ça parlait d’un certain Morgan Livanarth… Livanarth ? Le même nm qu’elle ? Alors ça c’était étrange. Pourtant, son géniteur n’était pas sensé avec de famille derrière lui. Elle continua, ne compris pas plus, et ce, jusqu’à ce que le père en question entre dans la pièce en claquant la porte faisant trembler les bougies accrochées aux murs.

« Qu’est-ce que tu fais là !!!? » Avait-il hurlé en venant l’attraper violemment par ses frêles épaules.

Morticia ne compris pas tout de suite. Qu’avait-elle fait de mal ? Otis la frappa. C’était sa première gifle. Il n’avait jamais levé la main sur elle. Et c’était la première fois qu’on lui faisait mal physiquement. Elle eut beau pleurer, rien n’y faisait, il maintenait sa sévérité et ce, devant les regards impuissants des nourrices qu’il s’empressa de congédier. Au bout de quelques minutes, le moldu fit s’assoire sa fille sur son lit. Elle allait tout savoir. De toute façon, lui cacher la vérité n’arrangerait rien. Il allait la briser ? Que pouvait-il bien en avoir à faire ? Il en avait fait de même avec son premier enfant.

« Ecoute moi Morticia, ce que tu as vu là, tu n’aurais jamais dut le lire. Tu vois ces photos ? Tu sais qui c’est ? Non… Evidemment… Et bien c’est ton frère. Ton grand frère. Morgan Livanarth. Elle c’est ma première femme. Je suis partis, je les ais abandonné parce que ce fils n’était pas ce que j’espérais. Alors je me suis remarié et là… C’est toi que j’ai eu. Oui toi. Et tu sais ce que tu es ? UNE MALEDICTION ! Tu es une malédiction Morticia ! Je voulais un fils. Un fils parfait. Au lieu de ça j’ai une petite gamine pourrie gâtée. Tu es malheureuse ? Hein ? Parce que tu crois que je suis heureux moi ? Tu crois que c’est ça la vie que je voulais ?? Petite peste ! Tu as eu de la chance jusqu’à présent, je t’ais fais grâce de ma colère ! Mais tu ne mérites rien de plus que ma haine éternelle ! Je ne t’aime pas… Je te hais me chérie… je te hais… »

Elle pleurait, elle pleurait. Plus il parlait et plus elle pleurait. Se boucher les oreilles ne servait à rien. Il lui maintenait les mains. Ces mots, tous ces mots elle les retint. Son visage à ce moment là elle s’en souviendrait toute sa vie ; il venait de la briser… Il venait de la condamner.

Les années qui suivirent furent plus un enfer pour la jeune fille. On la comparait sans cesse. On la rabaissait. Morgan avait prit une place importante dans la famille, sans même être là. A tel point que la parisienne finit par le haïr, le Haïr plus que tout. C’est en pensant à lui qu’elle découvrit ses pouvoirs d’ailleurs. Elle regardait la cheminée, comme absorbé par ce feu silencieux lorsque soudain, les flammes redoublèrent d’intensité. Elle ne s’en rendait pas compte, tête baissée elle restait assise devant à étouffer sa colère. Et plus elle voulait hurler, plus le feu s’agrandissait. C’est sa mère qui intervint en jetant un sceau d’eau, évitant ainsi l’incendie. C’est là que tout commença. Une nouvelle aire pour la jeune fille de 10 ans. Elle avait maintenant un moyen de le tuer… La magie ! La magie noire était sa préférée… Oh oui elle voulait qu’il paie pour tout ce qu’elle avait dut subir à cause de lui. La tristesse et l’enfermement l’avaient enlaidie la demoiselle. Pâle, frêle, ténébreuse… A son entrée à Poudlard, elle ne le savait pas à l’intérieur. Et les photos ne pouvaient pas lui permette de le reconnaître bien qu’elle ait emporté celle-ci au cas ou quelqu’un aurait de plus amples informations sur lui. Rongée par son envie de vengeance, elle ne regardait pas autour d’elle. Ne parlait à personne. Elle désirait se débrouiller seule. S’entraîner le plus possible pour en finir avec lui. Sans savoir que son frère était en fait bien plus proche d’elle qu’elle ne pouvait l’imaginer. Plusieurs fois elle l’avait croisé, sans pour autant se douter de qui il était. Physiquement, les deux jeunes gens ne se ressemblaient pas. Elle avait les cheveux noirs, il était brun. Elle était petite il était grand. Elle avait de grand yeux, lui un regard effilé. Pourtant, beaucoup d’élèves déjà avaient fait le rapprochement entre les deux élèves. Mais trop enfermée dans sa bulle, Morticia ne se mêlait jamais aux autres. Elle n’écoutait qu’elle et ses livres. Encore bouffées par les années les plus difficiles de sa vie, elle restait silencieuse. Discrète. Ce qu’elle ne savait pas non plus, c’est que son adversaire était bien plus coriace qu’elle le pensait et qu’elle ne pourrait pas se venger aussi facilement. Morgan ? Il n’était même pas au courrant qu’il avait une sœur. Encore moins qu’il y avait une seconde «Livanarth » en ces lieux. Et puis, il n’était pas le seul à porter ce nom. Sans doute. La jeune aristocrate n’était pas la plus douée au maniement de la baguette, mais elle avait un Don pour ce qui était de créer des potions ; Avantage à ne pas négliger sans aucun doute…

Signes Particuliers : Petite / Violente / Excellente élève en Potion.

Liens Entre Divers Personnage: Elle ne connaît que Morgan, son frère aîné, et elle le hait plus que tout. Mais elle ne sait pas qu'il est ici et encore moins à quoi il ressemble physiquement.

Maison souhaitée : Serpentard/Serdaigle/Gryffondor/Poufsouffle.

_________________

Words create Lies
Pain can be Trusted
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-ca.forum-actif.net/ceremonie-de-la-repartition-f
Raven H.Silverstein
Administrateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 317
Age : 26
Année d'Etude : 6eme Année
Maison : Serdaigle
Baguette Magique : Bois de Roseau, 25,7 cm, contenant un unique crin de queue de licorne femelle, flexible et rapide.
Date d'inscription : 15/01/2008

Feuille de personnage
Citation: If I gotta sin to see him again then I'm gonna lie and lie and lie.
Ascendance: Sang Pur
Relations:

MessageSujet: Re: Postes Vacants Proposés par les Membres [Reste 4/6]   Mar 26 Fév - 21:41

Poste Vacant proposé par Samuel Holloway [Voir avec lui pour plus de détails =)]


[Mackenzie Rosman]

[PRIS]

Nom(s): Holloway
Prénom(s): Lindsay
Âge: 15 ans
Date de Naissance : 14 Février 1982
Lieu de Naissance : Lyon ,France
Ascendance: Sang pur
Nationalité: Française
Quelle année d'étude: Cinquième année


Qualités: Lindsay est très douce, dans sa façon de faire et de parlé, rarement elle vous insultera ou vous agressera, tout simplement par ce qu’elle déteste ça, si y’a un problème, vous saurez mit au courant mais dans la simplicité et la gentillesse. Elle a du courage, mais au fond d’elle, il suffit qu’elle croit en elle et elle ferait n’importe quoi de dangereux, mais sûrement pas seule, le courage viens avec des amis sur qui se reposé en cas de problèmes. Elle ne s’aventurera jamais seule après le couvre feu par peur de tombé sur quelqu’un de pas recommandé. Attachante, dès qu’on la rencontre on a envie de la revoir à coups sûr, sûrement car elle garde la plupart des choses pour elle. Sa beauté joue pas mal dans ses qualités, elle n’aime pourtant pas faire tournée la tête des garçons. Elle est très réservé et crois encore au prince charmant qui la trouvera et la sortira de sa vie simple et rose. Elle est aussi combative et passionnée, dès qu’elle est lancé, il est dure de l’arrêter tant qu’elle n’aura pas fini ou d’être obliger d’abandonner, mais comme elle persiste toujours pour elle le mot « abandon » n’est que l’option des lâches.

Défauts: Lindsay est une petite teigneuse, ce qui fait son principal atout de son fort caractère, elle n’aime pas être méchante avec les autres mais elle ne se laisse pas non plus marché sur les pieds. Elle n’ira jamais dire ce qu’elle pense vraiment de vous, sauf si vraiment vous la pousser à bout, elle voit toujours le bon côté des gens sauf chez ceux qui ne sont pas recommandé par ceux qu’elle connaît. Elle sait qu’elle ne s’approchera jamais de Morgan Livanarth, déjà avec la réputation qu’il y a entre son cousin et lui, et sur ses méthodes un peu brusques d’accoster les gens. Elle ne croit pas en elle, elle hésite sans arrêt, quand elle a un coup de stress ou de peur elle perd tous ses moyens, impossible de la rassurer car elle se dit que c’est déjà perdu d’avance. Seul sa conscience peut avoir un impact sur elle. Elle à la mauvaise habitude de surestimé les autres, elle pense toujours que tout le monde est plus fort qu’elle dans n’importe quoi, alors qu’elle se classe toujours en bonne place.

Physique: Lindsay est vraiment une fille magnifique, c’est le moins que l’on puisse dire. Son atout est son visage, un sourire qui rassure, des beaux yeux marron et une longue chevelure. Du haut de ses 1 mètres 56, elle n’est pas trop grande mais pas trop petite non plus. Son style vestimentaire varie selon ses envies, elle utilise toutes les couleurs et toutes les formes d’habits -du jean à la robe, passant par le jogging-, il faut dire qu’elle est très sportive et qu’elle n’a pas peur de se casser un ongle ou de devoir refaire son brushing. Elle est plutôt mince et pas trop musclé, mais c’est une petite débrouillarde, elle ne se laisse pas intimidé malgré le physique imposant de certaines personnes. Mais elle garde un naturel dans ses habitudes, c’est sûrement ça son charme, qu’elle reste naturelle sans se cacher derrière une tonne de maquillage ou autre chose que les autres filles y prête une grande attention pour séduire ces beaux jeunes hommes.

Histoire:
Lindsay est née en France comme son cousin Samuel, mais elle a eu une enfance « normale » avec des racines de sorciers dans le sang. En effet la sœur de son père était une sorcière et elle avait trouvé son prince charmant à Poudlard. Revenons à l’enfance de Lindsay, ses parents avaient arrêté tout contact avec la magie après leur septième année. Maintenant, son père travaille dans la police et sa mère tient un magasin de chaussures. Malgré sa vie de Moldu, la magie était toujours présente autour de cette famille. Lindsay y a été initié depuis son plus jeune âge, Avant la disparition des parents de Samuel et son exil en Angleterre, les Holloway habitaient à quelques maisons de différence. Les deux enfants passaient leur week-end ensemble et ils s’entendaient à merveille. Le départ de Samuel fut dur pour Lindsay et ses parents, tous les trois savaient qu’il avait du sang de sorcier dans ses veines. Mais Lindsay n’avait jamais rien dit à Samuel. Les premières semaines furent longues mais son absence était vite oubliée. Il tardait à la jeune fille d’avoir 11 ans pour faire son entrée à Poudlard. Mais en attendant elle était partie en école de Moldu. Mais la grand-mère de Samuel laissait le jeune garçon allait voir sa famille l’été et lors de l’anniversaire de sa cousine. Le moment était venu de faire la première entrée à Poudlard. Lindsay était fin prête, toutes ses affaires étaient bien rangés, comme une brillante élève qu’elle était et qu’elle était encore aujourd’hui. La plus grande surprise qu’elle avait s’était quand elle arriva à Poudlard il y avait son cousin, mais il était déjà en deuxième année. Elle était réparti à Poufsouffle, et lui était à Serdaigle. Après la cérémonie, ils se retrouvèrent et ils passèrent pas mal de temps ensemble, elle avait ensuite connu la réputation de son cousin avec Livanarth qu’elle n’appréciait pas trop. Son intégrations s’était plutôt bien passé et elle était déjà bien connu dès sa première année. Elle était bien vue des Professeur par son travail, elle excellait dans toutes les matières. Les années passent et les deux anciens camarades passent pas mal de temps ensemble quand ils le peuvent. Au cours de sa quatrième année, quelques jours avant son anniversaire sa mère trouva la mort contre des Mangemorts. Le jour de son anniversaire, Samuel et sa grand-mère étaient présents et alors que la jeune fille ne voulait pas quitter sa chambre, Samuel monta la voir. Il entra dans la chambre et il se posa sur son lit et il l’enlaça.

-Je suis désolé… Je trouverais les Mangemorts qui ont fait ça à ta mère je te le promets…

-Merci Sam’…


Elle sanglota et elle s’approcha lentement du visage de Samuel pour l’embrasser. Le temps parut long pour les deux personnes. Qu’est-ce qu’elle avait bien pu éprouvé en donnant ce baisé à son cousin ? Ils se regardèrent dans les yeux et Samuel repoussa Lindsay et il se leva d’un bond du lit. Les joues de la jeune fille prirent une couleur écarlate et Samuel était dos à elle ne savant plus quoi faire. Il se retourna et il se fit couper la parole avant qu’il ait pu dire un mot.


-Je… Suis désolé Sam’, je voulais pas…

-Ce… Ce n’est pas grave…
Il s’approcha de la jeune fille et lui tendit la main avec un petit sourire. Allez viens c’est ton anniversaire.

Puis le temps passa et le trou qu’avez laissé sa mère resta présent mais le père et sa fille essayaient au minimum d’y pensé, Samuel était devenu la personne en qui Lindsay avait le plus confiance, elle lui racontait tout. Comme les parents de Lindsay étaient pas mariés, elle avait le choix de reprendre le nom de sa mère ou pas. Elle décida de le reprendre et maintenant elle s’appelait Lindsay Holloway. La mort de Albus Dumbledore suivi dans les disparitions qui troublaient notre jeune Poufsouffle. Comme tous les autres élèves, elle savait que sans Dumblledore Poudlard courrait un grand danger. Et ce danger allait commencer avec Severus Rogue comme Directeur de l’école. Lors de la rentrée, elle s’était retrouvée avec un nouveau règlement, de nouveaux Professeurs quelque peu douteux. La première chose qu’elle avait fait c’était de retrouvé Samuel, elle angoissait pour ses BUSE, comment ça allait se passer… ?

-Sam’… Je ne la sens pas cette année… Qu’est-ce qu’il va se passer ?

-T’inquiète pas, concentre toi sur tes BUSE si y’a un problème je suis là, bon je dois te laisser, on se voit plus tard.


La jeune fille écouta son cousin et elle ne s’occupait pas trop de ce qui se passait, enfin c’est ce qu’elle laissait imaginer à Samuel, mais elle se concentra tout de même sur son objectif, les BUSE.


Liens Entre Divers Personnage: Cousine de Samuel Holloway.
Maison souhaitée : Poufsouffle – Gryffondor – Serdaigle – Serpentard
Signes Particuliers : Cousine de Samuel (sa mère était la sœur du père de Samuel), ils se sont embrassé lors d’une fête pour les 15 ans de Lindsay.

_________________

Words create Lies
Pain can be Trusted
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-ca.forum-actif.net/ceremonie-de-la-repartition-f
Morgan Livanarth
Administrateur Adjoint
avatar

Masculin Nombre de messages : 359
Age : 26
Année d'Etude : 7eme année
Maison : Gryffondor
Baguette Magique : Bois d'if, 33,75 cm, contient un nerf de coeur de dragon entouré d'un cheveu de Vélane.
Date d'inscription : 19/01/2008

Feuille de personnage
Citation: Il faut savoir jusqu'où l'on peut dépasser les limites.
Ascendance: Sang Mêlé
Relations:

MessageSujet: Re: Postes Vacants Proposés par les Membres [Reste 4/6]   Sam 5 Avr - 23:59

Porte vacant proposé par Morgan livanarth[Voir avec lui pour plus de détails =)]


[Reese Witherspoon]

[LIBRE]

/!\ Uniquement pour bon Rpgiste et très actif !!!!!!

FICHE DE REPARTITION


Your Idendity_____*

Nom(s): Perks
Prénom(s): Sally Anne
Âge: 16 ans
Date de Naissance : 14 mars 1982
Lieu de Naissance : St Mangouste, Londres.
Ascendance: Sang pur
Nationalité: Anglaise et Française
Quelle année d'étude: 6eme année
Emploi: x

Your Archives_____*

Qualités & défauts: Que de la bonne humeur. Sally est une jeune fille dynamique, gentille, douce et compréhensive. En somme, toutes les qualités du monde. Agréable à vivre, simple et discrète, elle aime l’harmonie et les couleurs. Toujours le sourire aux lèvres, la jeune fille inspire le bonheur, la fraîcheur de vivre. Elle attire n’importe qui, du plus enjoué au plus désagréable. Elle accepte les reproche, sait se tenir à carreau et connaît les limites à ne pas dépasser (enfin…) Sportive, elle est aussi une véritable pile électrique, à tel point qu’on a parfois bien du mal à la suivre. Lorsqu’elle veut quelque chose, elle fait tout pour l’obtenir. Tout ! Elle peut user de ruse et de malice, et même parfois de malhonnêteté. Intelligente, voilà bien une personne qui à de l’esprit, non elle n’est pas plus douée que la moyenne, est EST dans la moyenne. Particulièrement attirée par la musique, la jolie blonde sait jouer du piano et s’intéresse beaucoup à la nature et à l’art. Très ouverte, elle ne refuse jamais de donner un coup de main, généreuse, le cœur sur la main. Bien sûr, on pourrait dire par là que c’est une demoiselle parfaite qu’il faut rencontrer au moins une fois dans sa vie, qu’elle est facile à aborder etc… Et bien non, car en chaque personne se trouvent des défauts. Sally n’échappe pas à la règle. En effet, la belle est impatiente, elle ne supporte pas d’attendre. Capricieuse aussi, étant petite, elle fut extrêmement gâtée par ses parents jusqu’au jour où arrivèrent ses deux frère. Alors forcément… ça coince. Gourmande, elle ne dit pas non à n’importe qu’elle confiserie, n’importe quel gâteau, qu’importe le nombre de calories et les conséquences… heureusement qu’elle ne grossie pas facilement (ce qui en fera pâlir de jalousies certaines ! Cool ). Parfois encore, la douce devient violente, mais elle ne frappe pas avec la baguette, mais bel et bien avec les poings (‘tention les yeux xD) bagarreuse lorsque ça ne va pas et dotée d’un fort potentiel émotif, elle pleure assez facilement surtout en ce qui concerne les peines de cœur. Elle aura bien du mal à garder son sourire depuis sa séparation après 4 années de parfaite idylle en compagnie de Morgan.

Physique: Assez petite, la belle ne dépasse pas les 1,60 cm cependant, elle est d’une beauté foudroyante. Une poitrine généreuse, bien faite, ronde et veloutée. Une taille fine, des cuisses galbés et minces. Tout cela accompagné d’un visage mi ange, mi diablesse. Une peau clair, souple et finement grainée. De beaux yeux bleu océan, des lèvres fines et attrayantes, légèrement rosée. Un petit nez retroussé et un sourire digne des plus grandes Vélanes. Elle possède aussi une chevelure splendide, blonde et soyeuse, texture cachemire. Brillante, resplendissante, c’est aussi par sa façon toujours naturelle et simple de se maquillée qu’elle est considérée comme l’une des plus séduisante élève de Poudlard. Sa gourmandise ne se voit même pas, elle reste toujours souple et svelte. Au niveau du style vestimentaire : des couleurs ! Surtout des couleurs ! Sally déteste la monotonie du noir/blanc. Elle préfère se vêtir de rouge, orange, jaune, rose, bleu ou vert. Ses couleurs préférées sont le brun et le rose pastel. Elle à un style très personnelle et avant cette année très stricte, se permettait de customiser un peu son uniforme afin de le rendre plus… électrique !

Histoire: Sally Anne Perks est née de deux parents sorciers à Londres et plus exactement dans la petite ville de St Mangouste. Là-bas elle passe toute une partie de son enfance. Une enfance heureuse et surtout très simple. Evidemment, ce bonheur ne dure pas car les parents de la petite : Yann et Carole ne restent pas ensemble. Carol réussit à obtenir la garde de l’enfant et part à paris retrouver sa famille française. Ainsi, la blondinette fait ses études dans les quartiers les plus favorisés de la capitale, apprend le français et devient par la même occasion bilingue. Elle se fait assez rapidement à sa nouvelle vie d’enfant roi lorsqu’un autre évènement bouleverse sa vie : sa mère rencontre un autre homme, Quentin. De 10 ans son aîné. Ce riche industriel lui fait deux enfants : des jumeaux. Ivres de jalousie et de colère, la gamine fait plusieurs fugues, devient incontrôlable. A seulement 5 ans elle devient incontrôlable, de plus, elle veut revoir son père ! Immédiatement ! Une véritable petite peste en somme.
C’est à l’âge de 7 ans qu’elle découvre ses pouvoirs magiques, lorsqu’une nouvelle fois est s’enfuie, baluchon à la main, ne sachant plus où aller, en pleur, elle s’assoie sur le trottoir lorsqu’un bus très spécial s’arrête devant elle. Le magicobus qui l’emmène alors dans un tout autre monde ? Celui de la magie. C’est une véritable découverte, la fillette en reste bouche bée. Les têtes jivaro qui parlent au conducteur, des sorciers endormis, cette… Mais c’est impossible ! Et pourtant… Ses deux frères cependant ne sont pas dotés de pouvoirs. Pourquoi ? Parce que Quentin n’est pas un sorcier tout simplement, seule Sally Anne a hérité de la sorcellerie et plus encore, elle est une sorcière de sang pur.
C’est totalement au hasard qu’elle décent de l’engin, dans une ruelle sombre où les portes grinces de tous les côtés. Elle à peur et en plus elle se rend compte qu’elle à oublier ses affaires dans le magicobus. Et voilà qu’elle pleure à nouveau. De faim, de froid, d’angoisse. Elle se sent perdue et abandonnée. Une main se pose alors sur son épaule, une main douce et chaleureuse accompagnée d’une voix de femme. La rencontre de cette personne sera sans doute ce qui bouleversera le plus la vie de la petite fille car elle n’était autre que… la mère de Morgan : Marilyn Livanarth.
Voilà donc la première rencontre entre les deux enfant. Le garçon légèrement plus âgé qu’elle (d’une année seulement) la prend tout de suite en grippe. Il ne veut pas d’elle à la maison, ne veut pas qu’elle lui pique ses jouets. De toute façon, il n’en a presque pas, il préfère largement aller faire des bêtises avec ses copains dehors. Pourtant la gamine se montre curieuse vis-à-vis de Morgan, elle veut le connaître et s’amuse à l’embêter tout le temps. Entre temps, Yann, son géniteur prévenu par Marylin, revient la chercher, et par un hasard hors du commun – que le petit garçon prendre pour une MALCHANCE hors du commun xD- ils habitent dans des villes jumelées. Lui est dans le quartier défavorisé, elle fait partie de l’aristocratie.

Les années passent, et Sally Anne devient progressivement une belle jeune fille. Elle entre comme prévu à Poudlard vers l’âge de 10-11 ans et le choixpeau la fait appartenir au groupe des Gryffondors. Elle qui n’avait pas eut de nouvelle de son cheeeeer ami Livanarth depuis à l’agréable surprise de le retrouver :

« Mais alors… Tu es un sorcier toi aussi ? » Lui demanda-t-elle en venant s’assoire à ses côté juste devant la table et le banquet toujours accompagnée d’un large sourire.

Le jeune homme avait mollement tourné la tête, un air supérieur affiché sur le visage. Hautain et prétentieux :

« A ton avis ? Tssss... S'te quétaine * »

C’est tout ? Oui c’est tout. En vérité, leur relation avait très mal débuté. Pendant Une année complète, les deux adolescents passèrent leur temps à se chercher, à s’embêter, se battre même parfois. Morgan, toujours fidèle à ses valeurs refusait de lui adresser la parole quand à elle, refusait qu’il ne la regarde pas. Décidemment.. C’était bien compliqué tout ça. Pourtant, quelque chose se tramait dans leurs cœurs. Lui était attiré par le coté ‘toujours contente’ et la gaieté de la belle Sally quand à elle était attirée par le côté sombre, mystérieux et charismatique du Gryffondor. C’est en profitant d’une dispute d’ailleurs qu’ELLE se décida à lui dire ce qu’elle avait sur le cœur, quitte à se faire gifler, envoyé balader. Ses sentiments devenaient de plus en plus précis et surtout de plus en plus puissants. Sans savoir que c’était la même chose de l’autre côté. Il était assit à côté d’une fontaine, le nez plongé dans un livre d’Egard Allan Poe (encore et toujours) lorsqu’elle vint lui piquer sa lecture en riant. Le soleil tapait alors fort, c’était bientôt les vacances d’été. Dans trois jours, tous les élèves repartiraient chez eux… il était temps. Evidemment la réaction du londonien ne se fit pas attendre puisqu’il l’attrapa par la queue de chevale tout en tenant la main, l’obligeant à lui rendre son ouvrage :

« T’es chiante sérieux Sally ! Passe-le moi ! »

La fillette l’avait regarder avec des yeux de chien battus, la mine boudeuse :

« Maieuuuuh… Tu joues jamais avec moi. T’es pas, drôle et tu souris jamais d’abord ! » Avait-elle alors répondu en lui tirant la langue, le roman toujours fermement plaqué contre sa poitrine.

« Espèce de sale petite…»

Pas le temps de terminer sa phrase que déjà les lèvres de la belle s’étaient emparées des siennes, le déséquilibrant sous l’effet de surprise et les faisant ainsi tout les deux tomber dans la fontaine. Mais contrairement à ce qu’elle pensait, Morgan ne la repoussa pas et prolongea ce baiser on ne peut plus romantique. Comme quoi, il n’y avait pas que dans les films que ça pouvait être beau.
Et voilà comment commença cette belle histoire d’amour. Les deux adolescents restèrent 4 ans ensemble. 4 ans de folies, de bonheur. C’est vers la fin de la 4eme année que tout se brisa, Sally ne supportant plus les mystères qui l’avaient à l’origine tant attirés chez son amant. Elle ne savait rien de lui. Ni son passé, ni même ses ambitions. Elle le connaissait par cœur simplement à l’instant présent car il ne parlait jamais. Au final, elle finit par lui envoyer une lettre… par l’intermédiaire de sa chouette afin d’éviter une dernière crise sans doute violente :

Morgan,

Tout d’abords pardonne moi, ce n’est pas correct mais je doute que j’aurais eu le courage de te dire tout ce qui va suivre en face.
Toi-même tu me la dis, rien ne va plus. Tu es distant et je le suis de mon côté aussi. Nous ne nous parlons plus qu’avec des grimaces ou des insultes. Je ne supporte plus de devoir toujours de poser milles questions sans en avoir les réponses. Je ne supporte plus ton ignorance vis-à-vis de mes envies, de mes sentiments.
Tu ne penses qu’à toi, je n’existe même plus ! C’est toi ! Toi ! Toi et toujours toi !
Si je compte si peu alors… il est inutile d’aller plus loin. Je n’ais pas ma place dans ton futur.
Je sais que tu es fidèle, je le suis moi aussi. Mais ça sert à quoi lorsque l’on ne sent même plus l’amour de son conjoint lorsqu’il nous sert dans ses bras ? Tu te crois le meilleur ? D’accord… Mais ta réussite se fera sans moi.

Au revoir Morgan.
Mais sache que je t’aime…


Voilà comment se termina la relation Perks/Livanarth. Au début, la jeune femme de 16 ans se sentit soulagée. Elle n’avait plus l’impression d’être traînée comme un boulet dans la vie de son petit ami qui ne l’était d’ailleurs plus. Elle se sentait libre et de nouveau vivre. Mais ça c’est jusqu’à ce qu’elle apprenne que son cœur était à nouveau prit. Elle avait décidé de ne pas trouver de copain avant longtemps, histoire de se remettre et au cas ou son cher et tendre reviendrait. Trop tard. Tout ne marchait pas comme prévu. Elle le connaissait si bien qu’il était facile pour elle de deviner par ses mimiques qu’il était de nouveau amoureux… mais de qui ? Personne ne le savait dans l’école. Tout cela demeurait encore et toujours... UN MYSTERE. Mais s’en était trop. Elle était de nouveau malheureuse et pour cause, elle se rendait compte que ses sentiments n’étaient pas éteints. Après 4 ans… c’était normal que ça ne disparaisse pas aussi vite. Offusquée d’être remplacée en à peine un mois par une totale inconnue, la belle blonde se mit en tête de trouver de qui il s’agissait et surtout de faire savoir à Morgan… Que son cœur battait encore pour lui... Courageuse et déterminée mais… Au point de se détruire ?

* Quétaine: Expression Québécoise utilisée pour désigner quelqu'un que l'on considère comme un ringard, comme un moins que rien.

Liens Entre Divers Personnage:
*Amie de Pixie McCartney
*Ex petite amie de Morgan Livanarth

Maison souhaitée : Gryffondor/Poufsouffle/Serdaigle/Serpentard
Signes Particuliers :Hyper sensible, porte toujours une bague que lui avait offerte son ex, très gourmande.
Avatar : Reese Witherspoon

_________________
Prefet en chef




A lovely devil.............................


Dernière édition par Morgan Livanarth le Jeu 1 Mai - 20:14, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Livanarth
Administrateur Adjoint
avatar

Masculin Nombre de messages : 359
Age : 26
Année d'Etude : 7eme année
Maison : Gryffondor
Baguette Magique : Bois d'if, 33,75 cm, contient un nerf de coeur de dragon entouré d'un cheveu de Vélane.
Date d'inscription : 19/01/2008

Feuille de personnage
Citation: Il faut savoir jusqu'où l'on peut dépasser les limites.
Ascendance: Sang Mêlé
Relations:

MessageSujet: Re: Postes Vacants Proposés par les Membres [Reste 4/6]   Dim 6 Avr - 0:16

Poste vacant proposé par Discorde Van Silverwood [Voir avec elle pour plus de détails =)]


[Jude Law]

[LIBRE]

/!\ Ce personnage fait parti de l'intrigue : uniquement pour bon RPgiste très actif !!!

FICHE DE REPARTITION


Your Idendity_____*

Nom(s): Von Silverwood
Prénom(s): Azazhael, Alexandre
Âge: 24 ans en Décembre
Date de Naissance : 13 Décembre 1973
Lieu de Naissance : Azazhael est né en France, dans la contrée d'Anjoux. Il y a vécu jusqu'à ses 7 ans environ.
Ascendance: Azazhael est de sang-pur, puisque sa mère était une pur-sang française, et son père possédait aussi un sang des plus purs dans ses veines. Unique héritier de la famille Française, il possède déjà une bonne petite fortune enfermée dans la Banque Sorcière Française ainsi qu’un petit manoir qui appartenait à sa mère. Premier enfant de Victor Von Silverwood, il est aussi le premier héritier de la famille Anglaise. Autant dire que tout cela fait de lui un très bon parti pour ces demoiselles. Du moins, il aurait pu l’être si les évènements avaient été différents…Quoi qu’il en soit, Azazhael possède toutes les qualités requises d’un sang-pur aristocrate avide de pouvoirs…
Nationalité: Le jeune homme possède une nationalité Française puisque né dans le pays de la Gastronomie. Il possède cependant des origines Anglaises grâce à son père.
Emploi: On ne peut pas dire que notre français possède un emploi stable, surtout depuis sa sortie d’Azkaban, quoi que évasion serait peut-être un mot plus approprié.


Your Archives_____*

Qualités & défauts:Il est toujours difficile de décrire un caractère et encore plus de le reporter sur une fiche. Surtout lorsque la personne se prénomme Azazhael Von Silverwood. Ce jeune homme aurait pu être tout à fait différent si certains évènements et personnes n’avaient pas influencé sa vie. Il n’y a pas de citation ou proverbe qui puisse convenir à merveille à Azazhael. Il est tout simplement diabolique, autant dans sa façon d’être physiquement que moralement. Si le rôle n’était pas déjà prit, il aurait pu incarner Satan lui-même. Loin d’être un Ange, il en possède tout de même l’aspect, surtout lorsque vous parvenez à croiser son regard qu’il semble avoir volé au cieux, de cet aspect il se plait à jouer, vous faisant ainsi croire que vous pouvez lui confier tous vos petits secrets ou encore même mettre votre vie entre ses mains… Terriblement dangereux. Aimant dominer, et ce dans n’importe quoi, il se montre impérieux et exigent, au point qu’il est toujours préférable de ne pas s’opposer à lui. Mais cela n’empêche pas qu’il sait laisser la place aux autres de temps en temps et ainsi s’effacer... Pas toujours hélas... Fin calculateur, il se plait à analyser diverse situations auxquelles il pourrait se trouver lié et ainsi les tourner en sa faveur, ce qui nous mène bien entendue à l’intelligence dont il sait faire preuve et dont il sait se servir naturellement, mais aussi à son esprit manipulateur. En effet, Azazhael est un sacré magicien des esprits, lorsqu’il a besoin de quelque chose, il se sert très souvent d’une personne faible pour en tirer profit par la suite, et il le fait à merveille, si bien que l’on est persuadé qu’il n’utilise personne. Ses cibles favorites ? Ces pauvres demoiselles fascinées par la beauté masculine du jeune homme. Misérables créatures stupides qui ne se rendent même pas compte qu’il se sert d’elles, leur promettant monts et merveilles alors que la seule récompense qu’elles possèderont à la fin n’est qu’un sourire moqueur et un rire sadique. Il se sert de vous et vous ne pouvez vous servir de lui, l’inverse n’est pas possible, puisqu’il vous demandera toujours quelque chose en échange, et jamais n’importe quoi. Il vous rend un service, il en sera de même pour vous, et bien entendue, il n’est pas permit de refuser puisqu’il est le seul à pouvoir vous faire du chantage, le seul qui puisse vous aider, vous vous souvenez ? De ce fait, il ne se montre pas tout a fait idiot, mais assez subtil, puisqu’il parvient toujours à cacher ce qu’il attend en retour. S’il est cachottier, il ne s’en montre pas moins franc, disant toujours à haute voix ce qu’il attend ou ce qu’il pense de vous. Il n’épargne aucun détail, préférant au contraire insister dessus, autant que sur les conséquences, du moins, lorsqu’il s’agit d’un plan, car lorsqu’il ose dire les vérités d’une personne, il n’hésite pas une seconde à se montrer mordant et froid. Et tant pis si vous ne désiriez pas savoir ce qu’il pense de vous, au moins, dans ce sens, vous savez déjà à quoi vous attendre. Et s’il se plait à vous faire un compliment, posez-vous tout de même cette question « est ce sincère ou n’est-ce que pure ironie ? » Flatteur, il peut se montrer, surtout si sa victime est une demoiselle, elles attendent toujours plus qu’un simple sourire ces pauvres femelles pour les influencer. Comme dit plus haut, Azazhael aurait pu prendre le rôle de Satan lui-même, et à ce qu’en dit la fameuse Bible, le fils de la perdition est bien loin de se montrer compatissant et agréable, ce qu’il est tout aussi loin d’être, préférant laisser les autres se débrouiller seuls et partir, se montrant ainsi bel et bien égoïste. Et dans ce sens, il se montre bien égocentrique et parfois… lâche. Sa peau d’abord, celle des autres ensuite. A la rigueur, la seule personne qu’il accepterait de faire passer avant lui est sa sœur, qu’il se doit de protéger pour l’heure.
Machiavélique, il l’est aussi, et ce trait de caractère vous montre bien qu’on ne lui donnerait pas le « bon Dieu sans confessions » mais le jour où Azazhael se repentira n’est pas encore né. Azazhael est un enfer à lui tout seul. Le côtoyer, ça veut dire affronter les flammes, affronter son horrible quotidien. Il est cynique et fataliste. Pour lui, sa vie est une immense pièce de théâtre, où il est le personnage central, le script hélas n'est pas écrit à l'avance, tout est improvisé, et il ne doute pas de ses capacité. Il s'acharne sur les autres sans se soucier des conséquences, bien trop lancé dans son jeu, et il le fait avec une telle arrogance que vous vous demandez sans doute de quelle espèce il appartient. Et il travaille avec assiduité sur le nouveau script de sa vie, cherchant par tous les moyens comment briser son nouveau jouet. Il faut croire qu'il est très déterminé. Après quoi, il est très direct et dur. Il a été élevé ainsi. Il peut surprendre par son bon fond trop bien caché. Mais ne cherchez pas à le faire ressortir, la chose est naturellement bien enfouie, discret. C'est un érudit exigeant et intelligent. Et il n' a pas peur d'en faire.Il est très logique. D'un brin mesquin, il le cache bien, vous envoie paître lorsqu'il ne désire pas être dérangé. Hautain, idem. Minutieux et méticuleux, tout doit être parfait, chaque détail est calculé et soigné. Moqueur, vous l'avez constaté. Mystérieux. Toute sa vie est un mystère, même pour moi. Il est surprenant. On ne sait jamais comment il peut réagir. Obstiné, orgueilleux et patient. Il ne lâche pas l'affaire. Réfléchit, rusé comme le renard sadique et sage. Malin comme le Diable, que dis-je, il est le diable. Sensé et insensible. Sérieux et très sincère. Il ne triche pas sur sa vie, et ce qu'il cous dit est sincère bien qu'il vous le balance comme s'il s'agissait d'une paire de chaussette sale. Soigneux et solitaire. Sur de lui et vigilant.
Il se montre aussi un amant passioné, et il est préférable de ne pas lui ravir ses conquêtes, se montrant ainsi d'une grande jalousie.

Vous le détestez déjà, mais vous l'aimez aussi.

Physique: Comment pourrait on décrire Azazhael? Aux premiers abords, lorsqu'on l'aperçoit, on ressent instantanément l'irrésistible envie de se blottir dans ses bras, du moins, si l'on est une jeune demoiselle. Et lorsqu'on est un jeune homme, on ne peut que le jalouser, et cependant, son attitude pousse à aller lui parler. Beau? C'est tout à fait ça. Le mot exact serait superbe. Et croyez moi, la magie n'y est pour rien la dedans, une mère française, un père anglais et le tour est joué. Aux deuxièmes abords, le deuxième adjectif qui vous cligne devant les yeux est immanquablement Serein; rien ne semble troubler ce jeune homme aux allures d'Angelot, il paraît tout bonnement calme, et ce dans toutes les épreuves. Pourtant, si on observe bien, lorsqu'il rédige une lettre ou autre, une petite plissure apparaît sur son front, signe qu'il est en train de réfléchir. Ce doit être le seul signe. Peut être que lorsqu'il est véritablement furieux, vous apercevrez un rictus naître au coin de ses lèvres blêmes. Si rien n'apparaît sur son visage carré et aux joues creusées, ses yeux expriment tout. D'une couleur azur, il y passe bien des sentiments, de l'étonnement, une malice effrayante et terriblement attirante. Bien des personnes ont tenté de regarder Azazhael droit dans les yeux, sans grand succès, il est donc tout à fait normal que nul ne devine ses sentiments, ce qui ne peut le rendre qu'encore plus mystérieux aux yeux d'autrui. Sa sœur est sans nul doute la seule à pouvoir le faire, tout simplement parce qu’elle possède à peu de choses près le même regard. Elles furent bien nombreuses à tenter l'expérience, et lorsqu'elles y parvenaient plus de deux secondes, elles se détournaient, dégoutées, comme si elles avaient vu la pire des choses dans ce simple regard azurin. Certaines lui révélèrent, juste avant l'acte luxurien, que lorsqu'elles le regardaient, elles avaient l'impression de s'aventurer dans une histoire incestueuse, comme si cette simple œillade leur avait montré une scène de couple avec leur propre frère, qu'elles en possèdent ou non. Mais croyez vous que cela le gênait lui? Pas le moins du monde, cela l'amusait et il sortait de sa voix posée et ensorcelante, imprégnée d'une malice non dissimulée qu'il serait très amusant de jouer cette scène dans la couche. Puis il menait alors sa proie vers monts et merveilles, et la belle s'endormait dès que c'était terminé. Tandis que lui regardait le plafond, remontait en même temps le drap blanc sur son corps apollonesque, sur ses jambes d'athlète, son abdomen trop bien taillé. Puis il croisait ses bras musclés derrière sa tête, passant en même temps une main dans ses cheveux châtains foncés, mi longs mi courts et les décoiffait. Et au final, il se laissait lui aussi aller dans les bras de Morphé environ deux heures.
Et lorsqu'il s'éveillait, il jetait un rapide coup d'oeil à la créature endormie à ses côtés, puis se levait, révélant une hauteur d'1,89 m et cachait son corps dénudé à la peau blanche avec son costume noir. Sa couleur préférée. Puis il repartait, sourire d'ange aux lèvres, avec l'irrésistible envie de fumer une Black Jealousy, ses cigarettes favorites. Hélas, dans une école, on ne fume pas. Alors il sifflotait un petit air avant de sourire de toutes ses dents impeccablement droites et blanches. Oui, il avait l'allure et la stature d'un Ange, mais n'était il pas justement l'antithèse de ces créatures auréolées et ailées?

_________________
Prefet en chef




A lovely devil.............................


Dernière édition par Morgan Livanarth le Jeu 1 Mai - 20:13, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Livanarth
Administrateur Adjoint
avatar

Masculin Nombre de messages : 359
Age : 26
Année d'Etude : 7eme année
Maison : Gryffondor
Baguette Magique : Bois d'if, 33,75 cm, contient un nerf de coeur de dragon entouré d'un cheveu de Vélane.
Date d'inscription : 19/01/2008

Feuille de personnage
Citation: Il faut savoir jusqu'où l'on peut dépasser les limites.
Ascendance: Sang Mêlé
Relations:

MessageSujet: Re: Postes Vacants Proposés par les Membres [Reste 4/6]   Dim 6 Avr - 0:17

(suite du poste vacant de Discorde Van Silverwood)

Histoire: Victor Von Silverwood venait tout juste d'arriver en Bulgarie, dans la ville de Varna. Il avait un important rendez vous qu'il ne devait absolument pas manquer. Son fils dormait à côté de lui, et Victor retrouvait en lui quelques détails des traits de son ex-femme. BANG ! Le Magicobus venait de nouveau repartir, et la secousse qui suivit n'eut pour autre effet que de réveiller le jeune garçon qui sommeillait. La question fatidique que pose tout enfant lui fut posé, il ne peut répondre qu'un « Bientôt ».Sans doute aurait il mieux fallut qu'il laisse son fils à sa nourrice, en France, mais cela n'aurait il pas fait un peu trop pour ce pauvre enfant? Il venait de perdre sa mère, et si son père l'abandonnait...

- MINISTERE DE LA MAGIE DES PAYS NORDIQUES !

L'anglais releva la tête et ordonna à son fils de se lever. Ils venaient d'arriver. Il ne leur fallut guère de temps pour quitter le Transport en Commun des sorciers et encore moins pour entrer dans le Ministère. Il avait un rendez-vous pour un poste important ici. Il n'avait pu se résoudre à refuser. C'était une bonne place et Varna était une très bonne ville. Il allait s'installer ici, et dans cinq ans, son fils irait à Beauxbâtons sans doute. Oui, tout cela aurait pu se passer ainsi si après son rendez-vous brillant, il avait fait attention et n'aurait ainsi pas renversé cette jeune demoiselle qui portait une pile de dossiers. Collision + Pile de Dossier = Dossiers éparpillés au sol . Oui, la vie aurait pu être véritablement différente s'il n'était pas rentré dans Anja Gastrenov, la Secrétaire du Ministre de la Magie, une charmante jeune femme blonde d'une vingtaine d'année, l'un des meilleurs partis de la Bulgarie . On s'excuse, on aide, et on remarque le bleu de ses yeux. Et de fil en aiguille, après plusieurs rencontres au sein du Ministères, plusieurs cafés pris en dehors du lieu de travail, après plusieurs rendez-vous, on en vient à la demande en mariage. Et l'on en vient à ne pouvoir refuser, parce que l'on est terriblement amoureuse et que cet homme est terriblement charmant. Oh elle avait accepté son fils dès le premier jour, et si celui-ci avait été tout d'abord méfiant envers cette bulgare un peu trop jolie à son goût, il avait fini par l'accepter malgré tout. Tant qu'elle ne l'ennuyait pas, tout allait pour le mieux.
Il n’avait jamais vu son père plus heureux que depuis qu’il était avec cette Anja. Dans un sens, il était heureux pour lui, dans un autre, il lui en voulait d’oublier sa mère. Mais il était tout de même satisfait de sa vie de Prince dans le manoir où ils vivaient, son père, sa nouvelle belle-mère et lui. Il est vrai qu’elle était jolie, mais aussi très gentille. C’était elle qui se chargeait de lui apprendre le russe, langue qu’il trouvait un peu agressive, mais qu’Anja rendait amusante par sa façon de faire. Enfin, deux années avaient passé, Anja avait finit par tomber enceinte, ce qui était loin de ravir le jeune garçon, car cela signifiait bien entendue qu’il ne serait plus le petit Prince de la famille… Mais cette grossesse serait tout de même la bienvenue au sein de la famille, et il ne pourrait pas s’y opposer. Mais ce qu’il ne pensait pas, c’était qu’il serait le seul à connaître le secret des circonstances de la conception de ce bébé. Comment l’avait il sut ? Après la naissance de sa petite sœur. Elle n’avait pas encore de nom, mais la mère était sur la bonne voie. Ce jour là, il était venu avec la mère de sa marâtre et portait un bouquet d’orchidée. La vieille dame était a l’accueil alors que lui se rendait dans la chambre de l’heureuse maman, dans le but de lui offrir le bouquet, mais aussi de voir sa petite sœur. Cependant, alors qu’il allait entrer dans la chambre, deux voix lui parvinrent : une masculine et celle d’Anja. « Repars avec moi Anja. Avec moi et notre fille. », « Non Andreas. Nous ne t’appartenons pas. Tu l’as abandonné quand tu m’as laissé moi. » , « Vraiment? Tu l'auras voulu femme! Ta fille à partir de ce jour sera aveugle et muette ! Estime toi heureuse que je ne la rende pas en plus sourde! » Il avait huit ans, mais était loin d’être idiot. Cette petite fille n’était pas sa vraie petite sœur, elle n’était que le fruit d’une union extraconjugale… Voilà une information qui pourrait lui servir plus tard…

Des années passèrent. Azazhael aurait dû aller à Beauxbâtons, puisqu’il y était inscrit depuis sa naissance, mais son père décida de l’envoyer à Durmstrang, ce qui naturellement, entraina une première violente dispute. Il ne supportait pas de voir sa petite sœur, elle qui était la petite princesse désormais dans le manoir, elle qui ne faisait pas partie de cette famille puisque Victor n’était pas son père. Il n’en croyait pas ses yeux, et pourtant, il se taisait. Le moment n’était pas encore arrivé…Il finit par accepter de mauvaise grâce le fait de devoir aller dans une autre école, et fut envoyé dans la pire des maisons qu’il soit, le rendant encore plus mauvais qu’il ne l’était déjà. Et les années passaient, il réussissait ses examens, toujours haut la main, montrant de ce fait à son père qu’il était aussi doué que lui et qu’il était digne de lui, digne d’être un Von Silverwood. Et comme les années passent, il grandissait, prenait en charme et en force, tout autant que sa sœur, petite poupée de porcelaine qu’il commençait à haïr pour sa façon d’être, pour son innocence… Et il ne se gardait pas de le lui montrer, car sitôt qu’elle fut en âge de se défendre, Azazhael commença à la chercher, à lui lancer des piques, dont il obtenait toujours la réponse, aussi violente que les siennes. Et cette « haine » mutuelle grandissait au fur et à mesure qu’eux aussi prenaient de l’âge, mais n’était ce pas une inimitié où se cachait pourtant cet amour qui unit un frère et une sœur ? Ils en avaient besoin pour savoir que l’autre allait bien. Et ces réactions prenaient le dessus partout, que ce soit à la chasse, ou durant un repas, parfois même pendant une soirée mondaine où ils devaient se rendre ensembles, très souvent lorsqu’ils dansaient. S’ils n’avaient pas été de la même famille, on les aurait volontiers fiancé…
Et puis un beau jour, alors que Discorde avait 13 ans, lui 21, ils en étaient venus à une dispute plus violente que les précédentes. Cette fois, il avait ramené une fille que Discorde ne supportait pas. Les choses avaient très mal tournées, et finalement, Azazhael avait quitté le Manoir familial pour s’installer ailleurs. Cependant, jamais Discorde et lui ne purent vraiment se séparer, se donnant quelques rendez-vous dans un pub, ou chez lui tout simplement. Ils avaient mûris de cette séparation et parvenaient à se « parler » toujours en se lançant des piques.. Et puis finalement, après un an, il fut envoyé à Azkaban., pour un affaire reliée au Seigneur des ténèbres, où il ne resta que deux ans, grâce à son maître…

Liens Entre Divers Personnage: Discorde Van Silverwood ]{Megan Fox }Elle est sa demi-sœur en quelque sortes, bien qu’ils ne possèdent aucun lien de sang. Adolescent, Azazhael ne supportait pas vraiment sa sœur, allant jusqu’à lui lancer des piques auxquelles elle répondait aussi bien que lui. Cependant, il semblerait qu’il en soit tout autre aujourd’hui…

Signes Particuliers :
*Il possède la marque des ténèbres sur son avant bras gauche.
*Il se plait à fumer des Black Jealousy dès qu’il en a l’occasion.
*Il possède, dans ses appartements, divers objets peu catholiques, notamment des livres des livres de Magie noire et autres…
* Il garde en permanence sur lui une photo de sa famille « bulgare »

Avatar : Jude Law

_________________
Prefet en chef




A lovely devil.............................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Postes Vacants Proposés par les Membres [Reste 4/6]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Postes Vacants Proposés par les Membres [Reste 4/6]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Besoin de votre aide pour les postes vacants
» Postes Vacants des Membres
» Postes Vacants Galaxie
» Poste vacant disponible ?
» Mission Stargate

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Contre-Attaque :: l Avant de Jouer__* :: RÈGLEMENTS & POSTES VACANTS-
Sauter vers: