AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sortie aux aurores [Pixie McCartney]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Samuel Holloway

avatar

Masculin Nombre de messages : 123
Age : 25
Année d'Etude : 6ème année
Maison : Serdaigle
Baguette Magique : Bois de cèdre - 39 cm- Ventricule de coeur de Dragon
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Citation: Le feu de la haine ne s'éteint que par l'amour et si le feu de la haine ne s'éteint pas, c'est que l'amour n'est pas encore assez fort.
Ascendance: Sang Mêlé
Relations:

MessageSujet: Sortie aux aurores [Pixie McCartney]   Lun 28 Jan - 21:51

  • En quelques semaines, Samuel avait appris des choses sur Poudlard qu’il n’aurait jamais cru apprendre en trois ou quatre ans. Ce fameux Harry Potter, Lord Voldemort, l’armée de Dumbledore, et encore tant de choses impossibles et inimaginables que l’on pouvait penser. Avoir entendu toutes ces rumeurs alors qu’on est un nouvel élève de la plus grande école de magie du monde… Que penser de tous ça… Pas grand chose. Bref, Samuel avait été répartie chez les Serdaigle. Il était plutôt content de ne pas tomber chez les Serpentard, il savait juste que c’était pas la meilleure maison pour y faire de bonnes choses. Il avait une chose à faire en demande de sa grand-mère. S’ouvrir aux autres, se faire des amis, et profiter au maximum de la chance qu’il avait d’être dans cette école. Une assez belle journée avait l’air de s’ouvrir sur Poudlard, le soleil qui se leva doucement parmi quelques nuages qui étaient haut dans le ciel. Samuel avait appris pas mal de choses en peu de temps, il fallait quand même qu’il soit au niveau des autres élèves de 6ème année. Samuel sorti de son lit, avec les quelques camarades de sa maison qui était dans sa chambre. Il ne les connaissait pas et il ne leur avait encore pas adressé la parole. Ils avaient l’air très complice et ne voulaient pas impliquer un petit nouveau. Le jeune Serdaigle ne laissa échapper aucun son de sa bouche et il s’habilla avec sa veste représentant sa maison, un pantalon noir, et une chemise blanche avec une cravate bleu et noir en se dirigeant vers l’escalier pour partir prendre son petit déjeuner. Il descendit les escaliers assez bizarres. Faut préciser qu’il est assez bizarre de se prendre au jeu avec des escaliers qui vont et qui vienne sans cesse. Il arriva avec peine en bas et il se rendit à la grande salle, lieu où se retrouvaient tous les élèves de Poudlard pour se remplir l’estomac. Pas mal d’élèves étaient déjà présent et les plats tous autant divers et variés les uns que les autres. Samuel se contenta d’un jus de fruit avec quelque toast. Les cours ne commençaient pas avant quelques heures et les élèves profitaient de se temps pour se réunir ou bien vaguer à leurs occupations. Ce que faisait Samuel ? Il prit l’air vu que le temps n’avait pas l’air d’être trop froid, puis il se rendit au parc de l’école. La pelouse et quelques élèves, c’était les seules choses qu’on pouvait voir en ce moment. Le jeune homme avança lentement mais sûrement au centre du parc… Seul, avec un air niais. Il ne regardait pas les élèves qui posaient son regard sur lui, venir ici seul et surtout se mettre en plein milieu… Nous nous passerons de commentaires. Il se posa les jambes pliés le dos poser sur l’herbe. Il s’arrêta de respirer et il ferma les yeux pour écouter le vent frais. Il reprit son souffle en ouvrant les yeux. Il se reposa sur ses fesses en croisant ses bras autour de ses jambes. Puis il tourna la tête vers les autres élèves. Puis il se leva pour retourner à l’intérieur de Pourdlard mais il attendait quelque chose… Ou quelqu’un, mais qui ? Vu qu’il ne connaît personne à part son hibou… Casper ? Impossible il n’a pas voulu venir avec lui. Alors il mit ses mains dans ses poches et il attendit quelques instants avant de voir une personne se rapprocher de Samuel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-ca.forum-actif.net/ceremonie-de-la-repartition-f
Pixie McCartney
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin Nombre de messages : 143
Age : 34
Année d'Etude : 6ème Année
Maison : Gryffondor
Baguette Magique : ___* Bois de Rose - 32.5 Centimètres - Plume d'Hippogriffe
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Citation: Par delà les Ténèbres, la Magie nous éclaire, pour que le Mal soit à jamais combattu.
Ascendance:
Relations:

MessageSujet: Re: Sortie aux aurores [Pixie McCartney]   Lun 28 Jan - 23:16

  • Huit heures du matin. Par cette matinée d’automne se levèrent les quelques mille élèves de la prestigieuses école de sorcellerie Poudlard, réveillant ainsi les environs, aussi bien le village de Préaulard situé près de là que certaines créatures magiques, dont l’apparition à la lisère de la forêt interdite fit remuer de nombreuses jeunes paupières… De nouveaux élèves étaient arrivés quelques jours plus tôt pour sept longues années à passer dans ce château, mais ce qu’ils ne savaient pas, c’est que la rentrée qu’ils avaient eut avait certainement été la plus sinistre à Poudlard depuis un grand nombre d’années. Cependant, seuls les élèves ayant pénétré à Poudlard au moins deux ans auparavant étaient en mesure de se préoccuper de l’avenir de leur chère école… Plus de lumières, plus de tableaux multicolores aux cadres sombres mais cirés, plus de mouvements, rien que de l’obscurité dans ce château qui un jour pourtant avait été celui de Albus Dumbledore. Un certain nombre d’élèves pourtant ne regrettent pas aujourd’hui les bienfaits du sorcier à présent défunt. Cependant, la jeune Pixie McCartney, élève en sixième année de la maison Gryffondor, ne faisait pas parti de ceux-ci…
    La jeune fille s’était levée peu après cinq heures du matin, comme à son habitude. Elle n’aimait pas dormir, et se lever avant le changement de couleur du ciel lui était habituel. Cependant, le règlement dans cette école interdisait les sorties nocturnes. Oh bien sûr, moins de deux ans auparavant, il arrivait souvent à la jeune fille de sortie en douce de son dortoir situé au 7ème étage du château pour aller vagabonder seule dans le parc de Poudlard, mais aujourd’hui, tout ceci était devenu impossible. Et tout les évènements de ces derniers mois n’étaient l’œuvre que d’une seule et même personne. Une seule et même personne qui exprimait le plus grand dégoût à la jeune fille, la plus grande peine. Et cette personne, c’était Lord Voldemort, le mage noir le plus puissant que le monde des sorciers n’ait jamais connu. Trois années plus tôt, le tournoi des trois sorciers avait eut lieu à Poudlard, grand évènement magique auquel Pixie avait été ravie d’assister, mais cependant, alors que tout le monde croyait le tournoi terminé, Harry Potter, âgé d’un an seulement de plus que Pixie accidentellement devenue champion du tournoi des trois sorciers, avait annoncé à tous les sorciers présents le retour de Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom. Malgré la succession des évènements suivants, la jeune fille n’avait jamais cessé de croire en la véracité de la nouvelle annoncé par Potter. Et si elle y avait cru, c’était certainement parce qu’elle avait confiance en ce jeune homme, a qui pourtant, elle n’avait que rarement adressé la parole, et ceci seulement pour un « Excuse moi », ou un simple sourire. Si elle croyait en ce garçon, c’était certainement parce qu’indirectement, elle se sentait proche de lui, proche parce qu’il avait eut le même genre de vie qu’elle, étant donné qu’il n’avait jamais eut ses parents. Heureusement pour elle, Pixie avait encore aujourd’hui son père adoptif, ce père qui d’ailleurs avait toujours cru en Albus Dumbledore et croyait aujourd’hui en Harry Potter. Ce père qui, avec Pixie, gardait un énorme secret. La plus épouvantable des tortures pour la jeune fille était certainement de savoir que ses parents biologiques n’étaient pas sorciers. Elle n’avait aucune honte, bien évidemment, mais le problème était qu’ aujourd’hui, les enfants de Moldus n’avaient plus aucune autorisation d’étudier à l’école de sorcellerie de Poudlard. Light McCartney gardait enfoui le secret de sa fille, prêt à tout pour la protéger, acceptant son désir de demeurer à Poudlard malgré ses origines qui pourraient à tout moment être découvertes. Elle n’avait jamais confié à personne que son père adoptif n’était pas son véritable père, puisqu’en réalité, c’était comme s’il l’était. Les parents biologiques moldus de la jeune fille avaient disparu alors qu’elle n’avait que près de deux ans, elle avait donc si peu de souvenirs d’eux qu’elle considérait Light McCartney comme son véritable père.
    Pixie avait pour ambition de toujours croire en la fin de la tyrannie qui s’était installée dans le monde des sorciers. Quoi qu’il arrive, elle combattrait aux côtés de Harry Potter jusqu’à sa mort pour défendre ceux qui avaient les mêmes origines qu’elle et qui étaient selon elle, aussi dignes que n’importe quel autre sorcier d’étudier à Poudlard.

    Dès qu’il fut 7 heures du matin et après deux bonnes heures d‘attente les yeux grands ouverts allongée toute habillée sur son lit, elle avait descendue les sept étages encore déserts du château pour se rendre dans le parc, un carnet à dessin sous le bras, habillée d‘une chemise blanche mise simplement sur la jupe de son uniforme et avait noué sa cravate rouge et or sans la serrer convenablement, comme à son habitude. Elle sortait dans le but d’aller s’installer contre un chêne, où elle trouverait certainement la tranquilité si rare maintenant que Severus Rogue, son ancien professeur de Potions, était devenu directeur de Poudlard, remplaçant Minerva McGonagall, Directrice de sa maison qui elle-même avait remplacé Albus Dumbledore et qui, selon Pixie, aurait été bien plus apte à diriger une école telle que Poudlard. Mais aujourd’hui, l’aptitude ne comptait plus, tout ce qui importait était les distances plus ou moins grandes entre chaque sorcier et Lord Voldemort. Pixie n’avait jamais beaucoup aimé le Professeur Rogue. Tout d’abord, elle était à la maison des Gryffondors, ce qui déjà était un obstacle à la bonne entente avec celui-ci. Bien qu’elle se fut montrer la plus silencieuse de ses élèves pendant ses cours, Rogue n’avait quand même jamais manqué de retirer des points à Gryffondor pour des prétextes stupides tels que « Vous avez certainement prit une potions de désillusion, Miss McCartney, vous êtes si invisible qu’un botruc dans la forêt interdite… » ou bien encore « Il serait peut-être intéressant de lever le nez de vos notes et de prendre plus part à ce qui vous entoure… » Enfin bref, ce n’était pas le nouveau Severus Rogue qui risquait de plaire à la jeune fille, en tout cas. En descendant les étages du château, elle n’avait croisé que Miss Teigne, la chatte du concierge Rusard, qu’elle avait prit soin de contourner même si l’envie de la faire tourner comme un lasso lui prenait souvent é_è. Elle avait ensuite filé dans le parc où le jour n’était pas encore levé, et s’était tranquillement installée, écoutant ce qui était aujourd’hui si demandé : Le silence. Ce silence parfois brisé par la légère brise lui frôlant les oreilles et par quelques cris émit par certains animaux fantastiques habitant de la forêt, près de la maison qui avait été celle du garde chasse Hagrid, et qui passionnaient plus que tout la jeune fille. Après quelques dizaines de minutes passées dans la plus agréable tranquilité, elle s’était rendue compte qu’elle n’était pas la seule plutôt matinale en cette journée d’automne. Les élèves de Poudlard, déjà vêtu de leur uniforme bien que les cours n’allaient avoir lieu que quelques heures plus tard, avaient apparemment décidé de déjeuner plus tôt que d’habitude. Pixie s’était levée, dans le but d’aller prendre son petit déjeuné, chose qu’elle n’aimait pas faire dès qu’elle descendait de sa salle commune. Son carnet à dessin sous le bras, elle était retournée vers le château, avec croisée quelques connaissances de sa maison qui ne s’étaient pas étonnées de la trouver seule ici par une heure si matinale, leur avait souri avant de continuer son chemin. Lorsqu’elle arriva devant la porte du château, elle croisa le regard d’un jeune homme portant l’uniforme de la maison Serdaigle, un regard bleu intense un peu plus foncé que le bleu des siens dont il ne pouvait peut-être pas vraiment voir la couleur par le ciel encore assombri par la nuit. Derrière sa mèche de cheveux noirs, ses yeux se plissèrent légèrement et elle lui adressa un sourire. Elle ne lui avait jamais parlé, mais elle savait qui il était. C’était un élève de 6ème année comme elle, qui faisait donc parti de sa classe bien qu’il n’appartienne pas à la même maison. Il lui semblait qu’il était arrivé lors de sa quatrième année, ou peut-être une autre, elle n’en était pas sûre. Elle n’avait pas l’habitude de s’adresser la première aux gens, ce qui expliquait qu’elle n’avait pas beaucoup de connaissances. Le garçon ne la lâchait étrangement pas des yeux, et ceci la rendit plutôt mal à l’aise. Elle se demandait si un « Salut » allait faire polie ou bien complètement dérangée, mais après tout, c’était quand même lui qui poireautait ici, les mains dans les poches en la regardant, comme s’il attendait quelqu’un… Ce n’était sûrement pas elle en tout cas, à moins qu’un fantôme l’est mis au courant de son existence et ne lui ai demandé de l’attendre ici pour une raison inconnue… Ou bien était-il sous l’effet du sortilège de l’imperium, avec les Carrows chargés de la discipline, plus rien n’étonnait vraiment Pixie, à Poudlard… Une chose était sûre, elle se demandait bien ce que lui voulait le jeune homme…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Holloway

avatar

Masculin Nombre de messages : 123
Age : 25
Année d'Etude : 6ème année
Maison : Serdaigle
Baguette Magique : Bois de cèdre - 39 cm- Ventricule de coeur de Dragon
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Citation: Le feu de la haine ne s'éteint que par l'amour et si le feu de la haine ne s'éteint pas, c'est que l'amour n'est pas encore assez fort.
Ascendance: Sang Mêlé
Relations:

MessageSujet: Re: Sortie aux aurores [Pixie McCartney]   Mar 29 Jan - 0:22

  • Qu’est-ce que Samuel faisait ici en train de regarder cette jeune fille en même temps que le soleil qui éclairer de plus en plus le parc de l’école au fur et à mesure que l’élève de Gryffondor, selon l’observation pas certaine du jeune homme qui resta de marbre les mains dans les poches en se rendant compte que la jeune fille avait remarquer qu’il était en train de la regarder. Pour quoi pouvait-on se faire passer dans ce moment là ? Un moment où on se retrouve pris dans le regard d’une personne qui est pourtant totalement inconnu ? La seule réponse qui venu à l’esprit du Serdaigle était « débile profond ». C’est vrai quoi… On ne regarde pas une personne surtout une fille comme ça comme un vieux solitaire les mains dans les poches à moitié dans son lit… Voilà un visage parmi tant d’autres. Généralement, Samuel aurait eu souvenir de cette personne si jamais ils s’étaient déjà croisés. Mais là c’était le noir, le néant total. Il ne pu s’empêcher de poser son regard sur le carnet de la jeune fille sous son bras. Puis ses joue passèrent à un rouge vif, c’est sûr il c’est fait remarquer par la jeune fille qui n’avait pas prononcer un seul mot, mais le fait qu’elle ne dise rien soit la meilleure solution. Imaginer vous la scène. Un nouveau face à une fille qui est plutôt attirante, ajoutez à ça une grande timidité chez le garçon et la suite serait… Une fuite du garçon. Prévisible ? Sûrement si on connaît bien le jeune Serdaigle, mais il repensa à sa grand-mère, et à la promesse qu’il lui avait faite. Remarque elle avait grandement raison. Il se retrouva de ses pensées et vit la fille qui sous ses cheveux noir, lui lança un petit sourire. Ca y est le jeune homme avait quitter son corps, il enleva ses mains des poches de son pantalon noir et il marcha droit devant jusqu’à se retrouver aux côtés de la jeune fille. Mais il ne ralenti pas le pas, il continua de marcher jusqu’à se mettre derrière un arbre qui ne cacher pas encore le petit coin avec son grand feuillage. Il se tapa la paume de sa main contre son front et il poussa un petit bruit sourd mais distinct. « Abruti ! ».
    De toute façon comment pouvait-il réagir ? Personne n’avait pas forcément fait attention à lui mis à part lors de sa première journée où il entra dans l’école et qu’il se retrouva face à face avec quelques vieux Serpentard. Il avait essayé de passer son chemin mais il fut vite stoppé par un sort de blocage des jambes par un Serpentard, plutôt maigrichon mais costaud. Il eu l’occasion de faire un face à face avec un des professeurs de l’école. Celui-ci lui avait juste passer un savon d’éviter de se faire remarquer dès son premier jour dans ses lieux, ce qui selon lui « serrez fort regrettable qu’il arrive quelque chose au jeune homme après même pas une semaine ». Samuel prit ça plutôt comme une menace mais il n’y répondit pas. Il laissa passer… Pour le moment. Mais revenons au cas présent. Une belle demoiselle avait adressé un sourire à Samuel et lui… C’était défilé comme un lâche alors qu’il avait enfin une chance d’avoir une quelconque connaissance. Il commença à se mordre les doigts puis il médita seul dans son coin, il se demandait si la fille était toujours là. Dans sa tête se mélanger plusieurs pensées.* De toute façon elle n’adresser pas le sourire pour toi, qui pourrais te sourire sombre crétin !?* Ou bien *Mais retournes-y et prends ton courage à deux mains !C’est une Gryffondor tu n’a rien a craindre !*
    Il posa ses mains sur sa tête et il poussa un petit gémissement. Il se releva mais il attendit quand même le temps de quelques réflexions de plus. Voilà pourquoi rien ne se passer bien, il réfléchissait trop ! Ce qui lui causais trop souvent sa perte dans ce qu’il entreprenait. Samuel observa la jeune fille par un petit trou dans l’arbre et elle était en train de partir. Le jeune Serdaigle bouillonna de rage, quel crétin fini ! Il fait fuir les gens maintenant, il ne pouvait pas savoir comme avait réagis la fille puisqu’il ne voyait pas son visage. Il réfléchit quelques secondes et il se mit une gifle. Il se leva et commença à courir jusqu’à se retrouver devant la jeune fille. Comment devait-il réagir dans ce moment là ? Un bonjour peut-être ? Ouais ça a l’air pas mal tout ça… Mais son esprit se brouilla complètement en pensant à Harry Potter et à tous les phénomènes qui avaient pu se produire dans cette école. Qu’ils soient bien ou non. Il était assez content au fond de lui de ne pas avoir connu tous ça mais… Ca l’aurait tellement plus toute cette action. Mais ce n’est pas possible ! Comment pensez à tous ça alors qu’il est maintenant face à une fille qui est charmante, il devait prendre des initiatives. Si Casper était là… Qu’aurait-il fait ? Hum… Stupide… C’est à Samuel de réagir personne d’autre. Cette fille devait prendre notre jeune Serdaigle pour un fou a se parler tout seul et faire des petits gestes aussi absurdes les uns que les autres. Un peu de sérieux. Après une dizaine de minutes d’attente un mot sorti enfin de sa bouche.


    -Salut… Euh…

    De toute façon que pouvait t’il dire ? *Désoler de me comporter comme ça c’est juste que… Tu es belle…* C’est un peu directe surtout qu’il ne sait rien de cette fille, lui dire qu’elle est loin d’être repoussante serait trop bizarre. Il ferma les yeux les joues aussi rouges qu’un coup de soleil qu’on se prend sur les fesses par une journée à l’océan. Il respira un bon coup, puis il reprit son rythme normal. Il reprit une couleur de peau normale et il s’approcha encore un peu plus de la jeune fille pour voir un peu plus son visage qui était masqué derrière ses cheveux. Il restait plus que quelques centimètres entre les deux adolescents. Mais Samuel se disait au fond de lui d’arrêter de rêver, c’est juste une fille, que c’est pas car elle l’avait regarder que ça y est ça voulait tout dire. Y’a que dans les films qu’on pouvait voir ce genre de chose. Bref il essaya au mieux de capter le regarde de la jeune fille, si ça se trouve elle le regardait mais il avait rien compris. Il devait dire quelque chose mais quoi… *Salut* ? C’est déjà dit hum…

    -…Samuel Holloway… Enchanter et… Désoler…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-ca.forum-actif.net/ceremonie-de-la-repartition-f
Pixie McCartney
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin Nombre de messages : 143
Age : 34
Année d'Etude : 6ème Année
Maison : Gryffondor
Baguette Magique : ___* Bois de Rose - 32.5 Centimètres - Plume d'Hippogriffe
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Citation: Par delà les Ténèbres, la Magie nous éclaire, pour que le Mal soit à jamais combattu.
Ascendance:
Relations:

MessageSujet: Re: Sortie aux aurores [Pixie McCartney]   Mer 30 Jan - 20:27

  • Pixie ne s’était pas trompée, c’était bien elle que le jeune homme ne quittait pas des yeux depuis plusieurs secondes, qui se transformèrent bientôt en minutes qui devenaient de plus en plus gênante pour la jeune fille. Le jeune garçon sembla se rendre compte que son attitude pouvait paraître étrange, voire même impolie, si bien qu’au lieu de simplement détourner le regard, il se retourna et alla se poster derrière un arbre où, par la même occasion, il se donna un énorme coups dans le front de la paume de sa main, une attitude de parfait imbécile qui fit bien rire intérieurement Pixie. Elle n’était pas du tout du genre à rire aux éclats, même lorsque ce qu’elle voyait pouvait le justifier.
    Elle attendit quelques secondes, observant le jeune homme qui maintenant lui tournait le dos. Une chose était sûre, elle n’allait pas camper à l’entrée du château, d’autant qu’elle avait un cours dans une dizaine de minutes, et qu’elle était déjà arrivée en retard la fois précédente. Même si le professeur McGonagall, habituellement sévère, essayait de punir ses élèves le moins possible jugeant qu’ils l’étaient assez cruellement par les Carrows, Pixie savait que si elle arrivait deux fois de suite en retard au cours de métamorphose, le professeur McGonagall n’aurait pas d’autre choix que de lui retirer des points, pour ne pas avoir l’air de favoriser ses propres élèves, ce que, en passant, les Carrows ne s’empêchaient certainement pas de faire… Pixie traça donc son chemin, laissant derrière elle le jeune homme qu’elle pensait ne revoir qu’à un prochain cours commun entre Serdaigle et Gryffondor. Pourtant, quelques secondes plus tard, elle sentit une main serrer une étreinte sur son avant bras, et elle se retourna. Le jeune homme l’avait rattrapé, certainement pour lui dire quelque chose, à moins qu’il soit bizarre au point de l’avoir de nouveau arrêtée pour la dévisager à nouveau. Après quelques secondes qui parurent interminables à Pixie et durant lesquelles elle ne quitta pas le jeune homme des yeux, un air interrogateur sur le visage, il ouvrit enfin la bouche pour prononcer un mot. « Salut… »
    Le jeune homme semblait hésiter à prononcer chaque mot qu’il avait en tête. Mais enfin, avait-il quelque chose à lui dire ? Un message à lui faire passer peut-être ?
    Le jeune homme approcha alors son visage de celui de Pixie, semblant examiner chacun de ses traits, puis il ajouta : « Samuel Holloway… Enchanté et… Désolé. ».
    Pixie recula son visage de celui de Samuel, le regard plongé dans le sien, bien qu’elle ne soit pas sure qu’il le sache. Holloway, elle s’en souvenait à présent. Il était bel et bien en 6ème année et faisait parfois parti de sa classe. A moins qu’elle ne se trompe, il était souvent seul, pendant les cours et à l’extérieur, pour les seules fois où elle l’avait croisé. Amusée, elle lui répondit :


    - Je ne suis pas convaincue que ce soit la meilleure façon d’aborder quelqu’un ^^…

    Elle lui sourit gentiment, ce sourire qu’elle montrait rarement mais qu’elle préférait ne pas cacher pour ne pas avoir l’air désagréable devant un élève de Serdaigle qui paraissait bizarre, mais sympathique, et qui, elle ne pouvait se le cacher, était plutôt séduisant. Il aurait s’agit d’un de ces affreux Serpentard, elle n’aurait certainement pas sourit et ne lui aurait pas répondu, mais là, elle n’avait aucune raison de se montrer distante.

    - Eenfin… Moi c’est Pixie McCartney.

    Elle se demandait s’il était possible que le jeune homme veule engager une conversation avec elle. Elle aurait pu continuer par un « Nous sommes dans la même classe, non ? », mais elle se demandait s’il ne l’avait pas rattrapé seulement pour s’excuser de sa bêtise et s’était présenté poliment, ou bien s’il n’avait qu’un message à lui faire passer, ou peut-être même avait-il envie de casser le temps et l’ayant vu seule, s’était dit qu’ils pourraient peut-être passer quelques minutes à discuter. Pixie avait cours, elle ne devait pas les rater mais elle s’empresserait d’y aller dès quelle saurait la raison de l’insistance du jeune homme lorsqu’il la regardait, d’autant qu’il ne l’a quittait pas encore des yeux…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Holloway

avatar

Masculin Nombre de messages : 123
Age : 25
Année d'Etude : 6ème année
Maison : Serdaigle
Baguette Magique : Bois de cèdre - 39 cm- Ventricule de coeur de Dragon
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Citation: Le feu de la haine ne s'éteint que par l'amour et si le feu de la haine ne s'éteint pas, c'est que l'amour n'est pas encore assez fort.
Ascendance: Sang Mêlé
Relations:

MessageSujet: Re: Sortie aux aurores [Pixie McCartney]   Ven 1 Fév - 0:45

La fille ne s’était pas défiler, ce qui soulagea au mieux possible le nouveau Serdaigle. Si elle était partie elle aurait sûrement raconté des choses qui donnerait une réputation des moins agréable au jeune Samuel. Les réputations du genre *Gros dégonfler* ou bien *Sans amis qui essaye au maximum de se faire remarquer par tous le mondes*. Même si il était maintenant devant la jeune fille, elle devait penser intérieurement la raison de sa perte de temps avec un type comme lui. Elle devait le prendre pour un débile profond. Mais il ne voulait pas se dire ça, il ne le penserait pas vraiment tant qu’elle ne lui aurait pas dit directement. Mais la réponse de la jeune fille avait laisser un froid dans le dos de Mister Holloway.
*Je ne suis pas convaincue que ce soit la meilleure façon d’aborder quelqu’un ^^…* C’était pas vraiment agréable d’entendre ça après une rencontre, mais bon ça voulait dire que cette fille avait du répondant et qu’elle ne se laisser pas marcher dessus.
Après avoir dit ceci, la jeune fille avait un petit sourire à Samuel, qui gênait, baissa le regard et regarda les pieds de la jeune fille. Il pouvait paraître très impoli, mais il ne savait pas quoi faire. Puis il releva la tête et reposa son regard sur celui de la jeune Gryffondor. *Eenfin… Moi c’est Pixie McCartney.* Alors c’est ça son prénom… Pixie… McCartney. Maintenant qu’il savait à qui il avait a faire il ne pu s’empêcher de lui faire un petit sourire. Le faite de savoir ça pour lui était de tout savoir sur elle. Mais son nom ne lui paraissait pas inconnu, il avait déjà vu la jeune fille en faite, mais il n’avait pas du y faire attention. Elle est souvent de sa classe, il se souvenait avoir entendu son nom pendant un cours du Professeur Carrow, qui lui avait passer un gros savon pour une histoire stupide. Faut dire que Samuel n’aimait pas trop cette personne, car elle était si dévouer à Serpentard. Qu’elle en est assez insupportable.
Mais pendant leur discussion. Ils furent interrompus par un groupe de Gryffondor et de Serpentard qui se prenait la tête pour un sujet de surface de la pelouse. Samuel s’était vite rendu compte que c’était ces deux maisons qui était les plus connus de Poudlard. Sûrement pour leur rivalité. Il se retourna ensuite vers Pixie qui avait l’air de penser profondément. Il fallait trouver un sujet de discussion, mais les cours aller bientôt reprendre. Samuel avait le Professeur Carrow en question. Magie noire…
Même si cette matière était importante, Samuel n’aimait pas trop ces cours là. Il pouvait arriver en retard, cela lui était complètement égal, ce Professeur l’intéressait plus qu’autre chose. Samuel se disait qu’au fond de lui, sa passion pour sa maison lui causerait sa perte un jour. Et il ne serait pas impossible que le jeune Serdaigle ne soit pas dans la cause de sa perte. Mais pas maintenant, il n’avait pas le niveau d’avoir une chance d’affronter ce Professeur. Entraînement et détermination, voilà les deux mots qu’il fallait mettre en œuvre pour avoir une chance de mettre fin à tous ces mystères. Mais actuellement, il ne pourrait rien faire… En tout cas seul, il fallait avoir plus de renseignements, et ce serait que pendant les cours qu’il pourrait avoir le plus d’information. Peut-être qu’il pourrait être aidé par cette Pixie. Ou bien pourrait-il se servir d’elle ? Non, il n’est pas comme ça, il ne forcerait jamais une personne surtout pour une chose aussi délicate que ça. Il doit avoir une totale confiance avec les personnes qui seraient de son côté pour mettre un terme à cette histoire. Il devait tenter sa chance. Mais plus il réfléchissait à une solution, plus il perdait de temps et plus l’heure du cours avançait. Est-ce que il devait lui parler maintenant de ses idées et de ses plans pour faire de cette école, celle qu’il avait entendue en bien avant que ce certain Severus Rogue en devienne le Directeur. Bref, il devait tenter sa chance, mais il devait en savoir plus sur Pixie. S’aventurer là dedans avec elle si elle est du côter de ce Professeur ou bien contre lui. Le mieux serait d’être avec elle pendant la cour qu’il allait faire en magie noire.


-Désolé de l’attente… Je me perds facilement dans mes pensées… Mais, on c’est pas déjà vu en cours cette année au faite ? Je vais devoir te laisser j’ai un cour de Magie Noire, je ne vais pas trop tarder…

Samuel regarda encore une fois le beau visage de la belle et jeune Gryffondor. Devait-il essayer de l’embarquer dans son délire plus stupide les uns que les autres ? Mais si tout ceci est vrai… Ca risque d’être beaucoup plus dur que prévu et la vie de chacun des élèves serait en danger de mort constant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-ca.forum-actif.net/ceremonie-de-la-repartition-f
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sortie aux aurores [Pixie McCartney]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sortie aux aurores [Pixie McCartney]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sortie de Nausicaä en Blu-Ray au Japon
» Sortie de chez le coiffeur...
» Balotelli, hein elle est où la sortie ?
» Sortie dans l'Enedwaith et Livre épique le mardi 2 novembre
» La sortie de la Forêt de Jade

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Contre-Attaque :: ARCHIVE 2008 :: Mars-
Sauter vers: