AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 It's nothing but a Whisper { Libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Olivia L. Evans

avatar

Féminin Nombre de messages : 15
Age : 26
Année d'Etude : 6ème année
Maison : Gryffondor
Baguette Magique : 25 cm . Bois d’ébène . Plume de Phoenix
Date d'inscription : 27/04/2008

Feuille de personnage
Citation:
Ascendance: Sang Pur
Relations:

MessageSujet: It's nothing but a Whisper { Libre   Lun 28 Avr - 19:29

    Le jour se levait à peine quand la jeune Gryffondor ouvrait les yeux pour la quatrième fois en une nuit. Elle n'avait pas dormi, à dire vrai cela devenait presque habituel. Les cauchemars hantaient son sommeil et venaient troubler celui-ci, elle y voyait ses parents adoptifs, ses parents biologiques, elle voyait des flashes vert, des cris, des larmes. La confusion pouvait se lire sur son visage et dans ses yeux la peur se dessinait. Olivia porta une main à son front, il était brûlant, mais de quoi ? Elle n'avait pas cette impression fiévreuse qui la rendait léthargique lorsqu'elle était malade, elle sentait juste la fatigue qui commençait à s'accumuler, pourtant elle sentait bien qu'il y avait autre chose, du stress, trop d'angoisses et personne à qui en parler. Certes elle aurait pu raconter tout cela à Pixie, mais cette dernière avait déjà bien trop de soucis de son coté pour qu'Olive ne lui rajoute les siens. Elle était seule. Comme souvent et ce depuis toujours. Ce sentiment commençait à être un ami, un sentiment qui l'habitait presque tout le temps, et plus encore ces derniers temps. Parfois il lui arrivait de se demander comment elle faisait pour garder la tête haute et pour ne pas craquer. Cela ne faisait pas tellement longtemps qu'elle était de retour à Poudlard et elle n'avait aucune nouvelle de ses parents, elle ne savait pas où ils se trouvaient à présent ni comment se passait la vie pour eux. Elle vivait dans la crainte que les mangemorts les retrouvent, elle ne comprenait même pas pourquoi ses parents biologiques voulaient tellement la retrouver et détruire tout ce qui faisait sa vie aujourd'hui. Ils s'étaient désintéressés d'elle dès les premiers instants, et aujourd'hui ils cherchaient à reprendre contact. Tout cela la dépassait, elle n'avait pas l'impression d'être une grande sorcière pourtant, elle n'avait rien fait d'extraordinaire et n'était même pas à Serpentard. Elle était différente d'eux, différente de ces deux personnes dont elle ne savait rien et qui ne savaient rien d'elle. Personne n'était d'ailleurs au courant qu'elle était leur fille, sauf peut-être les mangemorts qui dirigeaient à présent l'école.

    Olivia se leva, repoussa les couvertures au pied de son lit et s'habilla rapidement. Elle fit attention de faire le moins de bruit possible, les autres Gryffondor dormaient encore tous pour la plus part. C'était dimanche, jour de repos pour certains et jour d'étude pour d'autre. La jeune femme elle ne savait pas trop ce qu'elle allait faire de sa journée. Elle irait surement faire un tour du coté de la salle sur demande pour y jouer du piano, ou bien elle prendrait sa guitare et se rendrait dans un coin tranquille. Olive s'arrêta au niveau du carreau de la tour des Gryffondor, le soleil était encore légèrement orangé et montait doucement dans le ciel, la journée serait belle, les élèves profiteraient surement de ce jour de beau temps assez rare à cette période de l'année. On sentait déjà que les journées se raccourcissaient et que l'automne laissait place à l'hiver. Les couleurs orangées disparaissaient petit à petit pour laisser place à des arbres nus et dépourvus de toute trace de verdure. Olivia adorait l'automne, cette période transitoire entre l'été et l'hiver où il ne faisait ni trop chaud ni trop froid, ces couleurs oranges et rouges qui illuminaient le paysage et ce soleil que l'on voyait rougir au loin. La jeune femme resta perdue dans la contemplation du paysage par cette petite fenêtre puis revint sur terre, durant quelques instants elle avait oublié cette peur constante qui la rongeait, durant quelques instants elle avait oublié tout ce qu'elle pouvait perdre en quelques secondes et ce sans même le savoir.

    La jeune femme n'avait pas faim, rien de neuf sous l'horizon. L'angoisse la consumait de l'intérieur, lui nouant l'estomac et les intestins. Elle remonta dans le dortoir où elle s'empara de sa guitare sèche qu'elle passa sur son dos ainsi que d'un petit carnet qu'elle glissa dans son sac en cuir. Elle aurait pu aller dans un coin tranquille, se cacher de tous, mais le soleil qui brillait au dehors lançait comme un appel auquel elle ne pouvait pas tourner le dos. Elle se dirigea alors vers l'extérieur à pas lent, il n'y avait personne dans les couloirs, personne nulle part. Comme si le château était vide. Les tableaux dormaient encore et les fantômes ne se montraient pas. Comme si tout était mort. Pas de professeur surveillant que le trouble ne grandissait pas dans les couloirs, pas de Carrow à la recherche d'une victime. C'était étrange et agréable à la fois. Olivia passa à coté de la Grande Salle, seul deux ou trois élèves s'y trouvaient déjà, elle aurait pu y entrer mais elle ne voulait pas rater les dernières minutes de couleur orangée, elle voulait profiter du calme qui devait se trouver autour du lac pour y jouer un peu. Sa rentrée avait été mouvementée et elle avait délaissé la guitare. Elle sourit à la réflexion qu'aurait faite sa mère adoptive si elle l'avait su : "Lorsqu'on veut atteindre l'excellence on ne laisse rien se mettre en travers de notre route." Ce n'était pas quelqu'un d'ambitieux, juste une personne passionnée. Olivia ne vivait avec elle que depuis six ans et elle avait l'impression que c'était sa vraie mère, elle n'avait qu'une trentaine d'année pourtant. Elle adorait cette femme, elle adorait son mari, elle adorait cette famille qui, pour la première fois, lui apportait bonheur et réconfort. Elle n'imaginait plus sa vie sans eux, et pourtant elle craignait pour leur vie. Elle avait peur d'être celle qui mettrait fin à leur existence, fin à leur bonheur. Ils avaient encore toute la vie devant eux et déjà elle était menacée, par la faute d'Olivia.

    Au fil de ses pensées, la jeune Gryffondor s'était approchée du parc, puis du lac. Elle avait tout traversé sans rien voir, elle aurait bien été incapable de dire si quique ce soit s'était trouvé là. Enfin elle arriva au bord du grand lac, il était noir, calme. Rien ne venait troubler la quiétude de sa surface, comme si rien n'osait s'en approcher et troubler ce calme plat. Olivia trouva une souche sur laquelle elle s'assit. Elle posa d'abord sa guitare puis sortit le petit carnet de son sac ainsi qu'une plume. Elle se mit à y poser tout ce à quoi elle pensait. Lorsqu'elle relut, elle eut l'impression qu'une autre personne avait écrit à sa place, que la vie qui se trouvait dans ce petit calepin en cuir était la vie de quelqu'un d'autre. Olivia rangea le livre et ferma les yeux tout en appréciant le vent frais qui se frottait à son visage et qui faisait volait ses longs cheveux châtains. Elle entendit soudain une branche craquer et se retourna subitement .. Mais ne vit personne. Comme si elle avait rêvé. Elle sourit et rit intérieurement de sa propre bêtise, elle était surement la seule folle à se lever aussitôt pour regarder le soleil. Oui .. Elle avait surement rêvé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lou Wayans

avatar

Féminin Nombre de messages : 24
Année d'Etude : 7ième année
Maison : serpentard
Baguette Magique : bois d'if 32,42 cm, contient une pétale de rose imbibée de venin de basilic.
Date d'inscription : 13/04/2008

Feuille de personnage
Citation:
Ascendance: Sang Pur
Relations:

MessageSujet: Re: It's nothing but a Whisper { Libre   Mer 30 Avr - 17:26

Ce matin elle s'était levé tôt. L'envie de gouter les premiers rayons du soleil avait caresser son esprit enfiévrée de malice jusqu'à la convaincre de sortir. Elle avait quitté son dortoir sans un bruit, sans prêter attention aux gémissements confus que filles émettaient dans leur sommeil. Les gens normaux ont besoin de tellement de sommeil, c'en est navrant. Ils passent leur temps à dormir, manger et travailler, sans jamais profiter de ce qui se passe autour. Ils ne prennent même pas le temps de consommer la vie qui s'écoule sans attendre qu'on veuille bien s'y intéresser.
Elle était donc descendus. Les lèvres pincées, le visage fermé. Elle fermait les yeux parfois pour profiter des rayons du soleil qui filtraient par les vitres caressant sa peau qui avait perdus ses couleurs d'été. Les tableaux, les fantômes, les élèves, les professeurs, tous dormaient. Ou était l'intérêt de se promener si elle ne pouvait pas faire de mal à quelqu'un? Simplement l'intérêt de profiter de ce qu'il y a. Elle s'engagea sur un escalier lorsque celui ci, surement d'humeur farceur de bon matin, choisis ce moment pour se déplacer. Elle n'avait plus qu'à attendre.
Droite et fière sur l'escalier elle repensait à la scène qui s'était dérouler il y a quelques soirs. Elle repensait ce garçon de serdaigle qui l'avait regardé droit dans les yeux alors qu'elle rangeait ses affaires dans la bibliothèque et qui lui avait dit de but en blanc:

-Tu snobe tout le monde. Tu regarde tout le monde de haut. Tu sais t'es supérieur à personne içi!


Elle l'avait regardé et haussé un sourcil. Elle en aurait presque ris. Elle dû pourtant se retenir car si elle l'avait fait, tous l'aurait surement regardé en s'étonnant de la voir rire à gorge déployé. Elle ne riais devant personne mis à part Innocent, et alors? Ou étais le problème, il ne régissait pas sa vie. Elle l'avait regardé s'éloigner puis lorsqu'il fut sortis, elle rangea ses affaires en oubliant l'histoire. Quel idiot!
Elle sourit encore une fois en se rappelant son expression puis termina de descendre les marches pour atteindre le rez de chaussé. Elle parcouru l'école et ne vit personne, sauf quelques égarés qui termina leurs devoirs en vitesse en espérant que cela ne se remarquerait pas au moment de les rendre. Idiots la précipitation est ce qu'il y a de pire.
Elle était maintenant dehors. Enfin! Elle pouvait profiter des derniers rayons de soleil compte tenu de la saison et elle pouvait le faire sans personne pour la déranger. Joie et bonheur indescriptible. Elle aurait presque eut des remords en pensant que son père devait suer sang et eau pour le bien des mangemorts. Elle ne pouvait rien faire pour l'instant, il lui avait répéter des centaines de fois. Par courrier. Il fallait qu'elle termine ses études avant d'entreprendre quoi que ce soit. Bien, elle serait la meilleure!

Elle continuer à marcher sans but précis, la stature toujours aussi droite et le visage toujours aussi fermé. Le soleil et la douce chaleur lui faisait un bien fous. Une ombre passa non loin d'elle. Elle releva la tête et vit une jeune gryffondor passer, la guitare en travers du dos. La guitare que de souvenirs de soirées étranges rythmées au son de la guitare. Elle avait déjà vu cette fille, elle en était sur. Elle s'appelait Olivia L. Evans. Elle avait déjà vu son visage, mais impossible de savoir où. Elle resta à un distance respectable de la gryffondor, tout en l'observant s'asseoir. Elle se rapprocha d'elle doucement, sans bruit, ses pensées occupées à savoir qui elle était. Elle ne vit pas la branche sur le sol et marcha dessus. Elle eux le temps de se dissimuler derrière l'arbre lorsque celle-ci se retourna. Cette fille l'intriguait vraiment. Il n'y avait surement aucun raison à cela mais en cet instant elle voulait savoir qui elle était. Elle resta dissimulé tout en attendant que des souvenirs qui la concernait refassent surface. Au bout d'un moment, las de se dissimuler, elle s'avança et s'installa à deux mètres à côté d'elle en plein dans un endroit où le soleil frappait l'herbe. Elle passa ses mains sous sa tête et ferma les yeux agressé par un soleil un peu trop brillant.

Tu ne joues pas?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
It's nothing but a Whisper { Libre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ? Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Contre-Attaque :: Au dehors du Château :: LE LAC-
Sauter vers: