AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 HomeWorks {PVPixie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Innocent Hebgons

avatar

Nombre de messages : 40
Age : 24
Année d'Etude : 7ème Année
Maison : Serpentard évidemment!
Baguette Magique : 27,8 cm - Bois d'ébène et d'if pour la poignée - ventricule de Magyar à pointes et Crin de Licorne
Date d'inscription : 17/04/2008

Feuille de personnage
Citation: "Mon regard te percera et t'anéantira..."
Ascendance: Sang Pur
Relations:

MessageSujet: HomeWorks {PVPixie   Jeu 17 Avr - 22:33

    Quand un professeur, que vous détestez d'accord, vous donne une montagne de devoir, les faites vous? Et bien, dans le cas d'Innocent, oui parfaitement. Mais pour une seule et unique raison: il aimait cette matière. Il ne daignait travailler que dans ce qui l'intéressait au plus haut, et là, il s'avéra qu'il s'était rabattu sur l'art des potions...
    Et comme à son habitude, qui était mauvaise pour que ses élèves l'apprécie je vous l'accorde, Slughorn avait donné une page entière d'exercices, à en plus rendre sur feuille pour le lendemain. Dans la classe des septième année, tout le monde s'était ligué contre l'homme pour lui faire annuler ce ''contrôle maison'', mais toujours pour ajouter son grain de riz, le vert et argent avait réellement tout fait pour les en dissuader, et avait réussi avec tout l'art et la manière qui avaient forgé sa réputation.

    Innocent était donc avachi sur une des tables de la grande salle, travaillant comme un forcené et se préoccupant peu de ce qui pouvait bien se passer autour de sa personne. Il griffonait, recopiait, résolvait avec une rapidité sans pareil et sentait le regard pesant admiratif de petit rivés sur lui. Il ne se retourna pas, les laissant baver devant son sérieux et sa détermination à réussir ce qu'il venait d'entreprendre. Ce qu'il aimait cette sensation d'être admiré de tous, le centre du monde pour être plus précis. Son ego était déjà d'une taille démesurée, alors imaginez lorsque quelqu'un daignait lui faire un compliment ou comprendre qu'il était une source d'admiration? Là, Saint Dieu Innocent était bel et bien là, et faisait profiter tous ceux qui l'entouraient de sa ''perfection''. Mais loin de toutes ces flatteries, le vert et argent ne s'arrêtait pas d'écrire et trouvait que ce que le professeur leur avait imposé était d'une facilité sans pareil.
    Mais il imaginait les autres, ceux qui avaient absolument annulé ce qu'il faisait, en train de galérer comme ce n'est pas permis à tenter de résoudre les petites écritures imprimées sur le livre. A cette pensée, il eut un rire sarcastique et releva légèrement la tête. Outch! Il avait mal à la nuque à force d'être tout le temps baissé... Il plaça sa main derrière son cou et le massa légèrement, bien que cela ne le soulagea en rien. Il soupira et posa ses deux mains devant lui. Une petite pause ne lui ferait aucun mal, mais à quoi cela lui servirait? Plus vite il aurait terminé son boulot, plus vite il pourrait aller faire autre chose et ne serait en rien obligé de rester enfermé dans cet endroit, plutôt que d'être dans le parc avec tous ses amis et Lou.
    Il se remit donc à la tâche, mais se rendit vite compte qui lui manquait quelque chose. Il fronça les sourcils, puis se mit à fouiller dans les poches de sa robe de sorcier. Sa baguette! Mais où avait elle bien pu tomber, encore? Il se baissa, regardant à ses pieds, mais en vain, ne la trouva pas. Il grogna, mécontente, et se mit à quatre pattes pour la rechercher.

    « Ah petite coquine! »

    Elle avait roulé... >w< Une fois celle ci retournée à sa place initiale, Innocent se releva d'un trait, se recoiffa et reprit sa plume. Mais avant même d'avoir pu écrire quoi que ce soit, il s'aperçut qu'il n'était plus seul, que quelqu'un avait pris place en face de lui. Il ne pouvait pas être seul? Car pour lui, l'essence même de l'efficacité de son travail demeurait dans une solitude complète, c'était pourquoi il avait renvoyé d'où elles venaient toutes les personnes qui avait osé s'assoir près de lui.
    Il ne dit rien... Il ne voulait pas s'énerver, encore une fois, et rabaissa la tête pour recommencer ses exercices, qui étaient vraiment loin d'être fini.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-ca.forum-actif.net/fiches-validees-f76/innocent-
Pixie McCartney
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin Nombre de messages : 143
Age : 34
Année d'Etude : 6ème Année
Maison : Gryffondor
Baguette Magique : ___* Bois de Rose - 32.5 Centimètres - Plume d'Hippogriffe
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Citation: Par delà les Ténèbres, la Magie nous éclaire, pour que le Mal soit à jamais combattu.
Ascendance:
Relations:

MessageSujet: Re: HomeWorks {PVPixie   Ven 25 Avr - 23:32

  • L’heure était à l’étude. L’heure du dîner était déjà passée depuis plusieurs dizaines de minutes, mais la Grande Salle située au rez-de-chaussée du château était encore grouillante de monde. Plus d’une centaine d’élèves étaient encore assis sur les bancs alignés le long des quatre tables où se réunissaient à chaque repas les quelques milles élèves de Poudlard. Bien que de nombreux élèves fussent encore présents, un silence pesant régnait dans l’immense salle de l’école. A Poudlard, étudier pouvait paraître ennuyeux, intéressant, passionnant, voire pour certains amusant, mais quelque soit la vision que chacun des élèves avaient sur les études, tous y accordaient beaucoup d’importance. L’apprentissage de la magie, ça ne ressemblait pas forcément aux mathématiques, ou à la littérature, comme les moldus devaient s’en contenter, mais il demandait autant de travail.
    Pixie McCartney n’avait pas dîné. Lorsqu’elle entra dans la Grande Salle à 20 heures passées, elle savait parfaitement que le dîner avait déjà été servi, et qu’il était trop tard pour le prendre, mais de toute façon, ce n’était pas pour cela qu’elle venait. Elle ouvrit et ferma délicatement la porte en passant silencieusement dans l’entrebâillement, sachant que plus d’une centaine d’élèves entre 11 et 17 ans devaient déjà être en train d’étudier. La bibliothèque venait de fermer, c’est pourquoi elle n’avait pu y rester, et ayant encore quelques devoirs à faire, elle n’avait eu d’autres choix que de se rendre dans la Grande Salle, qui servait de salle d’étude entre les repas. Elle aurait aussi pu, bien sûr, se rendre dans la salle commune des Gryffondors, mais l’ambiance y régnant était, contrairement à la plupart des autres lieux de ce château, enjouée, bruyante, remuante, enfin très peu propice à l’étude. Habituellement, le silence de la Grande Salle, même pendant les heures de travail, était brisé par quelques élèves, souvent rejoint par d’autres, qui instauraient chaque soir une ambiance sympathique sui permettait aux élèves d’étudier dans la bonne humeur. Aujourd’hui, l’ambiance, à Poudlard, avait plutôt changée. Les règles étaient celles-ci : personne n’avait l’autorisation de tirer les élèves de leur travail, sous peine de sanctions. Oh bien sûr, lorsqu’un Serpentard décidait d’empêcher par tout les moyens un élève d’une autre maison de terminer ses devoirs, le nouveau surveillant ne se mêlait jamais à cela, mais lorsque les rôles étaient inversés, c’était une toute autre chose. Pixie jeta un regard rapide vers le surveillant, occupé à discuter avec deux élèves de la brigade Slydeath, puis se dirigea vers une place libre. La première qu’elle trouva face à elle se trouvait sur la table habituellement réservée aux élèves de Serpentard, mais à quelques places de là se trouvaient des connaissances sympathiques de la jeune fille, faisant partis de la même maison qu’elle. Les élèves étaient autorisés à partager les tables, même lors des repas non officiels, et cela ne dérangeait personne, et même si Pixie aurait bien rejoint les autres, il n’y avait plus de place près d’eux, et elle devait vraiment terminer son devoirs de potions pour le professeur Slughorn sérieusement. Elle s’installa sans bruit en passant doucement sa jambe au dessus du banc situé juste à côté de la table, puis sortit ses affaires. Alors qu’elle sortait son manuel de préparation à l’usage des potions, elle se retrouva face à une élève de Serpentard aux airs peu sympathiques, qu’elle avait déjà croisé dans les couloirs mais avec qui elle n’avait jamais discuté, et pour tout dire, cela ne lui manquait pas vraiment. Elle avait déjà eu affaire à d’autres élèves de la maison du serpent, et ces expériences, elle préférait ne les renouveler que si cela était vraiment nécessaire. Le jeune homme le regarda sans vraiment laisser paraître d’expression. Elle essaya de lui sourire avant de baisser les yeux, troublée. Il travaillait sur un devoir de potions également, et même si il lui semblait qu’il avait un an de plus qu’elle, son devoir semblait porter sur un sujet plutôt proche du sien. En tout cas, il avait devant les yeux des croquis d’ingrédients entrant dans la composition du somnifère appelé la Goutte du Mort vivant, que même si les élèves ne pouvaient pas la réaliser, le Professeur Slughorn était dans l’obligation de leur enseigner sa préparation et ses effets spécifiques.
    Pendant une dizaine de minutes, la jeune Gryffondor se replongea dans la lecture du chapitre concernant ce somnifère dans son manuel, et alors qu’elle se baissa pour sortir sa plume, elle sentit sa jupe se recouvrir d’un liquide qui se révéla dès qu’elle posa sa main sur son genou être de l’encre. Elle leva aussitôt la tête, puis se rendit alors compte que l’élève de Poufsouffle assis à côté d’elle avait renversé son encrier sur la table toute entière, que l’encre renversée recouvrait les livres, les parchemins, les devoirs de celui-ci, de la jeune fille mais également du jeune homme face à elle, qui ne tarda pas à réagir, alors que Pixie prenait vite mais inutilement dans ses mains ses affaires déjà recouverte de l’encre noire indélébile issue de l’encrier du jeune élève de troisième ou quatrième année, s’excusant déjà de toutes ses fautes, craignant de mauvaises réactions…

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Innocent Hebgons

avatar

Nombre de messages : 40
Age : 24
Année d'Etude : 7ème Année
Maison : Serpentard évidemment!
Baguette Magique : 27,8 cm - Bois d'ébène et d'if pour la poignée - ventricule de Magyar à pointes et Crin de Licorne
Date d'inscription : 17/04/2008

Feuille de personnage
Citation: "Mon regard te percera et t'anéantira..."
Ascendance: Sang Pur
Relations:

MessageSujet: Re: HomeWorks {PVPixie   Sam 26 Avr - 13:20

    Sa plume entre les mains, la faisant tournoyer entre ses doigts, Innocent avait fait une petite pause, mais tout en gardant ses yeux fixés sur son travail. Mais c'est alors qu'une énorme vague noire déferla sur sa feuille. Il eut tout juste le temps d'enlever son devoir, mais vit avec rage que son livre était recouvert de cette matière liquide et ébène. Il releva la tête vers la personne qui aurait pu provoquer un tel déluge, et son regard se posa sur un petit Poufsouffle, tout rougissant, et apparemment complètement appeuré devant le vert et argent.

    « Apprends à te servir de tes mains! »

    Son ton sarcastique et sa voix grave fit taire toutes les personnes qui étaient autour des deux garçons. Déranger Innocent durant son travail, et surtout si on lui bousillait presque, c'était le genre de chose dont il fallait payer le prix, et le prix fort. Abandonnant pour quelques instants ses études, qui malgré leur difficultés l'enchantaient, le garçon se décala d'un rang, se retrouvant juste en face de sa victime, un sourire des plus sadiques au coin des lèvres. Il aimait se faire désirer, enfin, dans ce cas là, c'était plus craindre. Car oui, on pouvait lire dans les yeux du jeune noir et or une énorme peur, comme si il avait vu la mort en face de lui. Tout de même! Il ne fallait pas exagérer, le Serpy était peut être sans pitié, mais pas au point d'assassiner quelqu'un qui lui avait juste explosé son livre. Quoique...
    Non. Il s'enleva cette idée de la tête et en retourna à ses occupations, qui allaient surement être des plus réjouissante pour lui. Il fixait toujours l'autre de son habituel regard bleu perçant, un peu plus et celui qu'il regardait allait défaillir et se retrouver à l'infirmerie. ''Innocent Hebgons, il vous fait tomber raide d'un clignement de paupière''. Franchement, ça faisait amateur. Lui, il était plus axé sur les paroles, s'amusant à jouer avec les personnes qu'il jugeait apte à ne pas lui répondre, ou tout au contraire, ayant un sens inné de la répartie. Dans ces cas là, c'était doublement distrayant pour lui, puisqu'il se mesurait à quasiment son égal, bien que cela ne l'enchante pas. Mais bon...
    Un lourd silence s'installa, tout en épongeant ses anciennes bêtises, le Poufsouffle faisait mine de ne pas voir Innocent, qui le dévisageait pourtant depuis plusieurs minutes. C'était ainsi pour tous ceux que décidaient de ''s'approprier'' le garçon. Il aimait tellement leur être supérieur, un peu comme dans un mauvais délire sado-maso, avec les coups de fouet et les pinces à linge au bout des tétons en moins, évidemment.
    Et dans un sort imprononcé d'Accio, la baguette magique magique de son voisin se vit virevolter dans les airs, au dessus la table. La saisissant en plein vol, le vert et argent l'examina. Maintenant qu'il possédait l'unique arme de défense de l'autre, qu'allait il pouvoir en faire? La briser? Nan, cela serait vraiment trop cruel... Il soupira, ce qu'il venait de faire ne servait absolument, il la relança à son propriétaire, et recommença son jeu des regards.

    « Être au dessus des autres... C'est le paradis, mais quand on ne sait pas se défendre, on arrive vite en enfer. »

    C'était la seule phrase assez longue qu'Innocent avait prononcé depuis qu'il était arrivé dans la grande salle, et il n'en était pas fier, elle était absolument nulle, ce qui le fit sourire. Lui qui savait magné les mots comme personne, lancer des phrases cinglantes au bon endroit, au bon moment, là, il se faisait presque honte...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-ca.forum-actif.net/fiches-validees-f76/innocent-
Pixie McCartney
Administrateur Adjoint
avatar

Féminin Nombre de messages : 143
Age : 34
Année d'Etude : 6ème Année
Maison : Gryffondor
Baguette Magique : ___* Bois de Rose - 32.5 Centimètres - Plume d'Hippogriffe
Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Citation: Par delà les Ténèbres, la Magie nous éclaire, pour que le Mal soit à jamais combattu.
Ascendance:
Relations:

MessageSujet: Re: HomeWorks {PVPixie   Sam 26 Avr - 19:57

  • Pixie s’était levée, tentant tant bien que mal d’échapper à la coulée d’encre qui s’installait inévitablement entre chaque page des livres posés sur la table des serpentards. Un autre élève de Poufsouffle, qui devait être de l’âge du perturbateur donc certainement l’un de ses amis jurait sur celui-ci en plaisantant qu’à moitié, alors que le jeune homme que Pixie jugeait être en 7ème année de la maison Serpentard et à qui elle trouvait des airs peu sympathiques commençait à s’énerver aussitôt sans même essayer de compatir quelques instants. C’était bien un Serpentard, celui là, à agir avant de réfléchir, enfin disons plutôt, crier avant de comprendre. « Apprends à te servir de tes mains! » Pixie lui lança un regard noir qu’il ne vit qu’une seule seconde, mais pas téméraire pour un sou, elle préféra reporter son attention vers le jeune Poufsouffle qui ne savait plus que faire de ses affaires, et plus vraiment où se mettre. La jeune fille sortit de la poche de sa robe sa baguette de rosier, puis l’agita en chuchotant une formule magique, puis l’encre liquide couleur de jais disparu aussitôt, sans pour autant quitter les livres et les parchemins qu’elle avait prit le temps de bien imbiber.
    Pixie se rassit alors, examinant son devoir de potions qui avait, par bonheur, échapper au massacre. Bon, il y avait quelques taches d’encre par-ci par là, mais rien de bien méchant, en tout cas rien que ne puisse justifier qu’elle s’en prenne au jeune Poufsouffle assis à côté d’elle, tout comme l’imbécile de Serpentard devant elle, qui semblait l’avoir presque effrayé. Pixie le vit alors d’un œil, alors qu’elle se relisait, glisser d’un rang vers la droite, afin de se retrouver en face du jeune homme responsable de la pagaille instaurée quelques secondes plus tôt, puis perdant sa concentration pour son devoir de potions, elle observa de son iris bleue dissimulée sous sa mèche brune ce qu’il se passait à quelques centimètres d’elle. Au bout de quelques secondes, la jeune fille vit la baguette du jeune Poufsouffle quitter la table de son propriétaire pour s’envoler directement dans la main du Serpentard face à lui, qui semblait prendre jeux à ce qu’il faisait. Il ne l’avait plus quitté des yeux, affichant un regard de haine et de malice dans ces iris bleues qui semblaient être face visible d’un jeune homme des plus complexes. Le jeune Serpentard examina quelques instants l’arme qu’il venait de s’approprier, puis alors qu’un éclair de méchanceté venait de traverser ses yeux brillants, il se résigna et la rendit à son propriétaire qui lui, n’avait pas fait le moindre mouvement, par peur de se faire à nouveau agresser. Là, le jeune homme lui lança une réplique qui se voulait cinglante mais qui au fond, n’était pas parfaitement bien placée. A quoi bon pouvoir ou savoir se défendre lorsque l’adversaire était plus fort ? L’enfer, c’était lui, et pas ce qui attendait celui à qui il adressait la parole. Pixie faisait tourner machinalement sa plume dans sa main, la tête dirigée vers son parchemin, mais ses deux yeux bleus vers les élèves situés à côté d’elle. Elle ne voulait pas se mêler de cela, elle détestait prendre part à ce dont elle n’était pas obligée, mais le jeune homme ne cessait encore une fois de jeter des regards noirs, plein de malice, presque de sadisme, troublant le jeune Poufsouffle qui semblait comprendre que ses ennuis ne faisaient que commencer. Le Serpentard n’avait pas encore agit, sans doute n’avait-il pas encore trouvé comment se venger d’une chose qui ne changerait vraiment pas sa vie. Pixie tourna pour de bon la tête, puis d’un coups de tête vers le Poufsouffle tout en observant de ses deux amandes bleues l’élève malfaisant, elle lui lança calmement :


    - Bon, ça va maintenant. Il s’est excusé, et au fond, il ne t’as rien fait, c’est pas une tâche d’encre qui va changer que ton devoir de potions est mauvais. Slughorn préférerait que ce croquis soit en couleur, tu le sais certainement…

    Elle n’avait pourtant pas voulu lui dire ce qu’elle avait pensé de son travail en le regardant quelques minutes plus tôt, alors qu’elle observait la scène entre lui et l’élève de Poufsouffle. Enfin bon, si lui semblait avoir du répondant avec ses remarques cinglantes à jeter, il fallait bien que quelqu’un se charge de lui faire remarquer que lui n’avait peut-être pas renversé sa bouteille d’encre, mais il n’était pas parfait non plus. Ce quelqu’un, c’était Pixie. Depuis qu’elle avait été nommée Préfète de Gryffondor, ses réactions et façons de parler aux fauteurs de troubles avaient bien changé, et après tout, elle n’en était pas encore morte. Il lui jetait des regards aussi malfaisants que ceux qu’il adressait à l’élève de Poufsouffle, mais vraiment, elle s’en moquait. Ça non, elle avait moins peur de la façon dont pouvait réagir ce garçon que des réactions que pouvait parfois avoir Morgan Livanarth, qui lui avait pourtant prouvé bien des fois qu’elle pouvait avoir confiance en lui. Elle n’avait pas prit la grosse tête, comme certains pourrait dire, mais elle avait découvert que Serpentard ou non, lorsqu’on leur parlait avec plus ou moins de répondant, ça pouvait fonctionner…

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: HomeWorks {PVPixie   

Revenir en haut Aller en bas
 
HomeWorks {PVPixie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Contre-Attaque :: Rez-de-Chaussée :: LA GRANDE SALLE-
Sauter vers: