AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Any volunteers...? [PV Mr Brightside]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Morgan Livanarth
Administrateur Adjoint
avatar

Masculin Nombre de messages : 359
Age : 26
Année d'Etude : 7eme année
Maison : Gryffondor
Baguette Magique : Bois d'if, 33,75 cm, contient un nerf de coeur de dragon entouré d'un cheveu de Vélane.
Date d'inscription : 19/01/2008

Feuille de personnage
Citation: Il faut savoir jusqu'où l'on peut dépasser les limites.
Ascendance: Sang Mêlé
Relations:

MessageSujet: Any volunteers...? [PV Mr Brightside]   Lun 24 Mar - 16:58

[Hj: désolé pour ce premier poste xD Je ferais mieux après Twisted Evil ]

Samedi soir, 19 heures. Des gros nuages noirs planaient au dessus du château et de ses alentours depuis le début d’après-midi et la température avait baissé de bien 5 degrés par rapport à la normale saisonnière. Le brouillard ne s’était toujours pas dissipé, apportant une atmosphère encore plus glauque que d’habitude à l’école. Les élèves avaient quittés les jardins et la cour pour venir se réfugier dans leurs salles communes en entendant le tonnerre tonné dans le ciel. Les gouttes d’eau dégoulinaient le long des vitres et vitraux de chaque pièce et, qui se trouvait dehors à cette heure-ci où tous profitaient de la chaleur de la cheminée ? Morgan Livanarth… Elève de Gryffondor, entamant sa 7eme année fièrement et sans aucune faute de parcourt. Il n’était pas l’élève model dans le sens où il était une personne méprisable, un garçon sans foie ni loi. Il n’obéissait qu’à ses propres règles, avaient des valeurs bien marquées mais sûrement pas en ce qui était de faciliter la vie aux autres. Non, il était simplement assez malin pour pouvoir jouer de tous ces gens sans pour autant se faire pincer. Depuis le temps qu’il réussissait ses coups, il imposait le respect, enfin… Surtout la peur à vrai dire. Les septièmes années eux-mêmes se tâtaient longtemps avant d’oser le défier. Alors ne parlons pas des 6eme et de ceux qui en suivent. Non, il n’était pas un jeune homme facile à intimider, il maniait la baguette avec expertise et rapidité, combinant à la fois puissance et séduction. Il surpassait même le savoir qu’il devait acquérir en allant fouiller dans la réserve où il trouvait de fabuleux livres. C’était là-bas et seulement là-bas qu’il pouvait découvrir de nouvelles choses. Bien sûr le passage était risqué. Mais plus discret encore que la brise, il passait… Enfin, Morgan n’était pas non plus invincible, mais en ce qui était les pouvoirs… Ce n’était pas les petits élèves de Poudlard qui l’auraient. Non, il était fragile parce qu’il devait cacher son passé, cacher son identité authentique et aussi par son cœur… Pas toujours en grande forme. Mais ça, qui l’eut cru ? Personne évidemment et heureusement d’ailleurs. Être considéré comme intouchable, impénétrable, suffisait amplement au sorcier qui jouissait d’une réputation sans pareille. Demandez donc à quelqu’un, n’importe qui s’il ne le connaissait pas ne serai-ce de nom. Vous serez surpris de voir qu’aucun n’ait à l’abri de l’étendue de son pouvoir, son attraction. A tel point que certains commençaient sérieusement à avoir une overdose de ce type sans même lui avoir adresser une seule fois la parole. Normal étant donné qu’il ne parlait qu’en de rares occasions. Chanceuses étaient les personnes qui pouvaient se vanter de connaître le son de sa voix. Il n’ouvrait sa bouche que pour l’essentiel comme ça, impossible de le traiter de « grande gueule ». Il était l’inverse. Une voix grave, d’homme, séductrice bien malgré lui. (Quoi que… Il s’en servait tout de même à son avantage).

Enfin bref, mais que faisait Livanarth dehors à cette heure-ci alors qu’il pleuvait averse ? Il remplissait sa punition tout simplement. Alors que Pixie devait aider le concierge, lui avait été affublé des travaux plus physiques tel que ramasser le bois ou faire le potager. Accompagné d’Agrid pour l’une tes tâches et de… quelques elfes pour l’autre. Quel bonheur… Il s’y sentait parfaitement à sa place parmi ces bouseux de première qui ne pouvaient d’ailleurs pas s’empêcher de se taper sur la gueule et de brailler lorsque la moindre racine était male arrachée. Une fois même l’un d’eux avait osé essayer de faire rentrer Morgan dans leur petit jeu puéril, celui-ci avait eut le loisir de voir toute la foret de haut durant son joli vol plané >__< Non mais oh ! Mais passons, il était donc là, dos courbé à ramasser les plantes dans la terre qui n’était plus que bouillasse, les manches de sa chemise blanche remontée jusqu’aux coudes et ses chaussures + bas de pantalon… Dans un état pitoyable. Lui qui avait l’habitude d’une hygiène irréprochable, il était servit ! Tsss… Qu’elle galère ! Et dire que tout ça c’était parce qu’il acceptait en plus de garder bien encré en lui le secret irrévélable de cette petit « emo ». On ne lui avait pas donné d’affaires pour patauger parmi les choux et les citrouilles, il avait dut faire avec ses habits de rechange. Au bout d’un moment, on s’y faisait dans le sens ou il ne sentait presque plus la pluie lui dégoulinait sur le visage, son vêtement lui coller à la peau et cette boue lui piquer les mains. Il lui restait une heure à supporter. Une heure… c’était énorme. Et le bruit du tonnerre lui rappelait à chaque instant où il se trouvait. Heureusement que l’endroit n’était pas visible d’une fenêtre du château, auquel cas le jeune homme aurait déjà pété un bon câble. Le visage blême, sans émotion apparente, il s’acharnait à découvrir une citrouille lorsqu’un jet de terre lui arriva en pleine figure. Un jet lancé par l’un de ces abrutis de coéquipier qu’il foudroya du regard. En fait, celui-ci était en train de se batailler avec un autre et leur chahut faisait qu’ils détruisaient tout le travail fait en envoyant de la saleté partout. Ivre de colère, une colère pourtant d’apparence contenue, il attrapa les deux fauteurs de trouble et les souleva pour les obliger à le regarder dans les yeux.

« Bon, écoutez moi les gnomes, Depuis tout à l’heure vous passez votre temps à tout saloper, alors vous allez ouvrir grand vos oreilles et obéir à mes ordres. Je ne vous permettrais pas de continuer ne serai-ce que 5 minutes de plus votre petit manège où je vous finis à coup de pelle… C’EST CLAIR ?? »

Mais les diablotins se regardèrent pour ensuite éclater de rire et envoyer directement leur pied dans le ventre du jeune homme qui, sous la pression, les libera de son emprise.

« Hihihi ! Morgan est tout sale ! Morgan est tout sale ! Morgan est tout sale ! » Répétèrent-ils tous ensemble sans avoir la moindre intention de s’arrêter.

« D’accord… » Pensa alors Livanarth en fermant les yeux, ravalant ainsi son mépris pour ces petits êtres. « Pas de pitié… » Sortant sa baguette en bois d’if de la poche arrière de son jean, il la pointa vers ses interlocuteurs et invoqua le pouvoir de « levicorpus » pour les faire s’entrechoquer, se payer les murs et finalement, tous s’abattrent violemment derrière un buisson. Satisfait de son travail, le Gryffondor sourit à cette vison des plus plaisante avant de remarquer la présence d’un garçon sur le chantier juste devant le potager. Qu’est-ce qu’il voulait celui-là encore ? Pointant son arme vers ce dernier, un sourire malicieux et narquois se dessinant sur son visage pâle il reprit :

« An other volunteer ? »

_________________
Prefet en chef




A lovely devil.............................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zachary Brightside

avatar

Masculin Nombre de messages : 61
Age : 26
Année d'Etude : Sixième Année
Maison : Gryffondor
Baguette Magique : 20.5 centimètres - Bois d'Epicéa - Poil d'Hippogriffe
Date d'inscription : 02/02/2008

Feuille de personnage
Citation:
Ascendance: Sang Mêlé
Relations:

MessageSujet: Re: Any volunteers...? [PV Mr Brightside]   Sam 29 Mar - 2:54

La nuit avait enveloppée Poudlard de son long manteau noir, parsemé d'éclairs que provoquaient l'orage de temps à autres. Zachary Brightside, contrairement à de nombreux élèves de l'école de sorcellerie Poudlard, était sortit du château, sous la pluie battante. Il n'avait qu'un but pour cette soirée, qu'une certitude à obtenir, qu'une personne à rencontrer pour analyser plus précisément la situation et agir en conséquences : Morgan Livanarth.
Zach' n'avait jamais vraiment connu ce Gryffondor de septième année. En fait, il connaissait Morgan par réputation, ragots ; et jusque là, cela lui suffisait amplement. Certes, il ne refusait jamais de rencontrer quelqu'un et plus si affinités, mais dans le cas de Morgan, c'était bien compromis. Tout d'abord, Livanarth était loin de ceux qui se font remarquer par leur débit de paroles incontrôlables, leurs hurlements, leur tonne d'amis. Morgan était connu par ses actes, son caractère presque frivole, sa loi. Et Zachary, justement, avait plus de contact avec ses personnages bruyants, sociables, fêtards.
Cependant, il se devait de rencontrer ce cher Morgan. Ce soi-disant énigmatique personnage. Le nouvel ami de Pixie, sa nouvelle confiance.

"- J’ai lâché le morceau, il y a quelques semaines… Morgan Livanarth, il s’appelle, je ne sais pas si tu le connais… Je lui ai fait confiance, je n’aurais peut-être pas dû…"

Les paroles de Pixie résonnait dans sa tête inlassablement. Bien sûr, il était loin d'être jaloux de Morgan. Pixie était libre, elle disait ce qui lui plaisait à qui elle voulait. Mais la nouvelle avait été assez amère à avaler. Pourquoi Pixie avait confié un secret si lourd à Livanarth ? Est-ce qu'elle pouvait vraiment lui faire confiance ? Est-ce que cet énergumène le plus souvent qualifié de dangereux était la personne idéale pour garder un tel secret ? Zachary en doutait fortement. Par ailleurs, en confiant à Morgan cette vérité, Pixie n'avait non seulement accorder une énorme confiance au Gryffondor, mais elle l'avait aussi placé sur le même pied d'égalité que Zachary. Il faisait confiance d'ordinaire à Pixie, mais dans ce cas là, il ne le pouvait pas. Il se méfiait de Morgan, et il devait savoir ce qui se tramait entre les deux Gryffondor.

Puis, il y avait eu Samuel qui était rentré dans l'histoire. Samuel qui semblait fortement en pincer pour la jeune McCartney. Samuel qui semblait en connaître long sur le septième année que Zach' voulait confronter. "Bon j'ai appris avec Livanarth mais ça compte pas j'en est parlé avec lui". Qu'est-ce qui s'était passé entre Morgan et Pixie pour que Samuel mette en doute une possible relation entre les deux Gryffondor ? Un baiser ? Un jeu ? Plus ? Zachary craignait une relation plus qu'amicale entre les deux Gryffondor. D'ordinaire, Zach' n'aurait pas refusé que Pixie fréquente Morgan. Mais pourquoi aurait-elle accepté de sortir avec Zachary ? Pixie jouait-elle un double-jeu ? Ou Morgan était-il assez crapuleux pour enthousiasmer les soirées de Pixie dans la forêt interdite de temps en temps ?

Zachary parcourait le sentier. Il était venu voir ce cher Morgan pour discerner à quel oiseau Pixie s'était confié. S'assurer qu'elle n'avait pas commis d'erreur, qu'elle ne courrait pas de grands dangers. Bien sûr, ça pouvait être assez puérile comme réaction. Zachary paraissait avoir aucune confiance en Pixie en agissant ainsi, et peut-être qu'en ce soir, c'était probable. Mais il se devait de rencontrer Livanarth, se devait de le cerner le mieux qu'il pouvait.

On craignait Morgan Livanarth ? Même les septième années ne préféraient pas s'en approcher ? Peu importait à Zachary. Il n'avait pas peur d'un homme âgé d'un an de plus que lui, même si ce qu'on disait sur lui était loin d'être sympathique. D'autre part, il se souciait trop de Pixie pour refuser d'avoir un "entretien" avec le Gryffondor. Et de plus, le courage n'était-il pas sensé représenter les Gryffondor ? Ce serait bien contradictoire que Zachary prenne peur en apercevant Morgan seulement parce que sa réputation vantait un jeune homme des plus... Imprévisibles.

Zach' se stoppa sur le chantier proche du jardin potager. Le grand Livanarth déracinant des carottes. Quelle belle image. Quelle ironie. Dire que cette punition datait, selon ce qu'il avait entendu, de l'escapade nocturne en forêt interdite de Morgan et Pixie. Zachary observa les masses d'elfes de maisons volaient dans les airs pour atterrir dans des buissons et posa son regard sur Morgan qui était dorénavant debout, face à lui, baguette parée.

« An other volunteer ? »

Zach' sortit sa baguette magique d'une poche arrière de son jean et croisa les bras, l'air indifférent. Certes, Morgan était sans doute plus calé que lui question magie, il avait une bonne dizaine de centimètres de plus que lui, et sans doute était-il plus expérimenté dans les possibles combats. Mais ces trois qualités qualifiaient-elles inévitablement un gagnant ? Parfois, ne suffisait-il pas d'avoir du coeur au ventre ? D'être brave, endurant, un coeur de lion ? Quoi qu'il en soit, Zachary ne broncha pas tout de suite. Il était venu avec une idée fixe. Connaître ce Morgan, voir s'il était digne de confiance, voir si Pixie avait raison ou avait commis une bien belle bêtise en lui confiant un secret bien compromettant dans cette nouvelle ère.

" J'suis déçu. J'te pensais bien plus ingénieux que ça, Livanarth. Commencer déjà par les armes. Tu te prends pour un Serpentard dénué de neurones ? "


Zachary resta à l'écart. Ce n'était pas qu'il appréhendait une quelconque réaction de Morgan, mais il ne pensait pas s'éterniser sous la pluie, le tonnerre et les elfes de maisons projetés. Il n'avait qu'un but : s'assurer de la protection de Pixie. Et pour se faire, se battre physiquement ou verbalement avec Livanarth n'était pas forcément nécessaire, bien que ça ne gênerait franchement pas Zachary de lancer quelques sortilèges sur son interlocuteur. Après tout, il en avait tellement entendu parler qu'il en faisait une véritable overdose.


[Bon, désolé, c'est vraiment nase --'. Meilleure chance la prochaine fois ? xD ]


Dernière édition par Zachary Brightside le Dim 30 Mar - 20:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Livanarth
Administrateur Adjoint
avatar

Masculin Nombre de messages : 359
Age : 26
Année d'Etude : 7eme année
Maison : Gryffondor
Baguette Magique : Bois d'if, 33,75 cm, contient un nerf de coeur de dragon entouré d'un cheveu de Vélane.
Date d'inscription : 19/01/2008

Feuille de personnage
Citation: Il faut savoir jusqu'où l'on peut dépasser les limites.
Ascendance: Sang Mêlé
Relations:

MessageSujet: Re: Any volunteers...? [PV Mr Brightside]   Sam 29 Mar - 10:45

[désoléééééé c'est nul mais mon "e" marche très mal alors j'pouvais pas faire plus xD]

Décidemment, la vie nous réservait bien des surprises… Morgan ne connaissait pas ce garçon. Même pas de nom. De visage. Il était pourtant à Gryffondor… Comme lui. Ah, peut être l’avait-il croisé alors deux ou trois fois dans les couloirs… Mais vous connaissez la vision de ce cher sorcier sur la vie qu’il l’entoure : Il s’en moque complètement. Comment s’appelait-il ? Il ne le savait pas non plus. Il restait dans une totale ignorance vis-à-vis de ce garçon aux allures… D’enfant. Cependant, ce dernier semblait le chercher, et non seulement ça, il le voulait. Pourquoi ? Avait-il quelque chose à lui reprocher ? Morgan avait-il attaqué l’un de ses « amis » et Monsieur voulait-il le venger avec bravoure (et folie.) ? C’était stupide. Ils pensaient tous la même chose jusqu’à ce que le jeune homme les foute à terre les uns après les autres. Ses aptitudes en magie et tout particulièrement en sortilège lui permettaient beaucoup de choses. Dont celle de se faire respecter. Qui osait vraiment l’approcher ? Les imprudents n premiers. Les vengeurs sans foie ni loi, les professeurs (certains) et… Et…. ? Ne cherchez pas plus loin, on passe sur les créatures en tout genre dénuée de cervelle. Quelque pas, ce n’était pas surprenant que ce garçon ait connu son interlocuteur par les « on dit ». Il n’y avait que ça. Des rumeurs plus abracadabrantes les unes que les autres. Sans oublier cette commère de Samuel. Ce type que le Londonien respectait autant qu’il ne respectait un verre d’eau. Il était insupportable pour lui, son pire ennemi dans le sens où il ne pouvait se passer de lui. Toujours à placer un « Morgan » dans ses phrases. Il y avait de quoi devenir maboul. Mr Brightisde avait-il ouïe des choses particulièrement gênantes ? Qu’elle importance ? Le jeune anglais ne répondait pas aux questions. Les interviews pouvaient se dérouler avec quelqu’un d’autre mais surement pas lui. Il était déjà assez occuper avec ses corvées et ces imbéciles d’elfes de maison. Mais il avait raison sur un point déjà : Livanarth n’était pas l’un de ces fêtards bruyants voir assourdissants qui s balades aux quatre coins de Poudlard. Il était d’une autre besogne. Esprit calme et réfléchit, il n’agissait jamais au hasard, préférait largement être seul lorsqu’il contre disait le règlement et tout ce qui en suit. Ses loisirs se choisissaient habilement : Fouiller dans la réserve et la dévorer entièrement. Vaincre les emmerdeurs qui lui tournaient autour tel des mouches. Provoquer ‘sagement’, sans jamais se faire pincer. Et… Tant de choses à vrai dire. Celui que l’on surnommait ‘l’intouchable’ portait bien ce nom. On pouvait même dire que ça lui allait comme un gant. Par Merlin ! Combien ont essayé ? Tsss… Mais quand allaient-ils comprendre ? Il avait l’impression que cette année s’avérait encore pire que les autres au point de vue des jacassements. On ne le laissait jamais tranquille. Toujours un chieur présent. Cette fois c’était mÔssieur qui se prenait pour un conquérant.

« J'suis déçu. J'te pensais bien plus ingénieux que ça, Livanarth. Commencer déjà par les armes. Tu te prends pour un Serpentard dénudé de neurones ? »

Ahah…Ahah… Encore un drôle ma parole ! Morgan avait légèrement grimacé à cette réplique de bas niveau. Toujours à juré se la soit disant « stupidité » de l’adversaire en l’attaquant sur sa façon de fair ? SI c’était ça, il n’allait pas aller bien loin ce petit crétin. Alors on ne mesure pas plus haut que 3 pommes, on est coiffé « style » et bien habillé, ça y est on à tous les droits ? Tutut… En voilà un à qui il allait devoir remonter les bretelles. Ce genre d’attaque ne touchait pas Morgan… Il était né surdoué, et il s savait bien plus intelligent que ces gosses aux yeux bleus. Cette fois la prétention n’avait rien à y voir, c’était un fait irrévocable. Il était non seulement doté d’un QI surdéveloppé mais EN PLUS il travaillait, alors imaginez le résultat. Vas-y gamin, lance un sort… Tu vas comprendre. Non vraiment, cette remarque puérile et sans fond laissa la Londonien totalement froid. Il avait juste afficha un léger, trèèèèès léger sourire narquois. Mais encore ? Il allait lui parler de quoi ensuite ? Franchement, ces dires sur son appartenance voulue à Serpentard, il en avait entendu des tas. Une fois de plus… Mais le Choixpeau ne se trompait pas, et Morgan avait refusé d’aller porter les couleurs des verts et argentés. Il ne voulait pas faire parti de c nid de vipère. Ss valeurs étaient bien plus profondes que ça. Leur esprit de combativité à deux pounds. Lui avait du courage, de l’esprit et surtout… Il cachait des choses dont personne ne devait connaître l’existence. Son passé tortueux l’avait conduit à se montrer pire qu’un mangemort envers certains élèves… Allez le changer. Allez lui dire - comme Samuel - qu’il y à du bon en lui… ET il vous rira au nez. Il n’y avait que sa petite amie, Discorde Van Silverwood, qu’il protégeait. Les autres ? Il se faisait comme bon vouloir. Ça changeait beaucoup selon les personnes : tenez : Raven par exemple. Ils se ressemblaient et s’entendaient bien en une relation… Sensuelle plutôt poussée (hiiiin <3 +baf+). Sam’.. Lui c’était son souffre douleur, un Serdaigle qu’il n’avait pas hésité à défigurer quelques jours auparavant. Amycus.. N’en parlons pas. Pixie ? Ahah… Etai-ce ce que vous vouliez savoir ? Je ne vous dirais rien ! Enfin bref, Morgan, distant, n’abaissant toujours pas sa baguette (pas marqué « con » non plus hein >__< +GIFLE+) braqua son regard turquoise sur le Gryffondor en face de lui avant de répondre d’une voix clair, sans faux savoir :

« Bon alors déjà, saches que j’avais ma baguette dans la main avant même que tu n’oses t’immiscer dans mon tête à tête avec ces piteuses créatures. »

Jetant un rapide coup d’œil à l’Amat d’elfes, s’assurant qu’ils ne bougeaient pas, il reprit :

« Ensuite, je ne vois pas bien en quoi ma méthode serait à blâmer. Serpentard ou non j’en ais rien à foutre. J’vais te dire, pour moi les maisons ne sont qu’un conditionnement sans importance. Je suis à Gryff’ parce qu’il fallait bien ma placer quelque part. Mais l’heure où j’me soumettrais à leur répartition n’était pas arrivée. Dis-toi juste que j’agis seulement par feeling. Le faite que tu sois déçu... Je m'en moque complètement. »

Laissant un silence s’imposer, c’est après avoir désarmé son adversaire d’un sortilège non prononcé comme savaient faire certaines septièmes années. Un sourire en coin maintenant présent sur son visage clair, il rangea son arme là où il l’avait prise.

« Et… Pour finir, saches que connaître mon nom n’était pas un avantage ni même une chance. Livanarth… Tu entends ce mot dans toutes les bouches. Ma faute ? Evidemment. Mais que veux-tu ? Je suis l’emblème vivante de la putréfaction de cette école et ce rôle me plait. Mais peut être ais-je bifurqué dans tes lois… Alors ? Qu’ais’ je fais pour avoir la déveine de te rencontrer ? »

_________________
Prefet en chef




A lovely devil.............................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zachary Brightside

avatar

Masculin Nombre de messages : 61
Age : 26
Année d'Etude : Sixième Année
Maison : Gryffondor
Baguette Magique : 20.5 centimètres - Bois d'Epicéa - Poil d'Hippogriffe
Date d'inscription : 02/02/2008

Feuille de personnage
Citation:
Ascendance: Sang Mêlé
Relations:

MessageSujet: Re: Any volunteers...? [PV Mr Brightside]   Dim 30 Mar - 20:25

Zachary conserva son regard bleuté posé sur la silhouette de Morgan. Seul les faibles rayons du clair de lune laissaient deviner le visage allongé du septième année. Son teint froid et pâle soulignant ses yeux bleu pâle, perçants. Ses lèvres ni trop fines, ni trop épaisses, jouissant de temps à autres de remarques acides, d'un sens de la répartie acerbe, envers les autres élèves. Un spécimen rare, ce Livanarth, il n'y en avait aucun doute. Néanmoins, Zachary resta sur le chantier, attendant les réactions du Gryffondor. Il s'attendait à ce que Morgan use de son côté hautain, lui réponde de manière austère, question d'essayer de "replacer" Zachary, le rendre strictement inférieur à lui. Mais cela, Zachary s'en fichait. Morgan pourrait lui lancer toutes les répliques qu'il lui plaisaient, aussi cruelles et improbables soient-elles, le jeune Brightside s'en ficherait royalement. Ces paroles coulaient simplement sur lui. C'était impossible que quelqu'un ait ce genre de réaction ? Pourtant c'était probable que quelqu'un se fiche de l'opinion des autres, se fiche des avertissements, des règlements, des critiques. Zachary ne se souciait guère de tout ça. Il vivait pour lui, pour ce qui lui tenait à coeur. Et ce que les autres pensait de lui comptait autant qu'une trace de fourmi sur une glace.

« Bon alors déjà, saches que j’avais ma baguette dans la main avant même que tu n’oses t’immiscer dans mon tête à tête avec ces piteuses créatures. »


Zach' jeta un coup d'oeil aux elfes de maisons gémissant proches des buissons. L'adolescent n'avait jamais éprouvé de compassion pour ces créatures. En fait, il les trouvait plutôt maniaques et dépressives. Folles de leurs maîtres, de l'idée de les obéir, d'obtenir dans l'estime de leurs commandants une place grandiose, qu'ils n'auront sans doute jamais puisqu'ils sont considérés le plus souvent comme de la vermine, de simples esclaves. Le sixième année se remémora d'une association que l'amie du célèbre Harry Potter avait fondé. La S.A.L.E. Zach' ne savait même pas ce que signifiait ces lettres dans un tel sigle. Le seul souvenir qu'il avait était qu'Hermione Granger avait prit un malin plaisir à harceler presque tous les Gryffondor pour leur faire payer une inscription dans le but de protéger ces êtres. Hermione n'avait-elle pas compris que c'était leur vie, à ces elfes ? Qu'ils aimaient obéir ? C'était dans leur code génétique, leur personnalité. Priver les elfes de maisons de ces corvées auraient peut-être même un effet désastreux sur leur joie de vivre. Certes, il ne fallait pas pour autant les traîter comme des moins que rien. Mais leur offrir un privilège visiblement inadapté serait dénué de sens.

"Navré d'avoir interrompu un tel tête à tête..."

Son ton demeurait sarcastique. Il se doutait que Morgan devait passer ses soirées, voire ses nuits, en compagnie des elfes de maisons pour sa punition. Mais l'idée que le "grand" Livanarth doive se salir en compagnie de ces elfes de maisons le faisait tout simplement rire. Surtout que Morgan semblait en faire une véritable frustration agrémentés de ces excès de violence. Zachary fronça les sourcils. Il se fichait des maisons ? Il n'était pas vraiment le seul. Le sixième année connaissait quelques élèves qui ne se souciaient pas de la couleur de leur cravate, du nombre de joyaux dans les sabliers du Hall d'entrée. Zach apportait peut-être un peu trop d'importance aux maisons, ou plutôt, avait le tort de sous-estimer, détériorer, détester une maison, celle des Serpentard. Mais ça, simplement parce qu'il n'arrivait pas à tolérer les Verts et Argent, accepter leur comportement, leur personnalité. Dans son esprit, ils étaient tous des vipères, des personnages bien trop ambitieux, méprisant et méprisables. Après, les opinions divergeaient.

" Pourquoi, tu agirais contre le Choixpeau aujourd'hui ? Tu veux quoi, que Poudlard fonde une nouvelle catégorie pour toi tout seul ? Quoi que ne te prend même pas la peine de me répondre, je m'en fiche royalement. Je ne suis pas venu ici pour causer des maisons et de ton feeling. "

Zachary laissa un silence s'installer entre les deux adolescents et sentit sa baguette magique se déloger de sa main et s'envoler quelques mètres plus loin. Sortilège informulé. Zach garda ses bras croisés. Peu lui importait de ne plus avoir de baguette magique, d'être désarmé, encore plus à la merci du pouvoir de Morgan. Il n'était pas venu pour se battre. Il était venu pour Pixie, pour son secret. Et il n'avait pas besoin de jeter des sortilèges pour cela. De plus, sa baguette, pour un sorcier, il ne l'utilisait pas souvent. Il avait gardé les vieilles habitudes moldues. Les poings, les répliques, les coups. Sa baguette n'était utile que dans les cours et parfois en dehors pour réviser les sortilèges. Mais à part ça, dans les couloirs ou avec ses amis ou assaillants, il ne l'usait pas. Stupide ? Très possible. Mais il ne changerait pas.

Zach' eut un léger rire narquois. "L'emblême vivante de la putréfaction de l'école." Non, ça sonnait trop stupide. Voilà que le terrifiant Morgan se donnait des titres, des airs ? Bien, si ça lui plaisait. Mais ça n'empêchait pas Zachary se se moquer sans gêne de Morgan et sa prétention, son arrogance, ses provocations.

" Si votre dépravation croit que j'm'interresse aux noms de tout le monde, il fait erreur. Je connais simplement le tien parce que tu fais parler de toi. Sinon, je l'ignorerait. Les noms ne font pas les personnes. Ce sont que des sons sans importance."

Zachary stoppa, gardant son sang-froid. Les combats verbaux n'étaient pas son fort. Il n'était ni charismatique, ni patient. Il voulait toujours tout, et tout de suite. Et parler pendant des lustres ne l'enthousiasmait aucunement. Ainsi, l'adolescent répondit à Morgan :

" Je suis seulement venu voir quel genre de type pourrait bien obtenir une si grande confiance de la part d'une élève en danger. "

Pixie McCartney. C'était elle, cette élève. Pourquoi ne l'avait-il pas cité ? Sur le coup, il n'avait pas vraiment de justification. Peut-être voulait-il voir si Morgan se rappelait d'elle, s'il avait un coeur, s'il pouvait garder ce secret, s'il ne l'avait eu que par force ou menace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Livanarth
Administrateur Adjoint
avatar

Masculin Nombre de messages : 359
Age : 26
Année d'Etude : 7eme année
Maison : Gryffondor
Baguette Magique : Bois d'if, 33,75 cm, contient un nerf de coeur de dragon entouré d'un cheveu de Vélane.
Date d'inscription : 19/01/2008

Feuille de personnage
Citation: Il faut savoir jusqu'où l'on peut dépasser les limites.
Ascendance: Sang Mêlé
Relations:

MessageSujet: Re: Any volunteers...? [PV Mr Brightside]   Dim 30 Mar - 21:38

Et oui, non seulement Morgan se donnait des noms, une place toute particulière mais en plus il restait hautain, prétentieux et en était fier. Il jouissait d’une réputation hors norme mais n’était pas stupide. Attention. Zachary faisait une grave erreur en le traitant de la sorte. Chaque parole sortie par le jeune homme était vu comme un moyen de riposte misérable par le second Gryffondor. Si Morgan était ainsi, c’était bien parce qu’on l’avait mérité. Combien se demandaient « mais Pourquoi ? Pourquoi est-il ici ?? ». On ne pouvait plus les compter. Il était une ordure aux yeux du monde. Mais une ordure intelligente, ce qui pouvait compliquer largement les choses. Cependant, ce qu’il disait était vrai. Zach pouvait voir cela comme une marque – encore et toujours – de son infinie narcissisme, et de toute manière, il n’avait pas le choix de faire autrement étant donné que Personne ô grand Personne ne savait ce qu’il se cachait derrière ce masque de sévérité. Mais par sa simple personne, le Londonien caricaturait ce qui l’entourait. Il visait principalement les Serpentard, l’aristocratie poussée et au final, l’école en général. Par sa méchanceté on accusait le choixpeau magique de s’être trompé, d’avoir envoyé Morgan là où il ne fallait pas. Par ses airs, sa façon de s’habiller, de parler et de se montrer, on voyait la richesse. Beaucoup de richesse. Tsss.. Si cette bande d’écervelés savait. Livanarth était né d’une famille très bas de plafond, pas un sous, rien qu’une petite maison dans une ville quelque peu miteuse. Et enfin, par l’intégralité de toutes ces choses, c’était Poudlard qui était visé pour avoir laissé entrer en son sein un être d’une exceptionnelle d’dextérité mais plus méprisable encore que 50 Serpentard réunis. On ne pouvait pas le viser… Impossible. Et Monsieur Brightside avait bien raison de ne pas répondre par la magie, auquel car il risquerait bien de s’y casser les dents. Physiquement, les deux garçons ne se ressemblaient pas, c’est vrai. L’un était d’une taille moyenne et l’autre grand, il y avait d’un côté le gamin, et de l’autre l’homme ‘mûr’. Morgan avait la carrure d’un adulte, à 17 ans il était déjà façonné comme il fallait, ses traits ne comportait plus rien d’autre que de la maturité. Un visage d’ange qui cachait bien son jeu. Zachary avait un beau visage aussi, mas d’un tout autre genre. Beaucoup plus efféminés, il arborait plus les formes rondes. Leur seul point commun peut être : leurs yeux. Ils possédaient des yeux très bleus. Sans doute pas de l’exact même couleur, mais perçants et animés. Sinon… Il était… En fait, Morgan le voyait vraiment comme un jeune adolescent. Rien de plus mais rien de moins.

« Navré d'avoir interrompu un tel tête à tête... »

Oh… Il faisait son malin ? Décidemment il n’avait pas tout compris celui-là. Enfin.. Le but de Livanarth n’était pas de remettre toutes les petites têtes brûlées à leur place, auquel cas il serait vraiment occupé et ne pourrait même plus dormir la nuit. Certes il n’était pas en positon de force. Pataugeant dans la boue… Mais il n’avait pas choisie son sort, et c’est à Mademoselle McCartney qu’il redemanderait des comptes ! Non… Même pas. Il allait plutôt lui foutre la paix à cette petite. La pauvre en avait vue de toutes les couleurs par sa faute. Mais c’était ainsi, le sorcier ne voulait pas qu’elle s’entiche de lui. C’était trop tard, d’accord, mais pas trop tard pour la faire retourner dans le droit chemin. Il l’avait blessé et malgré tout, elle était tombée sous le charme de son bourreau. Heureusement que ce n’était pas bien définie et que la belle elle-même se demandait ce qu’elle pouvait bien ressentir pour cet homme méprisable et indomptable. Mais bon… Qui ne connait pas cette fabuleuse attirance qu’on les femmes pour les… « bad boys » ? C’était stupide mais ainsi, et elle n’avait pas échappé à la règle. Discorde non plus. Et avant ces deux là, c’était Sally Anne. Mais Pixie était authentique, gentille, belle et frivole. Elle inspirait la joie de vivre malgré elle. Complètement décalée, c’était une perle que Morgan se refusait de briser. Mais l’anglophone fut interrompu dans ses pensés lorsque son interlocuteur vint à reprendre la parole :

« Pourquoi, tu agirais contre le Choixpeau aujourd'hui ? Tu veux quoi, que Poudlard fonde une nouvelle catégorie pour toi tout seul ? Quoi que ne te prend même pas la peine de me répondre, je m'en fiche royalement. Je ne suis pas venu ici pour causer des maisons et de ton feeling. Si votre dépravation croit que j'm'intéresse aux noms de tout le monde, il fait erreur. Je connais simplement le tien parce que tu fais parler de toi. Sinon, je l’ignorerais. Les noms ne font pas les personnes. Ce sont que des sons sans importance. »

Bon… Ce n’était pas dans les habitudes de Livanarth d’entamer de longs discours, surtout pour expliquer des choses que personne ne prendrait la tête de comprendre. Tous superficiels… Ce garçon ne l’agaçait même pas tellement il le trouvait prévisible. Il répondait… Comme ça… Au tac au tac. Comme s’il s’agissait d’une question de survie ou d’un jeu télévisé façon « Brice de Nice ». Enfin, il n’était pas stupide non plus, ce qu’il disait n’était pas dénué de sens, après tout, chacun son opinion, et le jeune homme n’était pas là pour juger qui que ce soit. Il avait parlé, il l’avait écouté. Voilà tout. A vrai dire, il s’attendait à ce qu’il quitte le chantier après avoir perdu sa baguette mais non, même pas. Pourtant, Morgan lui avait bien montré qu’il ne compter pas lui faire du mal en rangeant son arme dans la poche arrière de son jean après l’avoir désarmé. Inclinant sa tête légèrement sur la droite et affichant une mimique d’incompréhension, Morgan reprit :

« Mais… tu cherches quoi au juste ? Tu veux que je te saute dessus ou quoi ? Désolé, tu t’es trompé, celui qui pourra t’abimer par des méthodes aussi basiques s’appelle Samuel Holloway, il est à Serdaigle, maintenant tu permes, j’ai encore du travail. »

Il avait tord, il ne faisait pas parler de lui, mais les autres le faisait à sa place. Lui au contraire restait discret car il savait pertinemment que même en agissant de la sorte, il entendrait bientôt de nouvelles rumeurs à son sujet. Mais encore une fois, Zachary pouvait croire ce qu’il voulait, c’était le cadet des soucis du Gryffondor qui ne prêtait pas vraiment une oreille attentive aux racontars. Et puis… Il avait entendu tellement de choses… Alors comme ça il était le fils de Voldemort ? Très drôle vraiment. Ses parents sont des criminels enfermés à Azkaban ? Hum… Non, pas vraiment non. Et encore ben d’autres… Mais ce que dit ensuite le garçon attira l’attention de Morgan qui cette fois se prêta au jeu.

« Je suis seulement venu voir quel genre de type pourrait bien obtenir une si grande confiance de la part d'une élève en danger »

Une élève en danger… Ce look… Une confiance… ça ne pouvait être que Pixie. Voilà où il voulait en venir le gredin ! Ne pouvait-il pas en venir au fait plus vite ? C’est ce que se demanda Livanarth qui monta les yeux au ciel l’espace d’un soupire. La pluie qui tombait encore en force l’obligea à se passer une main sur le visage pour y retirer la boue et le trop plein d’eau ainsi que les mèches de cheveux qui lui tombaient au devant des yeux. C’est un sourire sarcastique qui se dessina sur ses lèvres tandis qu’il fixait Zack d’un regard… moqueur.

« Oh… Pixie… La petite Pixie McCartney… » Avait-il prononcé d’une voix douce, prouvant ainsi à son interlocuteur qu’il s’était bel et bien passé quelque chose ou du moins, qu’il la connaissait pour devoir gardé son secret de taille.

S’approchant de l’autre sorcier, il reprit d’un ton défiant :

« Quel genre de type ? Tsss… Tu commence fort. A ta place j’essaierai d’être un minimum poli lorsque je veux un renseignement. Déjà tu vas me faire le plaisir de m’appeler par un adjectif moins dégradant et ensuite… En quoi ça te concerne ? Je prends et je jette, si tu la veux... Elle est libre. Désolé, je ne vends pas de tuyau pour la drague. »

Evidemment qu’il était à côté de la plaque, mais c’était volontaire. Imaginez qu’il ne parle pas de cette fille et que, trop confiant, il révèle le terrible secret. Ce serait une catastrophe. Sur ce, il fit glisser l’une de ses mains pleines de boues sur la figure du magicien en face de lui laissant à son passage une belle trace marron et le dévisagea :

« Ce sera tout ? »

Il n’y avait aucune raison à ce geste. Ça, c’est ce que penserai un ahurit, mais lui faire partager le gout de la terre en l’en badigeonnant un peu remettait ce gamin sur un pied d’égalité par rapport à Morgan. Tout était dans la tête, et ce n’était sans doute pas quelque chose de plaisant à recevoir.

_________________
Prefet en chef




A lovely devil.............................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zachary Brightside

avatar

Masculin Nombre de messages : 61
Age : 26
Année d'Etude : Sixième Année
Maison : Gryffondor
Baguette Magique : 20.5 centimètres - Bois d'Epicéa - Poil d'Hippogriffe
Date d'inscription : 02/02/2008

Feuille de personnage
Citation:
Ascendance: Sang Mêlé
Relations:

MessageSujet: Re: Any volunteers...? [PV Mr Brightside]   Dim 30 Mar - 22:54

« Mais… tu cherches quoi au juste ? Tu veux que je te saute dessus ou quoi ? Désolé, tu t’es trompé, celui qui pourra t’abimer par des méthodes aussi basiques s’appelle Samuel Holloway, il est à Serdaigle, maintenant tu permes, j’ai encore du travail. »

Encore une fois, l'adolescent ne broncha pas. Il se contenta de hausser les sourcils, l'air surpris. Morgan, lui sauter dessus ? Il voyait bien le genre. Il ne connaissait pas Morgan, enfin, seulement par réputation et préjugés. Mais imaginer le septième année hautain et arrogant se jeter sur un autre élève, cela semblait assez improbable. Toutefois, Morgan paraissait imprévisible, et même si en ce moment le Gryffondor paraissait calme, cinglant ses répliques acerbes comme un jeu de passe-passe interminable ayant pour seul but l'obtention du dernier mot ; il ne demeurait pas impossible que l'adolescent fasse preuve d'une quelconque violence. Toutefois, cela n'inquiétait pas Zach. Les avertissements, voire menaces de Morgan ne l'atteignaient pas. L'adolescent afficha un sourire moqueur et rétorqua, d'un ton provocateur :

- Pourtant il paraît que vous êtes pas mal proches, tous les deux.


Zachary était venu pour seulement s'assurer que le secret de Pixie était bien gardé, mais étonnement, plus Morgan lui répondait, plus il avait envie de le provoquer. Jouer avec le feu. Provoquer un des sorciers les plus craints de l'école de sorcellerie Poudlard. Morgan, l'élève doué, fort, expert en duel, sans pitié. Mais Zachary s'en fichait. Morgan n'avait pas agit avec violence encore, il ne faisait que lui répondre, essayant sans doute de lui faire perdre son sang froid ou de se moquer de lui par son air si hautain et prétentieux. Dommage pour lui, ça ne suffisait pas. Zach' restait de marbre. Morgan aurait pu l'injurier de tous les noms, Zachary n'aurait pas branché, au risque de paraître demeuré.

Zachary guetta la réplique de Morgan à propos de Pixie. Le septième année avait cette façon de parler de la petite amie de Zachary que ce dernier ne pouvait pas supporter. Comme ça, Pixie semblait un drôle de jouet, bien amusant et productif. Sa voix douce témoignait de ce que Samuel avait insinué aux toilettes de Mimi Geignarde. Une aventure ? Voire plus que ça. Zach avait beau se répéter que c'était avant, avant que Pixie accepte d'entretenir une relation plus qu'amicale avec lui ; mais il ne pouvait s'empêcher de douter. Après tout, Pixie avait confié un secret bien compromettant à cet énergumène. Elle lui avait accordé une grande confiance. Et il s'était passé quelque chose entre Morgan et elle, apparemment.

Quel genre de type ? Tsss… Tu commence fort. A ta place j’essaierai d’être un minimum poli lorsque je veux un renseignement. Déjà tu vas me faire le plaisir de m’appeler par un adjectif moins dégradant et ensuite… En quoi ça te concerne ? Je prends et je jette, si tu la veux... Elle est libre. Désolé, je ne vends pas de tuyau pour la drague. »

Zachary commença sérieusement à perdre patience. Son sang bouillait entre ses veines. Il ne pensait qu'à une chose, réarranger le portrait de Livanarth. Pour qui se prenait-il ? Zachary devrait bientôt le nommer avec des termes mélioratifs ? Morgan n'avait pas la force de s'estimer grandiose tout seul ? Il fallait qu'il demande aux autres de le vanter ?
Zachary n'avait qu'une envie, frapper Morgan, à la façon bien moldue, celle qu'on lui avait enseignée, celle qui primait dans son esprit. Mais ce serait futile, idiot, il devait se contrôler. Zach lança un regard glacial à Morgan qui s'était rapproché. Cette façon de parler de Pixie était, pour lui, inacceptable. Elle était quoi ? Une appareil jetable ? Zach se retint de répliquer à Morgan, sachant que s'il ouvrirait la bouche, il ne pourrait s'empêcher de l'insulter, de s'emporter, de crier. Morgan avait touché une corde bien sensible en se moquant d'une personne que Zachary aimait particulièrement.
Le Gryffondor sentit Morgan s'amuser à salir son visage et serra les poings, sentant ses ongles s'incruster dans la paume de ses mains. Morgan s'amusait bien ? Et bien Zach se divertirait également. Coûte que coûte.

"Ce sera tout ?"

Cette réplique fit démarrer Zach au quart de tour, alors que Morgan tournait les talons pour vaquer à ses occupations. "Ce sera tout ?". Ses mots résonnaient dans sa tête, provoquant une colère incontrôlable chez lui. Non, ce n'était pas finit. C'était loin d'"être tout".

D'un mouvement rapide, le sixième année s'empara de la baguette magique de son interlocuteur qui se trouvait dans la poche arrière de son jean et avant même que Morgan ai pu tourner la tête, il la lança le plus loin possible, de fureur. Morgan le cherchait, il l'avait trouvé. Zachary était impatient et coeur de lion, c'était au-delà de ses forces de partir sagement vers l'école de sorcellerie, laissant la victoire à ce déjanté.
Puis, ne contrôlant même plus ses gestes, Zach' s'élança sur Morgan et le poussa violemment dans les plantations de carottes où le septième année s'étala de tout son long.

" Bien, juste au retour des choses, Livanarth. "

Zachary resta debout, tentant de se calmer. C'était sa faiblesse, lorsqu'on le mettait en colère, ça lui prenait tout un effort pour reprendre son calme. Il n'était pas du genre lunatique, ne pouvait pas changer d'émotions en moins de deux secondes. Lorsqu'il ressentait un quelconque sentiment, celui-ci persistait assez longtemps pour que Zach y goûte totalement. L'adolescent donna un coup de pied dans une meute de terre qui atteint un genou de Morgan et répliqua, colérique :

-Ecoute moi bien, Livanarth. Ce n'est pas parce que t'as une vie DE MERDE et que tu te donnes des airs qu'il faut que tu critiques tout le monde et que tu te permettes de jouer avec eux. T'es pas un roi ici. Y'en a qui te craigne ? BIEN ! Moi, j'te craint pas. Envoie moi quelque chose si tu veux, venge toi, critique moi, ça n'aura aucun effet !

Zach' planta son regard sur Morgan qui ne tarderait pas à agir sans doute violemment à ses répliques percutantes.

- Non mais sérieusement, pour qui tu te prends ? Morgan le hautain, le puissant, l'arrogant. L'emblème de putréfaction de l'école ? Grandit un peu ! T'as pas le droit de tout ici. T'as des forces ? Mais t'as aussi des faiblesses mon p'tit. Et tu sais ce que j'crois ? Que t'as une vie tellement POURRIE que tu fous ta MERDE dans celle des autres. Approches toi encore de Pixie, critique là, pense à essayer de dévoiler son secret, et t'en auras pas finit.

Zachary semblait bien prétentieux de défier Morgan. Le septième année était plus fort que lui, sans aucun doute. Si Zach défiait Morgan, il aurait peu de chance de gagner. Mais Zachary s'en fichait. Pixie valait plus qu'une défaite cuisante contre Livanarth. Et même si les menaces de Zachary aurait autant de portée qu'une chiquenaude sur Morgan, elles avaient toute la sincérité, l'honnêteté de Zachary.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Livanarth
Administrateur Adjoint
avatar

Masculin Nombre de messages : 359
Age : 26
Année d'Etude : 7eme année
Maison : Gryffondor
Baguette Magique : Bois d'if, 33,75 cm, contient un nerf de coeur de dragon entouré d'un cheveu de Vélane.
Date d'inscription : 19/01/2008

Feuille de personnage
Citation: Il faut savoir jusqu'où l'on peut dépasser les limites.
Ascendance: Sang Mêlé
Relations:

MessageSujet: Re: Any volunteers...? [PV Mr Brightside]   Mer 2 Avr - 16:05

C’était plutôt à Morgan d’être surpris. Y’en avait qui cherchait vraiment la bagarre. Manque de bol, il n’était pas un ‘excité de la vie’ et son but n’était pas de défigurer tous les élèves de Poudlard comme il l’avait fait à Samuel. De toute évidence, le jeune homme tenait trop à ses vêtements toujours impeccables pour s’embarquer dans des combats à main nue. Il était fort en ce jeu, après tout, il avait vécu toute sa jeunesse dans une ville anglaise très défavorisée, les toits branlants, les mansardes pleurantes, les rues sales et les cris qui sortent d’un peu partout. Même la nuit le vacarme en était assourdissant. Pourtant, c’était dans cette atmosphère de centre villes du XIX ème siècle qu’il avait grandit. Il se souvenait même des cris des putains vers 2 ou 3 heures du matin. Les putains qui courraient un peu partout pour ne pas se faire attraper par ces hommes bourrés au dernier degré. Quand on le voit maintenant, on jure surtout que c’est parmi les grattes ciels américain qu’il à passé sa jeunesse, avec une chambre de 50 m carré, une salle de bain en or et en ivoire, des parents richissimes, et une multitude d’oncles, de cousins et de cousines. Pas du tout… Mais ça, il le taisait. Ce qu’il laissait transparaître dans sa personnalité n’était pas forcément sa vision des choses, juste une caricature de l’aristocratie en générale histoire de se divertir mais aussi comme moyen de diversion, lui permettant ainsi de cacher son passé et ses blessures. Enfin… Comme le pensait justement Zach, le garçon qu’il avait devant les yeux était en tout point imprévisible. Tantôt un monarque fièrement assit sur son siège ne bougeant que le bout de sa baguette pour se faire entendre, tantôt une bête sauvage. Mais la bête se planquait. Pourquoi ? Pour éviter les émeutes aux fourches pointées vers le ciel. Il n’y avait jusqu’à maintenant, aucun moyen de prouver la culpabilité de Morgan pour ses ‘crimes’. Samuel… il avait été tout particulièrement sévère avec ce Serdaigle enfin… Cet imbécile avait osé l’attaquer. Lui ? Pfff… S’en était risible. Profitant de ses talents d’acteur, Livanarth avait mimé une lente agonie silencieuse jusqu’à ce que l’incompétent tourne le dos et lui laisse le champ libre pour contre attaquer sauf que cette fois, ce n’était pas à l’aide de magie que Morgan se rendit justice, mais bel et bien avec les poings, à en faire pisser le sang son adversaire qui se noyait dans sa propre mixture rougeâtre, gluante et tiède. Spectacle peu ragoûtant, détourner le regard âmes sensibles. Le londonien était loin d’être rebuter à la vision du mal, il était resté immobile et avait essuyer d’un geste presque protecteur le visage de son ennemi à l’aide de sa manche. Pourquoi ? Non pas qu’il soit contradictoire, juste… Voilà. « Pourtant il paraît que vous êtes pas mal proches, tous les deux. » Et voilà, encore des paroles en l’air ? Ce 6eme année ne se rendait-il pas compte du ridicule de ses propos ? Il le disait lui-même : il ne connaissait pas Morgan ! Alors pourquoi essayer d’avancer plus d’argument ? Il avait perdu sur ce plan. Perdu d’avance… Livanarth avait levé les yeux au ciel en se mordant la lèvre inférieure l’espace de quelques secondes avant de passer à autre chose. Il était inutile de répondre à ces propos sans fond.

Zachary aurait pu être doté de toute la patience du monde, jamais il n’aurait vaincu son interlocuteur à ce petit jeu de provocation tout simplement parce que ce dernier possédait toute la répartie de l’univers. C’était son test, depuis 7 ans il usait toujours de la même méthode, mais pourquoi la changer puisqu’il ne retombait jamais deux fois sur la même personne ? Pas la peine… Et puis, comment résister ? C’était inscrit dans l‘être humain : « Aux provocations tu répondras.. » +baf+ (xD) S’il y avait eut 11 commandement, tel aurait été le dernier inscrit. Enfin passons, le Gryffondor avait beau se montrer courageux et doté d’un certain répondant, il ne parviendrait pas à garder son calme, ce n’était qu’une question de temps. Bientôt… Bientôt… Pixie. Sujet sensible. Ce garçon semblait particulièrement s’intéresser au bien être de cette belle jeune femme. En était-il amoureux ? Enticher ? C’était bien possible, voilà pourquoi Morgan dénicha très vite un terrain propice à la manipulation : les sentiments amoureux. Les lus douloureux, les plus puissants aussi et incontrôlables. Il savait très bien que c’était du secret de la belle brune dont voulait causer le sorcier, mais il n’avait pas envie de lui donner sa réponse. Pas par simple envie d’emmerder son monde non. Puisqu’il s’embêtait lui-même pas mal à trouver des répliques éclaires et efficaces. C’était plus pour voir si, à son tour, il était assez ‘bien’ pour s’occuper de la demoiselle. Hinhin… En quoi est-ce que ça le concernait ? Et bien Livanarth affectionnait tout particulièrement cette Pixie, il la trouvait gentille, agréable, un pue lente d’accord mais authentique. En tout et pour tout : il voulait la garder en ‘bon état’. Et ce secret qu’elle lui avait confié… c’était presque trop. Pourquoi avait-elle fait une chose aussi irresponsable ? Les deux jeunes gens ne se connaissaient que depuis quelques minutes. Impensable… Morgan devait avoir une tête à garder les choses bien enfermées en lui ? Quelques part elle avait tout bon, car c’était on ne peu plus vrai. Mais d’autre part, cela prouvait qu’elle avait du mal à se contenir, qu’elle souffrait.

Finalement, Zachary bougea, l’écho des dernières paroles du Londonien résonnèrent dans sa tête et celui-ci se retrouva à terre, après que le gamin l’ait poussé brutalement. Et voilà, en plein dans la boue… Lui qui avait espoir de ne pas être obligé de nettoyé TOUTE la chemise était ravit. Vraiment ravit ! « Pfff… J’suis dégueulasse maintenant… Mais y’a des cons ici… Hallucinant. » Songea alors Morgan tout en se redressant légèrement. Mais ce n’était pas tout, cet espèce d’enfoiré venait d’envoyer sa baguette voler on ne sait où ? D’accord… Bien il savait déjà comment allait terminer cette soirée. Non non, ce ne serait pas lui qui irait la rechercher, mais bel et bien Mr Brightside qui avait trouvé malin de lancer l’objet. Puis les insultes suivirent : « Bien, juste au retour des choses, Livanarth. Ecoute moi bien, Livanarth. Ce n'est pas parce que t'as une vie DE MERDE et que tu te donnes des airs qu'il faut que tu critiques tout le monde et que tu te permettes de jouer avec eux. T'es pas un roi ici. Y'en a qui te craigne ? BIEN ! Moi, j'te craint pas. Envoie moi quelque chose si tu veux, venge toi, critique moi, ça n'aura aucun effet ! Non mais sérieusement, pour qui tu te prends ? Morgan le hautain, le puissant, l'arrogant. L'emblème de putréfaction de l'école ? Grandit un peu ! T'as pas le droit de tout ici. T'as des forces ? Mais t'as aussi des faiblesses mon p'tit. Et tu sais ce que j'crois ? Que t'as une vie tellement POURRIE que tu fous ta MERDE dans celle des autres. Approches toi encore de Pixie, critique là, pense à essayer de dévoiler son secret, et t'en auras pas finit »
Bon alors… Comment dire… Dans tout ça il n’y avait pour ainsi dire… Que de la ‘merde’. Car si, qu’importe ce qu’en pensaient les autres, pour lui, il était un roi, et d’ailleurs, il était vu tout comme. Respect et colère. On le craignait voilà tout. Et contrairement à louis XVI (A mort Louis croix V bâton ! +GIFLE+ ) On ne lui trancherait pas la tête. Pour commencer… Une vie « de merde » ? Mais qu’est-ce qu’il en savait ? Encore un qui voulait se la jouer psy ? Tutu… pas de ça avec lui, il était immunisé contre toute forme de rancœur, intelligente, bénéfique autant que stupide et puérile. Il ne le craignait pas ? Bieeeeen… Il était sur la bonne voie, bientôt il pourra dormir sans sa petite loupiotte allumée =D. “Morgan le puissant, l’hautain, l’arrogant » ? Ooh… Comme il aimait entendre ça. Ce doux son qui résonnait tel un tintement léger dans ses oreilles. Encore ! Encore ! « Mon p’tit » ? Euuuh… S’était-il déjà regardé o.O ? A moins qu’il ne parle pas de la taille physique (ce qui vaudrait franchement mieux xD). Par contre la dernière phrase de Monsieur demeurait un mystère. Au final, l’anglophone ne compris pas toute la signification de ce langage. Laissant la pluie lui rincer le visage tout en l’écoutant, il profitait de la fraîcheur du temps pour évacuer son trop plein de chaleur. Voilà un homme qui avait le sang chaud… Puis, avant même que l’on puisse apercevoir quoi que ce soit d’extérieur, une carotte pleine de terre alla heurter le visage du 6eme année suivit très vite d’une volée de bouillasse. Le Sorcier se releva, retira sa cape trempé et alourdie par la saleté qu’il laissa tomber au sol avant de percer le regard de son interlocuteur au travers des mèches de cheveux qui lui pendaient devant les yeux.

« Grandir ? Mais pourquoi ? Pourquoi je devrais grandir ? T’en as pas marre d’entendre ça toi ? Grandir pour vous rejoindre, vous, futurs garants du ministère de la magie, les faiseurs de bien ? Pitié épargnez moi ça ! Mais l’innocence… C’est tellement plus beau. Quand on croit encore que tout se résout par les parents car ce sont eux les héros de l’histoire. Quand la moindre anomalie et réparée par un simple baiser. Toutes ces choses que tu ne rencontreras plus jamais mon pauvre ami. Alors si je dois choisir, je préfère rester petit ! »

Bien évidemment, ce qu’il disait n’était que pure image car, la vérité c’est que… Morgan n’avait jamais eu droit à cette belle enfance. L’innocence il ne connaissait pas. Mais il avait le droit de rêver. Par ces dires il se moquait en réalité des propos incohérents de Zachary. Encore il le connaîtrait... D’accord. Mais là il avait devant lui un parfait inconnu qu’il traitait de gamin. Sans raison. Juste par force du mot. Non, ce n’était pas comme ça que ça marchait. Le jeune homme avait été adulte avant l’âge, et maintenant, on osait le rabaisser ? Ridicule. D’un geste adroit et surtout vif, Livanarth poussa le gryffondor en avant tout en l’obligeant à perdre l’équilibre par la vitesse de son mouvement. Rapidement, ce dernier se retrouva à son tour allonger parmi les choux et les citrouilles jusqu’à ce que Morgan s’avance et s’assoie sur son ventre en maintenant ses mains par les poignets.

« Et même que quand on est petit en adore se rouler dans la boue. On s’en fiche, c’est maman et machine magique qui lave. Tu veux essayer ? » Reprit-il en affichant une mimique enfantine, allant bien avaec le ton employé pour sa réponse.

Mais très vite cette mimique s’inter changea en un visage aux traits plus dur, un homme d’acier. Il semblait même que Le poids du garçon s’alourdissait sur le ventre de Zachary. Un sourire malicieux et dessina sur les lèvres de Livanarth.

« Allez… Joue avec moi… »

La victime n’eut pas le temps de répondre quoi que ce soit que déjà le démon lui avait placé une pomme dans la bouche, assez profondément pour qu’il ne puise pas la lui renvoyer dans la figure, l’obligeant à planter ses dents dedans. En voyant ce spectacle, les elfes de maison ne demandèrent pas leur reste et partirent. Ils n’étaient plus que deux… Dont un ayant largement l’avantage.

« Un looser… Comment veux-tu que Pixie passe d’un mec comme moi à un loser pareil ? T’as aucun chance. Mais si tu veux VRAIMENT quelques conseils efficaces, on va commencer par le peeling. Que dirais-tu d’un bon masque ? La terre c’est excellent pour la peau. »

Aussitôt dit, aussitôt fait, et le sorcier allongé se retrouva rapidement une couche de boue répartie sur le visage. Qu’elle honte n’est-ce pas ? Morgan en frissonnait de plaisir. Ce que c’était bon d’humilier ainsi les impertinents petits personnages de seconde zone.

_________________
Prefet en chef




A lovely devil.............................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zachary Brightside

avatar

Masculin Nombre de messages : 61
Age : 26
Année d'Etude : Sixième Année
Maison : Gryffondor
Baguette Magique : 20.5 centimètres - Bois d'Epicéa - Poil d'Hippogriffe
Date d'inscription : 02/02/2008

Feuille de personnage
Citation:
Ascendance: Sang Mêlé
Relations:

MessageSujet: Re: Any volunteers...? [PV Mr Brightside]   Lun 7 Avr - 2:25

[Désolée du retard. J'me sentais pas très bien >< ]

Zachary se figea dès qu'il eut terminé de hurler sur Morgan. Ses mots, ses provocations, ses observations vis-à-vis du septième année résonnaient dans sa tête inlassablement. Mais qu'est-ce qui lui avait prit ? D'accord, Morgan était loin d'être le garçon le plus supportable de toute l'école de sorcellerie Poudlard, mais Zach' avait rarement perdu autant son sang froid, balançant un véritable flux de débilités à Livanarth dont il ignorait déjà le contenu. Il était en colère, il avait l'impression de haïr Morgan. Mais pourquoi ? Parce que le septième année l'avait provoqué ? Sûrement. Mais il n'y avait pas que ça. Zachary changeait. Et visiblement, ça ne lui plaisait pas. Jamais il n'aurait agressé quelqu'un de cette manière auparavant. Certes, Zachary était loin d'être le garçon le plus sage de son année, il avait des défauts tels que l'impatience, l'arrogance et un fort caractère qui pouvaient faire de lui un bagarreur ; mais il ne l'était pas pour autant. Il pouvait de temps à autres batailler avec les autres, mais c'était pour un simple divertissement. Bien sûr, si quelqu'un provoquait réellement Zach, chercherait la bagarre, Zachary se mettrait en colère, lui répondrait. Mais Morgan ne l'avait pas autant provoqué que ça. Il avait été insupportable, mais en temps normal, il en faudrait bien plus pour faire agir le sixième année de cette sorte.

Ca semblait irrémédiable, il changeait. Et pour qui ? Pixie. Son ex meilleure amie, sa nouvelle petite copine. Son moyen de transmutation pour un Zachary plus... Plus violent ? Plus jaloux ? Plus possessif ? Non, Zach' refusait de changer, refuser de devenir ces hommes dangereux par leur surplus d'affection. Zachary voulait demeurait le garçon complètement désordonné et impulsif qu'il était. Il voulait garder son caractère un peu "olé olé" qui lui donnait un certain charme, qui faisait de lui tout ce qu'il était. Il voulait rester le gars atteint du syndrome de Peter Pan. Et si Pixie avait un tel effet sur lui, il faudrait y remédier.

Zach' entendit vaguement Morgan lui répliquait. Il voulait rester petit ? Voulait préserver l'innocence de l'enfance ? Celle qui provoquait ces plaisirs simples, ces lendemains imprévisibles, ces découvertes candides ? Zachary aussi. C'était pour ça qu'il semblait si enfantin. Il ne voulait pas forcément grandir pour découvrir toutes ces contraintes ennuyantes, toutes ces responsabilités si difficiles à gérer. Mais dans le beau discours de Morgan, il semblait y avoir une fausse note. Comme si quelque chose d'essentiel manquait cruellement à la crédibilité du speech du jeune Livanarth. Impossible ? Sans doute que Zachary s'imaginait des choses. Néanmoins, il ne put s'empêcher d'en faire la remarque d'une voix désorientée :

- Tu sonnes faux.

Sa phrase avait-elle vraiment un sens ? Un être pouvait-il vraiment sonner faux ? Peu lui importait, Morgan sonnait faux pour lui. Morgan et son allure, ses barrières, ses envies, son caractère. Il y avait quelque chose de falsifié chez lui. Mais Zachary pouvait s'imaginer des choses, ce ne serait pas la première fois. Toutefois, il ne pouvait croire que Morgan était totalement celui qu'il prétendait être.
Puis, le Gryffondor sentit rapidement la boue, les cailloux et les divers morceaux de légumes se fracasser contre son dos. Sans que l'adolescent ait pu faire le moindre geste, il s'était retrouvé propulsé à terre, avec un Morgan "joueur" sur son ventre. Les poignets tenus fermement par les mains du septième année, Zachary, plutôt vulnérable, se contenta de planter son regard dans celui du septième année. "Allez... Joue avec moi...". Zachary entendit le dernier elfe de maison déguerpir vite fait des lieux et garda son regard fixé dans l'éclat bleuté de celui de Morgan. Jouer ? Il voyait bien le genre. Jouer à "Trente-quatre dents en moins" ou bien "Métamorphose en castors expresse" ? Visiblement, Zachary n'était pas très loin du titre du jeu, le voilà qu'il ressemblait à une belle dinde avec une pomme enfoncée dans la bouche. Ah, et voilà que Morgan lui proposait une métamorphose en abominable homme des terres. Tant de générosité.

Avant que Morgan se mette à le badigeonner de boue et terre en tout genre, Zach' se tordit dans le sol boueux plus ou moins glissant et se délogea non sans difficultés de l'emprise de Morgan, lui donnant un coup de genoux au niveau de la cuisse au passage ( xD). Puis, Zachary se releva rapidement, ôtant la pomme de sa bouche et la jetant vers les navets. Le pire de l'histoire, ce qu'il lui faisait le plus mal, c'était que dans sa tête, Morgan n'avait pas si tort. "Comment veux-tu que Pixie passe d’un mec comme moi à un loser pareil ?". Bonne question. Mais une petite voix -sans doute paranoïaque- lui disait que la solution était tout simplement que Pixie n'était pas passée de Morgan à lui. Zach' avait la nette impression de rentrer dans une véritable lutte acharnée pour éloigner Pixie de Morgan, la "remporter", comme si elle était un divers prix. Mais c'était impossible. Ils étaient... Amis ? Ou plus. Morgan avait tout ce que Zachary n'avait pas. Ils étaient totalement différents... Sauf des yeux.

Zach' resta planté là. Morgan lui faisait réaliser tellement de choses sans qu'il le désirait franchement. En le provoquant de la sorte, Zachary avait vu clair dans ce qu'il devenait. Il devenait comme toutes les personnes qu'il ne comprenait et n'affectionnait pas : jaloux et possessif. Et il ne voulait pas devenir ce genre d'homme. Ne voulait pas se battre à tout bout-de-champ, de peur de perdre la fille qu'il aimait. Il ne voulait pas vivre dans la peur, il préférait savourer les moments de bonheur, de plénitude, candide. Et ces deux défauts l'en empêcheraient totalement.
D'autre part, Zachary ne comprenait pas vraiment. Pixie était la première fille qui le faisait devenir comme ça. Il avait eu des petites amies auparavant, un peu comme tout le monde, bien que ses relations n'étaient jamais vraiment sérieuses. Il avait eu le béguin pour elles, les avaient désirées. Mais jamais il ne s'était battu avec un quelconque personnage de peur que celui-ci compromette leur relation. Bien, il y avait toujours l'histoire du secret de Pixie. Mais Morgan serait-il réellement capable de divulguer le secret de Pixie ? Il serait sans doute temps que Zachary fasse confiance à Pixie, à défaut d'accorder que ce soit une once de confiance à Morgan. Stupide. Zach' était stupide. L'adolescent releva le regard vers Morgan et demanda, presque dégoûté de lui même :

- Et maintenant ? Qu'est-ce que tu veux faire ? Me lancer cette citrouille pour tenter de m'humilier ? Vas-y si ça t'amuses. Ca va m'éviter une soirée ennuyeuse.


Zach' avait de quoi être déstabilisant. En premier lieu, il vociférait sur Morgan, ensuite, il le désarmait et envoyait sa baguette magique à quelques mètres, et enfin, il lui proposait gentiment de le tabasser. Très compréhensible tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Livanarth
Administrateur Adjoint
avatar

Masculin Nombre de messages : 359
Age : 26
Année d'Etude : 7eme année
Maison : Gryffondor
Baguette Magique : Bois d'if, 33,75 cm, contient un nerf de coeur de dragon entouré d'un cheveu de Vélane.
Date d'inscription : 19/01/2008

Feuille de personnage
Citation: Il faut savoir jusqu'où l'on peut dépasser les limites.
Ascendance: Sang Mêlé
Relations:

MessageSujet: Re: Any volunteers...? [PV Mr Brightside]   Sam 12 Avr - 0:04

(sorry pour le teeeeeemps *O* j'espère au moins que ça te plaira Cool )

Et oui, l’amour change bien les hommes. C’est pourtant bien connu, quand un homme tombe amoureux, c’est encore bien plus fort dès le début qu’une femme. C’est comme ça. Pas pour rien que ce sont eux qui trinquent le plus dans les divorces et choses dans le style. Ah… la vie est parfois d’un comique… Mais Morgan n’en n’avait rien à faire que Zachary soit amoureux ou non. Il s’en doutait… Oui… Puisqu’il connaissait ça. Il savait ce que ça faisait de tomber sous le charme de quelqu’un, de vouloir attirer son attention, d’être sans cesse à ses côté, de boire ses paroles et de profiter de quelques regards avec un plaisir inouïe. Il connaissait, aussi étrange que cela puisse paraître, ce jeune garçon était déjà tombé littéralement amoureux de deux femmes. Et il l’était toujours d’ailleurs. Des deux. Pixie ? Non… Non ce n’était pas Pixie. Mais ce n’était pas étonnant que personne ne sache ce qui se cache derrière ce masque de sévérité et de malhonnêteté. Sally Anne Perks autant que Discorde Van Silverwood. Sa relatons avec la première n’avait pas été secrète, elle était à Gryffondor, il n’y avait aucun mal à cela. Par contre, la seconde était plus compliqué, il avait rompu et s’était laissé avoir une nouvelle fois mais cette fois, avec une Serpentarde. Sacrilège ! Blasphème ! Aurait crié le peuple d’il avait su. Mais il ne savait rien. Zachary n’était encore qu’un gamin, sans doute ne savait-il pas encore ce que c’état qu’aimer vraiment, que d’avoir le sentiment d’être capable de mourir pour quelqu’un, une personne spéciale… Très spéciale à nos yeux. Bon, quelque part, le Londonien n’était pas assez casse-couilles pour emmerder le 6eme année de ce côté-là, il n’allait sûrement pas lui faire un discours sur sa propre expérience. Lui qui était peu bavard… Ce serait un comble. Parler de sa vie privée… ET PUIS QUOI ENCORE ?? =O Il préfèrerait à la limite parler de la reproduction des abeilles mais ça… Même pas la peine d’espérer. Tous les petits curieux qui cherchaient des renseignements sur le Gryffondor n’en n’avaient jamais déniché un seul, ne serai-ce que son deuxième prénom. Qui le connaissait ? D’accord ce n’est pas très intéressant, mais c’est une image pour montrer à quel point il était discret et malicieux.
Morgan ne comptait pas faire de cadeau au jeune homme devant lui. Celui-ci avait d’ailleurs dut le remarquer puisqu’il se trouvait maintenant à terre avec assit majestueusement sur son ventre Mr Livanarth qui ne s’était pas privé d’imposer le silence en obligeant son interlocuteur à mordre dans une pomme. Ahh… Voilà qui était mieux. Il n’avait donc toujours pas compris ? A chaque mot qu’il dirait, chaque phrase, il réussirait à le contrer et à inverser la situation à son avantage. Quand est-ce que ça allait entrer ça hein ? En répartie il était invincible. Autant par sa froideur que par sa distance et son mutisme improvisé.

Et voilà, on se casse la tête à vous donner des conseils d’hygiène et vous refusez. Après ça, il ne faut pas s’étonner de la laideur du monde hein. En effet, le jeune Zachary avait réussit après un certains nombres de tentatives à renverser l’anglophone qui, à force, perdit l’équilibre pour une nouvelle fois se retrouver allongé dans le tas de boue. Mouai… Au point où il en était, il n’y avait plus à s’en faire niveau javel, un bidon ne suffirait pas à le décrasser. Lui qui avait l’habitude d’être toujours nickel, propre comme dans le ventre de sa mère n’avait plus l’air de rien. Enfin si, d’un paysan tout droit sortit de son champ de pommes de terre ! « Et maintenant ? Qu'est-ce que tu veux faire ? Me lancer cette citrouille pour tenter de m'humilier ? Vas-y si ça t'amuses. Ca va m'éviter une soirée ennuyeuse. » Décidemment, ce Zach n’était pas à la hauteur de ses espérances… Mais de quelles espérances je parle ? Morgan n’avait jamais rien demandé à ce petit bonhomme tout droit sortit des jupons de sa nounou. Il n’attendait d’ailleurs rien de qui que ce soit mis à part lui-même à qui il ordonnait d’être tout simplement… Parfait. (Attention, parfait pour lui je parle) et même si la perfection n’existe pas, il avait physiquement presque atteint son but en faisant se languir ces filles… Jeu puéril mas distrayant. Enfin bref, en entendant cette réplique, il arqua les sourcils tout en plongeant sa main dans la bouillasse traçant en extorquant une grosse pierre qu’il jeta plus loin avant de tourner son visage Sali et trempé par l’averse et l’orage qui tonnait encore. Un visage complètement différent, presque souriant il le regardait sans même répondre pour le moment. Ses yeux bleus le détaillant comme s’il s’agissait d’une poupée de cire que l’on venait de lui offrir et qu’il s’efforçait d’admirer pour cacher son manque d’enthousiasme… Sa déception.

« Mmnan… C’est trop lourd une citrouille. Et puis j’suis par terre ? j’pas envie d’me l’ver. J’suis hyper crade par ta faute. »

Il avait dit ça d’une voix détachée, comme s’il jouait depuis tout à l’heure, comme s’il était inconscient de tout ce qui tournait autour de lui. Comme s’il s’était soudainement détaché du monde tout simplement. C’était étrange… Et déroutant surtout. Il avait cette manie de passer du noir au blanc enfin non ! Jamais au blanc. Mais de changer systématiquement de teinte oui, à tel point qu’il était impossible de le cerner. Mr Brightside aurait put le dire simplement méchant et associable. Mais après ça… Qu’allait-il penser ? Qu’il était bizarre ? Trop simple comme explication. Qu’il en faisait exprès ? Ça c’était certain… Morgan n’était pas du style à péter un câble comme ça. Il était… Sale.
Se redressant doucement il glissa deux de ses doigts sur une de ses mèches de cheveux située pile devant ses yeux et la regarda gouter… Gorgée d’eau de la pluie qui ne cessait de déferler. Il avait froid, ses épaules tremblaient légèrement mais visiblement. Ses lèvre violettes et ses yeux cernés restaient impassibles…
Finalement, Livanarth se remit debout, face au 6eme année qu’il dévisageait à nouveau. Sans gêne ni peine.

« Pixie… » Reprit-il alors d’une voix basse presque inaudible. Un presque murmure camoufler par le bruit des feuillages et le tonnerre. Ainsi il enchaîna plus clairement cette fois sans pour autant montrer un quelconque effort de sa part. « Pixie à besoin de quelqu’un sans cesse à côté d’elle. Elle est fragile et surtout peu consciente. Intelligente, je n’ais pas dis le contraire, mais encore… Une enfant. »

L’anglophone s’avança encore un peu et posa sa main sur l’épaule de Zachary avant d’y ajouter sa joue, tournant sa bouche vers son oreille, discrètement. Une voix grave que seul lui pouvait maintenant entendre. Geste de sécurité ? Il n’y avait aucun doute à avoir la dessus.

« Elle n’est pas à sa place ici à Poudlard, jamais elle n’aurait dut y entrer. Les… Sang ‘impures’ sont tués… Au mieux réduits à l’esclavage permanent. Elle à besoin d’un homme… Capable de la pondérer. Et cet homme… je doute bien que ce soit toi. »

Pourquoi ? Retirant sa tête de la clavicule, il se décala juste très légèrement pour revenir face à face au garçon.

« Tu es sauvage. Vous faites n’importe quoi. Crois tu qu’il faille attirer l’attention sur vous ? Imbécile. Aussi inconscient l’un que l’autre. Elle à simplement eut de la chance jusqu’à présent. Pour combien de temps encore… ? »

De la gorge de Morgan sortit un rire. Un rire sarcastique mais discret, pour ne pas les trahir. Son regard s’était durci à certains moments pour se transformer finalement en une attitude de fausse compassion. Il s’occuper de la Miss McCartney. Mais lui…

« Si fuite il y à, sachez simplement que ce n’est pas moi qu’il faut venir voir. »

Son front était maintenant presque joint à celui de second Gryffondor et son souffle rebondit sur la bouche de ce dernier tandis que le jeune homme continua… Lentement :

« Je n’irais pas… trahir une demoiselle aux lèvres d’un gout aussi exquis… N’es tu pas d’accord avec moi ? Oh si… simple grotesque serait celui qui prétendrait l’aimer sans acquiescer… »

_________________
Prefet en chef




A lovely devil.............................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zachary Brightside

avatar

Masculin Nombre de messages : 61
Age : 26
Année d'Etude : Sixième Année
Maison : Gryffondor
Baguette Magique : 20.5 centimètres - Bois d'Epicéa - Poil d'Hippogriffe
Date d'inscription : 02/02/2008

Feuille de personnage
Citation:
Ascendance: Sang Mêlé
Relations:

MessageSujet: Re: Any volunteers...? [PV Mr Brightside]   Jeu 17 Avr - 2:46

Zachary garda son regard planté sur Morgan. Il ne le supportait plus, lui et son impertinence, sa confiance de savoir tout sur tout, d'être supérieur aux autres. Cette façon de rien faire comme tout le monde, d'être singulier, différent, presque extraordinaire. Zach' n'aimait pas le style de Morgan, quoi qu'il fasse, quoi qu'il dise. Et même si le septième année sembla décider de jouer l'enfant à se plaindre de sa saleté et annoncer qu'une citrouille était bien trop lourde pour la lancer sur son interlocuteur, Zachary ne pouvait s'empêcher de ne pas aimer Morgan. A sa réplique plutôt déstabilisante, vu que quelques minutes auparavant, Morgan n'avait pas hésité une seconde pour plaquer le Gryffondor au sol, Zach' se contenta de froncer les sourcils et de croiser les bras.

Zachary déplaça quelques mèches d'un noir de jais qui couvraient son visage et sa vue et remarqua Morgan qui se relevait doucement, s'approchant de lui, le dévisageant sans gène. De toute manière, ça aurait étonné Zachary que Morgan se retienne à présent de quelconques sentiments représentant du mépris, de l'arrogance ou de la prétention. Zach' se contenta de garder le silence, fixant ses yeux sur l'éclat bleuté des iris de Morgan. Puis, il écouta attentivement les paroles de Morgan sur Pixie.

« Pixie a besoin de quelqu’un sans cesse à côté d’elle. Elle est fragile et surtout peu consciente. Intelligente, je n’ai pas dis le contraire, mais encore… Une enfant. »

Zachary fronça les sourcils de nouveau. Pixie, une enfant ? Pixie, peu consciente ? Non, Morgan avait tort. Il ne connaissait pas Pixie. Il ne connaissait pas la Pixie que Zachary connaissait. La Pixie McCartney, celle que Zachary aimait, était loin d'être inconsciente. Elle savait parfaitement les risques qu'elle prenait et n'hésiterait pas à en assumer les conséquences à bon escient. De plus, seul son visage aux traits faits, son apparence de poupée de porcelaine, pouvait laisser croire aux autres qu'elle était fragile. Mais au fond d'elle, Pixie n'était pas la fille innocente sans défense. Elle savait user de magie, se battre, résister à la douleur. Non, Pixie n'était pas fragile et inconscience. Elle n'était pas un enfant. Elle était une jeune femme, une jeune femme bien consciente de ce qu'elle faisait, une jeune femme forte et déterminée, ayant pour seul défaut aux yeux de Zachary celui de se soucier des autres avant elle. Mais cela ne faisait pas d'elle quelqu'un de fragile ou d'enfantin, au contraire. L'adolescent aller répondre à Morgan qu'il se trompait, qu'il avait tort sur toute la ligne, mais celui-ci le dévança :

« Elle n’est pas à sa place ici à Poudlard, jamais elle n’aurait dut y entrer. Les… Sang ‘impures’ sont tués… Au mieux réduits à l’esclavage permanent. Elle à besoin d’un homme… Capable de la pondérer. Et cet homme… je doute bien que ce soit toi. »

Zachary eut un léger rire. "Elle n'est pas à sa place ici à Poudlard". Pixie McCartney avait sa place à Poudlard autant que n'importe quel élève. Poudlard était la seconde maison de Pixie, et elle n'y avait jamais fait défaut. Même si son sang n'était pas assez "pur" pour les acolytes de la souffrance et de la peur, la Gryffondor avait sa place à l'école de sorcellerie. Et même si ces stupides règles essayaient de prouver le contraire, bien des gens reconnaissaient que Pixie avait sa place à Poudlard. Les sang impurs sont tués ? Au mieux réduits à l'esclavage ? Eh bien soit. Pixie ne sera pas tuée et ne deviendra pas esclave. Elle est intelligente, comme disait Morgan, et Zach' savait qu'elle était assez forte et courageuse pour résister. Pixie ne se fera pas tuer et ne sera pas réduit en esclave, c'était sûr et certain dans l'esprit de Zach.
Zachary sentit la tête de Morgan quitter son épaule et se mettre face à lui. A présent, Zachary pouvait discerner le moindre trait du visage du septième année, les moindres sentiments animant ses yeux, la moindre gouttelette d'eau de pluie coulant sur son long visage blême. "Et cet homme, je doute bien que ce soit toi." Et qui ce serait ? Morgan, lui-même ? Le grand Morgan ? Non. Morgan n'aurait pas la force, la patience ou même l'honnêteté nécessaire pour protéger Pixie. Il avait certainement les compétences intellectuelles, mais elles ne suffiraient pas. Morgan ne pensait pas que Zachary était assez "discipliné" pour protéger Pixie ? C'était son opinion. Zachary, lui, pensait qu'il avait assez de détermination pour la protéger, assez de force, de conscience, d'amour. Morgan n'en croyait rien ? Peu lui importait, Morgan n'avait rien à voir dans l'histoire de toute manière, il se fichait de Pixie comme de Zach.
Zachary entendit le rire de Morgan. Ca y était, il devenait dément, maintenant ? Morgan se délectait tout seul des plaisir de croire d'avoir le dessus sur un sixième année ? Morgan triomphait trop tôt d'une victoire ? Néanmoins, les propos de Morgan coulaient simplement sur Zach. Il n'avait plus aucun doute désormais sur les sentiments qu'avait Pixie pour Livanarth. Il le connaissait, il savait ce qu'il pensait de Pixie.

« Si fuite il y à, sachez simplement que ce n’est pas moi qu’il faut venir voir. »

Ce fut au tour de Zach de rire au nez de Morgan. S'ils devaient fuir, Morgan serait bien le dernier être dans tout Poudlard que Zachary penserait à avertir ou à solliciter. Cependant, Zach garda une nouvelle fois le silence pendant que Morgan lui parlait une nouvelle fois de Pixie.

« Je n’irais pas… trahir une demoiselle aux lèvres d’un gout aussi exquis… N’es tu pas d’accord avec moi ? Oh si… simple grotesque serait celui qui prétendrait l’aimer sans acquiescer… »

Zachary eut un léger sourire. Il avait ce qu'il voulait désormais : la certitude que Morgan n'avait pas l'intention de trahir le secret de Pixie. Et c'était tout ce que Zachary désirait entendre, tout ce qu'il voulait rapporter de cet entretien pour le moins tumultueux. Puis, Zach' répliqua à Morgan, d'un air arrogant :

-Oh, si. Et c'est encore mieux quand les sentiments sont réciproques, crois-moi. Morgan, t'es complètement à côté de la plaque. Y'a pas une once de vérité dans c'que tu m'dis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Livanarth
Administrateur Adjoint
avatar

Masculin Nombre de messages : 359
Age : 26
Année d'Etude : 7eme année
Maison : Gryffondor
Baguette Magique : Bois d'if, 33,75 cm, contient un nerf de coeur de dragon entouré d'un cheveu de Vélane.
Date d'inscription : 19/01/2008

Feuille de personnage
Citation: Il faut savoir jusqu'où l'on peut dépasser les limites.
Ascendance: Sang Mêlé
Relations:

MessageSujet: Re: Any volunteers...? [PV Mr Brightside]   Jeu 17 Avr - 13:24

Zachary avait tout faux pour Morgan. Peut être trouvait-il ses dires amusant mais pas le jeune homme. Il était très sérieux pour cette fois. Il pensait vraiment que tout les deux étaient inconscients. Pourquoi ne voulait-il pas comprendre ? Par fierté ? C’était stupide… Morgan avait eut vent des sorties nocturnes des deux jeunes gens et pour cause, il était vu comme le petit ami de Pixie par le professeur McGonagall qui l’avait par conséquent plusieurs fois convoqué à son bureau histoire de mettre les choses au clair. Ce qui ne fut d’ailleurs pas le cas. Non pas que le pseudo aristocrate ait un quelconque respect pour cet espèce d’idiot androgyne non. Il avait menti parce que la belle brune avait déjà de sérieux ennuis. Parce que malgré tout il aimait cette élève plus que la plupart des gens dans cette maudite école. Il l’a trouvait charmante et gentille. De plus, il avait toujours son dessin gardé dans le tiroir de sa table de nuit. Et non, il ne l’avait pas brûlé ce dessin. Tsss… Qu’elle tête ferait Zach s’il le voyait hein ? Un croquis dessiné de la main de sa tendre représentant le londonien et elle tendrement enlacés. Elle avait fait ça d’elle-même, personne ne pouvait s’en prendre à Livanarth pour ce coup. Enfin bref, il n’avait pas de temps à perdre, surtout pas pour détruire ce pauvre garçon qui semblait déjà assez perturbé dans le genre.

Ce qui l’agaçait surtout c’était sa façon de le regarder avec cet air suffisant gravé sur le visage tandis qu’il parlait. Peut être ne le supportait-il pas mais ce n’était pas vraiment de la faute de Morgan si mÔsieur ne l’aimait pas. Il n’allait certainement pas changer pour son bon plaisir, plutôt mourir. N’avait-il donc pas assez d’esprit pour ne serai-ce que l’écouter ??? Apparemment non… Il croyait avoir toujours raison et avait jugé son interlocuteur depuis longtemps. Ce que disait le sorcier était mûrement réfléchit. A tel point que Mr Brightside avait bien du mal à le suivre. Evidemment que Pixie avait sa place à Poudlard. Mais si on parle de protection alors non. Arrêtons de chercher les petits détails enfin ! Ça ne rimait à rien. Par plaisir cet abruti ne cherchait pas à comprendre, pour lui, Morgan avait tout faux ? Ah oui ? Et bien soit ! Mais s’il devait arriver un malheur à la jolie McCartney alors il ne faudrait pas venir se plaindre. Oui elle avait de la ressource cette nana, la preuve, cela faisait 6 ans qu’elle était dans ce château. Elle n’était pas non plus entrée à Gryffondor pour rien. Elle avait du courage, de la répartie. De toute manière, si elle avait été une fille quelconque, le jeune homme ne se serait sûrement pas intéressé à elle. Ce qui l’avait attiré était bel et bien présent. Son côté dynamique malgré la peur, le fait qu’elle ne se morfonde pas. Elle avait tout pour réussir… Sauf des parents sorciers. Oui, les sangs de bourbes étaient rejetés, tués, réduits en esclavages dans le meilleur des cas. Et c’est parce que le règlement devenait de plus en plus serré que Livanarth s’inquiétait pour cette sauvageonne qui ne supportait pas de se sentir emprisonnée dans une cage. Elle avait bien raison en un sens, c’était toujours mieux que de se sentir brimé. Pourtant, il y avait des limites à ne pas dépasser. Telle était le dicton favori de l’anglophone. Zach n’avait pas le droit de mettre la vie de la demoiselle en danger sous prétexte de lui rendre service. D’accord c’était amusant, okay ça fait monter le taux d’adrénaline, oui c’est « in » de passer au travers du règlement. Sauf que là, il jouait avec le feu. Bientôt les évènements allaient se bousculer. Des choses auquel personne n’aurait penser allaient arriver. La mort planait et c’était sans prévenir qu’elle frappait. On n’était loin de la période ou Harry Potter jouait avec le gentil serpent +baf+ Maintenant c’était Voldemort qui avait prit les reines de la magie.

Mais… pourquoi il se marrait cet imbécile ? o.O Oh… Apparemment il n’avait pas tout capté. Morgan ne parlait pas de fuir. Il savait bien qu’il ne serait pas demandé à l’appuie en ce cas là. Heureusement d’ailleurs. Non, il parlait des fuites en ce qui concernait le secret de la miss. Pas pour rien qu’il s’était approché proche du 6 eme année pour prononcer ces mots. Toujours est-il qu’il afficha une air blasé par ce manque de sérieux de la part du garçon en face de lui. Ouai… il se croyait dans un jeu vidéo… c’était pitoyable et ça faisait presque peur tant d’immaturité.

« Oh, si. Et c'est encore mieux quand les sentiments sont réciproques, crois-moi. Morgan, t'es complètement à côté de la plaque. Y'a pas une once de vérité dans c'que tu m'dis. »

Ce fut au tour de Livanarth de rire. A côté de la plaque ? Lui ? Et puis quoi encore ? C’était aussi absurde que de se balader avec un parapluie alors qu’il fait grand soleil. L’orphelin n’avait même pas envie de relever cette remarque et pourtant. Oh Dieu ce que s’en était risible (non je n’suis pas catho xD)

« ‘Coute moi gamin. C’pas moi qui suis venu te voir pour te demander où t’en était avec ta Pixie. C’pas moi qui suis complexé à l’idée de me confronter à… Mon égau. T’veux même pas comprendre c’que j’te dis. T’as raison c’est ça hein ? ouai t’as raison et moi j’suis juste le pauvre con qu’à rien compris, ouai t’as raison et moi j’suis juste le pauvre têteux qu’à rien compris, qui s’croit l’plus fort, le meilleurs et le plus intéressant. Fais gaffe… Oublies pas qui je suis. Câlisse ! Tu veux que j’te dise ? Tu m’fais chier. Tout c’que tu dis n’veux absolument rien dire. Tout c’que j’vois c’est que dans peu de temps t’vas te r’trouver trois pieds sous terre entouré d’un bien joli cercueil de bois et alors t’vas pas bien comprendre. »

Il attrapa le col de la chemise du Gryffondor et le souleva pour plonger ses yeux dans les siens.

« Tu piges pas que tout c’que j’te d’mande c’est d’la protéger hein ?? Tu piges pas que si vous continuez comme ça c’est toi qui va la tuer ?! Faut que j’te l’dise en quelle langue ? Hébreux ? Chinois ? Allemand ? Français ?? Tsss même avec tout ça j’crois tu s’rais encore capable de m’dire que j’ai tord sombre crétin. Putain mais retourne chez toi si c’est pour foutre ta merde ! Moi je l’aime Pixie ! Je l’aime et j’ai envie qu’elle soit heureuse ! Voilà tout. Toi tout c’que tu fais c’est d’l’embarquer dans tes plans foireux ! Alors si tu veux m’prouver qu’j’ai tord, change de comportement !

Sur ces mots il le lâcha brutalement et un brusque coup de tonnerre imposa le silence. Seule l’averse se fit entendre avant que Morgan ne reprenne, le visage lever vers le ciel comme pour se rafraîchir.

« Tout ce que j’peux t’dire c’est que dans peu de temps, tout va s’enchaîner, et bien plus rapidement qu’en ce moment même. Tu vas peut être mourir et moi aussi alors… ça ne sert à rien de se taper dessus d’avance. »

Comment le savait-il ? C’était simple, en tant que préfet en chef il avait eut l’accès à des information qui lui mettait la puce à l’oreille et plus encore. Il avait apprit des choses qu’il ne pouvait révéler sans créer l’émeute…

_________________
Prefet en chef




A lovely devil.............................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zachary Brightside

avatar

Masculin Nombre de messages : 61
Age : 26
Année d'Etude : Sixième Année
Maison : Gryffondor
Baguette Magique : 20.5 centimètres - Bois d'Epicéa - Poil d'Hippogriffe
Date d'inscription : 02/02/2008

Feuille de personnage
Citation:
Ascendance: Sang Mêlé
Relations:

MessageSujet: Re: Any volunteers...? [PV Mr Brightside]   Jeu 1 Mai - 3:22

Zachary se concentra un moment sur la pluie qui tombait et glissait lentement sur son visage et ses mains nus. Quelle idée de sortir en pleine nuit orageuse pour rencontrer Morgan Livanarth. Bien que sur le coup, cela semblait être la meilleure des solutions. Pourquoi ? Eviter sans doute de se persécuter l'esprit en pensant à un danger que courrait potentiellement au malheur de Pixie. Mais c'était idiot. Ce seul manque de confiance était idiot, d'abord, vis-à-vis de sa meilleure amie, petite amie ect..., et ensuite, vis-à-vis de lui-même parce que ça l'avait entrainé à recevoir boue et pommes en plein visage. Quoi qu'il en soit, il n'était pas ici pour regretter le passé, et il apprendrait de ses erreurs.

L'adolescent sentit ses cheveux se plaquer avec plus d'intensité sous l'effet de la pluie et restreindre davantage sa vue. Toutefois, le seul élément essentiel sur le moment semblait être le rire que Morgan lui offrait. Rira bien qui rira le dernier. Zachary resta de marbre. Il se doutait que Morgan trouvait le moyen de contredire tout ce que Zachary lui disait, de nier tout ce que Zach pouvait penser. De contrer presque tout l'être Zachary Brightside dans son intégralité. Et encore une fois, il en faisait une belle démonstration. Quoi que cette fois-ci, avec bien plus d'intensité, de force, de détermination. Morgan apparaissait dans ces paroles comme un véritable Gryffondor, un homme, pas un roi tyrannique, ni un monstre. Non, un simple et bon élève qui possède des sentiments et qui s'énerve à l'idée que la seule personne pouvant aider un de ses êtres chers puisse être aveugle. Mais Zachary n'était pas aveugle. Il faisait tout pour que Morgan le croie, ne prennant ses phrases qu'au premier degré, riant à ses mots comme s'ils n'avaient aucun sens. Mais c'était faux. Zachary voulait simplement ne pas croire, au risque de paraître complètement déjanté. Il ne pensait qu'à une chose : faire abstraction à ce qu'il redoutait le plus.

Après la première avalanche de mots en tout genre de Morgan, Zachary sentit brusquement le col de sa chemise de rétrécir sous la poigne de celui-ci. Bien, les parents avaient tendance à se rabaisser devant leurs petits, Morgan, lui, préférait attraper les plus petits par le collet pour qu'ils soient à sa hauteur et puisse voir de face son visage blême de rage et ses yeux saillants plus aisément. Quel charme.
Zachary écouta silencieusement Morgan. Valait mieux ne pas l'interrompre, au risque de se faire égorger vif. Et, le sixième année retrouva le sol brusquement, manquant de perdre l'équilibre au passage. Aux derniers mots de Morgan, ses prévisions et ses idées, Zach laissa régner un nouveau silence. Seul le clapotement de la pluie contre les planches de bois formant le potagé et les outils de jardinier se faisait entendre, ainsi que quelques jérémiades d'un elfe de maison bloqué entre les épines d'un buisson.

Quelques minutes passèrent et Zachary s'assit contre une brouette retournée. Il ne voulait pas partir comme ça, sans rien dire. Il voulait au moins que Morgan sache son opinion, sa réfléchie opinion, bien qu'il puisse la trouver ridicule comme intéressante. L'avis de Morgan à propos de lui, il s'en contrefichait un peu, il s'intéressait bien davantage à l'avis de Morgan à propos de Pixie, et pour le bien de Pixie. Zach' inspira profondément et commença, calmement :

-J'suis pas un attardé non plus.

Zachary dégagea des mèches cachant ses yeux et planta son regard sur Morgan. A ses yeux, il n'avait peut-être pas l'air d'une lumière, mais Zachary avait comprit bien des choses que Morgan n'avait pas encore pigé. Et cela, simplement parce que Zachary avait l'avantage de connaître Pixie depuis plusieurs années et non plusieurs semaines. Et aussi, parce qu'aussi étonnant que cela puisse paraître, il la comprenait. Morgan aussi la comprenait, sans aucun doute. Il comprenait sans doute même des choses que Zachary ne captait pas. Mais entre Zachary et Pixie, c'était une autre connection, leur connection.

-Mon but premier n'est pas de "foutre ma merde" comme tu dis si bien et de mettre en danger Pixie. Tu crois vraiment que j'm'amuse à faire souffrir ceux que j'aime ? J'me doute que tu l'aimes, Pixie, même si on a l'impression que tu parles plus d'un morceau d'viande que d'une fille quand elle rentre dans la conversation. Mais j'sais surtout qu'elle aussi elle t'aime. Et que c'est pas à moi de la protéger. J'le ferais volontiers, c'est pas la question. Seulement, c'est toi qu'elle veut, et seulement toi. C'est toi qui la rassures, toi qu'elle aime, toi qu'elle veut. Toi.

Le dernier "Toi" sembla résonner un moment entre les gouttelettes de pluie. Zachary avait tant insisté sur ce dernier mot pour que Morgan le retienne, qu'il soit presque gravé dans la cervelle du septième année, que ce mot résonnait dans la tête du sixième année. Néanmoins, Zach' garda son regard sur le visage de Morgan, guettant la moindre réaction, la moindre interruption, le moindre rictus. Mais sur le coup, rien. Seul un nouveau coup de foudre imposa un silence qui fut brisé quelques secondes plus tard par de nouveaux mots prononcés par le sixième année :

-Et "mes plans foireux" ils ne regardent que moi. Y'en a qu'un seul, un seul, qui a mis réellement en danger Pixie. Et encore, il n'était même pas programmé. Et de toute manière, t'en es au courant, tu l'as encore sauvé cette fois-là.

Zachary se redressa, s'attendant à un nouveau tonnerre d'insultes et de fureur de la part de Morgan, qui trouverait inévitablement des lacunes aux paroles de Zach, des idioties, des trucs dénués de tout sens. Zach' eut un léger sourire, ne dévoilant pas vraiment d'émotions et, tout en se dirigeant vers l'endroit où Morgan avait propulsé sa baguette au début de leur entretien, il ajouta :

-T'es bien gentil de me dire tout ça et de me donner la... Responsabilité ? De veiller sur Pixie, mais je donne que des coups de poings dans le vent. Elle ne m'écoute pas. Alors, si tu veux bien, j'te refiles ta responsabilité, sir Livanarth.

Sir Livanarth. Le seul qui pourrait faire changer Pixie ? Qui pourrait la sauver vraiment ? Au moins, le seul qui pourrait lui donner la protection assurée dont Pixie semblait avoir toujours rêvée s'il le désirait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Livanarth
Administrateur Adjoint
avatar

Masculin Nombre de messages : 359
Age : 26
Année d'Etude : 7eme année
Maison : Gryffondor
Baguette Magique : Bois d'if, 33,75 cm, contient un nerf de coeur de dragon entouré d'un cheveu de Vélane.
Date d'inscription : 19/01/2008

Feuille de personnage
Citation: Il faut savoir jusqu'où l'on peut dépasser les limites.
Ascendance: Sang Mêlé
Relations:

MessageSujet: Re: Any volunteers...? [PV Mr Brightside]   Jeu 1 Mai - 13:22

La pluie rendait la scène presque dramatique. Voilà qui était musant n’est-ce pas ? Les deux hommes qui parlent d’une même fille… On pourrait se croire en pleine dispute pour savoir qui obtiendra le cœur de la belle demoiselle. Morgan ne désirait pas le cœur de Pixie, de toute manière, elle lui avait résisté… Cela voulait tout dire n’est-ce pas ? Une gamine normale aurait acquiescé bien vite et se serait retrouvé dans son lit en moins de deux. Enfin, il n’était pas un profiteur, tout ce qu’il avait fait c’était s’amuser, se libérer de sa peine en utilisant la miss Mc Cartney. Pourquoi ? Comme ça… L’ennui c’est qu’elle n’avait pas réagit exactement comme il l’entendait. Le résultat c’est que les deux Gryffondors s’étaient beaucoup rapprochés. Quelque part, elle ne le comprenait pas, elle le pensait juste ‘bizarre’… Il est vrai que le jeune homme prenait un malin plaisir à la faire languir, à se contredire, à user de perversité et de psychologie. Il l’a menait en bateau sans pour autant lui faire de mal. Quel enflure n’est-ce pas ? Non, c’était juste un moyen de se protéger lui-même de sentiments spécieux qui pourraient bien compliquer la tâche s’ils venaient à apparaître… Après tout, n’était-elle pas à Zach ? Enfin… pas comme un canapé peut appartenir à telle famille, mais comme petite amie, être cher. Le garçon semblait être un passionné, emporté par sa fougue. C’était une bêtise. Si jamais lui et sa chère et tendre s’étaient fait pincés, s’en était fini, on aurait forcément découvert à un moment ou à un autre qu’elle était une « sang de bourbe » et qu’il fallait l’irradier de ce château. C’était terrible oui mais c’était comme ça. Morgan avait apprit depuis son enfance à se protéger, à penser à toutes les possibilités envisageables pour se tirer des mauvais pas avant même que ceux-ci ne parviennent. Peut être étai-ce pour cette raison qu’il ne supportait pas l’idée que ce 6eme année vienne pourrir son travail. Pixie avait la bougeotte, d’accord, mais il y avait bien un moyen de l’empêcher de se glisser directement dans le couloir de la mort. Et ce n’était sûrement pas en venant l’amener dans la forêt ou dans les bras du professeur Carrow. Encore une connerie qui aurait très bien put coûter la vie de la belle. « J'suis pas un attardé non plus. » Qui sait ? Un attardé ne se reconnaît pas toujours et Livanarth prenait toujours un malin plaisir en se plaçant toujours plus haut que ses interlocuteurs quel qu’ils soient. A cette réplique il eut envie de rire. Quoi que ce n’était pas tellement le moment. S’il y avait bien une chose qu’il savait faire c’était casser les arguments des autres, les rendre vulnérable. Ça Mr Brightside avait dut s’en apercevoir (vu le temps qu’il à mit à me rep >.< +baf+ xD). Engager une conversation avec cet élève était risqué, surtout si l’on tenait à son amour propre. Au moins, Livanarth sentait qu’il commençait à percuter. Qu’il voyait où il ne gagnerait pas la partie. C’était écrit à partir du moment où il s’était dirigé vers ce potager.

Un autre coup de tonnerre. Et cette pluie qui ne faiblissait pas. Les gouttes étaient projetées si puissamment qu’elles en devenaient irritantes pour la peau. Pourtant aucun des deux sorciers n’en prit compte. Ils demeuraient l’un en face de l’autre à se dévisager, l’un plus imposant que son voisin. « Mon but premier n'est pas de "foutre ma merde" comme tu dis si bien et de mettre en danger Pixie. Tu crois vraiment que j'm'amuse à faire souffrir ceux que j'aime ? J'me doute que tu l'aimes, Pixie, même si on a l'impression que tu parles plus d'un morceau d'viande que d'une fille quand elle rentre dans la conversation. Mais j'sais surtout qu'elle aussi elle t'aime. Et que ce n’est pas à moi de la protéger. J'le ferais volontiers, ce n’est pas la question. Seulement, c'est toi qu'elle veut, et seulement toi. C'est toi qui la rassures, toi qu'elle aime, toi qu'elle veut. Toi. » Ces mots avaient été crachés, comme si le fait de les prononcer étaient une torture. Morgan n’avait pas bougé d’un cil. Il laissait l’eau parcourir son visage, imbiber ses vêtements jusqu’au plus profond de ses os. Un morceau de viande ? Ah peut être… Après tout, n’étai-ce pas ce qu’elle était pour ce ‘nouveau Poudlard’ ? Mais ce n’était pas comme ça qu’il la considérait. Oui il l’aimait et ça il n’avait même pas envie de la cacher. Elle était d’une importance capitale pour lui. Franchement ? oui, c’était ce qu’il pensait. Etant donné l’amusement qu’ils mettaient dans leurs sorties nocturnes, il voyait plus ça comme un geste inconscient que comme un « mais on à été brutalement emportés par notre surplus de passion et n’avons réussit à nous réveiller que lorsque nous nous sommes retrouvés dans un placard encerclés de Serpentards. » Tsss… Et puis quoi encore ? Evidemment que le but de Zachary n’était pas de foutre sa petite copine dans la cage aux lions. Ce serait un comble. Mais il n’avait pas tout à fait l’air de comprendre l’enjeu de leur divertissement. Ce sont les derniers propos qui interloquèrent le plus le Londonien qui ne changea pourtant en rien sa mimique concentrée. « Et "mes plans foireux" ils ne regardent que moi. Y'en a qu'un seul, un seul, qui a mis réellement en danger Pixie. Et encore, il n'était même pas programmé. Et de toute manière, t'en es au courant, tu l'as encore sauvé cette fois-là » Ah oui, c’est vrai, le hasard avait fait qu’il l’avait tiré d’un sacré mauvais pas. Hum… le hasard ? Sûr ? Non. En réalité, Morgan avait sentit le problème arriver à plein nez. Il s’était couché maussade et s’était réveillé en sursaut pour courir vers l’infirmerie ou la pauvre Gryffondor se faisait manipuler par cette diablesse d’Alecto. Tandis qu’il revoyait la scène, le visage du 7eme année se métamorphosa en mine soucieuse. Où voulait-il en venir exactement ? Pourquoi insistait-il sur ces points quelque peu fâcheux ? « T'es bien gentil de me dire tout ça et de me donner la... Responsabilité ? De veiller sur Pixie, mais je donne que des coups de poings dans le vent. Elle ne m'écoute pas. Alors, si tu veux bien, j'te refiles ta responsabilité, sir Livanarth » L’adolescent s’était dirigé à l’emplacement de sa baguette pour la ramasser et le jeune anglais se repasser ces dernières phrases en boucles jusqu’à ce qu’une étincelle jaillisse dans son regard. Il retrouvait peu à peu son esprit et sortait de la transe dans laquelle il s’était réfugié pour écouter monsieur Brightside sans se prendre tous les projectiles dans la figure. Sir Livanarth ?

« Un seul mais c’est déjà trop pauvre simplet. » Lança-il alors en un sifflement perçant au 6eme année pour qu’il se retourne.

Il s’abaissa et dénoua ses lacets pour retirer ses chaussures poisseuses. Il se sentait mal à l’intérieur avec toute cette boue qui les avait envahit c’est pourquoi il se mit pied nu, retrouvant son temps plus sauvageon de ses 8 ou 10 ans. Une fois les avoir jeté plus loin il secoua ses mains pour en retirer les paquets de bouillasse et clignât plusieurs fois des yeux en direction de son interlocuteur :

« Et ouai… parce que devine quoi : maintenant que Alecto Carrow connaît ce que tu sais, elle va tout faire pour la retrouver et l’éliminer pour de bon au meilleur des cas. Sinon ? Oh… Elle s’en servira impitoyablement. Elle ou… Son frère d’ailleurs… Et tu sais de quoi il est capable ? Tu le sais ? »

Rassemblant un sourire malicieux il s’avança vers Zach et approcha ses lèvres de son oreille pour murmurer :

« Il pourrait l’utiliser pour… Assouvir ses désirs pervers… »

Sur ce il se recula et glissa sa langue entre ses dents. Ce qu’il voulait c’était faire prendre conscience à ce garçon qu’il avait du pain sur la planche. Evidemment, il n’était pas devin, et jamais il ne s’était imaginé que ses paroles pourraient s’avérer exact… c’était morbide.

« Et dis… C’est moi ou tu t’démontes là ? Tu crois qu’elle m’aime c’est ça ? Tu crois que c’est moi qu’elle veut ? C’est possible… Mais c’est frustrant n’est-ce pas ? Je pensais qu’un homme amoureux se défendait plus que ça… Dommage, je voulais engager une bataille qui aurait put pimenter un peu notre relation à elle… Et moi. »

A ces mots il sortit du potager pour rejoindre le chemin et reprit ses chaussures dans l’une de ses mains son regard tout droit diriger vers le sorcier derrière lui.

_________________
Prefet en chef




A lovely devil.............................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Any volunteers...? [PV Mr Brightside]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Any volunteers...? [PV Mr Brightside]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mr. Brightside ♦ Maximilien Bowman

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Contre-Attaque :: Au dehors du Château :: LE JARDIN POTAGÉ-
Sauter vers: