AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Défit intense... Cruelles intentions [Raven et Erwin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Morgan Livanarth
Administrateur Adjoint
avatar

Masculin Nombre de messages : 359
Age : 26
Année d'Etude : 7eme année
Maison : Gryffondor
Baguette Magique : Bois d'if, 33,75 cm, contient un nerf de coeur de dragon entouré d'un cheveu de Vélane.
Date d'inscription : 19/01/2008

Feuille de personnage
Citation: Il faut savoir jusqu'où l'on peut dépasser les limites.
Ascendance: Sang Mêlé
Relations:

MessageSujet: Défit intense... Cruelles intentions [Raven et Erwin quand il veut xD]   Mer 27 Fév - 23:07

La vie nous réserve parfois des surprises, mais quand on s’appelle Morgan Livanarth, c’est tous les jours qu’il faut s’attendre à quelque chose de nouveau. L’ennuie il ne connaissait pas. Il y avait tout autour de lui des tas de gens. Qui parlaient… ET le plus souvent, ce qu’on disait le concernait. Des têtes qu’il n’avait alors jamais vu prétendaient le connaître, connaître ses intentions, ses manières, sa façon de faire et d’être. Erreur. On se méfiait de lui ? Pourquoi pas ? Après tout, il n’était pas réputé pour être l’ange de l’école mais bien l’inverse. Les sales coups c’était sans même les prévoir véritablement à l’avance qu’il les enchaînait en un rythme irrégulier certes, mais pour un résultat tout bonnement parfait. Il était la cible de nombreux complots mais jamais on n’était parvenu à l’enfermer, à le piger dans une cage. Libre comme l’air – ou du moins jusqu’aux limites du règlement – il vagabondait à droite et à gauche, à la rechercher d’une tranquillité que jamais, au grand jamais, il ne trouverait. Non pas qu’il les cherchait tout particulièrement, ces ennuis. Mas disons que sa façon d’être ne plaisait pas. Il était le garçon qui prenait tout le monde de haut, le sorcier puissant qui ne se prive pas de le montrer et de se servir de ses pouvoirs pour sa propre distraction. Par là je veux dire : jouer avec des vies. Le couple Raven/Erwin… C’était quoi ? Hein ? Face à lui c’était quoi ? Si Erwin ne pouvait pas le voir en peinture c’était aussi parce que Morgan avait tendance à passer pour la pire ordure, privant ainsi le jeune homme d’un titre dont il se voulait l’unique détenteur. Pas de chance, il aurait dut naître 10 ans plus tôt, là, il aurait eu une chance. D’autre part, le Londonien connaissait leur secret, leur union « invisible » était claire à ses yeux. Les deux prédateurs pouvaient à n’importe quel moment être découverts, il suffisait au Gryffondor de quelques mots. Quand aux oreilles qui voudraient bien l’entendre, elles se faisaient nombreuses… Aucun souci là-dessus. Raven… Raven c’état quelque chose. Un cas tout particulier aux yeux du jeune homme. Elle avait été une ennemie mais leur relation avait pas mal évoluée. Détraquée, décalée, elle lui ressemblait, et les rares moments qu’ils passaient ensembles étaient devenus certains des plus agréables aux yeux de Morgan. Spéciale, elle était spéciale. Non pas qu’il ait une quelconque attirance pour elle, quoi que physiquement, elle était loin d’être vilaine, bien au contraire. C’était plutôt comme une sœur… Une sacrée chieuse (xD). Bon d’accord, ils s’étaient déjà accordés des séances plus intenses que l’on pourrait qualifiées d’incestueuses s’ils devaient en rester à leur lien de sang imaginaire. Non. Ils ne s’aimaient pas comme s’aime un couple. Mais le jeu était enivrant, et surtout très amusant. Personne ne savait que les deux jeunes gens se côtoyaient, personne ne soupçonnait cela, pas même Erwin.

Jeudi matin, l’heure de la pause. Le sorcier venait de sortir d’un cours de potion et était sortit en vitesse, en coup de vent, comme à son habitude, pour ne pas recevoir des fioles dans la figures. Et oui, c’est le genre d’incident auxquels il faut s’attendre lorsque les regards noirs pèsent sur vous constamment. Quelque part, ça le faisait bien rire. Mais parfois, c’était fatiguant. Comme celle-ci. Epuisé par sa nuit agitée, il n’avait dut fermer l’œil que 2 heures en tout. Pourquoi ? Un cauchemar, comme d’habitude. Etrangement, il n’y avait que lorsqu’il était accompagné de sa petite amie qu’il dormait bien. Mais Discorde et lui ne pouvaient pas se permettre le moindre écart de conduite s’ils ne voulaient pas être découverts. Un Gryffondor sortant avec une Serpentarde. Quoi de plus… Troublant ? Enfin, le plus surprenant était surtout qu’une fille comme elle, intouchable, puisse s’être laissé emprisonner par le charme de Livanarth. Il y avait un tas de beaux jeunes hommes ici, et c’était le plus indéchiffrable, le plus mystérieux mais aussi le plus méchant, qu’elle avait choisit. Le garçon lui-même avait encore du mal à comprendre. La seule chose dont il était certain, c’était de cet amour presque sans limite qu’il éprouvait pour elle. Son cœur battait et ses sens s’entremêlaient lorsqu’il la prenait dans ses bras. Le seul problème était son côté collet monté. Elle faisait des efforts, c’était déjà pas mal. Passionné, Morgan avait tendance à oublier ce côté fragile de sa petite amie. Bon, il ne forçait la main de personne, il agissait selon ses propres lois, et jusqu’à maintenant, cela ne lui avait pas fait défaut.
Tandis qu’il s’avançait dans le couloir, une voix féminine lui lança des « pssssssst » furtifs attirant son attention. D’où est-ce que ça venait ? L’anglophone s’était retourné en essayant de distinguer cette personne lorsque l’appel reprit et c’est à ce moment là qu’il aperçu Raven, cachée dans un recoin de mur, en train de lui faire de majestueux signes de la main. Elle voulait qu’il la rejoigne ? Qu’est-ce qu’elle mijotait encore… ? C’était ce que se demandait. Mais avant qu’il ne put faire le moindre pas, il entendit un cri et, relevant la tête vivement, put constater que… Que son interlocutrice avait soudainement disparue o.O.

« Eu… »

Le regard interrogateur il se dirigea vers le mur d’en face, là où elle était sensée être et palpa le mur. Mais un autre cri faisant trembler du placard d’à côté l’avertit de l’endroit où elle se trouvait maintenant. Il en sursauta de surprise et posa sa main sur le bois tout en approchant son visage du meuble.

« Ra…Ven ? » Avait-il alors demandé en un murmure presque inaudible.

Mais très vite les portes se rouvrir le cognant de plein fouet par la même occasion, lâchant un « ah » de douleur, le jeune homme se fit entraîner irrésistiblement dans le ventre de la bête. Sonné, il avait plaqué sa main sur son visage à l’endroit où il avait été violemment frappé –autrement dit : son nez- et gémit. Et alors quoi ? C’était quoi encore ce plan foireux ? Mais lorsque ses yeux se rouvrirent, il put aisément distinguer à l’aide d’un « lumos » improvisé, qu’il était allongé – ou presque- sur le corps de la jolie blonde qui le fixait. Son visage virant au rouge écarlate, il se redressa d’un bond se plaquant contre la paroi opposée. Mais l’endroit était minuscule, et lis pouvaient sentir le souffle de l’autre sans problème. Morgan amena sa baguette sous le nez de la seconde occupante du placard à balais en affichant un sourire mesquin :

« Et alors Mlle Silverstein... ça faisait longtemps.. Que me vaut ce plaisir divin ? C’est pourquoi cette fois ? A force de coucher avec tout le monde t’es tombée enceinte et tu veux que je te donne une adresse d’avorteur clandestin ? »

L’anglais se mit à rire avant d’avancer sa tête vers celle de la jeune fille. Plongeant son regard dans le sien.

« Ce n’est surement pas pour mes beaux yeux que nous sommes enfermés ici, toi et moi… N’est-ce pas ? »

_________________
Prefet en chef




A lovely devil.............................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raven H.Silverstein
Administrateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 317
Age : 26
Année d'Etude : 6eme Année
Maison : Serdaigle
Baguette Magique : Bois de Roseau, 25,7 cm, contenant un unique crin de queue de licorne femelle, flexible et rapide.
Date d'inscription : 15/01/2008

Feuille de personnage
Citation: If I gotta sin to see him again then I'm gonna lie and lie and lie.
Ascendance: Sang Pur
Relations:

MessageSujet: Re: Défit intense... Cruelles intentions [Raven et Erwin]   Sam 1 Mar - 1:36

[Huuum… j’ai pas relu xD désolée =D oh moins j’ai répondu hein =O Alors pouet pouet XD ! Chui fatiguée en plus TT je suis restée jusqu’à 23h30 rien que pour te répondre =O un tel sacrifice… xD]

Nous étions le Jeudi matin, et il était 9 heures, 16 minutes et 35 secondes. Tous les élèves assistaient à leurs cours respectifs. Bien que tout le monde continuât d’aller en classe, l’ambiance n’était plus la même. L’année qui devait être d’une ambiance joyeuse à plutôt fait place à un tout autre climat. La peur se peignait sur tous les visages des jeunes élèves lorsqu’ils croisaient l’un des mangemorts dans les couloirs. Quoi vous ne saviez pas ? Poudlard était entièrement sous le contrôle de celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom depuis presque un mois maintenant. Le Ministère était tombé sous son joug, et notre chère école était confrontée à un nouveau régime des plus difficiles. Trois mangemorts déambulaient à présent dans les couloirs de l’école, avec une liberté totale. Et bien que le collège soit grand, il était stupéfiant, ou plutôt alarmant, de se rendre compte que vous avez vu en une journée trois ou quatre fois l’un d’eux. À croire qu’ils puissent se décupler et/ou vous suive à la trace, cas par cas. Vous ne pouvez plus circuler librement dans les corridors sans sentir une lourde menace peser sur vos épaules. Le silence qui régnait à présent était pénible. Les élèves étaient méfiants avec presque tout le monde, on se lançait des regards furtifs, mais on ne parlait guère. Les sourires se faisaient de plus en plus rare. Certaines personnes craquaient déjà. Tout était différent.

Un brouillard épais avait enseveli l’école, accompagné d’une température glaciale. Environ 4°C. Bon, c’était peut-être amplement supportable pour de petits sorciers tels que vous ! Mais pas pour princesse Raven ! Notre jeune fille était très sensible au froid. Vous allez me dire, si boucle d’or a si froid dehors, pourquoi ne rentrerait-elle pas au chaud comme tout le monde ? Bonne question. Tout simplement parce qu’elle était contrainte d’assister au cours de Soin au Créature Magique à la lisière de la forêt Interdite avec cette grosse limace sur patte, Hagrid. Pourtant, on ne pouvait pas dire que Raven ne se soit pas couverte ! La jeune femme était emmitouflée dans une tonne de tissus. Elle était certainement l’élève la plus couverte des deux maisons qui assistaient au cours également. Son visage était à moitié caché par son écharpe qu’elle avait soigneusement enroulée autour de son cou et du bas de son visage. Hélàs, malgré tous ses efforts pour être couverte, l’enfant tremblait comme une feuille, parcouru par de violentes convulsions. Une âme charitable -qui se trouvait être un garçon de sa maison et de son âge- l’avait prise dans ses bras pour la réchauffer un peu. Il enlaçait la jeune fille d’une manière plutôt possessive, affichant un air satisfait. Mais celle-ci grelottait tellement, que c’était le cadet de ses soucis. Notre Serdaigle était beaucoup trop distraite pour faire attention au monologue du géant. Son esprit vagabondait. Elle se mit à penser à Erwin, qui devait être installé dans une classe, protégé du froid. Erwin… Elle aurait préféré que ce soit lui qui la réchauffe. Il s’y serait pris d’une manière différente mais efficace (*O*). Même si dernièrement, elle avait eu vent de certaines rumeurs le concernant qui lui déplaisait beaucoup. Il y avait le cas de cette garde de Discorde qui semblait particulière dans le cœur du jeune homme… Mais en plus de cela, une autre s’ajoute à la liste. Diane. Raven la connaissait évidemment. Du moins, elle saurait la reconnaître dans les couloirs. Jalouse ? Raven préfère qu’on utilise le mot possessive. Elle se méprisait de se sentir aussi furieuse lorsqu’une fille l’approchait d’un peu trop près, et le maudissait à de nombreuses reprises. Le moyen de reprendre l’avantage ? Rendre Erwin jaloux. Et ce n’était pas bien compliqué. La jeune fille y avait beaucoup réfléchi. Et sa solution était Morgan. Ce jeune gryffondor n’aspirait que de l’aversion pour Erwin. Il était donc le choix idéal. Ce qu’Erwin ignorait –bien qu’elle ait laissé quelques indices pour le rendre soupçonneux- c’est que Raven entretenait une relation avec Morgan qui s’était nettement améliorée. Elle n’ignorait pas que son plan était dangereux, mais elle était beaucoup trop aveuglée par ses propres désirs pour s’y attarder. Elle allait lui faire regretter de lui faire des cachotteries. Il lui avait déclaré la guerre >__<

Soudain, on la secoua brutalement. Raven ouvrit de grands yeux paniqués, et secoua la tête dans tous les sens pour se repérer. Hagrid était penchée vers elle, et elle se retint de pousser un cri. Il n’y avait plus personne, excepté James qui l’avait pris sous son aile. Elle s’était apparemment assoupie.


<< Raven… j’aimerai que tu sois un peu plus attentive à mes cours ! >> tenta de gronder le géant.

<< Pa..Pardon professeur… Je n’arrive pas à dormir à cause de… Tout ce qu’il se passe.. Et j’ai peur pour ma famille… j’aimerai tellement rentrer chez moi… >> murmura la jeune fille, les yeux brillants, prête à verser des larmes.

Il n’était pas difficile d’attirer la compassion d’Hagrid, et il tomba dans le panneau tout comme James qui la serra contre lui pour l’apaiser. Le géant afficha un visage peiné et acquiesça en silence. Il rassura la jeune fille, et ne lui donna aucune sanction pour s’être endormie, se contentant de lui dire qu’elle devrait rattraper le cours. Comme la jeune fille commençait à claquer des dents, James l’accompagna aussitôt au château. Ils se dirigèrent vers leur salle commune, et le serdaigle se racla la gorge d’un air embarrassé. Raven afficha un visage renfrogné sous son écharpe, invisible aux yeux du jeune homme. Avec ce qu’il s’était passé, elle avait oublié qu’elle était seule avec lui. Jusque-là, Raven avait fait en sorte de ne pas rester avec lui trop longtemps, car elle se doutait que celui-ci n’allait pas tarder à lui avouer qu’il l’aimait. Il fallait être aveugle pour ne pas voir qu’il était sous le charme de la jolie blonde, comme tant d’autre.


<< Tu sais Raven… tu es célibataire en ce moment non ? … Je me disais que… peut-être tu… >> commença le garçon d’une voix mal assurée.

<< Ooh j’avais oublié que je devais rejoindre Jessica à la bibliothèque ! On se retrouve plus tard d’accord ? >> le coupa t-elle précipitamment.

Il ne fut pas dupe à son petit jeu, mais acquiesça résigné. Pour compenser, elle se leva sur la pointe des pieds, pour lui déposer un léger baiser sur sa joue, avant de s’enfuir en courant à l’opposé. Il resta un moment pétrifié, ne croyant pas à sa chance, avant de pousser un cri de triomphe. Ce cri parvint jusqu’aux oreilles de Raven, qui ne pu s’empêcher d’esquisser un sourire narquois avant de descendre les escaliers. Elle aurait du se douter qu’il recommencerait … Celle-ci ne se dirigea pas vers la bibliothèque, mais descendit dans le hall d’entrée. Elle voulait absolument trouver Morgan le plus rapidement possible. Pourquoi ? Pour lui exposer son plan, car bien sûr, celui-ci serait son complice dans cette affaire. Elle savait qu’il ne le lui refuserait pas. Au contraire, il s’amuserait en même temps de lui rendre service. D’un pas rapide, elle passa devant le placard à balais et s’apprêtait à s’engouffrer dans le couloir lorsqu’elle l’aperçut. Ouuf ! Elle n’aurait pas à le chercher dans tout le château. La jeune fille se cacha derrière le mur, pour laisser apparaître seulement un bout de sa tête. Les autres élèves n’étaient pas au courant de leur « amitié » et ces plans tomberaient à l’eau, si des rumeurs commençaient à se propager sur les deux, et arrivait jusqu’aux oreilles d’Erwin.


<< Psssssst …. PSSSSSSSST !!! >>

Raven était toujours cachée dans le recoin du mur, et lui faisait de grands signes de la main pour qu’il la repère, légèrement exaspérée qu’il mets autant de temps pour la rejoindre. Il avait le cerveau engourdi par le froid ou quoi –‘ ? Elle lui fit signe de se bouger un peu plus vite lorsqu’elle se sentit soudain aspirée dans le placard à balais O.O Elle émit un petit cri à la fois surpris et terrifié. Qu’est-ce que c’était que ce bordel U_U ? Elle tomba lourdement sur des objets qui devaient être l’équipement Mr Propre de Rusard (xD). Et sentit quelque chose de dure s’enfoncer dans son dos lui arrachant un cri douloureux (mais se serait pas Patrick ? +BAF+). Elle n’eut guère le temps de se relever, que déjà la porte se rouvrit brutalement, aspirant Morgan à son tour qui s’était placé devant la porte du placard après qu’elle se fut volatilisée. Elle n’allait pas s’en plaindre, on croirait presque que le placard lui donnait un coup de pouce. Mais elle aurait aimé qu’il ne s’écrase pas sur elle. Ils ne restèrent pas très longtemps dans le noir, déjà le jeune homme avait sorti sa baguette pour allumer la lumière. Un petit sourire ravi se dessina sur les douces lèvres de la blondinette en s’apercevant que les joues de Morgan s’empourpraient, celle-ci n’était nullement gênée, et semblait s’amuser de la réaction du Gryffondor. Des milliers de jeunes hommes rêveraient de se retrouver sur elle, et lui reculait effarouché. Il était toujours aussi drôle.

« Et alors Mlle Silverstein... ça faisait longtemps.. Que me vaut ce plaisir divin ? C’est pourquoi cette fois ? A force de coucher avec tout le monde t’es tombée enceinte et tu veux que je te donne une adresse d’avorteur clandestin ? ……. Ce n’est sûrement pas pour mes beaux yeux que nous sommes enfermés ici, toi et moi… N’est-ce pas ? »

Raven leva les yeux au ciel et ne pu s’empêcher de pouffer de rire. Elle ne s’offusquait même pas de ces propos, après tout c’était Morgan ! Il était l’unique personne à Poudlard avec qui elle était si amicale. Allez savoir pourquoi ! Morgan dégageait d’étranges ondes, c’était la seule conclusion plausible.


<< Voyons Morgan ! Il faut bien que je trouve un moyen original de t’arracher à toutes ces filles qui te tournent autour, comment pourrais-je sinon obtenir un tête-à-tête avec toi… Dans un coin tranquille mmh ? Cet endroit est charmant tu ne trouves pas ? Spacieux, éclairé et confortable ! >>

Les yeux plongés dans ceux de Morgan, la jeune fille souriait malicieusement . Un sourire qui ne tarda pas à se changer en une grimace lorsqu’elle tenta de se relever. Elle ferma les yeux poussant un soupir.

<< Je crois que je suis ... coincée, aide moi s’il te plait… >>

Au moment où Morgan était tombée sur elle, il l’avait enfoncé un peu plus dans ce qu’il semblait être un sceau, heureusement vide. Le royal fessier de madame n’arrivait plus à s’y extirper. Elle venait seulement de s’en rendre compte. Il faut dire, tout s’était passé tellement vite, qu’on ne pouvait pas lui en vouloir ><. Bref.. elle leva les yeux vers Morgan, et roula des yeux. Au lieu de ricaner, il ferait mieux de lui venir en aide, elle n’y arriverait pas toute seule =O.

<< Arrête de glousser comme un dindon, et file moi un coup de baguette ! C’est assez… douloureux ! >____< >>

Quelques minutes plus tard, ils finirent par s’en débarrasser. Soulagée, elle se massa les fesses de ses deux mains, et donna un coup de pied dans le sceau pour l’éloigner le plus loin possible d’elle. Elle parvint uniquement de quelques centimètres, le placard était tellement étroit, qu’elle était particulièrement collée contre Morgan. Elle se positionna bien en face de lui, le plaquant contre la porte, un sourire innocent au coin des lèvres.

<< Comment pourrais-je remercier mon sauveur ? >> demanda t-elle d’une voix suggestive.

Elle accompagna ses paroles d’un léger battement de cils, tout en glissant ses mains sur le torse du Gryffondor, remontant jusqu’à son cou qu’elle enlaça tendrement. Elle veilla bien à ce que son cerveau détecte le corps de Raven pressé contre le sien (xD radar biiiiiiiiiiiiiiip). Et attendit patiemment … sa réaction (+fixe le bas du pantalon+ (XD)).

_________________

Words create Lies
Pain can be Trusted
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-ca.forum-actif.net/ceremonie-de-la-repartition-f
Morgan Livanarth
Administrateur Adjoint
avatar

Masculin Nombre de messages : 359
Age : 26
Année d'Etude : 7eme année
Maison : Gryffondor
Baguette Magique : Bois d'if, 33,75 cm, contient un nerf de coeur de dragon entouré d'un cheveu de Vélane.
Date d'inscription : 19/01/2008

Feuille de personnage
Citation: Il faut savoir jusqu'où l'on peut dépasser les limites.
Ascendance: Sang Mêlé
Relations:

MessageSujet: Re: Défit intense... Cruelles intentions [Raven et Erwin]   Sam 1 Mar - 20:05

Ah…. Erwin et Morgan, deux histoires absolument pas raccommodées l’une de l’autre et pourtant. La foudre tombait sans cesse d’un côté. Les gros nuages noirs poursuivaient la route des deux hommes. En y réfléchissant bien, le Londonien savait qu’Erwin aspirait énormément à devenir le pire enfoiré de cette école et… C’est vrai que Morgan lui volait un peu sa place. Bon, il n’en faisait pas exprès bien sûr, il n’était en compétition avec personne. Ou avec tout le monde. Mais ça, c’était bien malgré lui. Vivement que cette année finisse, il commençait à en avoir assez de se mêler aux autres et puis, il avait hâte de retrouver ses grands parents. Très attaché à la seule famille qui lui restait, le jeune homme n’attendait qu’une chose : les vacances. Pour enfin pouvoir se poser. Hélas, cette année était différente des autres. 3 mangemorts traînaient la nuit dans les couloirs, Rusard venait d’être tué, des élèves disparaissaient… Bon, vous imaginez bien, ce n’était pas vraiment la vie des autres qui intéressait notre sorcier. Il devait déjà faire gaffe à la sienne heure après heure, minute après minute. A vrai dire, 80% des petits lombrics en culotte courte présent ici, qu’ils soient vert, bleu, jaune ou rouges, devaient espérer un matin entendre que c’est Morgan Livanarth qui à été torturé et tué. Hélas pour eux, voilà une chimère qui ne se réaliserait jamais. Trop malin, trop discret et surtout trop prudent pour risquer de se faire voir par les temps qui court, il préférait laisser les autres se faire gauler à sa place, les entendre hurler plutôt que d’aller les rejoindre. Tant de noirceur dans cet esprit. Et oui, c’était le résultat de nombreuses années d’attente. Attendre quoi ? Le bonheur, tout simplement. Chose qu’il n’avait pas encore trouvé et qu’il comptait bien dénicher une fois sortit de cette maudite école. A condition qu’il en sorte, d’accord. Personne ne pouvait être certain de la longévité de sa vie une fois entré au château. La chance comptait pour beaucoup. Mais il fallait aussi respecter les consignes de sécurités, le nouveau règlement. Non pas que le Londonien l’ait apprit par cœur, mais de toute évidence, il n’était pas dans ses manières de contredire un misérable morceau de parchemin. Il préférait largement faire enrager les plus grosses têtes avec ces théories… toujours justes. C’était ça le pire. Toujours raison. Pouvant ainsi fermer le clapet des plus grandes gueules de l’histoire. Voilà qui était plus enrichissant que d’aller courir dans la forêt à en perdre haleine histoire de faire monter l’adrénaline. Pitié… C’était un jeu d’enfant tout cela ! Mais la vie de Morgan ne manquait pas de rebondissements, il n’avait pas besoin de ça pour en voir des vertes et des pas mûrs. Il avait peut être les ¾ des étudiants sur son dos, et ce n’était pas les nouvelles circonstances qui allait changer quelque chose. Sa vie était un enfer depuis qu’il était né, seuls les fils de bourges allaient pouvoir chialer dans les jupes de leur préfet. Et non, tu ne rentreras pas chez ta maman ce soir…

Un petit… Tout petit placard. Ça, le jeune homme avait pus le remarquer une fois qu’il se trouva dedans. Les mains plaqués contre le porte, il put tout aussi bien remarquer que… C’était fermé. Et que, de toute façon, rien ne ferait céder cette maudite carcasse de bois tant qu’elle n’aurait pas décidé de les libérer. Le froid ? Ralentir l’activité des neurones ? Ah non. Non, non. Pixie aurait été à la place de Raven, il n’aurait eu aucun mal à la rejoindre, aucune hésitation. Mais quand cette jeune fille l’appelait, aussi discrètement, et avec tant d’assistance, cela ne pouvait signifier qu’une chose : elle avait encore un plan foireux caché derrières ses boucles blondes. Enfin, inutile de se lamenter, elle était fine, Morgan aurait eu affaire à une obèse, il se serait déjà fait étouffer ou écrabouiller entre la demoiselle et la paroi. (couic >.<)

« Voyons Morgan ! Il faut bien que je trouve un moyen original de t’arracher à toutes ces filles qui te tournent autour, comment pourrais-je sinon obtenir un tête-à-tête avec toi… Dans un coin tranquille mmh ? Cet endroit est charmant tu ne trouves pas ? Spacieux, éclairé et confortable ! »

Le sorcier sourit à cette réponse. Décidemment, elle n’avait pas perdue la pêche. Il laissa s’échapper un soupire ressemblance plus à un rire comprimé qu’à autre chose et répondit avec hautaineté.

« Il est vrai que je suis très prisé, demandé. Il n’est pas toujours facile de s’entretenir avec un homme de ma catégorie. D’ailleurs, je te ferais remarquer boucle d’or, que c’est là un privilège que je te fais, d’être ainsi présenté devant toi, sans marge de courtoisie. »

Son visage était redevenu normal, il ne rougissait plus. C’est vrai que Raven était une jolie femme, et tomber ainsi sur elle pouvait amener à des circonstances suspectes. Mais ce que lui confia ensuite la Serdaigle le fit grimacer soudainement. De quo ? Elle était quoi ? o.O Ce n’était pas le moment d’éclater de rire, si quelqu’un les entendait d’extérieur, ils pouvaient faire une croix sur leur combinaison. Enfin il l’aida à décoincer ce « royal fessier » du sceau miteux du défunt concierge avant de se recoller, dos au bois. Rah décidemment, impossible de circuler librement, la température augmentait à une vitesse vertigineuse rien que par leur souffle leur corps respectif. Il n’empêche qu’elle ne lui avait toujours pas répondu, qu’attendait-elle de lui ? Mais alors que Livanarth s’apprêtait à lui reposer la question, Raven s’approcha de lui, les yeux brillants.

« Comment pourrais-je remercier mon sauveur ? »

Ce furent les gestes qui accompagnèrent cette phrase qui troublèrent le plus le Gryffondor. Elle s’était complètement scotchée à lui, ses mains caressant son torse jusqu’à sa nuque. Il sentit alors le velouté de ses seins contre sa poitrine, la douceur de ses gestes sur sa peau. AÏ… Quand je disais que cette fille était fêlée T.T Elle attendait quoi de lui ? Hein ? Qu’est-ce qu’elle lui voulait exactement ? Qu’il la déshabille et qu’il lui fasse l’amour dans cet endroit insalubre ???? O.O D’où venait donc cet élan soudain ? Morgan était désorienté. Après tout, il était un homme, et tout le monde savait que le désir de ces mâles se réveille avec bien plus d’aisance que celui de ces gentes féminines. Il suffisait d’avoir en face de sois une femme aux formes plus qu’aguichantes, au visage parfait, aux courbes délicieuses pour déjà en avoir les yeux qui sortent de la tête, alors si en plus elle se permet de vous toucher de la sorte… RAAAAH ! Mais le garçon n’était pas un ‘excité de la vie’, il savait contenir ses pulsions et bien heureusement. Cette jolie blonde ne savait pas à quel jeu elle se donnait. Totalement inconsciente ! La respiration du magicien s’était accélérée. Pas tellement par la pression qu’elle exerçait sur lui, mais plutôt par le fait qu’il ne savait pas ce qu’elle avait derrière la tête. Qu’ils soient capables de se donner l’un à l’autre, ça, il n’en doutait pas. Quoi que… Il était avec Discorde, tout de même. Et ce qu’ils faisaient n’était pas vraiment correct vis-à-vis d’elle. Il l’aimait, mais il ne pouvait en parler à personne. Et s’il reculait, alors Miss Silverstein se douterait de quelque chose. C’est pourquoi il utilisa ses mains pour venir les glisser le long de la colonne vertébrale de celle-ci pour ensuite venir caresser la courbe de ses reins et enfin les placer sur ses hanches tout en rapprochant dangereusement ses lèvres de celles de l’aristocrate, faisant ainsi y rebondir son souffle tandis qu’il reprit la parole d’une voix langoureuse.

« Hmm… Il y aurait tellement de choses à faire pour ça… »

Avec habilité et… Savoir faire (hinhin +baf+) Morgan attrapa fermement les poignets de Raven avant de venir la pousser à l’extrémité de placard, leurs deux corps toujours soudés, tout cela en lui volant un somptueux baiser, plus passionné et violent que doux et amoureux, mais n’étai-ce pas ce qui convenait le mieux à cette furie ? Par ailleurs, les dernières avances avaient finit par lui donner l’envie de venir lui dérober ses lèvres. IL la maintenait, coincée entre lui et… Le mur (xD) jusqu’à ce qu’il décide de libérer sa bouche et qu’il vienne lui susurrer quelques mots à l’oreille.

« Assez joué Raven… Tu sais qui tu as devant toi, et tu sais aussi bien que moi que jamais tu ne possèderas les chaînes pour m’emprisonner. Jamais je ne serais ton esclave et jamais tu n’auras le plaisir de me soumettre. Tu as besoin de moi… N’est-ce pas ? Dis-moi ce que tu attends. Je comblerais chacun de tes caprices… Aussi puérils soient-ils. »

Il ne voulait pas se mettre en danger. Cette diablesse n’avait aucun contrôle sur lui. Elle ne possédait aucun secret qui puisse mette le doute sur sa véritable personnalité. Elle était à sa merci à vrai dire mais… Il ne lui voulait aucun mal. Il n’avait pas l’intention de lui causer des ennuis. Elle voulait quelque chose… Qu’elle le lui révèle.

_________________
Prefet en chef




A lovely devil.............................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raven H.Silverstein
Administrateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 317
Age : 26
Année d'Etude : 6eme Année
Maison : Serdaigle
Baguette Magique : Bois de Roseau, 25,7 cm, contenant un unique crin de queue de licorne femelle, flexible et rapide.
Date d'inscription : 15/01/2008

Feuille de personnage
Citation: If I gotta sin to see him again then I'm gonna lie and lie and lie.
Ascendance: Sang Pur
Relations:

MessageSujet: Re: Défit intense... Cruelles intentions [Raven et Erwin]   Mer 5 Mar - 20:06

Quand elle y pensait, elle était vraiment une petite veinarde. Non seulement, la jeune femme avait trouvé Livanarth alors qu’elle entamait à peine ses recherches – lui évitant de parcourir des kilomètres - mais en plus, elle était coincée avec lui dans le placard à balais. Que demander de mieux ? Il était forcé de la supporter jusqu’à ce que le placard s’ouvre, car elle avait entendu dire que tout comme les escaliers, il n’en faisait qu’à sa tête <3. Jusque-là, ils avaient le temps pour trouver une occupation non ? (huhu xD)
Raven avait, en effet, quelque chose à lui révéler. Un plan dont elle voulait qu’il en fasse partie. En fait, elle serait incapable de mettre son plan à exécution sans lui. Raven était persuadée qu’il ne dirait pas non, mais pouvait-on vraiment prévoir les réactions de Livanarth ? Elle userait de tous les moyens pour le faire flancher. Après tout, pourquoi refuserait-il ? Elle savait qu’il ne craignait pas Erwin. Bien sûr, ça pourrait le mettre en danger, elle ignorait totalement comme pourrait réagir le Serpentard. S’acharnerait-il sur elle ou sur Morgan ? Que de questions… Mais les réponses ? Elle les aurait bientôt…
Livanarth ne refusera pas une opportunité pour faire enrager Erwin, même s’il se moquait pas mal de lui.
Souriante, Raven n’avait absolument aucune raison de perdre sa « joie » de vivre, au contraire. Surtout lorsque sa première et principale cible se trouvait dans ce château. Je veux bien sûr parler de ce cher Amycus. Qui aurait pu imaginer que ce soit évidemment LUI qui devienne un des nouveaux professeurs à Poudlard… LUI l’amant de sa mère. Le soir où elle l’avait aperçu derrière la table des professeurs, son cœur avait fait un bon dans sa poitrine, c’est vrai qu’au départ, Raven ne se sentait pas très bien. Qui disait Amycus, disait sa mère. Heureusement, cette sangsue avait lâché un peu le mangemort. Dire que sa propre mère aurait pu s’incruster à la fête… Bien entendu, elle espérait que sa génitrice ne tarderait pas à ramener ses fesses dans le château, une fois qu’elle se sera occupée personnellement de ce cher Amycus, elle espérait que son coup de grâce l’achèvera une bonne fois pour toute. Son plan était génial ! Il était obligé de fonctionner, et rien que pour ça, Raven se sentait débordante d’énergie. Elle tenait enfin sa vengeance…
Pourtant, si Morgan était ici, c’était pour un tout autre plan. C’était un plan secondaire, mais Raven y attachait beaucoup d’importance. Rendre jaloux Erwin. Pas comme elle s’amusait à le faire d’habitude… Mais lui faire mal. Et elle savait qu’il n’y avait qu’avec Morgan comme appât, que notre petite blondinette gagnerait. Qu’est-ce qui a déclenché cette envie ? Cette petite traînée de Discorde… Oui, Discorde. Raven savait qu’Erwin était bien plus proche d’elle que de toutes les autres gamines avec qui il avait flirté. Au début, Discorde avait été le défi de Raven. La Serpentarde était tellement coincée qu’il aurait été drôle de voir comment Erwin se serait débrouillé pour la réchauffer un peu ! Seulement, Raven n’avait pas prévu qu’il n’y arrive pas, ou pire qu’il finisse par la considérer autrement qu’un jouet. Il n’y avait que RAVEN qu’il se devait de respecter et choyer. Cette vieille chouette allait regretter amèrement d’être aussi proche d’Erwin… Hélas, s’il n’y avait que ça… récemment, elle avait entendu deux filles de Serpentard parler du beau Erwin – il n’était jamais difficile de savoir chacun de ses mouvements, toutes les filles parlaient sans cesse de lui, ce qui arrangeait plutôt bien la belle blonde -, ce cher Erwin semblait être proche d’une fille… Une autre !! Diane.. Raven connaissait un minimum, mais étant sans intérêt pour Raven, elle l’avait oublié. Et voilà que cette catin empiétait elle aussi sur son territoire ! Comment osait-il ? Raven avait bien conscience qu’elle s’énervait pour rien… Mais comment s’en empêcher ? Ils n’avaient aucun secrets… Du moins presque. Non seulement il ne se vantait pas pour sa relation avec Discorde, mais il enchaînait avec Diane. Possible que ce ne soit pas grand chose… eh bien tant pis pour lui ! Rien ne l’empêchera d’exécuter son petit plan. Même si, ça pouvait se terminer mal pour elle. Elle pourrait très bien le perdre pour toujours… Sauf qu’elle n’y pensait même pas. Les conséquences lui passaient bien au dessus.

« Il est vrai que je suis très prisé, demandé. Il n’est pas toujours facile de s’entretenir avec un homme de ma catégorie. D’ailleurs, je te ferais remarquer boucle d’or, que c’est là un privilège que je te fais, d’être ainsi présenté devant toi, sans marge de courtoisie. »

Raven leva les yeux au ciel, et croisa les bras. Il pouvait être très drôle parfois. Un léger sourire moqueur au coin des lèvres, elle l’examina longuement de la tête au pied, et arqua un sourcil interrogateur.


<< Mouai…>>

Après d’autres petites paroles sans grande importance, qui lui permirent pourtant de se libérer du sceau – moment plutôt douloureux – notre Serdaigle pu enfin se relever. Elle passa ses mains sur ses fesses douloureuses puis tenta de déplisser sa jupe distraitement avant de se rapprocher du Gryffondor. « Comment pourrais-je remercier mon sauveur ? » Raven avait sa petite idée en tête, mais c’était simplement parce qu’elle savait qu’ils ne le feraient jamais. Ce qui était exceptionnel avec lui, c’est que malgré les petites tentatives, il arrivait toujours à l’écarter. Peut-être pour ça qu’elle le trouvait sympathique, et appréciait sa compagnie. C’était amusant… Et bien qu’il soit un jeune homme physiquement intelligent (xD), et que ça ne lui déplairait pas de coucher avec lui. Elle savait qu’elle ne le ferait pas. Tout simplement parce qu’à ses yeux, il n’était pas une victime, mais une sorte de demi-frère ? ( Rolling Eyes )
La jeune femme s’était plaquée contre Livanarth, le bloquant contre la porte. Qu’est-ce qu’elle aimait faire ça *O* ! Elle se contenta de quelques petits gestes sensuels, inutile de se montrer plus entreprenante. Puis planta un regard enflammé dans ceux du jeune homme, attendant, un léger sourire aux lèvres, sa réaction. Qui ne tarda pas à venir. La sorcière sentit les mains chaudes de Morgan prendre possession de ses hanches, et rapprocha son visage à quelques centimètres du sien.

« Hmm… Il y aurait tellement de choses à faire pour ça… »

Les yeux pétillants de malice, Raven entrouvrit les lèvres pour répondre, s’apprêtant à glisser ses mains autre part (niark), mais les lèvres du sorcier se plaquèrent furieusement contre les siennes avec une violence et une ardeur à vous couper le souffle. Quant à ses mains, elles étaient emprisonnées entre celles de Morgan. Contrainte de reculer par la même occasion, elle manqua de trébucher sur le sceau, mais finit par se retrouver bloquée entre Morgan… Et le mur (XD). Est-ce qu’il est utile de préciser que Raven avait répondu au baiser passionné de Morgan avec la même ardeur ? Vous vous en doutez déjà ! Qui aurait dit non ?
Le souffle haletant, la jeune fille avait du mal à se contrôler pour ne pas le violer dans le placard (xD brrrr, si je viol Morgan, je te viol par la même occasion Alice +baf+ <3). Elle n’avait pas l’habitude d’être dominé par quiconque, même pas par Erwin, elle finissait toujours par l’avoir. Morgan serait plus difficile, mais elle ne doutait pas sur ses capacités de séduction. Il suffirait qu’elle se montre beaucoup plus persuasive, de plus, il est enfermé avec elle dans le placard, donc aucun moyen de s’échapper. Mais ce n’était pas ce qu’elle voulait. Quoi que… ce baiser pourrait avoir raison d’elle. Quelques petits préliminaires ne peuvent pas faire de mal non <3 ?

« Assez joué Raven… Tu sais qui tu as devant toi, et tu sais aussi bien que moi que jamais tu ne possèderas les chaînes pour m’emprisonner. Jamais je ne serais ton esclave et jamais tu n’auras le plaisir de me soumettre. Tu as besoin de moi… N’est-ce pas ? Dis-moi ce que tu attends. Je comblerais chacun de tes caprices… Aussi puérils soient-ils. »


<< Ne jamais dire jamais Livanarth… Tu l’aurais oublié ? …, souffla t-elle d’une voix langoureuse avant de continuer, Ta proposition me semble honnête… Combleras-tu vraiment chacun de mes caprices ? Tu ne sais pas dans quoi tu t’aventures… >> appuya t-elle d’une voix lascive tout en prenant possession de sa lobe d'oreille, qu’elle taquina gentiment avec la langue.

Évidemment, elle n’allait pas s’arrêter à ça, ce qu’elle allait lui proposer pourrait très bien attendre encore quelques petites secondes… Elle voulait vraiment tester son « jamais ». Un petit regard au sol, et elle remarqua que le sceau se trouvait juste derrière les jambes de Morgan. Non ne vous inquiétez pas.. Il n’y trônera pas à son tour, elle avait une tout autre idée dans la tête. Avec adresse et expérience ( :hin: ), elle glissa sa jambes entre celles du sorcier, et la frotta contre sa jambe gauche en remontant et redescendant de manière suggestif, et sans lui laisser le temps de bouger, ou de faire quoi que ce soit, elle lui donna un coup rapide derrière le genou pour qu’il soit forcer de plier sa jambe, au même moment, elle le poussa contre le sceau. Comme elle l’avait projeté, il se mêla les baguettes et tomba au sol. Ne lâchant pas sa proie, elle réagit instantanément, avant qu’il ne se relève. Notre Serdaigle le plaqua au sol, Raven se retrouva sur lui, utilisant ses mains et ses jambes pour le bloquer au sol en lui tenant fermement les poignets et les jambes, de manière à que la force ne lui soit d’aucun recourt. Il était à sa merci. Pour combien de temps ? Elle l’ignorait, alors autant en profiter au maximum. Il devait bien savoir qu’elle était gourmande (mouarf mouarf), et qu'avec ce baiser, il venait d’éveiller son appétit.


<< Tu sais que devenir mon esclave n’est pas si désagréable que ça ? >>

Son visage de plus en plus près de celui de Morgan, elle captura ses lèvres avant qu’il ne puisse dire ou faire quelque chose. Elle força le barrage de ses lèvres sans aucune difficulté, et emmêla sa langue à la sienne, l’emportant dans une danse enflammée dont il n’était pas près d’en sortir. Elle enroula, et caressa sa langue avec une ardeur décuplée, sans lui laisser aucun répit. (L) Orgasmique n'est-ce pas ? (ptdr What a Face )
Raven finit enfin par rompre le baiser, visiblement satisfaite. Et reprit la parole.


<< Maintenant que j’ai comblé toute seule l’un de mes petits caprices puérils, j’aimerais que TOI tu en combles un… Car oui j’ai bel et bien un service à te demander… sauf si tu veux d’abord que je satisfasse l’un des tiens en premier ? >>


_________________

Words create Lies
Pain can be Trusted
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-ca.forum-actif.net/ceremonie-de-la-repartition-f
Morgan Livanarth
Administrateur Adjoint
avatar

Masculin Nombre de messages : 359
Age : 26
Année d'Etude : 7eme année
Maison : Gryffondor
Baguette Magique : Bois d'if, 33,75 cm, contient un nerf de coeur de dragon entouré d'un cheveu de Vélane.
Date d'inscription : 19/01/2008

Feuille de personnage
Citation: Il faut savoir jusqu'où l'on peut dépasser les limites.
Ascendance: Sang Mêlé
Relations:

MessageSujet: Re: Défit intense... Cruelles intentions [Raven et Erwin]   Mer 5 Mar - 21:59

Ouai, une sacrée veinarde même. Parce que ce n’était pas tout le monde que Morgan portait dans son cœur. Mais Raven… c’était Raven quoi. Tellement authentique, tellement elle-même que… C’était exactement le genre de fille qu’il ne pouvait s’empêcher d’apprécier. Pixie aussi, parce qu’elle restait adorable malgré tout ce qu’il lui faisait subir. C’était comme une sorte de teste qu’elle relevait et remportait haut la main. Bien entendu, ça, elle ne le savait pas et ne s’en rendait pas compte. Pour la jolie Gryffondor, le jeune homme se moquait d’elle, jouait de sa patience et de sa naïveté. Avec cette Serdaigle, c’était encore différent. Leur relation n’avait pas très bien commencée, quoi que, tout dépend du point de vue. Ils ne pouvaient d’abord pas s’encadrer, tout simplement parce que le Londonien avait la malchance de toujours tomber là où il ne fallait pas justement quand il ne fallait pas. Exemple, cette soirée où il avait malencontreusement surprise les deux élève, Raven et son acolyte, Erwin. Lui qui était tombé dans le panneau comme tous les autres les croyant ennemis avait été bluffé. Mais c’est à partir de ce moment là que son pouvoir se développa. Que sa manipulation experte s’était peaufinée. Il avait le choix. Il pouvait faire comme si de rien n’était pourtant… la tentation avait été trop forte. Il avait prit un plaisir immense à déjouer leur plan sur une de leur victime et depuis, le jeune couple de prédateurs lui vouaient une haine.. Sans pareille. Pourtant, au fil du temps, à force de se taper dessus, il avait vu en cette jeune femme, quelqu’un de très amusant, avec un caractère bien trempé. Tout comme elle avait pus remarquer qu’il n’était pas comme les autres. En particulier parce qu’il ne lui cédait pas. Et non, tous les deux n’avaient jamais couchés ensemble. Bien sûr, ils ne s’étaient jamais privés de quelques séances « hot ». Quelques préliminaires de temps à autres, quelques baisers… En fait, c’était une relation assez compliquée. Il y avait des écarts de conduites fréquent pour des « demi frères et sœurs » Rolling Eyes Mais elle était désirable, lui aussi. En fait, ils étaient tout les deux ‘physiquement intelligent’ Cool et ça, c’était le moins que l’on puisse dire.

Cette vieille chouette ? Si Miss Silverstein s’amusait à insulter Discorde devant le jeune homme, sûr qu’il aurait du mal à se retenir de défendre les intérêts de sa petite amie. Il y arriverait. Il arriverait à passer pour quelqu’un de totalement externe à se conflit alors.. Qu’en réalité… Il était concerné. Mais ça, même boucle d’or l’ignorait. Il était impossible qu’elle sache ce qu’il se cachait de plus pervers dans ce plan. C’était une bataille à risques pour Livanarth, et il prenait de gros risques en faisant tout ça. Mais il avait le sang chaud et surtout, beaucoup de courage. Mimer l’indifférence ? Pas de problème. Il se savait aussi dans la capacité de raconter de véritables âneries sur le compte de la jolie muettes, rien que pour sauver les apparences. Rendre jaloux Erwin ? Il n’allait pas être le seul à l’être si une rumeur devait se répandre suite à tout cela dans Poudlard. Il suffisait qu’elle parvienne jusqu’aux oreilles de la demoiselle Silverwood et s’en était fini de la folle course tranquille. Morgan devrait s’expliquer. Expliquer son comportement. Enfin, il n’en n’était pas là. Pour le moment, c’était ses lèvres sur celles de Raven, son corps contre le sien, ses mains sur ses hanches. Diane ? Ah ça, le pseudo aristocrate la connaissait aussi. C’était plus précisément la cousine de Discorde. Une peste sans égale, petite chieuse sans importance et qui pourtant, n’en loupait pas une pour venir foutre la merde entre les deux amants. Cette fille n’aimait pas savoir sa cousine dans les bras de l’anglophone. Elle faisait tout pour lui pourrir la vie – encore une – et raconter des bobard à son propos. Cette Serpentarde était la seule au courrant de l’union entre la prude et le démon. Elle seule pouvait faire basculer la balance. Heureusement, l’idée n’était arrivée à aucune tête encore. On avait vu Livanarth torturé avec grand plaisir Discorde, le pourquoi Erwin lui en voulait tant. Déjà que celui-ci avait juré la mort de notre Gryffondor alors imaginez après un tel acte. En effet, O’Keefe était très attaché à cette jeune fille, il l’aimait énormément. Pourquoi ? Il tentait de la séduire, il voulait être le premier à poser ses lèvres sur les siennes. Manque de bol, Morgan l’avait devancé et en beauté. Il y a un moment il faut prendre les choses en main my dear… Et c’est ce qu’il avait fait en forçant la muette à l’embrasser, un baiser glacial bien que langoureux. A vrai dire, le pire baiser que le sorcier ait reçu depuis que sa bouche avait rencontré celles de la gente féminine. C’était de la colère, de la haine, de la tristesse. Rien d’autre. Remarque, à quoi s’attendre de plus ? A ce moment là, il l’avait brisée. Alors que maintenant, elle était sienne, ils s’étaient aimés et unis l’espace d’une nuit. Une nuit magique. Car si les attouchements de Raven étaient agréables (voir même carrément jouissifs *O* +baf+) ce n’était rien comparés aux caresses que pouvaient s’offrir deux âmes liées par un sentiment profond : l’amour.

Le contrôle ? Il l’avait eut l’espace de quelques minutes. Quelques minutes durant lesquels les deux jeunes gens avaient usés de leurs sens pour éveiller le désir de l’autre. C’était rare que Morgan se laisse guider à ce petit jeu, sauf lorsqu’il était avec le blondinette. Elle était une bombe nucléaire (Ouanh cherie j’te flatte :hin : <3 ) A tel point que le jeune anglais avait bien du mal à se retenir en fin de compte. En terme vulgaire, on pouvait la qualifier de ‘bandante’ (xD) haletant lui aussi, le Gryffondor la regardait de ses yeux brillants. Son visage brûlant était encore tout proche de celui de son amante. Son souffle rebondissait sur sa peau, et déjà, l’atmosphère qui régnait dans ce minuscule placard à balais était chaude.. Chaude.. Chaude…

<< Ne jamais dire jamais Livanarth… Tu l’aurais oublié ? …, Ta proposition me semble honnête… Combleras-tu vraiment chacun de mes caprices ? Tu ne sais pas dans quoi tu t’aventures… >>

C’était d’une voix bordée de sous-entendus qu’elle avait reprit, tout en venant, en dernière réponse comme pour appuyer ses propos, titiller le lobe de l’oreille du sorcier. Taquiner gentiment ? C’était carrément de la torture. Un jeu sensuel que Livanarth adorait. Lui qui ne pouvait se passer d’un léger érotisme dans sa vie. Lui qui était un passionné de naissance, un homme au corps comme… Fait pour « ça ». En tout cas, sa respiration se faisait plus prononcée, plus bruyante. Il l’écoutait attentivement tout en abaissant son regard emplis de malice. Oh que si, il savait dans quel genre de plan foireux il se donnait en prononçant ses paroles. Il savait parfaitement de quoi il était capable. Cette remarque le fit ricaner légèrement. Il y répondit d’une voix assurée tout en amenant sa ressemblance se poster à quelques millimètres seulement de celle de la Serdaigle.

« C’est toi qui ne sais pas à quoi t’en tenir. Je ne t’apprends rien en te disant que mes réactions ne sont jamais prévisibles… Je peux te dire non… Et oui… Puis non. Juste pour mon bon plaisir. Je peux te plaquer contre cette planche puis te laisser clouer aux épines d’une rose. Je peux aussi t’embrasser…. »

Sa langue glissa sur la lèvre supérieure de Raven et il reprit tout en pensant très fort à Discorde. Il avait mal au cœur et avait le sentiment de la souiller à distance. Ce n’était pas correct… mais c’était nécessaire !

« … Puis te gifler. »

Mais avant qu’il ne puisse en dire plus, elle avait jouer des pieds et des mains pour l’obliger à se retrouver allongé sur le sol. Ce coup derrière le genou lui avait fait perdre une partie de son équilibre, et ce sceau l’avait empêché de se rattraper, le laisser s’abattre sur le sol. (bobo dos T.T +baf+) Mais avant qu’il ne puisse riposter, boucle d’or s’était posté sur lui, empêchant le moindre de ses mouvements pour finalement revenir l’embrasser goulûment. S’en était bestiale, il ne pouvait rien faire mis à part accepter de jouer avec cette langue qui s’amusait déjà avec la sienne. Ce n’était bien sûr pas désagréable, mais être dominé de la sorte n’était pas inscrit dans les habitudes de Livanarth qui s’impatientait presque bien qu’une douce chaleur commençait déjà à s’immiscer en lui au niveau de son bas ventre. Ah non ! Non ! Non ! Et non ! Tout sauf ça ! Heureusement, c’est le moment que choisit Raven pour se détacher de lui. Son amant de l’instant la regardait avec un visage presque Sceptique. Elle voulait aller jusqu’où là exactement ? Devenir son esclave ? Agréable ou pas, Morgan n’appartenait à personne. Il était seul maître de lui-même et ça, ce n’était pas près de changer.

« Maintenant que j’ai comblé toute seule l’un de mes petits caprices puérils, j’aimerais que TOI tu en combles un… Car oui j’ai bel et bien un service à te demander… sauf si tu veux d’abord que je satisfasse l’un des tiens en premier ? »

Oh… Des propositions alléchantes. Le Londonien sourit, suspicieusement. Alors elle avait bien un service à lui demander. Parfait… Tout ce manège commençait enfin à montrer son bon sens. Il fit mine de réfléchir l’espace de quelques secondes avant de dégager ses mains de leur emprisonnement et à l’aide de celles-ci, commença à déboutonner un par un les boutons du chemisier de la jolie blonde.

« … Les miens ? Crois tu que… Moi… Morgan, j’ai besoin de quelque chose… ? » Dit-il d’une voix lente tout en continuant ce qu’il était en train de faire, découvrant progressivement le tronc de son interlocutrice.

Finalement, arrivé au bout de sa manœuvre, il écarta les deux extrémité du tissu découvrant le soutiens gorge de Raven. Faisant claquer sa langue sur son palais, le magicien glissa ses doigts sur la peau chaude de la jeune femme avant de reprendre.

« Dis moi ce que tu veux… On verra ce que moi je désire quand tout sera mis au clair. »

Se mordant la lèvre inférieur il pouffa, drôle de situation tout de même. Les deux jeunes gens entretenaient vraiment une relation bizarre. Sa main continuait son exploration en venant glisser sur les hanches fine de la belle, son ventre, sa ligne abdominale, et même sa poitrine. Mais… ça ne valait en aucun cas ce qu’il avait put goûter de la part de Discorde (et pan ! +baf+ huhu xD) Voilà où l’amour agissait.

_________________
Prefet en chef




A lovely devil.............................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raven H.Silverstein
Administrateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 317
Age : 26
Année d'Etude : 6eme Année
Maison : Serdaigle
Baguette Magique : Bois de Roseau, 25,7 cm, contenant un unique crin de queue de licorne femelle, flexible et rapide.
Date d'inscription : 15/01/2008

Feuille de personnage
Citation: If I gotta sin to see him again then I'm gonna lie and lie and lie.
Ascendance: Sang Pur
Relations:

MessageSujet: Re: Défit intense... Cruelles intentions [Raven et Erwin]   Ven 28 Mar - 23:03

[Après tout tu as dit toi même que tu prenais les messages merdiques, tant qu’il y a quelque chose xD disoulée si t’aime pas ^^’ trop de pression +baf+]

Discorde, Discorde, Discorde… Fallait-il toujours qu’on parle d’elle ? (+baf+ oui je t’aime chérie :p). Décidément, celle-ci revenait toujours dans nos discussions, elle avait beau être muette, elle faisait énormément de bruit. Et Raven allait encore devoir parler d’elle ! Qu’est-ce qu’elle était chiante… Aaah que le monde se porterait mieux sans cette fausse sainte-nitouche ! Sans elle, il n’y aurait pas eu de crises de jalousie, de hurlements, d’insultes… Malheureusement, Raven connaissait assez le monde pour savoir que si ce n’était pas elle, il y en aurait eu une autre, et ainsi de suite. Quelle vie de merde !
Mais où en étions-nous…Mmmh…Ah oui ! Comment l’oublier ? Morgan, Raven… Le dominé et la dominante (L), ça sonne plutôt bien non ? Elle contrôlait parfaitement la situation, pour le moment du moins, car nous savons tous que Morgan n’était pas le genre d’homme qu’on pouvait manipuler si facilement, jusque-là, elle n’y était jamais parvenue, ou très peu, or maintenant elle n’en voyait plus le besoin. Car si la collégienne avait appris une chose avec lui, c’était qu’elle avait plus de chance d’avoir ce qu’elle désirait en lui demandant qu’en le forçant.
La jeune femme était installée sur l’élève de Gryffondor, parfaitement à l’aise, un sourire carnassier flottant sur ses lèvres (à table <3 xD), tel un fauve qui évaluait sa proie, ne sachant pas par quel bout commencer. On ne pouvait pas dire qu’elle manquait de possibilité, oh oui *O*… Tout ce qui se présentait sous elle était du premier choix (xD), violable Razz, bon bien sûr par rapport à Erwin, il serait considéré comme périmé (et TOC xD) mais tout de même… Miam !
Notre petit Anglais commença à se laisser prendre au jeu, pour son plus grand plaisir ! Raven libéra ses mains, et Morgan ne tarda pas à leur attribuer une nouvelle fonction. « … Les miens ? Crois-tu que… Moi… Morgan, j’ai besoin de quelque chose… ? » Cette question lui arracha un petit rire, d’un seul regard, Raven lui fit comprendre que ça pouvait s’arranger. Les yeux pétillant de malice, elle approcha son visage de celui du Gryffondor, laissant courir son souffle chaud sur ses lèvres avant de les goûter une nouvelle fois. « Dis moi ce que tu veux… On verra ce que moi je désire quand tout sera mis au clair. »


<< Ce que je veux ?… Mmh il y a beaucoup de choses que je veux en ce moment… >> Susurra t-elle amusée.

Les lèvres de la jeune fille se posèrent au coin de sa bouche avant de glisser dangereusement vers son cou, son péché mignon <3, déposant des baisers brûlants tout en passant quelques légers coups de langues dans des zones sensibles *O* (vas savoir lesquelles +baf+). Pendant ce temps, ses mains avaient fait un petit bout de chemin, fréquentant les recoins les plus sombres et inconnus (xD), jusqu’à errer vers le territoire PantalonCity Rolling Eyes. Auparavant, Raven avait déjà eu l’occasion d’y passer en coupe-vent de temps à autre, mais n’étant toujours pas satisfaite, elle dégrafa son pantalon, pour effleurer de ses doigts glacés le très mignon Morgan Junior (Gouzigouza xD).


<< Morgan… souffla t-elle d’une voix langoureuse, poursuivant ses caresses érotiques, j’aimerai que tu m’aides … Erwin m’a fait du mal… Et je voudrais le lui faire payer. Tu es la seule personne qui pourrait m’aider… Chut laisse moi finir… Je me fiche bien de ce que tu peux penser de mon comportement… Je te demande simplement de me dire oui ou non. Je souhaiterais que tu agisses comme quelqu’un de très proche si tu vois ce que je veux dire… Bien sûr uniquement lorsqu’il est là et seul… Je veux qu’il regrette amèrement ce qu’il m’a fait… Tu veux bien mmh Morgan ? >>

La jeune femme n’avait pas couper court à ses caresses, et avait saisi le membre du beau Gryffondor qui durcissait et palpitait entre ses doigts pendant qu’elle le cajolait et flattait, avec dextérité (L). Elle entama des va-et-vient histoire de le remercier de ce qu’il allait faire, car il n’y avait aucun doute qu’il accepte. Raven se rapprocha du visage de Morgan et l’embrassa avec sauvagerie et c’est au bout de quelques minutes seulement, qu’elle s’écarta définitivement de lui, après avoir été sûr d’avoir apaiser son appétit. D’un coup de baguette, elle nettoya toute trace suspecte (XD) et se rhabilla à la hâte. Elle avait l’accord de Morgan, par conséquent, elle n’avait plus aucune raison de rester ici plus longtemps ! Elle était pressée, et s’ils voulaient parler, ils trouveraient un autre moyen pour se revoir.

<< Pourrions-nous sortir s’il vous plait ? >> demanda t-elle à voix haute au placard qui s’ouvrit à la seconde près.

<< Et si on y allait mmh ? >> proposa t-elle, un sourire radieux au coin des lèvres, retenant un petit rire en voyant le visage ahurie de Morgan.


_________________

Words create Lies
Pain can be Trusted
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-ca.forum-actif.net/ceremonie-de-la-repartition-f
Morgan Livanarth
Administrateur Adjoint
avatar

Masculin Nombre de messages : 359
Age : 26
Année d'Etude : 7eme année
Maison : Gryffondor
Baguette Magique : Bois d'if, 33,75 cm, contient un nerf de coeur de dragon entouré d'un cheveu de Vélane.
Date d'inscription : 19/01/2008

Feuille de personnage
Citation: Il faut savoir jusqu'où l'on peut dépasser les limites.
Ascendance: Sang Mêlé
Relations:

MessageSujet: Re: Défit intense... Cruelles intentions [Raven et Erwin]   Dim 30 Mar - 19:37

Morgan se moquait bien de se que pouvait bien penser Raven à propos de son physique. Il se savait plaisant… Plus encore, et ça lui suffisait amplement. Après, qu’elle le trouve plus ou moins à son gout par rapport à Erwin… Là n’était pas le sujet. De toute évidence, Morgan considérait cet homme, ce O’keefe comme un moins que rien alors… A quoi bon ? Il se suffisait des regards que les élèves (filles xD Quoi que.. +baf+) lui portaient lorsqu’il descendait les escaliers, traversait un couloir ou tout simplement, était assit devant la grande table pour partager le dîner avec les autres camarades de sa maison. EN fait, il ne regarder que lui, alors ce qu’il se passait autour. Malgré tout, il restait sur ses gardes, si bien qu’l était assez difficile de s’en prendre à lui. Même carrément impossible. Mais Raven… Raven c’était son petit côté bêtise qui ressortait lorsqu’il était en sa présence. Il aimait le sexe parce qu’il y avait gouté assez jeune, parce que c’était toujours agréables et que ça pimentait sa vie. Regardez donc : Lui et cette blondinette entretenaient une relation plutôt spéciale. Quelque chose de peu communs. Ils avaient commencés en se lançant des pics en acier, maintenant ils en venaient parfois à se caresser, se séduire, s’embrasser et plus si affinité. Non ils n’avaient jamais couchés ensemble… Parce qu’aucun des deux n’en avait envie et qu’ils trouvaient de quoi se rassasier ailleurs. Bref, mais cette fois-ci, la belle avait besoin de son compagnon. Pourquoi ? Il allait vite le découvrir… Mais pour l’instant, Livanarth était coincé entre le corps de sirène de Mademoiselle Silverstein et… La limite du placard. Ses lèvres frôlant les siennes le faisaient frémir d’impatience. Il la désirait, c’était inévitable. Sans danger ? Moui… Après tout, il avait beau être ‘sous le charme physique’ de cette charmante créature, Morgan n’en restait pas moins un garçon très difficile à manipuler. Raven le savait. C’est pourquoi elle n’allait pas faire sans lui demander son avis. Elle devait savoir ce qui l’attendait si elle venait à troubler la tranquillité (légendaire xD) de Morgan.

« Ce que je veux ?… Mmh il y a beaucoup de choses que je veux en ce moment… » Lui susurrait-elle à l’oreille tandis que leurs bouches se joignaient à nouveau. Le jeune homme avait posé ses mains sur la taille de boucle d’or et caressaient sa peau chaude et nue, remontant jusqu’à ses seins en même temps que cette dernière venait à explorer les « dessous » de sa proie. « Morgan…, j’aimerai que tu m’aides … Erwin m’a fait du mal… Et je voudrais le lui faire payer. Tu es la seule personne qui pourrait m’aider… Chut laisse-moi finir… Je me fiche bien de ce que tu peux penser de mon comportement… Je te demande simplement de me dire oui ou non. Je souhaiterais que tu agisses comme quelqu’un de très proche si tu vois ce que je veux dire… Bien sûr uniquement lorsqu’il est là et seul… Je veux qu’il regrette amèrement ce qu’il m’a fait… Tu veux bien mmh Morgan ? >> Mais le Londonien avait le souffle coupé, il sentait les doigts de la Serdaigle se poser sur son membre et venir le caresser. La température lui semblait presque insoutenable. Il crevait de chaud à tel point qu’il dut ouvrir la bouche, haletant. Que pouvait-il répondre ? Il était tiraillé entre l’envie d’en finir et surtout… L’envie qu’elle ne s’arrête pas. Qu’elle tienne jusqu’au bout. Les mouvements habiles de vas et viens combinés aux baisers passionnés de la belle finirent par faire leur effet (mais comment voulait-elle qu’il dise quoi que ce soit si sa bouche état occupée ?? ) Mais passons xD. La Gryffondor atteignit le point culminant et ravala son gémissement qu’il étouffa une nouvelle fois en dérobant les lèvres brûlantes de sa partenaire. Ahh… Erwin toujours Erwin… Il n’avait plus le choix maintenant :

« Je… Raven tu es insatiable -___-‘. J’accepte… Mais c’est vraiment parce que j’en ais rien à foutre de vos histoires. » Finit par prononcer l’anglophone d’une voix lasse.

Seulement cette simple phrase sembla réjouir la belle blonde. C’était suffisant. Morgan se contenta d’afficher un sourire réduit genre « mouai mouai.. » et se rhabilla en vitesse ou du moins, le mieux qu’il put lorsque la porte s’ouvrit à la simple demande de la jeune femme. Ces avec deux grands yeux ronds que Livanarth terminait de regarder les portes s’écarter O.O. Décidemment, il se foutait de sa gueule ou quoi ?? >.< Mais le pire restait à venir, car à peine furent-ils sortit qu’une silhouette attira leur attention : Erwin O’Keefe. « Evidemment… » Pensa alors Morgan en affichant une mimique blasée mais très vite remplacée par de l’indifférence.

« Et ça… C’était prévu bien entendu Raven chérie. » Murmura-t-il à l’oreille de Miss-je-fous-tout-le-monde-dans-la-galère l’air de rien.

_________________
Prefet en chef




A lovely devil.............................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwin O'Keefe
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 162
Année d'Etude : 6ème année
Maison : Serpentard
Baguette Magique : Bois de pommier, 25.75 cm, très rigide, contenant une unique plume d'Hippogriffe
Date d'inscription : 16/01/2008

Feuille de personnage
Citation: On s'ennuit de tout, c'est une loi de la nature
Ascendance: Sang Mêlé
Relations:

MessageSujet: Re: Défit intense... Cruelles intentions [Raven et Erwin]   Lun 31 Mar - 21:10

Erwin, toujours Erwin… Eh oui, eh oui. Et c’était bien ça, très bien même. Il fallait qu’on parle de lui. Il fallait qu’on le prenne pour ce qu’il voulait être: une enflure. Il fallait qu’il soit le premier. Il fallait que lorsque les filles parlaient d’enflure (ou d’enfoiré, c’est la même chose) elles pensent instinctivement à Erwin. Et non à Morgan. Non, surtout pas à lui.
Et pourtant, Erwin savait que Livanarth le dépassait largement dans ce domaine. Mais il se refusait de le croire…. Et malgré tout, au fond de lui, il se disait que peut-être il devrait arrêter cette stupide course. Car cela ne le menait nulle part. Alors oui, il était détesté par pas mal d’élèves, oui, il avait fait souffrir beaucoup de filles… Mais pourquoi ? Ah quoi bon tout cela ? Qu’est-ce que cela lui apportait de faire souffrir toutes ces filles pures et innocentes pour la majorité ? Quel était l’intérêt ? Oh, Erwin trouvait beaucoup d’intérêt. Le premier était pour son propre plaisir. Il s’amusait avec ces filles. C’était un jeu.

Voilà maintenant un peu plus de deux semaines qu’Erwin n’avait pas vus Raven. Depuis l’épisode équation: « envie&désir + magnifique baiser = gifle + crise de jalousie ». Et malgré les deux longues semaines qui s’était passé depuis, Erwin restait sur les nerfs. Il se doutait que Raven préparait quelque chose, et il craignait vraiment qu’elle s’approche de Livanarth et… Non. Elle ne ferait pas ça… Non… Si. Elle le ferait sans aucun doute. Cette fille était capable de tout. C’était d’ailleurs une des raisons qui faisait qu’Erwin était autant attiré par elle. Oui, il l’aimait même. Mais voilà, elle non. Du moins, après leur engueulade d’il y a deux semaines, il pensait qu’elle se foutait de lui. Qu’elle ne faisait que « s’amuser avec lui » comme elle lui avait si gentiment dit. Et bien qu’il n’en avait pas l’air, Erwin avait un cœur très sensible, surtout aux paroles de Raven.

Jeudi matin. 9h21. Heure de la pause. Erwin revenait d’une courte discussion avec sa sœur qui lui avait affirmée avoir vus Morgan Livanarth et Raven Silverstein rentré dans le placard à balais du rez-de-chaussée. Connaissant sa sœur par cœur, il ne l’avait d’abord pas crus, et avait même commencé à se moquer d’elle, mais elle avait insister, et au bout d’une trentaine de fois à entendre toujours la même phrase, il avait laissé sa sœur et s’était dirigé d’un pas décidé vers le rez-de-chaussée. Arrivé là, il vit plusieurs groupes d’élèves de 3ème, 4ème, 5ème et 7ème années. Mais rien qui ne ressemblait à Livanarth ou à Raven. Il ne restait donc que la solution du placard. Il s’avança vers ce dernier, bien décidé à l’ouvrir et à stupéfixer ce qu’il pourrait y trouver. Malheureusement pour lui, heureusement pour eux, la porte s’ouvrit alors qu’il levait sa baguette et s’apprêtait à ‘attaquer’ Le premier sortant fut Livanarth, et le deuxième… enfin la deuxième… Raven. Non… Non, ils n’avaient pas pus faire… ça là dedans. Non… Elle n’avait quand même pas…
Le visage d’Erwin se durcit immédiatement. Il baissa sa baguette et regarda successivement Morgan et Raven. Il remarqua, à contre cœur, que leurs vêtements étaient plutôt froissés et… mal remis. Surtout ceux de Morgan, comme s’il venait de se r’habiller en vitesse. A croire qu’ils… l’avaient fait. Quel bande de…
Non. Il ne fallait surtout pas craquer. C’était la dernière chose à faire ! Surtout avec le monde qu‘il y avait… Il jeta un regard envers les témoins de la scène (de crime xD *OUT*) puis, il reposa son regard sur les deux ‘amants’. Il se calma doucement, puis finit par afficher un fin sourire qui annonçait un comportement qu’Erwin aimait avoir. Les élèves qui étaient présents pourraient assister à une scène presque comique. Du moins, c’est qu’Erwin voulait. Que la scène soit comique.
Et face aux larmes, le meilleur des remèdes était le rire. Mais n’exagérons pas, ce ne serait vraiment pas pour si peu qu’Erwin irait pleurer. Néanmoins, il était dégoûté (dans tout les sens du terme) et énervé. Mais il allait se montrer stupide, comique et… calme.

« Livanarth et… Silverstein. C‘est nouveau ? Depuis quand ? …Attendez… Non… Vous n’avez pas… Non… Vous n’avez quand même pas couché ensemble ?! Et puis… là-dedans ! Dans un placard ! Bon okay, le septième étage, ça fait loin pour la salle sur demande, m‘enfin quand même… Le placard. Le placard ! »

Vraiment stupide et pathétique. Sa réaction était nulle. Et il le savait. Mais ce qui était réussit, par contre, c’est qu’il n’avait pas l’air jaloux, absolument pas. Si c’était leur but, c’était raté. Enfin, en apparence. Car au fond… Grrr… Il l’était jaloux ! Cet enfoiré de Livanarth, dans les bras de Raven… SA Raven ! (possessif ? naaan xD)
Autour, la plupart des élèves présents avaient le regards tournés vers eux. Des murmures se faisaient entendre… « Haaan Livanarth et Silverstein ?! » « …Dans un placard ? » « Haan comment il est trop beau Morgan avec ses yeux… » « Naan c’est Erwin le plus beau ! » « Attend, mais ils l’ont fait dans un placard ? Mais c’est dégueux ! »
Ca pour être ‘dégueux’, Erwin était d’accord. Et l’image de Morgan et Raven entrain de… Argh ! Il ne pouvait pas croire ça ! Nan !
…Penser à autre chose. Avoir l’air détendus. Calme. Posé. Et… sur de lui. Avoir la situation en main. Penser à autre chose. Air détendus… Voix calme et… amusé à la fois. Oui, de l’humour, du comique.

« Eh bien ? Vous ne m’en aviez même pas parlé ? A moi ?! Votre cheeeer ami ! C’était un secret ?! Raté. Une surprise peut-être ? Dans ce cas… c’est raté aussi. Quoi que non. L’effet de surprise a bien eu lieu. 
Mais dites-moi, c‘est sérieux entre vous deux ? Nan parce que… Je vous donne pas deux jours. »


Toujours aussi médiocre. Mais qu’importe.
Il regardait à tour de rôle, Morgan et Raven, les dévisageant d’un regard perçant. Il avait envie de frapper Morgan et d’embrasser Raven. Deux sentiments opposés très distinct qu’il lui fallait contrôler. Et surtout, il ne fallait pas qu’il dérape, car une seule erreur et ce serait finis. Avec le nombres de témoins, il serait difficile qu’on n'entende pas parler de cette scène (surtout si elle dérapait) dans tout le Château.



[ Beeuuh T.T J'essayerais de faire un peu mieux la prochaine fois >__<" ]

_________________
Double jeu



1. Pouvoir se regarder dans un miroir.
2. Avoir l'air fier et sûr de soi.
3. Faire comme si tout était normal.
4. Ne pas craquer.
...

« Just a game »

Chef de la BSD
Pour le meilleur, et pour le pire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raven H.Silverstein
Administrateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 317
Age : 26
Année d'Etude : 6eme Année
Maison : Serdaigle
Baguette Magique : Bois de Roseau, 25,7 cm, contenant un unique crin de queue de licorne femelle, flexible et rapide.
Date d'inscription : 15/01/2008

Feuille de personnage
Citation: If I gotta sin to see him again then I'm gonna lie and lie and lie.
Ascendance: Sang Pur
Relations:

MessageSujet: Re: Défit intense... Cruelles intentions [Raven et Erwin]   Mar 1 Avr - 21:03

Insatiable ? oOh Si peu … xD Pourtant notre Douce Raven était plutôt satisfaite en sortant du placard ! Pourquoi ? Parce qu’elle avait obtenu ce qu’elle voulait les doigts dans le nez… Ou presque (+baf+). Raven était très sûre d’elle, et savait pertinemment que Morgan ne résisterait pas à son doigté (+tousse+). Or, comme elle l’avait prévu, il acceptait de jouer le jeu pour rendre jaloux son cher Erwin. Ce traître… Lors de leur dernière discussion, elle avait été incapable de lui répondre car non seulement d’être en possession de sa baguette, il lui avait lancé un sortilège pour lui supprimer momentanément ses cordes vocales. Ces mots… Elle se les ait ressassés pendant des nuits à en perdre le sommeil. Elle ne le croyait pas.. Ou plutôt ne voulait pas le croire. Elle était persuadée qu’il entretenait avec Discorde une relation plus ambiguë, spéciale... Et ça, elle ne le supportait pas ! Il n’y avait qu’elle qui avait le droit d’être dans son cœur, uniquement ELLE ! Pas cette chienne de Discorde avec ses airs de sainte alors qu’en réalité, elle ne valait guère mieux qu’une catin ! Raven ne la laissera pas lui voler son Erwin… Il était à elle. N’est-ce pas égoïste et présomptueux ? Après leur violente dispute, allaient-ils vraiment recommencer comme avant ? Surtout après ce qu’elle allait lui faire ? Il n’y avait pas pire coup bas, et peut-être ne lui pardonnera-il jamais… Mais il ne l’emportera pas au Paradis ! Oh non.. Elle était une idiote, menteuse, manipulatrice et une enfoirée ? Elle serait pire. Il lui avait demandé de se taper Morgan non ? C’est ce qu’elle allait lui faire croire, peu importe si c’est vrai ou non, le principal, c’est qu’il y croit dure comme fer. Raven dissimulait une joie délicieusement perverse de satisfaction en imaginant ce que ressentirait Erwin en la surprenant dans les bras de Morgan. C’était de sa faute après tout.

Personne. Raven le pensait lorsqu’elle sortit du placard, d’ailleurs celle-ci, distraitement, plissait sa jupe pour la remettre en état, mais on voyait nettement qu’elle s’était roulée dans le placard. Elle se tourna vers Morgan qui était déjà à ses côtés. Elle esquissa un petit sourire en voyant sa cravate dénouée, sa chemise légèrement entrouverte et la trace de rouge à lèvre sur ses lèvres. Raven s’approcha de lui, et renoua rapidement sa cravate. C’est à ce moment-là que Morgan lui chuchota des paroles qui la déconcertèrent : « Et ça… C’était prévu, bien entendu Raven chérie. » De quoi parlait-il ? Un coup d’œil dans son dos l’informa rapidement de la situation. Son cœur bondit dans sa poitrine en identifiant Erwin, se dirigeant vers eux, le visage dur. Au même moment quelques élèves arrivèrent, à croire qu’ils se sont passés le mot pour venir à la même heure dans ce lieu bénit ¬¬ Elle retourna son visage blême vers Morgan lui signifiant clairement que c’était pas vraiment prévu au programme, puis se posta à côté du Gryffondor, plantant son regard bleuté dans celui d’Erwin. Ses yeux lui riaient à plein nez, mais gardant son rôle de la petite et fragile Raven, elle s’accrocha au bras de Morgan comme apeuré.
« Livanarth et… Silverstein. C‘est nouveau ? Depuis quand ? …Attendez… Non… Vous n’avez pas… Non… Vous n’avez quand même pas couché ensemble ?! Et puis… là-dedans ! Dans un placard ! Bon okay, le septième étage, ça fait loin pour la salle sur demande, m‘enfin quand même… Le placard. Le placard ! »
Raven ne pipait mot, l’écoutant et s’empourprant davantage en entendant les mots d’Erwin qui résonnaient dans le couloir devenu respectueusement silencieux.

/ Crétin… Si tu crois t’en sortir comme ça… /
Les chuchotements allaient de bon train, elle parvenait à saisir quelques brides de conversations du genre « Livanarth et Silverstein ? Pas possible… Couché ensemble ? Non tu rigoles ? Elle ? Dans un Placard ? Beurk ! » La jeune fille se sentait horriblement honteuse et humiliée, elle jetait des regards furtifs autour d’elle, la gorge nouée et la respiration précipitée. Elle n’osait pas regarder le Serpentard dans les yeux à présent, et tourna son visage vers Morgan qui ne répondait rien.
« Eh bien ? Vous ne m’en aviez même pas parlé ? A moi ?! Votre cheeeer ami ! C’était un secret ?! Raté. Une surprise peut-être ? Dans ce cas… c’est raté aussi. Quoi que non. L’effet de surprise a bien eu lieu.
Mais dites-moi, c‘est sérieux entre vous deux ? Nan parce que… Je vous donne pas deux jours. »

/ Erwin… Tu vas le regretter amèrement… /
Que faire ? Raven réfléchissait à toute allure, elle était forcée de rattraper le tir et le plus rapidement possible. Il y avait trop de monde, et sa réputation était en jeu ! Quel sale troll ! Si elle lui mettait la main dessus après cette entrevue, elle allait le cramer et le crucifier sur un mur. Inspirant une grande bouffée d’air, elle émit un petit son aigu avant de se racler la gorge, et tremblante, planta ses yeux dans ceux d’Erwin, le défiant.

<< Je..Je n’ai pas couché avec Morgan, c’est un mensonge ! s’exclama t-elle d’une voix forte malgré des légers tremblements, elle se tourna vers son public et continua, me croyez-vous capable de faire une..telle chose dans un endroit si sordide ? Morgan et moi nous nous baladions dans les couloirs lorsque le placard nous a aspiré... Ne t’es-tu pas arrivé la même chose Matthew, s’adressant à un poufsouffle de quatrième année qui rougissait lorsque l’attention de la foule se porta sur lui, et dans quel état t’ai-je retrouvé en te sortant de là ? Dans le même que nous sommes à l’instant… et ça voudrait dire, parce que je suis en présence d’un sexe opposé, que j’ai forcément couché avec lui ? , se retournant vers Erwin, Que tu peux être stupide O’Keefe !! Et d’un esprit tellement pervers ! Nous n’avons pas tous une réputation de débauché comme toi ! Qui s’amuse à faire souffrir des filles pour la rejeter par la suite ? Combien de filles, ici présentes, n’as-tu pas fait souffrir en leur promettant monts et merveilles !? … Il y a pourtant une chose que je peux te donner raison… OUI je sors avec Morgan, Raven lui lança un coup d’oeil rapide pour éviter qu’il fasse une gaffe, ignorant les murmures dans le couloir, et poursuivit cela fait un petit moment déjà… Il est mon petit ami, et ce que je fais avec lui ne te regarde absolument pas mon cher ami !! >> lâcha t-elle d’une voix sifflante en se retournant pour se blottir contre Morgan, en sanglotant, ne réalisant toujours pas qu’elle ait réussi à tenir tête à Erwin.

Dans le couloir, les élèves avaient été complètement conquis par le discours courageux de la jeune Serdaigle, et regardèrent maintenant Erwin méchamment, le méprisant pour s’attaquer à une si gentille fille( niark niark ) et lancer de pareils rumeurs. Elle entendait des « Bien dit Raven ! » suivi de quelques applaudissements (xD), « Qu’est-ce qu’elle est courageuse ! », « Ils vont très bien ensemble ! », « Normal qu’ils soient obligés de sortir secrètement avec des débiles pareils ! », ou encore « Quelle enflure cet O’Keefe !! ».
Un léger sourire pervers rempli de sous-entendu, que seul Erwin aurait eu le temps d’apercevoir et de comprendre avant qu’il ne disparaisse (le sourire xD je précise), orna le visage de la jolie blonde, qui tourna ensuite ses yeux brillant remplis d’adoration vers Morgan, et lui prit délicatement la main pour la placer contre son cœur. (*O*)



[Mouhahahaha c'est qui le lion maintenant ? xD]

_________________

Words create Lies
Pain can be Trusted
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-ca.forum-actif.net/ceremonie-de-la-repartition-f
Morgan Livanarth
Administrateur Adjoint
avatar

Masculin Nombre de messages : 359
Age : 26
Année d'Etude : 7eme année
Maison : Gryffondor
Baguette Magique : Bois d'if, 33,75 cm, contient un nerf de coeur de dragon entouré d'un cheveu de Vélane.
Date d'inscription : 19/01/2008

Feuille de personnage
Citation: Il faut savoir jusqu'où l'on peut dépasser les limites.
Ascendance: Sang Mêlé
Relations:

MessageSujet: Re: Défit intense... Cruelles intentions [Raven et Erwin]   Mar 1 Avr - 22:22

Oh… Sous ses airs nobles et sans bavure, Morgan était loin d’être ce petit ange déchu. Il était un homme tout d’abord, et même un jeune homme. On dit que 20% des adolescents ou jeunes adultes ne s’intéressent ni à l’amour ni au sexe… Lui faisait partit des 80% restant. Pour une fois oui, il se rangeait fièrement dans une majorité. L’amour, il l’avait connu dès sa 3eme année, avec cette Sally Anne Perks, et le sexe avec. Une première aventure satisfaisante dépassée de bien d’autres, toujours meilleures les unes que les autres. Toujours est-il qu’il ne refusait jamais de pimenter un peu son expérience tout en restant prudent attention. Mais Raven et lui… Toute une histoire tout de même ! Erwin ? tsss… Le Londonien n’avait que faire de ce personnage qu’il trouvait sans importance sauf depuis qu’il avait apprit son attirance pour la belle Discorde Van Silverwood. Ah non, ça ne lui plaisait pas du tout. Pourtant il restait serein, discret et surtout patient. Il n’était pas le genre à s’énerver tout seul, à frapper du poings contre les murs, à gueuler pour se faire entendre non… Il agissait dans l’ombre en bon acteur. Il usait de tout son savoir et de toute sa répartie pour achever ses adversaires. Et si Mr O’Keefe trouvait drôle de le défier… Alors il en subirait les frais… Et très vite. Morgan se savait plus fort que ce garçon, il se savait aussi assez distant pour ne pas se laisser envahir par l’émotion. Et alors ? Voilà qu’il se trouvait planté au beau milieu d’une histoire amoureuse bien complexe. Lui était avec la Miss Silverwood qui hélas attirait Erwin déjà bien convoité par Raven. Houlà… Où est-ce que tout ça allait les mener tous les quatre? Il y allait avoir de la friction, des larmes et peut être – voir inévitablement – des coups. Tous étaient doté d’un esprit têtu hors du commun mais aussi d’une détermination sans faille. C’était là tout un jeu de pression, à qui flancherait le premier. Une discordance maligne et perverse. Le mensonge, la peine, la haine... Morgan voyait tout cela venir d’ici. Mais quelque chose l’empêchait de faire marche arrière. Il était assez intelligent pour ne pas se laisser malencontreusement entraîner par sa fierté, mais là il s’agissait d’une tout autre force. Peut être celle de son amour envers sa petite amie. Il avait peur que le Serpentard réussisse à lui voler ce qu’il avait de plus précieux. Normal non ? Un cœur d’acier mais… pas tant que ça semblerait-il. Et que ferait-il si ça devait arriver ? C’est là qu’il jouerait sa carte : la dame de pic, Miss Silverstein, éprise de cet homme… Elle pourrait l’aider. Il lui suffirait de, à son tour, renvoyer toute sa haine sur Discorde et se rapprocher plus encore de Livanarth. Le conflit n’en serait que plus intense jusqu’à ce que justice soit faite ! Il avait beau être un sacré salaud, un enflure de première comme le disait si bien Erwin, il n’en était pas moins un être humain sans cesse à la recherche du bonheur, qu’importe la façon de l’obtenir : que ce soit en enfonçant les autres en les emmenant rejoindre les flammes de l’enfer ou autre…

Effectivement, ils étaient beau tout les deux sortis du placard. Heureusement, personne à l’horizon… jusqu’à ce que la sonnerie retentisse. Hélas… Morgan la cravate défaite, chemise déboutonnée. Raven la jupe chiffonnée et décoiffée. Le maquillage légèrement défait hum… ça sous-entendait certaines choses en effet. C’est qu’elle s’était montrée généreuse cette petite. Le jeune homme avait eut le droit à une gâterie qu’il ne s’était pas imaginé recevoir en de telles circonstances… Excitant *O* +gifle+ Ce fut lorsque la belle voulut remettre le col et son attirail au Gryffondor que son ami Serpentard apparu, obligeant celui-ci à murmurer quelques mots à l’oreille de boucle d’or, discrètement et sans gêne apparente. « Livanarth et… Silverstein. C‘est nouveau ? Depuis quand ? …Attendez… Non… Vous n’avez pas… Non… Vous n’avez quand même pas couché ensemble ?! Et puis… là-dedans ! Dans un placard ! Bon okay, le septième étage, ça fait loin pour la salle sur demande, m‘enfin quand même… Le placard. Le placard ! » A ces mots, la Serdaiglesembla totalement déboussolée, frustrée, en colère. Elle n’avait pas du tout prévu cette apparition et ça, Morgan l’avait bien compris. Mais il se taisait, ne voulant rien dire tant qu’elle n’aurait pas pipé mot. Si elle était si maligne… Qu’elle le montre… Et maintenant ! En attendant, l’attroupement d’élève curieux commençait à se poser de sérieuses questions suites aux dire d’O’Keefe. Normal remarque… Mais encore ? Livanarth n’avait pas honte pour la simple et bonne raison qu’on lui avait déjà taillé un sacré costar. Pour Poudlard il était un garçon prétentieux, hautain, intelligent et terriblement fourbe, attirant et séducteur… Alors ? What else ? Un adjectif de plus ou de moins… Il n’en était plus à ça près. « Je..Je n’ai pas couché avec Morgan, c’est un mensonge ! Me croyez-vous capable de faire une... Telle chose dans un endroit si sordide ? Morgan et moi nous nous baladions dans les couloirs lorsque le placard nous a aspiré... Ne t’es-tu pas arrivé la même chose Matthew, et dans quel état t’ai-je retrouvé en te sortant de là ? Dans le même que nous sommes à l’instant… et ça voudrait dire, parce que je suis en présence d’un sexe opposé, que j’ai forcément couché avec lui ? Que tu peux être stupide O’Keefe !! Et d’un esprit tellement pervers ! Nous n’avons pas tous une réputation de débaucher comme toi ! Qui s’amuse à faire souffrir des filles pour la rejeter par la suite ? Combien de filles, ici présentes, n’as-tu pas fait souffrir en leur promettant monts et merveilles !? … Il y a pourtant une chose que je peux te donner raison… OUI je sors avec Morgan, cela fait un petit moment déjà… Il est mon petit ami, et ce que je fais avec lui ne te regarde absolument pas mon cher ami !! >> Telle fut la réponse acide de Raven envers le jeune aristocrate en face d’eux. Le sorcier présent à ses côté ne pu que sourire à cet envoie maîtrisé malgré tout. Elle avait du panache, c’était déjà pas mal. Sans doute étai-ce a lui d’assurer maintenant. Pas de problème… Il avait déjà sa petite idée bien en tête. Lorsque la jolie blondinette lui prit la main pour la poser sur son cœur et le noyant dans ses yeux bleus attendrissants, il afficha une mine charmée et c’est d’un sourire charmeur qu’il accompagna sa caresse de sa paume sur sa joue.

« Calme toi… Tu n’as pas à te justifier mon ange. »

Se retournant vers la bande d’ahuris qui les entourait il fit honneur à son image et fronça les sourcils avant de reprendre d’une voix rude et autoritaire :

« C’est fini oui ? Vous en avez assez vu je suppose ! Allez cassez vous bande de bons à rien avant que je n’m’énerve vraiment ! DU BALAIS ! J’veux même plus entendre un fantôme bailler ! »

Puis dirigeant son regard malicieux vers Erwin il continua cette fois plus calme tandis que ses ordres se mettaient en place et que l’attroupement se dispersaient en soupirant.

« Y’a-t-il du mal à ce que je sorte avec cette ravissante demoiselle ? Il serait impensable que toi-même, mon ami, tu n’es pas vu sa sublime beauté. Je n’ai pas pu résisté. Et si nous n’avons pas couchés ensemble dans ce placard, c’est parce que nous avons des manières bien plus chaleureuses de nous unir. Mais comme l’a si bien dit Raven, ça ne te regarde pas… N’as-tu pas d’autres gamines à déflorer ? Fais gaffe quand même, tu vas finir par rouiller à force de tant d’abstinence… »

Sur ce il inclina son visage en direction de la Serdaigle et déroba ses lèvres en un baiser d’abord doux puis langoureux duquel on pouvait voir transparaître de l’amour et même une petite dose de passion… Histoire d’ajouter un peu de piment à ce moment privilégier. Sa main droite se posa sur la joue de la belle avant que ses yeux ne s’encrent dans les siens :

« Allez… Souries. J’pense qu’il a compris maintenant. Il s’y fera bien un jour. J’avoue qu’à sa place, je serais frustré d’avoir laissé passer une si majestueuse femme mais… C’est ça que de prendre trop son temps parfois. Moi je suis bien content de t'avoir... (nyaaaah +baf+) »


[c'est mÔa *OUT* ]

_________________
Prefet en chef




A lovely devil.............................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwin O'Keefe
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 162
Année d'Etude : 6ème année
Maison : Serpentard
Baguette Magique : Bois de pommier, 25.75 cm, très rigide, contenant une unique plume d'Hippogriffe
Date d'inscription : 16/01/2008

Feuille de personnage
Citation: On s'ennuit de tout, c'est une loi de la nature
Ascendance: Sang Mêlé
Relations:

MessageSujet: Re: Défit intense... Cruelles intentions [Raven et Erwin]   Mer 2 Avr - 1:48

Seulement quelques secondes après qu’Erwin est finis de s’exprimer, et alors que les murmures allaient de plus en plus dans le couloir, Raven prit la parole, le regardant d’un air de défis. Et à vrai dire, il ne fit pas vraiment attention à ce qu’elle disait. Il était juste content, oui content, qu’elle le regarde. Voilà maintenant plus de deux semaines qu’il ne demandait que cela. Et, maintenant, oui, maintenant, elle le regardait. Enfin. Les autres élèves ne voyaient pas son fin sourire au coin des lèvres qui montrait à quel point il se foutait de ce qu’elle disait et qu’il ne faisait simplement que de la regarder.
Il avait comprit le petit jeu de Raven. Elle avait du conclure un marché avec Morgan pour rendre Erwin jaloux, en couchant avec lui. Seulement… Comment avait-elle fait pour qu’Erwin se trouve là, ce matin, au moment où ils sortaient du placard ? Ou, n’était-ce pas au programme ? Apparemment, non. Sinon, pourquoi avait-elle l’air d’improviser en ce moment même ? Donc, elle aurait conclut un marché avec Livanarth. A cette pensée, il jeta un coup d’œil au Gryffondor, écoutant à présent ce que la Serdaigle lui disait. Cet enfoiré avait l’air tout à fait calme, et serein. Et… en le regardant bien, Erwin pus remarquer un peu de rouge à lèvre de Raven sur ses lèvres… Cela le dégoûta d’avantage qu’il ne l’était, et il reposa son regard sur Raven. Inconsciemment il regarda ses lèvres. Une envie puissante de se jeter sur elle pour l’embrasser sans retenue le submergea, mais il se contrôla, et tenta de finir d’écouter Raven tranquillement.
Lorsqu’elle eut finit, Erwin sentit un nombre incalculable de regards tournés vers lui, et les murmures avaient changés de tons. C’était à présent des encouragements envers Raven, et des sal*peries sur lui. Et, contrairement à ce qu’on pourrait croire, Erwin en fut bien content. Tout ce qu’il souhaitait, c’était d’être une enflure aux yeux des élèves. Et voilà, c’était ce qu’il était maintenant, grâce à Raven x) Un sourire en coin, satisfait et fier s’afficha sur le visage du beau Serpentard.
Le sourire pervers de la Serdaigle ne lui échappa pas, et Erwin ne put empêcher un petit rire amusé. Quelle bonne actrice ! Et quelle bonne parleuse ! Vraiment ! Si Erwin ne connaissait pas Raven comme il la connaissait, peut-être qu’il l’aurait crus ! Mais non. Pas un seul de ses mots n’avaient sonnés comme vrai aux oreilles du vert et argent. Soit disant qu’elle n’avait pas couché avec Morgan. Tu parle. Comme si c’était le « sordide » du placard qui allait l’en empêcher ! Et voilà qu’elle sortait avec Livanarth ! Bah voyons ! Oh ! Elle prenait à présent la main du Gryffondor pour la poser contre son cœur ! Comme c’était mignon =3
Et maintenant c’était au tour de l’enflure de service de jouer le tendre petit ami qui allait prendre la parole. Erwin ne put s’empêcher de rire en entendant le surnom « mon ange » à l’intention de Raven. Raven, un ange. Bien sur ! C’était exactement le contraire qu’avait dit Erwin il y a deux semaines lors de leur dispute. « Tu es loin d’être ce qu’on peut appeler un ange ! », voilà exactement ce qu’avait crier Erwin à Raven. Parmis tant d’autres choses dures et blessantes, celle-ci venait de ressortir en entendant ce surnom du faux amant Morgan. Comme si cet ahuris avait les mots justes. Oh, c’était connus, toutes les filles rêvaient de petits mots doux, de surnoms gnangnan et mignon… « Mon ange, mon sucre d’orge, ma chérie, ma belle, ma douce… » Et celui qui allait le moins bien à la Serdaigle était sans aucun doute l’ange. Oh, oui, Raven était magnifique, aussi belle qu’un ange, si ce n’est plus ! Mais, en réalité, elle était loin d’être un ange. C’était une « menteuse, manipulatrice, enfoirée ». Idiote ? Non, absolument pas ! Mais pour le reste, oui. Elle l’était. Ainsi que possessive, jalouse et rancunière. Mais malgré tout, Erwin l’aimait. D’un amour fou, passionnel et immense.
Il sortit de ses pensées quand il se rendit compte que Morgan s’adressait à lui. « …Mais comme l’a si bien dit Raven, ça ne te regarde pas… N’as-tu pas d’autres gamines à déflorer ? Fais gaffe quand même, tu vas finir par rouiller à force de tant d’abstinence… » Quoi ? C’est tout ? Mince, il avait dus rater le plus important. Dommage. La suite, par contre, Erwin ne la rata pas. Cet enfoiré de Gryffondor qui embrassait la Serdaigle, devant lui… Une haine profonde monta en lui, et une envie de frapper Morgan jusqu’à la mort lui prenait même. Mais il n’en fit rien. Il fallait se contrôler. Ils avaient beau être à présent seuls dans le couloir, cela n’était pas une raison pour déraper. Il les regarda donc, dégoûté. Et, enfin cela cessa. Les deux sangsues se décollèrent et le Gryffondor reprit la parole, mais cette fois, pour s’adresser à Raven. C’était tellement mignon. Et tellement… transparent. Erwin avait à présent parfaitement compris le but du jeu de Raven. Ce qu’il ne comprenait pas, par contre, c’est pourquoi Morgan avait accepté. En quoi cela arrangeait Morgan que de le rendre jaloux ? Il devait y avoir autre chose, forcément. Il n’aurait jamais accepté pour le simple plaisir de la belle blonde. Bon, réfléchissons. Quelle était déjà la raison de la jalousie de Raven ? Discorde. Discorde… Mais Morgan n’était sans doute pas au courant de cela. Et même s’il l’était, en quoi cela pouvait-il l’embêter qu’il soit proche de la Serpentarde ? En rien. Alors, pourquoi ? Pourquoi ce Gryffondor s’était-il laissé prendre au jeu de Raven ? Quel était le but principal et secret de Livanarth ? Quel avantage pourrait-il tiré de cette vengeance qu’accomplissait Raven avec lui ? Etait-ce simplement pour passer de bons moments avec la Serdaigle ? Non. Sans doute en partie, mais pas totalement. Impossible.
Tout en réfléchissant, Erwin avait regardé le faux couple qu’il avait en face de lui. Ils avaient beau être de bons acteurs, Erwin n’y croyait pas. Et le baiser ne prouvait rien, puisque les deux personnes qu’il avait en face de lui savait parfaitement ‘embrasser pour de faux’.
Le Serpentard se décida à parler, après avoir bien vérifier qu’il n’y avait plus qu’eux dans le couloir. Il ne parla pas très fort, mais assez pour que les deux tourtereaux l’entendent.

« Vous êtes pitoyables. Et répugnants. Vraiment. D’autres auraient dit mignons, mais répugnants est plus exact. Puis, vous vous êtes mis dans de beaux draps. Voilà maintenant que tout le monde va vous croire ensemble. Vous avez prévus la scène de la séparation ? J’espère qu’elle sera à la hauteur de mes espérances ! » Là, il se pencha un peu vers eux, puis reprit. « Enfin… Vous me dégoûté tellement que j’ai envie de vomir. Mais, pas le temps, comme tu me l’a fais rappeler Livanarth, j’ai quelques « gamines à déflorer » ! Dont une en particulier. » Son regard perçant se posa sur Raven. « Une certaine… Discorde, je crois. Discorde Van Silverwood. Une magnifique Serpentarde. Muette qui plus est ! Cela fait un moment déjà que je l’ai en cible, mais je crois que cette fois, c’est bon. Dans peu de temps, je l’aurais. Mais, je crois que contrairement à d’habitude, je vais rester avec elle. Après tout, c’est pratique une petite amie qui n’a aucun moyen de crier sur soi. Au moins, je serais certain de ne pas avoir de mal de tête. Puis, elle est tellement pure et douce… Une vraie petite sainte-nitouche… qui m’appartient ! »

Sur ses mots, il accorda un faux sourire à Raven et à Morgan puis les regardant une dernière fois, il se retourna et commença à s’en aller. Oui, il n’avait plus envie de les voir, et il n’avait plus rien à ajouter. Le but de la main d’œuvre était de faire croire que le plan de Raven était inutile et n’avait aucun effet.
Alors qu’il s’avançait dans le couloir, il s’arrêta, et se retourna vers le faux-couple-qui-ne-fait-que-s’embrasser-mais-ne-couche-pas-ensemble-voyons!

« Dites, faudra se faire une sortie à 4 un jour ! Vous deux, et Discorde et moi ! Okay ? »

Voilà. Il se tourna puis partit pour de bon. La vision de Raven et Morgan entrain de s’embrasser était rester gravé dans son esprit, et risquait de le hanter pendant longtemps. Il lui faudrait au moins plusieurs jours sans les revoir, ni l’un, ni l’autre, pour enfin oublier cette vision d’horreur. En fait, non, cela ne suffirait pas. Et il fallait qu'il oublie dès maintenant. Il fallait penser à autre chose. Discorde. Comptait-il vraiment la toucher ? Non. Ce n'était que des paroles en l'air pour faire rager Raven, mais ça, elle ne le savait pas.


[ Voilà, dernier poste dans ce sujet Si j'ai déçue quelqu'un, j'm'en fous *BAAAF* Le duel Livanarth-O'Keefe aura lieu un autre jour Et on se fera un autre sujet Raven, comme on avait prévus ]

_________________
Double jeu



1. Pouvoir se regarder dans un miroir.
2. Avoir l'air fier et sûr de soi.
3. Faire comme si tout était normal.
4. Ne pas craquer.
...

« Just a game »

Chef de la BSD
Pour le meilleur, et pour le pire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Défit intense... Cruelles intentions [Raven et Erwin]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Défit intense... Cruelles intentions [Raven et Erwin]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une Garde Pure [ prio ; Oméni, Raven, Gylfie ]
» Raven : Nevermore
» Raven Sloth
» Oh my beautifull Hell |Raven Nightray|[Terminée]
» Un RP avec Raven ??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Contre-Attaque :: Rez-de-Chaussée :: LE PLACARD À BALAIS-
Sauter vers: