AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fiches des Administrateurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Raven H.Silverstein
Administrateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 317
Age : 26
Année d'Etude : 6eme Année
Maison : Serdaigle
Baguette Magique : Bois de Roseau, 25,7 cm, contenant un unique crin de queue de licorne femelle, flexible et rapide.
Date d'inscription : 15/01/2008

Feuille de personnage
Citation: If I gotta sin to see him again then I'm gonna lie and lie and lie.
Ascendance: Sang Pur
Relations:

MessageSujet: Fiches des Administrateurs   Dim 20 Jan - 17:55

Your Idendity_____*

Noms : Heaven. Silverstein.
Prénoms : Raven, Nicholaa.
Âge : 16 ans.
Date de Naissance : 08 mai 1981.
Lieu de Naissance : Au manoir familial, aux alentours de Londres.
Ascendance : Pense qu'elle est de Sang Mêlé, mais est de Sang Pur.
Nationalité : Anglaise.
Quelle année d'étude : Entame sa sixième année d’étude.

Your Archives_____*

Qualités & Défauts

De sa naissance à ses 11 ans
Lorsqu’elle n’était pas plus haute que trois lutins de Cornouailles, Raven était une petite fille tout à fait délicieuse. Incarnant la joie de vivre. Elle ravissait tous les cœurs, et illuminait un peu de vie, la sinistre demeure des Silverstein. Tous les cœurs, excepté celui de sa mère qui restait toujours de glace la concernant. Depuis qu’elle était née, Céleste n’avait jamais accordé la moindre attention à sa fille unique. Pourquoi tant d’indifférence ? Des femmes étaient faites pour être mère, et d’autres non, Céleste faisait malheureusement partie de cette seconde sorte de femmes. Elle haïssait les enfants, et ne les supportait pas. Privée d’amour maternel, Raven avait au moins son père, lui aussi vivait d’un amour à sens unique, alors ils se soutenaient du mieux qu’ils pouvaient. Intelligente et vive malgré son jeune âge, la petite Raven découvrit le goût pour les livres, dés l’âge de 4 ans. Au départ ce n’était que des images, puis elle apprit à lire à l’aide de sa gouvernante. Cette femme était exceptionnelle, et Raven l’aimait énormément, seulement sa mère qui apprit l’amour que portait l’enfant pour cette femme, la renvoya deux ans plus tard, sans explication. Cette « mère » aurait pu continuer à l’ignorer tout simplement, mais non, il fallait qu’en plus elle fasse tout pour détruire la vie de sa fille, on ne saura certainement jamais quelles étaient les raisons, mais après tout, pourquoi chercher des excuses ? Elle était mangemort, voilà tout. Celle-ci se plaisait à punir sa fille pour des raisons futiles, en la congédiant dans sa chambre pendant quelques jours. Heureusement, son père était toujours là pour amener discrètement de la nourriture à sa fille, et elle lui en fut toujours reconnaissante. Mais... Pourquoi ne réagissait-il pas face à cette injustice me direz-vous ? Pourquoi… Excellente question. Parce qu’il était bien trop soumis et amoureux d’elle, de plus, elle avait les mots pour l’avoir sous sa botte. C'est en comprenant le pouvoir et l'inconvénient de l'amour, que Raven s'était décidée de ne jamais tomber amoureuse. Pendant des années, Raven était toujours au petit soin avec elle, se pliant en mille pour tenter de lui arracher un sourire, un compliment, n’importe quoi ! Tout à fait inutile, car la seule chose qu’elle récoltait en échange de ses efforts était des hurlements, des coups et des punitions… C’est lors de la fête d’anniversaire de sa mère – elle n’avait alors que 7ans – que celle-ci alla bien plus loin cette fois, elle lui infligea le sortilège Doloris. Et invita même des ‘amis’ à participer, quelque chose se brisa en elle à partir de cet instant. Elle s’était enfermée longtemps dans sa chambre, refusant de manger et de boire, pleurant toutes les larmes de son petit corps secouer de spasmes. Après les larmes, elle resta silencieuse et ne parlait plus. Raven se renfermait dans une coquille, repoussant quiconque s’approchait d’elle. Se recroquevillant sur elle-même, craignant de subir une nouvelle fois cette torture. Enfin, la colère rongea son petit cœur, l’empoisonnant comme du venin. Elle haïssait sa mère. Le peu d’amour qui restait venait de disparaître. Il lui avait fallu longtemps pour comprendre que sa mère ne l’aimerait jamais, ou en était incapable. Le caractère joyeux se changea radicalement en un caractère plutôt sombre et froid. Raven n’ouvrait la bouche que rarement, et passait plus de temps dans sa chambre avec des livres qu’avec son père. Depuis ce jour, elle avait le sommeil qui fuyait, le souvenir de cette nuit était gravé dans sa mémoire, elle ne vivait plus que pour une chose… détruire sa mère.

De nos jours
Aaah maintenant… Raven n’est plus la même, on pourrait même dire qu’elle serait redevenue exactement la petite fille joyeuse qu’on croyait disparue à jamais. La liste de ses amis est interminable, d’une nature très sociable, celle-ci n’hésite pas à aller vers les autres pour se mettre à discuter de tout et de n’importe quoi. Ce n’est pas vraiment avec elle que vous aurez de grandes discussions philosophiques sur la vie, mais il est facile de lui parler, et elle vous met rapidement à l’aise. Ce n’est pas la fille la plus populaire de l’école, mais beaucoup la connaisse, il faut dire qu’elle reste rarement inaperçue. Non seulement elle dégage un charisme impressionnant, et son physique plus qu’avantageux lui vaut une ribambelle de petits amis. Mais elle fait tellement le pitre qu’on la pointe souvent du doigt en pouffant de rire. Raven n’a jamais honte de ce qu’elle fait, et pourtant il y a des fois où elle ferait mieux de s’enterrer six pieds sous terre. Raven est très modeste, et rougit sans arrêt lorsqu’on lui fait des compliments. Elle n’est pas du genre à parler que de sa personne, c’est une jeune fille qui aime tout connaître des autres, absolument tout. D’ailleurs, celle-ci sait toujours tout ce qu’il se passe dans le château, à croire qu’elle ait implanté des yeux et des oreilles dans les murs. Elle connaît tous les derniers petits potins croustillants sur certains élèves. Côté garçons c’est une autre histoire… Raven devient timide et un peu tête en l’air. Pourtant, cela ne l’a pas empêché d’avoir de nombreuses relations avec des garçons, au contraire ! Mais ils ne durèrent jamais longtemps. Soit c’était lui ou elle qui mettait un terme à la relation. Pourquoi ? Parce que Raven était beaucoup trop coincée. Dés qu’un garçon glissait une main un peu trop baladeuse, celle-ci se mettait à hurler un « STOP » impressionnant, et s’enfuyait en courant. Impossible de parler avec elle du plaisir charnel... Elle semble mal à l’aise, et sur le point de défaillir, si on a le malheur d’en parler ; ou bien elle reste muette comme une carpe et ne dégoise pas un mot, le feu aux joues. On la taquine énormément sur ce sujet mais Raven ne le prend jamais mal, et contrairement à beaucoup, rigole d’elle-même. Notre jeune Serdaigle est une fille douce et généreuse. Elle aime partager, et sait –malgré qu’elle soit un peu maladroite parfois- trouver les mots justes pour apaiser quelqu’un. Incapable de voiler ses sentiments ou émotions, ses amis sont capable de lire en elle comme dans un livre ouvert, lorsqu’elle ment, Raven a le regard fuyant, et la voix enrouée. On voit tout de suite lorsqu’elle ne se sent pas très bien, elle se plaint d’avoir des bouffées de chaleur, ou bien se masse la nuque. Et lorsqu’elle est paniquée, alors là, c’est la première à dire « de ne pas paniquer » mais c’est aussi la première à avoir des crises d’angoisse. On lui accorde toujours sa confiance, car elle dégage un petit quelque chose qui fait qu’on est obligée de se confier à elle. Elle rassure d’un simple regard ou mot, et vous offre un sourire tellement sincère et doux qu’il est aussi apaisant qu’un bon morceau de chocolat sortit tout droit de chez madame Pomfresh. On croit Raven parfois un peu stupide et ses notes s’en ressentent un peu, bien qu’elle ait toujours le minimum pour passer. On dit qu’elle pourrait faire mieux, mais les professeurs ne sont jamais très optimistes à son sujet. Ses proches aiment dire qu’elle est un peu blonde, et c’est pas peu dire. Mais il faut toujours bien plus pour que Raven ne perde plus son sourire éblouissant. Elle ne s’énerve pratiquement jamais, malgré toutes les situations, elle reste calme et se contente d’afficher un sourire niais.
Non mais franchement, vous y croyez vous ? A ce changement ? Qu’a t-il pu se passer pour qu’elle devienne aussi cruche ? Mais rien.. rien du tout ! Raven est beaucoup plus compliquée qu’elle ne le laisse paraître ! Et très intelligente. Qui est réellement Raven ? Il y a peu de personnes qui connaissent sa véritable personnalité. Et qui est loin d’être celle décrite ci-dessus. Raven est même l’opposé. C’est-à-dire ? Raven est une jeune femme qui trompe les gens avec son petit jeu, et ils ne s’en rendent même pas compte parce qu’elle excelle dans le mensonge et la comédie. Elle paraît exactement comme elle veut que les gens la perçoivent. Tout est incroyablement calculé, et maîtrisé, elle a le contrôle absolu sur ses sentiments et ses émotions. Ce qui fait d’elle un adversaire redoutable. Son âme est aussi noir que du charbon, et son cœur… en a t-elle encore un ? A t-elle perdu le peu d’humanité qui lui restait ? Possible, mais son cas serait difficile à sauver. Son cœur est rongé par la haine qu’elle a gardé conservé depuis des années, empoisonnant ses pensées et son esprit. Manipuler les gens l’amuse. Elle use et abuse de ce pouvoir pour sa simple satisfaction. Raven est quelqu’un d’ambitieux et très rusé. En fait, elle a le caractère authentique d’une Serpentard, mais il était hors de question de faire cet honneur à sa mère. L’humilier, était son objectif. Raven haïssait sa mère à un point qu’elle serait tout à fait capable de lui lancer un sort impardonnable. Il suffisait qu’on dise le nom de sa mère pour qu’elle s’énerve. Elle est loin d’être aussi calme que la Raven inventée. Au contraire, ses fureurs peuvent être destructrices, et dans ses moments, elle réfléchit toujours après. Raven est pourtant quelqu’un de réfléchie et de patiente. Mais très loin d’être agréable, elle est même arrogante et exécrable avec les gens de sa famille ou amis très proche qui la connaisse réellement. Elle se fiche pas mal de l’opinion des autres, égoïste, elle ne pense qu’à elle et ses désirs. Mais pourquoi jouer ce double-jeu ? Parce que depuis sa troisième année, Raven a rencontré Erwin O’Keefe, il était elle, version masculin. Elle a finit par lui révéler sa véritable personnalité, et scella avec lui un pacte magique d’une éternelle rupture, où ils s’amuseraient à détruire la vie des autres. Toute cette comédie démarre de ce pacte ridicule. Ridicule peut-être ! Mais tellement satisfaisant. Raven s’approchait des gens pour connaître absolument tous leurs petits secrets, et s’amusaient ensuite derrière à comploter pour leur destruction. Elle ne connaît ni les regrets, ni la pitié. De plus, elle est loin d’être si chaste et pur. Séductrice invétérée, elle attire les hommes qu’elle veut comme des moustiques, pour tout simplement coucher avec. Elle les considère comme de beaux trophées. Il n’est pas rare qu’Erwin et elle s’amusent à conter leurs conquêtes dans les moindres détails. Et pour éviter que tout son jeu tombe à l’eau, elle a eu recourt à plusieurs reprises au sortilège « Oubliette » pour effacer de la mémoire ce petit passage intime qu’ils avaient eu juste avant. Ainsi, elle n’a aucun risque de se faire prendre, et tous les petits copains qu’elle a eu jusque là, ne savent même pas qu’elle a abusé d’eux. Bien sûr, elle n’a jamais violé qui que ce soit ! Ils étaient tous consentants, qui ne le serait pas ? Seulement, ils l’ignorent. Au final, vous aurez compris que Raven est en fait une jeune femme cruelle et sans cœur. Qui passe son temps à tromper les honnêtes gens, pour les voir souffrir, et en tire une grande satisfaction.


Physique

Raven est une jeune fille d’une beauté douce et délicate. Loin d’être désagréable à regarder, elle attire des regards admiratifs des gens qui l’entourent, et dégage un charisme écrasant et grisant qui laisse rarement indifférent tout homme qu’elle cherche à séduire. Ce n’est bien sûr pas la fille, la plus belle du monde, qui pourrait prétendre à ce titre ? Les goûts varient selon les personnes, certains la trouveront magnifique alors que d’autres simplement jolie, mais quand même loin d'être laide. Elle possède un visage doux et angélique avec des traits aristocrates très fins qu’on ne peut nier, qui contraste incroyablement avec son caractère pour ceux qui la connaissent. Ayant toujours vécue en Angleterre, la jeune fille n’a jamais pu vraiment se dorer au soleil, sa peau lisse d’une blancheur éclatante, semble tissée avec des flocons de neige. Extrêmement fine, sa peau sensible marque facilement et ne supporte pas tous les tissus. Ses lèvres d’une couleur purpurine sont ni trop pulpeuses, ni trop fines, des lèvres souvent maquillées d’un gloss brillant rose clair, dont beaucoup d’hommes ont tenté d’embrasser, sans y parvenir. Des sourcils fins parfaitement dessinés, mettant en valeur son beau regard. La couleur de ses yeux est d’un bleu océan, capable d’ensorceler n’importe quelle personne, et de la laisser sombrer dans un abîme dont elle n’en sortira pas indemne, ajoutant à cela un petit coup de crayon noir. Elle possède un nez petit et droit, ainsi qu’un menton décidé. Ses cheveux naturellement bouclés à l’Anglaise sont d’un blond virant au gris encadrant son jolie petit minois, lui donnant un aspect pur qui incite plutôt au vice (xD). On compare souvent Raven à une petite poupée en porcelaine qu’on aurait peur de briser en la poussant. Son aspect fragile donne souvent envie aux gens de la protéger bien qu’elle soit plus résistante qu’on ne le croit. En plus de cela, elle n’est pas très haute, et assez légère. Son corps bien que frêle est d’une souplesse à toute épreuve (+tousse+), plutôt bien proportionné, on remarque des rondeurs ravissantes, aux bons endroits, ni trop, ni trop peu. Difficile d’y résister. Des hanches fines, de longues jambes bien galbées, on peut dire que physiquement, elle a tout pour elle attisant à la fois les jalousies et les convoitises. Raven est quelqu’un qui prend très soin d’elle et de l’image qu’elle reflète, hors de question de sortir sans une touche de maquillage, ou sans être habillé convenablement. Elle est tout à fait le genre de fille superficielle, et son port de reine ne fait que l’affirmer. Il n’y a qu’à voir son regard condescendant et ses manières de duchesse pour voir qu’elle vient d’une famille riche, mais elle porte des vêtements dont peu de gens peuvent se permettre d’acheter avec un goût assuré. Elle a beau porter n’importe quoi, les vêtements épousent à la perfection ses formes. Elle a une préférence pour des couleurs sombres comme son âme, elle est loin de porter des couleurs excentriques, ce qui fait la vieillir encore plus. Ayant un petit problème de vue, elle doit porter des lunettes lorsqu’elle étudie, au départ, cette dernière les avait en horreur, mais finalement se trouvant jolie avec, elle rechigne moins à les mettre. Raven est une jeune femme possédant une grande classe, et sa présence se passe rarement inaperçue.

_________________

Words create Lies
Pain can be Trusted


Dernière édition par Raven H.Silverstein le Jeu 28 Fév - 22:04, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-ca.forum-actif.net/ceremonie-de-la-repartition-f
Raven H.Silverstein
Administrateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 317
Age : 26
Année d'Etude : 6eme Année
Maison : Serdaigle
Baguette Magique : Bois de Roseau, 25,7 cm, contenant un unique crin de queue de licorne femelle, flexible et rapide.
Date d'inscription : 15/01/2008

Feuille de personnage
Citation: If I gotta sin to see him again then I'm gonna lie and lie and lie.
Ascendance: Sang Pur
Relations:

MessageSujet: Re: Fiches des Administrateurs   Dim 20 Jan - 18:03

Histoire
Raven naquit par un beau jour de printemps, le 8 mai 1981. Rien ne prédestinait cette petite fille à vivre un tel cauchemar. Aucun sorcier connaissant la famille Silverstein aurait pu penser ne serai-ce qu’une seule seconde que les deux parents ne vivaient pas en symbiose parfaite; ce n’est pas faute de Daniel, le père qui aimait sa femme de tout son cœur et qui était près à tout pour la satisfaire… Absolument tout !

Leur première rencontre s’était faite lorsque tous deux n’avaient alors que cinq ans, au moment même que Daniel croisa le regard fière de la petite fille en face de lui , il crut avoir trouver son ange … Alors qu’elle était loin de l’être. Lorsqu’on a cinq ans, on tombe amoureux fréquemment, cependant pour Daniel Silverstein , ce coup de foudre ne se dissipa jamais , au contraire, une passion brûlante le consumait toujours davantage ! Cependant pour Céleste Heaven , rien n’était plus affligeant que de voir un tel être s’amouracher d’elle , un sang mêlé , elle qui avait été élevée dans la pure tradition du sang pur, ce demi-sorcier était pour elle une race, qui ne méritait pas son attention, elle était fière d’appartenir aux Heaven ! Mais ce que Céleste ignorait, c’est que ses parents ne possédaient plus rien, financièrement parlant, ils étaient ruinés et ne possédaient plus aucune terre si ce n’est leur vieux manoir où ils vivaient pour le moment. Céleste et Daniel était donc promis à un mariage arrangé, pour le plus grand malheur de Céleste.

Tous deux firent leur entrée à Poudlard, l’une alla à Serpentard, l’autre à Poufsouffle. Malgré leurs différentes maisons, Daniel trouvait toujours un moyen d’être avec elle, même si c’était comme son chien ou même en tant que son souffre-douleur, ses compagnons de Serpentard s’en donnaient également à cœur joie ! Daniel n’avait d’yeux que pour elle ! Alors que Céleste, depuis son arrivée à Poudlard et pendant toutes ses années d’études ne vivait que pour être avec Amycus Carrow, un sorcier de sang pur qui savait subjuguer son auditoire et les femmes avec une telle facilitée ! Céleste ne vivait que pour l’amour d’Amycus qui savait bien lui rendre de temps à autre …

Lorsque Daniel et Céleste sortirent de Poudlard tous deux durent se marier. Il ne fallut pas longtemps à Daniel pour comprendre que se ne serait pas la vie dont il rêverait mais peu importe, du moment que Céleste était heureuse car rien d’autre n’était plus important pour lui. Et pour qu’elle le soit totalement, Daniel la laissa voir son amant, Amycus, puisqu’elle ne souhaitait pas qu’il la touche … Avec toujours une seule idée en tête : « Il faut que Céleste soit heureuse! »

Et enfin voilà le 8 mai 1981, la petite Raven vint au monde pour la plus grande joie de Daniel, il pensait que cette enfant allait enfin faire d’eux une vrai famille bien qu’elle n’était pas sa fille. S’en occupant comme sa propre fille, Daniel retrouvait en Raven , la Céleste qu’il idolâtrait et cela convenait à son bonheur ! Cependant Céleste n’avait de cesse de haïr cette enfant qui était sortie de son ventre, elle avait d’autres choses plus importantes à faire, comme s’amuser avec les autres mangemorts à terroriser les moldus maintenant que leur seigneur avait été vaincu. Pour tenter de remplacer le manque d’affection de sa mère, Daniel couvrit sa fille de cadeaux et autres. Mais des objets ne peuvent remplacer l’amour d’une mère et malgré les dire de Raven , celle-ci faisait n’importe quoi pour que sa mère daigne enfin la regarder, lui parler.

Un soir, lorsque Céleste recevaient différents convives dont Amycus pour son anniversaire. Raven avait passé la journée entière à se préparer soigneusement en espérant recevoir un compliment de sa mère, et avait confectionné un cadeau elle-même pour l ‘offrir lors de la réception. Lorsque le moment fut venu, Raven tendit de ses petites mains le dessin, un large sourire inscrit sur ses lèvres, arborant des vêtements de petite princesse que son père lui avait offert pour l’occasion, espérant de tout son cœur que sa mère la remercie et l’embrasse comme une mère devrait le faire avec sa fille. Mais hélas, cela ne se passa pas comme elle l’avait imaginé, sa mère ne dénia même pas la regarder et l’écarta violemment en voyant Amycus s’approcher. Du haut de ses sept ans , Raven sentit une larme couler sur sa joue et un violent accès de colère s’immisça en elle coulant dans ses veines comme un venin, contre cette mère qui n’était pas digne de porter ce nom. S’asseyant près du buffet, son regard se porta sur l’un des nombreux plats mit à disposition des invités, son attention s’arrêta sur le plus visqueux. Elle se plue à imaginer que la sauce dégoulinait sur le visage si parfait de sa mère ainsi que sa belle robe, gâchant ainsi les heures que Céleste avant passé à se préparer. C’est alors qu’un cri la ramena à la réalité… le plat en question venait de tomber sur la tête de Céleste. Exactement comme dans sa tête. Suite à ce cri strident, Amycus éclata de rire en voyant le résultat, provoquant l’hilarité générale. Amycus ayant remarqué la petite Raven avec un sourire satisfait plaqué sur les lèvres, se tourna vers elle et l’applaudit avant de se retirer avec d’autres membres de l’assemblés. Ce geste n’échappa pas à Céleste qui la darda de son regard assassin, telle une vipère , elle se jeta sur sa proie, l’attrapa par les cheveux et la jeta violemment au centre des invités qui entouraient maintenant l’enfant en riant.


<< Chers amis, nous allons avoir le droit à un divertissement de premier choix , Raven vient de se proposer pour être notre jouet … >>

<< Pardon … ,dit l’enfant d’une voix tremblante, Je suis désolée maman ! »

<< Tais-toi ! Je ne suis pas ta mère ! >>

Céleste leva sa baguette et hurla sur l’enfant :

<< ENDOLORIS ! >>

De violents spasmes parcoururent le petit corps de l’enfant qui hurlait de douleur. Par la suite, sa mère invita tous ses hôtes à faire de même sur l’enfant pour la punir et l’humilier davantage. C’est à partir de ce moment que Raven réalisa que cette femme était incapable d’amour et que Raven n’aurait que pour elle du dégoût et de la haine.

Trois ans plus tard, l’ambiance à la maison devenait insoutenable, Raven devenait de plus en plus incontrôlable au grand désarroi de son père et toujours avec l’indifférente de sa mère. Alors pour exprimer cette rage qui la consumait, Raven laissait place à son imagination pour commettre les pires humiliations envers sa génitrice. Les seuls moments où elle se détendait c’était lorsqu’elle se trouvait avec son père, qui était resté toutes ses années à ses petits soins , à la consoler. Cependant, Raven ne comprenait pas comment son père pouvait rester impassible à ce point sans jamais réagir pour la défendre, longtemps, la jeune fille crue qu’il était sous le sortilège d’imperium, mais elle comprit finalement qu’il n’était qu’amoureux…
Raven se promit de ne jamais se laisser piéger dans le jeu de l’amour !

La jeune fille s’était jurée de consacrer toute son existence à détruire la vie de sa génitrice. C’est ainsi qu’en ce début d’après-midi, cherchant un nouveau moyen de lui faire du tort, Raven se dirigea vers la chambre de celle-ci pour, pourquoi pas, ensorceler quelques objets. Elle ouvrit doucement la porte et entra dans la chambre plongée dans l’obscurité et attendit que ses yeux s’accoutument à la pénombre. Un gémissement la pétrifia sur place, au fur et à mesure que ses yeux s’habituaient, elle discerna quelques mouvements venant du lit.


<< Amycus, mon amour.. >>

Raven se mordit violemment la lèvre inférieure pour ne pas crier et révéler sa présence. Le faible rayon de lumière provenant de la porte entrouverte, éclaira le visage du dénommé Amycus qui remarqua la présence de la gamine et lui offrit un large sourire arrogant accompagné d’un clin d’œil. Reprenant possession de ses jambes, Raven sortit, tête baissée de la chambre étouffant un sanglot et percuta son père. Celui-ci l’attrapa par le bras et l’emmena dans une autre pièce loin de la chambre de sa femme, la serrant dans ses bras pour consoler son chagrin, et finit par lui avouer l’infidélité de sa mère et à son tour éclata en sanglot qui tenta de le calmer à son tour.

<< Céleste s’il te plait … Je t’aime ! »

Raven ne fut pas surprise par ses paroles, son père avait énormément souffert durant toutes ses années, elle n’avait pas été la seule à subir l’indifférence de cette femme ! La jeune fille garda son père contre elle, pensant que cela s’arrêterai bientôt .

<< Céleste j’ai tout fait pour toi … Je t’en pris laisse moi t’aimer … >>

Malgré l’état déplorable de son père, Raven sentit comme un malaise s’insinuer en elle, comme pour la prévenir d’un danger.

<< Laisse-moi te toucher au moins une fois… >>

Raven s’écarta aussitôt horrifiée, son père croyait-il vraiment qu’elle était sa mère ? Jusque-là, elle pensait qu’il l’appelait Céleste, par douleur.

<< Non ne me repousse pas Céleste , Je t’aime … >>

Raven voulut se lever, le repousser, mais son père l’attrapa au bras pour l’obliger à rester sur le canapé, puis il la pencha en arrière avec toute sa force.

<< PAPA !!! S’il te plait arrête, tu me fais mal ! >>

Son père posa sa main sur la bouche de Raven pour ne plus l’entendre alors qu’il commençait à lui arracher ses vêtements. Raven était en pleurs, impuissante, tout était de sa faute, tout était de la faute de cette horrible femme, de ce démon !!! Alors qu’elle tentait avec ses dernières forces de repousser son père, Raven entendit les cris de jouissance de sa mère.

<< Ne me repousse plus … >>

Une heure s’écoula sans qu’elle puisse faire quoi que se soit, son corps endolori par les attouchements de son père. Raven s’était roulée en position de fœtus sur le canapé comme pour se protéger, tremblante de la tête au pied et dégoutée. Elle sentit une lourde veste se poser sur son corps dénudé, elle sursauta et leva son visage baigné de larmes vers cette âme protectrice qui se révéla être Amycus Carrow.

<< C’est toujours mieux la deuxième fois.. >> lui chuchota t-il d’une voix doucereuse avant de partir.

Elle réalisa alors, pour la première fois de sa vie, qu’elle était seule depuis sa naissance, mais que malgré tout ça, elle n’en voudrait pas à son père, car elle savait que c’était la faute de cette femme. Lorsque son père réalisa ce qu’il venait de faire endurer à sa fille, ne le supportant pas, devint beaucoup plus distant, laissant Raven seule avec ses douleurs.
Le jour tant attendue de Raven arriva, un hibou déposa une lettre sur les genoux de la jeune fille alors qu’elle était dans le jardin pour échapper à l’atmosphère étouffante de la maison. Une lettre annonçant son départ à Poudlard, le 1er Septembre. Pour la première fois depuis des années, elle se sentit heureuse… heureuse de quitter cette maison et sa famille qu’elle haïssait.
Encore quelques années dans cette maison, et Raven serait devenue folle. Cette école l’aiderait à se reconstruire, elle en était persuadée. Et quand elle sera devenue plus puissante que sa mère, elle le lui fera payer pour toutes les souffrances et humiliations qu’elle a dû endurer par sa faute ainsi qu’à son père.

Le jour où Raven devait prendre le train, ses deux parents étaient présents, à la surprise de Raven, qui pensait que sa « mère » ne daignerait jamais l’accompagner. Mais les seules paroles qu’elle prononça furent :


<< Si tu n’es pas envoyée à Serpentard, je te renie ! >>

<< C’est la meilleure chose qui pourrait m’arriver ! >>
répliqua Raven avec un rire narquois avant de franchir le mur la menant à la gare King Cross avant que sa mère puisse lui dire ou faire quoi que ce soit..

Lors de la Répartition, Raven supplia au Choixpeau Magique de ne pas l’envoyer à Serpentard et c’est en respectant son choix, qu’il finit par l’envoyer à Serdaigle. Un sourire illumina son visage en entendant le nom de sa nouvelle maison résonner dans la grande salle, ainsi que les applaudissements à la table des Serdaigles. C’était certainement le moment le plus heureux de son existence depuis qu’elle était née.
Elève brillante, elle ne cessait de surprendre ses professeurs comme ses camarades. Bien qu’elle soit assez difficile à approcher. Elle fréquentait uniquement un jeune homme du prénom d’Erwin, du même âge, avec qui elle scella un pacte

Aujourd’hui, la jeune femme entame sa sixième année à Poudlard, une année qui devait lui permettre d’échapper à sa génitrice qui l’ignorait totalement, ainsi qu’à la tension qui régnait dans ce vieux manoir qu’elle ne supportait plus. Bien heureuse de retrouver Poudlard, malgré tous les événements passés dernièrement avec la mort de Dumbledore qu’elle avait toujours admiré et respecté, ainsi que le retour de vous-savez-qui. Raven croyait que ça n’affecterait pas sa vie à Poudlard, et elle avait été sotte de penser ça. C’est au moment où elle croisa le regard d’Amycus installé avec sa sœur à la table des professeurs que son cœur s’arrêta de battre quelques secondes. En effet, cette année ne sera jamais comme les autres, elle en était persuadée.


Liens Entre Divers Personnage
___*Erwin O'Keefe
Pacte dit par Erwin : "Certaines personnes se réunissent pour le meilleur.
Nous, c'était pour le pire.
Nous aurions pus faire un beau couple d'amant,
nous avons préféré faire un couple de prédateur.
Deux chasseurs qui s'associent pour chercher le plaisir et le voler aux autres."

Pour Raven, Erwin est son double, mais version masculin. Il est aussi manipulateur et sans scrupule qu'elle. Et c'est certainement pour ça que Raven a décidée de s'allier avec lui. Ils ont les mêmes objectifs, les mêmes plaisirs. Ce pacte a démarré parce qu'Erwin a eu la malchance de penser qu'elle puisse être une de ses victimes. Hélas pour lui, il l'avait sous-estimé. De nature plutôt rancunière, Raven n'hésite pas à lui montrer à quel point il a eu tord de penser une chose pareille.

___*Céleste Heaven : /
___*Morgan Livanarth
Livanarth a mis son nez là où il ne fallait pas. Il a découvert l'un des plans d'Erwin et de Raven concernant une poufsouffle. Et celui-ci leur a donné des bâtons dans les roues. Il est aussi l'unique personne à part Erwin, à connaître le vrai caractère de Raven, et celle-ci ne se gêne plus pour se cacher lorsqu'elle est avec lui. C'est un garçon qu'elle apprécie à tourmenter. Et le fait qu'il ait un caractère plutôt fort ajoute à son charme. Elle se plaît à le séduire et à lui pourrir la vie.
___*Amycus Carrow
Amycus était l'amant de sa mère, mère qu'elle déteste au plus haut point et donc elle voue une souffrance prochaine. Elle ne déteste pas Amycus, mais ne l'aime pas non plus. Il n'est pas non plus quelconque à ses yeux. Car il est une pièce maîtresse dans son plan : Détruire sa mère.. Et celle-ci est tellement amoureuse de lui, qu'il était évident que Raven l'utiliserait à ses fins. Quoi ? Il est plutôt bel homme non ? Comment réagirait sa mère si elle savait que l'amour de sa vie, était l'amant de sa fille ?

Signes Particuliers : Raven est la fille d'Amycus mais l'ignore totalement.
Avatar : Charlize Theron

You_____*

Prénom : /
Age : 16 ans & demi.
Comment êtes-vous tombé(e) sur le forum : /
Notez votre Rpg sur 20 : 14/20.
Notez votre Présence sur le Forum : 07/10.
Avez-vous bien retenu les règles du forum : /

_________________

Words create Lies
Pain can be Trusted


Dernière édition par le Mar 5 Fév - 13:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-ca.forum-actif.net/ceremonie-de-la-repartition-f
Erwin O'Keefe
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 162
Année d'Etude : 6ème année
Maison : Serpentard
Baguette Magique : Bois de pommier, 25.75 cm, très rigide, contenant une unique plume d'Hippogriffe
Date d'inscription : 16/01/2008

Feuille de personnage
Citation: On s'ennuit de tout, c'est une loi de la nature
Ascendance: Sang Mêlé
Relations:

MessageSujet: Re: Fiches des Administrateurs   Mer 23 Jan - 20:12

Your Idendity_____*

Nom: O’Keefe
Prenom: Erwin, Keri, Woon
Age: 16 ans
Date de Naissance: 11 mars 1981
Lieu de Naissance: Leeds, Angleterre
Nationalité: Anglais
Ascendance: Sang mêlé
Quelle année d'étude: 6ème année


Your Archives_____*

Qualités & Defaults: Pour tout dire, il y a plusieurs Erwin en un seul corps. Non pas qu‘il soit atteint de schizophrénie, mais simplement qu‘il a un talent d‘acteur - ou plutôt de séducteur - dont il se sert très très souvent avec à peu près toutes les filles qu‘il rencontre. En effet, la rumeur comme quoi Erwin est un Don Juan ne ment pas. Mister O‘Keefe ne recherche qu‘une chose: la souffrance. Il vole le bonheur des autres et s‘en nourrit comme d‘une pomme savoureuse et juteuse. Ainsi il se montre comme étant un vrai gentleman, polis, attentif, souriant, charmant, attentionné, romantique, presque amusant. En clair, l‘homme parfait. Bien qu‘il ne se montre pas non plus totalement parfait, puisqu‘il sait que les filles sont méfiantes quand elles voient que tout est parfait. Il joue alors aussi, l‘amant jaloux, l‘amant quelque peu nerveux, l‘amant mystérieux…
Erwin est donc rusé, manipulateur et calculateur. Il a une surprenante façon de calculer tout au millimètre près, le tout en quelques minutes. Néanmoins, cette caractéristique n’est pas toujours bonne à prendre. Tout ne se calcule pas, et ça, Erwin ne le comprend pas forcément toujours. Il pense que tout est maîtrisable, que rien ne peut filer entre ses doigts. Mais c’est faux. La preuve ? Raven H.Silverstein. Il a essayé de se jouer d’elle, mais elle a réussit à prendre le contrôle de la situation. Et les voilà, maintenant, depuis leur 3ème année, liés par un pacte très particulier. Cependant, le jeune O’Keefe n’a jamais considéré cela comme un échec de sa part, bien que cela en soit un.
Erwin est souvent qualifié de cruel, de sans cœur et de méchant, par sa sœur. Cette dernière est bien placée pour savoir que tout ça est vrai. Elle le considère même comme une véritable « enflure ». Ce qu‘il est. C‘est aussi un très bon menteur et acteur, qui joue souvent un double jeu. Il est intelligent et curieux, s‘intéressant à beaucoup de choses, son intérêt se portant la majeur partie du temps sur le passé des élèves de Poudlard, sinon il porte aussi un intérêt mesuré pour la Magie Noire, bien qu‘il n‘en sait que très peu là-dessus pour le moment.
Dans une situation critique, Erwin n’hésitera pas - ou très peu - à foncer tête baissé. Courageux ? Il ne le voit pas comme ça. Il porte une fierté certaine, et un honneur qu’il ne veut pas gâcher. Si jamais il doit plonger dans le Lac du Parc de Poudlard pour sauver une jeune fille - qui que ce soit -, il ira, même si nous sommes en hiver, qu’il fait 1°C et que le Poulpe Géant se balade dans le Lac - justement, cela le motivera d’avantage à plonger. Bien évidemment, cela n’est encore jamais arrivé, du moins à Poudlard, il n’a encore jamais montré qu’il pouvait être très courageux. Mais si on lui disait « Hey, Erwin, en fait, t’es courageux ! T’as pas l’air comme ça, mais… t’es sympa. » il rirait méchamment puis répondrait quelque chose comme « Toi, par contre, t’as l’air aussi stupide que tu l’es. » ou encore « Eh bien quoi ? Tu voulais que je laisse cette fille mourir dans ce Lac ? ». Oh, et bien sur, n’allez surtout pas croire que c’est par gentillesse ou pour remonter sa réputation, non, du tout. Si Erwin fait quelque chose de courageux, c’est parce qu’il a une idée en tête derrière, un plan qu’il garde caché dans son esprit. Oui, il peut faire tout et n’importe quoi pour arriver à ses fins. Que voulez-vous, c’est Erwin O’Keefe, pas un gentil Gryffondor !
Le jeune sorcier n‘est généralement pas très bavard - sauf quand il a quelque chose à dire -, il est donc très observateur et attentif à toute chose qui peuvent paraître stupide et insignifiante aux yeux des autres. Observer tout les recoins d‘une pièce est devenus presque maladif chez lui. Il détaille tout, sans forcément chercher quelque chose. Cette attention qu‘il porte pour n‘importe quoi est un trait de caractère que beaucoup de jeunes sorcières apprécient chez lui, car c‘est lui qui vous dira: « Très jolis ton nouveau pendentif » ou encore « Tu es encore plus belle avec cette nouvelle coiffure, vraiment. ». En effet, il remarque chaque détail, et n‘hésitera pas à en parler. Erwin est d‘ailleurs, quelqu’un de franc, qui dit ce qu‘il pense sans laisser de mystères. Enfin pas toujours, si jamais il faut laisser quelques petits détails - justement - de côtés, il omettra d’en parler, sachant - comme dit plus haut - parfaitement mentir.
Erwin est calme de nature, bien qu‘il peut vite s‘énerver, surtout quand on évoque des sujets qu‘il n‘aime pas ou qui l‘embête très fortement (notamment quand on parle de sa mère). Il a une bonne répartie, et n‘en vient à la baguette que si la personne en face est quelqu’un qu‘il ne peut plus voir en peinture. Il peut se montrer très menaçant, mais préférera agir directement plutôt que de lancer des menaces en l‘air. Lorsqu‘il s‘agit de duel, il est rapide, mais n‘est pas non plus le plus rapide, et peut se faire surprendre comme tout le monde.
Ce n‘est pas un élève très studieux - bien qu‘intelligent et curieux -, et même s‘il écoute en cours, il ne retient pas tout ce que peut dire le Professeur. Néanmoins, il connaît les bases de la magie, voir même un peu plus - tant mieux vus son année d‘étude ! Il ne serait d‘ailleurs pas étonnant qu‘il rate ces examens en fin d‘année et qu‘il retape la 6ème. Bien qu‘attentif et calme en cours, il fait rarement ses devoirs, sauf quand ceux-ci sont notés. Dans ce cas, il essaye de s‘y mettre, ou demande de l‘aide à sa sœur - bien que ce soit très rare -, ou encore, il se tourne vers Raven x)


Physique: Il se remarque facilement au milieu des élèves. Par sa grande taille, par sa beauté évidente, mais aussi par sa démarche. Il est très sur de lui et regarde droit devant lui en marchant avec grâce et style. Quand il passe à côté de vous, il vous lance un petit regard en coin avec un sourire qui se veut malin - remarquez ses belles dents blanches parfaitement alignées. Il vous souffle quelques mots doux sur votre coiffure et votre sourire, puis vous fait un clin d’œil. Vous le regardez bien, vous apercevez sa barbe de quelques jours qu’il laisse pousser - non pas pour faire style, mais simplement parce qu’il n'aime pas se raser - et ses lèvres qui vous paraisse parfaite. Son nez légèrement pointus et long, colle tout à fait sur son visage qui paraît sortit d’un film américain moldus où tout est beau et parfait (= idée que ce fait Erwin des films américains moldus bien qu’il n’en ai jamais vus). Vous remarquez également que ces cheveux, bruns coupés courts, paraissent à la fois décoiffés et coiffés. Sûrement dus au fait qu’il tient ces cheveux de son père, sorcier ayant l’habitude de ne jamais aller se couper les cheveux, ni même de se coiffer. Mais, ce que vous regardez, surtout, ce sont ces yeux. Oh diantre, quels yeux ! Pardon, mais de quelles couleurs sont-ils ? Il vous semble bleu foncé, ou peut-être noir ? Pas le temps de voir exactement, il part. Vous vous retournez, et remarquez sa classe certaine. Sa robe de sorcier fait des mouvements de vagues derrière lui, suivant en rythme sa démarche. Une amie à vous, une ancienne de ses conquêtes qu’il s’est amusé à séduire puis faire souffrir, l’appelle, il s’arrête dans son élan, se retourne et se rapproche de quelques pas en croyant que c’est vous qui l’avait appeler. Il vous regarde de ses beaux yeux, mais vous baissez le regard. Vous vous arrêtez sur son uniforme. Impeccable. Nœud de cravate parfaitement bien fait , blason mis en évidence et presque étincelant - est-ce seulement possible ?! - chemise blanche aussi propre et impeccable que le reste. Inutile de s’attarder, il est clair qu’il est en ordre. Et peut-être trop. Vous reposez vos yeux sur ces deux pupilles bleu foncés, il ne vous regarde plus, il remballe froidement votre amie. Il donne une impression de froideur, de méchanceté, et ses yeux, oui ses yeux, ils ne sont plus bleu foncé, mais noir… Étrange. Ce beau jeune homme qui tantôt vous souriait de ses belles dents et vous charmait presque, vous paraît maintenant beaucoup moins sympathique. Comme quoi, être beau et charmeur, ne veut pas dire être gentil et généreux. Oh, mais, après tout, c’est normal. Nous parlons d’Erwin O’Keefe.

_________________
Double jeu



1. Pouvoir se regarder dans un miroir.
2. Avoir l'air fier et sûr de soi.
3. Faire comme si tout était normal.
4. Ne pas craquer.
...

« Just a game »

Chef de la BSD
Pour le meilleur, et pour le pire...


Dernière édition par le Mer 30 Jan - 18:33, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwin O'Keefe
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 162
Année d'Etude : 6ème année
Maison : Serpentard
Baguette Magique : Bois de pommier, 25.75 cm, très rigide, contenant une unique plume d'Hippogriffe
Date d'inscription : 16/01/2008

Feuille de personnage
Citation: On s'ennuit de tout, c'est une loi de la nature
Ascendance: Sang Mêlé
Relations:

MessageSujet: Re: Fiches des Administrateurs   Mer 23 Jan - 20:19

Histoire:
«  Hey, Win, tu te souviens quand on est nés ? Mars 1981. Faisait moche. On aurait dit que le ciel savait quel genre de personnes on allait devenir. Tu crois pas ? »

«  ...Wen... T'as bus quoi c'matin ? Trop de bierre-au-beurre sûrement. Comment peux-tu savoir quel temps il faisait ? On était trop jeune pour le savoir. Et à moins que Père t'en es parlé, ce n'est pas l'espèce de créature affreuse qui nous a mis au monde qui aurait pus te le dire..... Enfin, oui. Oui, je me souviens de notre date. 11 mars 1981. Je me souviens aussi que notre 'mère' nous a lâchement abandonné quand elle a su que nous étions des sorciers. »

«  Mais, j'ai rien bu. J'ai peut-être pas assez dormi, ce qui expliquerait mon immense fatigue. Mais tu sais ce que je veux dire. Nan ? Pour ce qui est de notre mère, de toute façon, les Moldus ont tous peur de ce qui ne leur ressemble pas. Ça a été prouvé une centaine de fois, qu'est-ce que tu veux que j'y fasse ? 1981… Ça fait aussi longtemps qu'on est sur Terre ? Au fait, tu peux m'aider à faire mon nœud de cravate, je l'ai encore raté. À croire que seize ans ne m'ont toujours pas suffi pour apprendre à le faire correctement. Ça doit être mon destin. Tu m'aides ou faut que j'aille prendre un œuf à un dragon ?! »

« La fatigue ? Crois-tu que je ne te connais pas ? Au contraire. Enfin... Oui, cela fait aussi 'longtemps' qu'on est sur Terre. Pourquoi, tu te lasse déjà de ta vie d'élève à Poudlard ? Pourtant, cela ne fait que 6 ans que tu y es, enfin, 5 ans. On attaque notre 6ème aujourd'hui...
Wen, arrête, je suis ton frère, pas ton chien. Enfin, viens par là, j'vais te faire ce fichus noeud. Ton destin ? Tu crois à ce genre de bêtise humaine maintenant ? C'est Père qui t'a parlé de ça ? Ou tu l'a appris dans un livre ? Ou... Ce sont tes connaissances stupides et inutiles de Poudlard qui t'ont racontés des stupidités complètement stupides ? »


« Je sais bien que t'es mon frère, c'est pour ça que je te demande. Si t'étais mon chien, j'te promènerai. Oh, merci pour le nœud. Faudra vraiment que j'apprenne un jour à le faire. Héééé, serre pas trop, tu vas me tuer crétin.
J'ai pas le droit de parler du destin ? Trelaw' m'emmerde avec ça à tous les cours, j'y suis pour rien si jamais ça a fini par s'imprimer dans mon crâne. Mais de toute façon, c'est pas ça la grande question. Et mes connaissances de Poudlard t'emmerdent si tu veux savoir.
Bref, pour reprendre. Tu te souviens nos cinq ans ? La famille de Père autour de nous. Je sais même plus ce qu'ils nous avaient offert tous, le seul truc dont je me souviens, c'est ma découverte des pouvoirs. Pourquoi j'ai été la première à ton avis ? Je te suis supérieure intellectuellement parlant ? La poupée qui s'était mise à léviter, ça t'avait fait peur ? Moi ouais. Je savais même pas que c'était moi qui faisais ça. C'est normal tu crois ? »


« Sache que bien que je sois ton frère, je ne sais pas tout. De rien pour le noeud. Et j'abandonne l'idée de t'apprendre, j'ai essayé trop de fois sans réussir à te faire comprendre.... Te tuer, moi ? Aucun intérêt. Sauf l'héritage, y'aura plus besoin de partager la 'fortune' de Père. Et ne t'avise plus de me traiter de crétin, ou tu le regrettera... A moins que tu es envie de te mariée plus tôt que prévue ? Mhm ? Oui, je m'en doutais.
Trelaw' ? Trelaw'... Ah, l'autre vieille ahuris avec ses affreuses grosses lunettes ? Par Merlin, comment fais-tu pour suivre ses cours ?
Nos cinq ans ? Si je m'en souviens. L'année où tes pouvoirs sont apparus... La seule peur que j'avais à ce moment, c’est de ne pas avoir moi aussi des pouvoirs. La poupée, je m'en foutais. Et oui, c'est normal que tu es eue peur, tu es peureuse de nature Wen. Tu ne te souviens pas ? T'as dus hériter ça de notre Moldue de mère ! »


« Je n'ai RIEN hérité de notre mère ! Pour une fois que je te trouvais gentil, forcément, tu redeviens une enflure. T'as toujours été méchant avec moi. C'est pas parce que je suis peureuse d'abord que j'ai hérité cette peur de notre foutue mère. Et tu le sais. C'est pas parce que j'ai passé les premiers mois avec mes pouvoirs à essayer de refaire ce que j'avais fait, au détriment de ta santé, qu'il faut me dire des vacheries et m'en vouloir encore. Je t'ai déjà dit que j'étais désolée de t'avoir pratiquement écrasé sous la grande armoire. Mais en même temps, c'est grâce à ça que t'as découvert tes pouvoirs. La moindre des choses que tu pourrais faire, c'est me remercier espèce d'ingrat. Finalement, ton ingratitude, tu l'as hérité de notre mère. Bienvenue au club, Win. »

« Wen... que tu es prévisible. Tu me déçois. Vraiment. Je pensais t'avoir bien entraîner, mais même pas. Tu es encore plus sensible que moi sur ce sujet. Si jamais tes ennemis le savent, ils t'auront en quelques minutes. Ne jamais, je dis bien ne jamais, se défendre par la défense. La meilleure des défenses, c'est l'attaque. Là, tu ne m'attaque pas, tu te défends comme une enfant. Oui, tu me déçois. Ce n'est même plus drôle... Allez, viens-là soeurette. Un petit baiser et ça ira mieux, j'suis sure. Allez, viens. Et j'arrête de parler de notre mère, d'accord ? ...Enfin, de toute façon, tu ne pourra pas le nier, nous avons forcément tout deux, hérités des choses de cette moldue... Oh, et... ferme la porte, je n'ai pas envie qu'on nous traite d'incestes. »

« T'as surtout pas envie que Père le sache. Enfin bon, moi non plus, pas envie. S'il le sait, j'serais envoyée à Beauxbâtons et toi à Dürmstrang. Ça serait soudainement moins marrant. Il est quelle heure d'ailleurs, on a Botanique à 9h, ça serait pas un bon plan qu'on arrive à la bourre, surtout de la part de monsieur le Don Juan de Serpentard. Pas vrai ? Quoique, ça sera pas nouveau. Dire qu'on a failli louper le Poudlard Express, la première fois. Ma faute en plus. Mais bon, j'pouvais pas partir sans avoir dit "au revoir" à Topaze. Pauvre chatte, quand même, mourir écrasée par un scroutt à Pétard. J'aurais pas dû la ramener à Poudlard pour la 4e année. Dis, Win, j'arrive plus à me rappeler, on était ensemble dans le train ou bien tu avais déjà ta basse cour ? »

« Moins marrant pour toi surtout. J'ai bien envie de voir à quoi ressemble Dürmstrang de près... Avec un peu de chance, il y a autant de belles demoiselles qu'à Poudlard... Botanique ? A 9h ? Wen... Nous n'avons pas Botanique aujourd'hui. Nous avons Histoire de la Magie. Et il est 8h. Mhm, tu devrais vraiment faire quelque chose pour ta mémoire, tu m'inquiète. Enfin, ne t'inquiète pas pour mes retards, j'arrive toujours à m'en sortir. Sauf avec McGo' qui m'en veut parce que j'ai déjà essayé de la séduire. Mhm, il est vrai que je n'ai aucune chance avec une femme aussi affreusement moche qui voit si mal qu'elle est obligée de s'approcher du visage de ses interlocuteurs pour les voir. Dans le train ? Il n'y a que la première année où nous étions ensemble, les années suivantes j'avais ma 'basse cour' comme tu te plais à l'appeler. Tu ne te souviens pas ? Avant d'aller à Poudlard, je n'étais pas comme ça. Je veux dire, séducteur, charmant... Je n'avais pas cet intérêt pour les femmes et leurs bonheurs que je me plais à voler... Tout ça à cause d'un stupide gamin qui m'avait lancé un sort quelques jours après notre première rentrée à Poudlard. S'il ne m'avait jamais lancé ce sort, je n'aurais jamais eu l'idée de me venger en séduisant sa 'copine'. Mhm, elle n'était même pas belle. Enfin, j'avais réussis mon coup: j'avais dégoûté ce gamin de sa copine, et en plus, j'avais fais souffrir c'te p'tite blonde. Quand j'y repense, heureusement que je me suis amélioré maintenant. Parce que ma méthode de séduction n'était vraiment pas superbe... Enfin, bref. »

« On n'a pas Botanique aujourd'hui ? Mais alors pourquoi, dis-moi, pourquoi j'ai passé quatre heures sur un devoir sur la Branchiflore au détriment du rouleau d'Astronomie qu'avait demandé Sinistra ? Tu peux me le dire ? Non, en fait me dis pas que je suis stupide. J'ai pas besoin de l'entendre encore une fois. Si, je me souviens maintenant. Avant Poudlard, t'étais presque sympa. Quoique, ça va hein, t'es pas si méchant que ça. De temps en temps, tu redeviens une enflure mais ça va. J'dois avouer que ça avait été désespérant de voir comment tu te l'étais mise dans la poche. Je crois qu'elle était vraiment débile pour se faire avoir en beauté. Et sinon, avec Silverstein, vous en êtes toujours au pacte ? Elle a toujours pas compris ? Ou bien tu préserves ton secret avec acharnement. T'es sûr que tu veux pas que je lui en touche deux mots ? Ah au fait, ça me fait penser, tu pourras m'aider à me venger (voir même tu pourras me venger tout court) de cette conne de Heather Illstone, l'asperge de Serdaigle qu'est assise à côté de moi en Métamorphose ? J'ai pas aimé sa dernière réflexion sur moi mais j'ai pas voulu perdre mon temps à le lui expliquer de A à Z. Je suis sûre que tu feras très bien passer le message… Tu veux bien, s'il te plaît, Win chéri ? »

« Bien, je ne répond rien au sujet de la Botanique, donc.
Sympa ? Quoi, c'est tout ? Juste sympa ? Erk, j'aime pas cet adjectif. Je préfère encore que tu me traite d'enflure. Enfin oui, cette petite sotte s'était faite avoir très facilement. Heureusement, sinon ma vengeance n'aurait jamais pus se faire. Et bien sur qu'avec Raven nous en sommes toujours... au pacte. Mais, Wen, par Merlin, combien de fois devrais-je te dire d'être discrète à ce propos ? Tu ne te rend pas compte de l'importance que cela a. Si quelqu'un apprend la nature réelle de nos relations avec Raven... J'aurais droit à un aller simple pour Dürmstrang. Donc, ne parle pas de cela avec autant de liberté. Compris ? Enfin, oui, elle n'est toujours pas au courant de... de l'amour que j'ai pour elle. Et je t'interdis de lui dire. Je ne crois pas avoir besoin de qui que ce soit pour avouer mes sentiments à une fille. Je crois être assez qualifié dans ce domaine pour te dire de ne pas te mêler de mes affaires. Okay, Wen ? Raven et moi, on a conclus un pacte, et je ne compte pas le briser a cause de sentiments stupides qui risqueraient de l'éloigner de moi. Et puis... Tu ne connais pas la loi de la nature qui dit que le désir, c'est la perspective du plaisir, uniquement du plaisir. Et qu'après le plaisir, vient le dégoût. Désir, plaisir, dégoût. Je ne veux pas que cette loi devienne réalité dans ma relation avec Raven. Je préfère la désirer toute ma vie, qu'en être dégoûté après avoir eu du plaisir partagé.... Et de toute façon, quoi qu'on dise, je ne suis bon qu'à faire souffrir. Et je ne veux pas la faire souffrir.
...Heather Illstone ? Ta vengeance est mienne. Tu me dis quand je dois commencer, et je le ferais. Simplement, il me faut plusieurs informations à son sujet. Comme d'habitude. Ascendance, résumé d'histoire de famille, signes particuliers, frères et soeurs, etc. Enfin tu sais déjà tout ça. D'ailleurs, j'espère que tu as déjà anticipée et que je vais avoir toutes ces infos toute suite. »


« D'accord, si c'est comme ça que tu le prends, t'es une enflure constamment. Là, heureux ? J'dirais plus jamais rien de gentil à ton sujet, sois l'enflure que tu aimes être, ça me convient très bien. Et au sujet de Silverstein, j'essaie juste de comprendre pourquoi tu lui as toujours pas dit. Enfin si, je comprends parfaitement. Mais bon, t'es vraiment lent quoi. De toute façon, y a personne, ils sont tous en haut, en train de prendre leur petit déjeuner, alors que nous on est les deux seuls paumés à rester dans les cachots. Enfin bon. Comme Monseigneur désire. Je ne dirais rien. Débrouille-toi tout seul et viens pas chialer le jour où t'auras percuté que c'était trop tard. Et malgré ce que tu dis, je pense pas que t'es bon qu'à faire son malheur. Mais bon, j'ai compris, c'est pas la peine de te lancer dans un monologue comme ça Win. J'ai compris, j'ai compris. Je suis pas une de ces cruches de Poufsouffle. J'arrête de t'embêter avec cette histoire, du moins pour aujourd'hui.
Alors, Illstone. J'aurais parié que t'allais dire oui de suite. J'avais même préparé un dossier écrit au cas où t'avais envie d'avoir quelque chose à lire en Botanique -enfin bon, tu me comprends, c'était pour le cours du début de la journée. Donc, son père s'appelle Jonah Illstone, il bosse en tant qu'épicier sur Camden Market, sa mère Sara Illstone, est une sorcière et j'ai pas réussi à savoir son travail. De toute façon, je me vois pas le lui demandé. En résumé, c'est une Sang Mêlée comme tu les adores. Elle a deux frères plus jeunes, moldus tous les deux, 12 et 13 ans. Elle a eu une enfance comme les autres enfants moldus, rien de bien intéressant. L'année dernière, elle avait un lapin à la con, nommé Tirpsy. Il est mort bouffé par le chat de je-ne-sais-pas-qui. Faut que je me renseigne là-dessus. Elle a peur des loups-garous, des serpents et de la Magie Noire et elle a un cauchemar récurrent : un Inferi qui la tue. Toutes les infos, je les ai soutiré à une de ses copines de Poufsouffle, Septima Awkars, en lui promettant que je voulais juste mieux comprendre Illstone. Y a des fois, les gens sont stupides. Ça te convient ou tu veux plus de trucs avant de t'y mettre ? »


« Wen, je ne compte pas lui dire mes sentiments, d'accord ? Il n'y a aucun intérêt à ce que je lui dise. Donc, je ne vois pas ce que tu trouve 'lent' puisqu'il n'y a rien à attendre. Oui, intéressant tout ça. Quoi que tu n'a pas besoin de t'intéressé de plus près au propriétaire du tueur du lapin, je m'en contre fou. Par contre, le cauchemar est intéressant... J'aimerais savoir d'où ça vient. J'aimerais avoir aussi la liste des personnes qu'elle fréquente, la liste des garçons qu'elle trouve attirant et avec qui elle aimerait aller au Bal... Et, qui sont ces anciens petits amis, si elle en a un en ce moment, et si elle en a un en vue. Aussi, as t-elle des tics particuliers ? Des habitudes ? Quels sont ses aliments préférés ? Où est-elle né ? Dans quelle maison était sa mère... Mhm... Ce serait peut-être trop te demander... Mais, j'aimerais savoir si elle a un secret. Si oui, lequel. Débrouille-toi pour savoir tout ça, et après, ta vengeance sera mienne. Et comme je sais que tu va mettre du temps, j'aurais le temps de m'occuper de ma propre affaire avant. Dès cet après-midi, je devrais sortir avec une Gryffondor. Et dès demain, on devrait la voir partir en courant du cours de Botanique - justement. Et, le jour d'après, on la serra à l'infirmerie. Si ce n'est pas magnifique, tout ça... Une bonne petite semaine de rentrée qui s'annonce parfaite ! »

_________________
Double jeu



1. Pouvoir se regarder dans un miroir.
2. Avoir l'air fier et sûr de soi.
3. Faire comme si tout était normal.
4. Ne pas craquer.
...

« Just a game »

Chef de la BSD
Pour le meilleur, et pour le pire...


Dernière édition par le Mer 23 Jan - 20:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwin O'Keefe
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 162
Année d'Etude : 6ème année
Maison : Serpentard
Baguette Magique : Bois de pommier, 25.75 cm, très rigide, contenant une unique plume d'Hippogriffe
Date d'inscription : 16/01/2008

Feuille de personnage
Citation: On s'ennuit de tout, c'est une loi de la nature
Ascendance: Sang Mêlé
Relations:

MessageSujet: Re: Fiches des Administrateurs   Mer 23 Jan - 20:19

« Le cauchemar ? Les histoires d'horreur que les filles ont tendance à se raconter dans leurs dortoirs d'aiglonnes, ça doit être la raison pour laquelle elle a été traumatisée par un cauchemar d'Inferi. Tu sais, y a un conte de Beerdle le Barde qui parle d'Inferi qui se rebellaient contre celui qui les créait. Non ? Enfin bon, je m'assurerais de ma déduction. Et tu sauras tout d'elle, sois rassuré. Tu veux aussi ses mensurations tant que j'y suis ? Parce que ça va me prendre même pas deux heures à récolter comme informations tu sais. C'est quelle Gryffondor d'ailleurs ? Quoi, me regarde pas avec ces yeux-là, je m'informe c'est tout. Tu sais très bien que les crises de jalousie, c'est pas ma tasse de thé, surtout qu'il n'y a pas de raisons que je t'en fasse une, après tout, c'est juste pour pourrir certaines personnes. Et puis, de toute façon, je suis ta préférée, hein mon chou ? »

« Mon chou ? Wen, tu me prend vraiment pour ton animal de compagnie ou quoi ? J’suis pas ton hiboux ou ton chaton. J’suis ton frère. Je t’accorde que je ne suis pas que ton frère, aussi ton amant, en quelque sorte, mais pas de « mon chou » avec moi, compris ? Et on croirait une gamine. « J’suis ta préférée, hein mon chou ? » Mince, Wen, tu me prend vraiment pour ton jouet ! Nan, t’approche pas comme ça et me regarde pas comme ça. …Ma préférée… Sais-tu seulement comment je considère ces filles que je séduis ? Comme des jouets, comme des objets. De simples objets avec lesquelles je m’amuse. Des objets comme les autres. Enfin pas tout à fait. Ce sont des objets vivants, qui à mes yeux, ne sont pas magiques, mais qui ont plus ou moins de valeurs. Toi, par contre, Wen, tu n’es pas un objet. Tu es ma sœur, et je te considère totalement différemment des autres. Je ne cherche pas à te séduire pour t’avoir rien qu’à moi et ensuite te jeter comme les autres. Donc, tu n’es pas ma préférée, puisque je n’en ai pas. D’accord, chérie ?
Pour en revenir à Illstone, je n’ai pas besoin de ses mensurations, je verrais ça de moi-même. Et de bien plus près que toi. Et, sans vouloir te sous-estimé, je sais bien que tu auras plus que pour deux heures… En environs combien de temps pense-tu avoir ces infos ? Demain ? Après-demain ? Ce week-end ?
La Gryffondor… C’est Lizzy Brooks, une jeune 4ème année. Plutôt mignonne, et si… pure. Crois-moi qu’après demain, elle ne sera plus aussi pure que ça… Et l‘infirmière ne pourra rien y faire d‘ailleurs. »


« Je sais parfaitement comment tu considères celles que tu séduis, ça va, je ne suis pas complètement débile non plus. Bon d'accord, peut-être un peu, mais de là me regarder avec ces yeux, c'est quand même pas la mort. Au moins, je sais ce que te disent les filles avant que tu te décides de les larguer. Et oui, je sais, je suis géniale. Quoi, je te désespère ? C'est la vie, Win, ta sœur n'arrivera jamais à t'égaler, faut t'y faire. Il est quelle heure ?
Tu sais jamais pour Illstone, ça se trouve, j'ai ptet vu ça de près hein… Bref, c'est n'importe quoi ce que je te dis. Avec tous les renseignements que tu veux, ça veut dire qu'il va falloir que je ruse et que je ne demande pas tout le temps à la même personne, sinon ça sera grillé. Awkars a beau être à Poufsouffle, elle est pas si bête que ça, elle pourrait finir par comprendre où est le truc et ce que je cherche à faire. J'vais aller discuter avec Bartheby Morain, après tout, il a un don pour presque tout savoir sur ceux de son année. Tu sais que j'ai cru pendant un moment qu'il savait, pour nous ? En fait, c'était juste une histoire de vol de baguette (tu te souviens, la baguette de Illstone justement -à croire que quoiqu'elle fasse, je lui en veux toujours), mais bon, j'avais cru pendant genre deux semaines qu'il savait. C'était les semaines pendant lesquelles t'avais pas arrêté de me demander qui était l'enfoiré qui m'avait fait du mal. Enfin bon. Il est finalement pas si bête que ça. Et puis, Morain comprendra facilement que j'aurais ces renseignements quoiqu'il se passe. Il est trop gentil pour me laisser faire du chantage à quiconque. C'est ça qu'est pas marrant avec… Je sais, t'en as rien à cirer de ce que je te raconte sur Morain. Les infos, je devrais les avoir d'ici trois quatre jours.
T'es vraiment une ordure, j'ai presque du mal à croire que t'es mon frère. Qu'est-ce qu'elle t'a fait Brooks pour que tu sois aussi cruel que ça avec elle ? Un pari avec Silverstein ? Ou bien c'est une des rares 4e années potables que tu n'avais pas encore accosté ? »


« ...Il est... 8h37... 38. On commence à 9h, donc on a encore du temps. Quelle idée aussi de se lever si tôt.
Trois-quatre jours ? Tu t'améliore, c'est bien. Je les aurais donc d'ici cinq jours. Oui, je commencerais lundi prochain.
Une ordure ? Quoi je pue ? Je me suis pourtant lavé hier soir. ...Pardon ? Tu as du mal à croire que je suis ton frère ? Quoi ?! Des tas de filles rêveraient d'être à ta place Wen, alors tait-toi donc. N'essaye pas de jouer celle qui s'inquiète pour les autres, tu te fous complètement de Brooks et de ce que je vais lui faire. Tu veux savoir pourquoi je vais la mettre enceinte ? Parce que sa grande soeur, Lily Brooks, m'a humilié l'année dernière. Je lui avais dis que ma vengeance serait terrible. Elle le sera.
Dis... Je sais pas si tu sais, mais... J'ai pour ordre de te trouver un mari avant la fin de l'année scolaire. Ordre de Père. Il n'arrive pas à te trouver un bel homme riche et digne de te mettre enceinte. Du coup, la tâche me revient... Donc, ma chère Wen, pas une seule bavure cette année, car ne l'oublie pas, c'est moi qui ai ton avenir entre les mains. »


« Mais, j'aime bien me lever tôt. Tu me connais, les oiseaux qui gazouillent et tout ça, ça me donne une envie de meurtre, très tôt, donc vaut mieux que je sois réveillée avant qu'ils me réveillent. Tu vois le cercle vicieux ? Enfin bon… C'est fou ce que tu as confiance en moi. Je t'ai dit quatre jours, tu les auras dans quatre jours. À moins que tu décides de te planquer le 4e jour, et donc tu les auras le 5e jour, mais ça sera ta faute. 
Prends pas cet air outré, tu sais très bien que je ne voulais pas dire "ordure" dans ce sens-là. Et je sais parfaitement que toutes voudraient être à ma place, surtout maintenant. Faut que j'apprenne à mieux jouer la comédie pour te faire croire que je m'inquiète réellement de la méchanceté avec laquelle tu vas t'amuser à briser Brooks sœur. C'est vraiment très…
Dis toujours, j'pense pas que je sais. … QUOI ?! C'est toi qui dois… Oh non, Win, ça, c'est vraiment dégueulasse. D'un, de m'en parler alors que j'y avais presque pas pensé de la matinée, et de deux de me le faire miroiter comme une menace. Bref. Qu'est-ce que je pourrais faire pour éviter de me retrouver fiancée au pire de tes larbins, ou à une larve, juste par pur esprit de vengeance… Tu dois bien avoir une idée, Win adoré… Pas vrai ? »


« Je pense que le 4ème jour je serais chez les Brooks à faire les présentations entre les parents Brooks et le futur père du futur enfant… Mais non, Wen. Je ne compte pas mettre enceinte cette fichus Brooks. Rien que l’idée de l’embrasser me répugne, mais je vais tout de même me venger de ce que sa sœur à oser me faire. …C’est vraiment très quoi ? Finis ta phrase. J’ai envie de savoir.
Attends, t’es même pas heureuse ? Et moi qui croyait que tu serais heureuse à l’idée que ton frère chéri choisisse ton futur mari. Bien, j’enverrais une lettre à Père en lui expliquant que tu préfère que ce soit lui qui choisisse. Sache qu’en fait, Père avait trouvé quelqu'un. Tu sais qui ? Notre cher voisin O’Connor, le rouquin vantard qui pue la bière-au-beurre à trois mètres, qui a déjà 23 ans. Je t’ai évité de finir avec lui, et toi, tu pense que derrière ce geste fraternel remplis de générosité, il y a quelque chose ? Mais… tu as parfaitement raison. Néanmoins, je ne te dirais pas quoi. Pour le moment, reste comme Père t’a élevée, comme une fille de bonne famille. Ensuite, on verra. Compris ? »


« Laisse tomber, j'ai déjà oublié ce que je voulais dire pour Brooks, si ça me revient, je te fais signe. De toute façon, même si je me souvenais de ce que je voulais dire, tu voudrais pas savoir. Si jamais tu oses envoyer une lettre en disant à Père que je préfère qu'il me trouve un fiancé, je te promets mille morts toutes plus ignobles les unes que les autres. Et tu sais que je mettrais ma menace à exécution, surtout si tu fais ce que tu viens de dire. Ahh, mais quelle horreur. C'est pas vrai qu'il voulait me marier à O'Connor, c'est pas possible, dis-moi que t'as mal compris ce qu'il te disait ! Dislemoisilteplaitsilteplaitsilteplait. »

« Dommage, j’aurais aimé savoir le fond de ta pensée. Histoire de savoir si tu deviens faible comme ces filles ou pas.
Qu’importe avec qui il voulait te marier, puisque je suis intervenus, et que c’est à présent à moi de te choisir ton heureux élus. Je n’enverrais aucune lettre à Père, c’est bien plus drôle de choisir moi-même, tu ne crois pas ? Et ne me regarde pas avec ces yeux là, je n’ai pas peur de la mort, encore moins de toi, Wen. …Et, merci, j’ai très bien compris ce qu’a dit Père.
Bon, allez, viens-là, j'ai envie de tes lèvres Wen... Il nous reste environ 20 minutes... Le temps parfait pour... une copulation charnelle. ...Je suis sur que tu en a envie. Cela te calmera avant d'aller en cours et tu te sentira en pleine forme pour toute la journée. Allez, approche Wen, ne pense plus à rien. Sauf à soulever ta jupe. »


Liens Entre Divers Personnage:
- Morwen O’Keefe:
Sa sœur jumelle, sa confidente, ainsi que son amante (oui, incestes, et alors ? ><) mais personnes n’est au courant de ce dernier point.
- Raven H.Silverstein:
Celle qu’il aime. Et aussi celle qui a conclut un pacte avec lui. Le pacte en question ? Mhm… Vous le découvrirez facilement bien vite.
- Morgan Livanarth:
Cet espèce de crapaud à oser empêcher Raven et Erwin de réussir un plan parfait sur une des filles qu’ils avaient commencé à piéger. Croyez-moi, il ne risque pas de s’en sortir comme ça… Vous ne sentez pas le vent vous sifflez le mot « Vengeance » ?

Signes Particuliers: Il écrit un journal intime dont personne ne connaît l'existance à part lui-même et qui est protégé par plusieurs sortilèges plutôt complexes. Chaque année, il ajoute un nouveau sortilège.
Dans ce journal, il y a la liste de ses anciennes "proies", de ses actuelles "proies" et de ses futures "proies".
Aussi il y raconte les étapes de séduction, il y écrit les informations qu'il a pus obtenir sur à peu près... tout le monde et il y raconte ses journées passionantes.
Il sait à quel point cela peut paraître futile, stupide et féminin, mais il s'en fout royalement.

Avatar: Andrew Cooper

You_____*

Prenom: Laëtitia
Age: 16 ans
Comment êtes-vous tombé(e) sur le forum: /
Notez votre Rpg sur 20: Hum.. 15/20 ? (et j’trouve ça beaucoup)
Notez votre Présence sur le Forum: 5/10 ?
Avez vous bien retenu les règles du forum: Oui chérie <3

_________________
Double jeu



1. Pouvoir se regarder dans un miroir.
2. Avoir l'air fier et sûr de soi.
3. Faire comme si tout était normal.
4. Ne pas craquer.
...

« Just a game »

Chef de la BSD
Pour le meilleur, et pour le pire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Rowan Etheridge   Dim 10 Fév - 3:00

FICHE DE REPARTITION


Merci à SN

Son identité

Nom: Etheridge.
Prénom(s): Rowan.
Âge: 17 ans.
Date de Naissance : 6 Septembre 1980.
Lieu de Naissance : Evanton, Ecosse.
Ascendance: Sang mêlé. Une mère sorcière et un père moldu.
Nationalité: Ecossais, Royaume-Uni.
Année d’étude: Septième année.
Emploi: [Adultes Seulement]


Lui

Qualités & Défauts
A la première page de son cahier, Rowan y'a inscrit son nom, son prénom; son adresse et son numéro de téléphone (invention moldue permettant de communiquer). Ce cahier lui est indispensable. Il doit toujours l'avoir sur lui. A la seconde page, il y'est noté tous les lieux qui lui permettraient de survivre seul assez longtemps. Dans sa situation, il doit toujours avoir un plan B. Bon, je ne vais pas y aller par quatre chemins, vous l'aurez bien compris, Rowan est un stressé de la vie. Tout dans sa vie doit être quadrillé, aucun imprévu ne doit se dresser sur son chemin. Il pourrait faire une crise ! Cela révèle un certain sens de la responsabilité bien ficelé, peut être trop. Ce sens de la responsabilité, il a du l'acquerir au fur et à mesure : il a toujours dû être autonome. Ayant une mère endettée, Rowan a travaillé pour se payer ses études. Il est donc très mature pour son âge. C'est surtout grâce aux problèmes qu'il a pu avoir que cette maturité est apparue.
A la troisième page, vous pourrez trouver une liste de personnes importantes pour Rowan ; des gens sur qui il pourra toujours compter. Il n'y en a pas des tonnes mais assez. Et puis, c'est pas la quantité mais la qualité qui compte. Parmis ces gens, on peut voir Aaron Becker, son meilleur ami qu'il connaît depuis son admission à Poudlard. Parlons-en des amis. Pour foutre la merde ils sont premiers. Ils qualifient souvent Rowan d' "un gentil garçon fidèle et serviable". Ce qu'il est, bien sûr! Mais faut pas lui marcher sur les pieds non plus, il a un certain sens de la répartie, il voit facilement quand on abuse ou profite de lui.
Rowan est plutôt introverti, il n'est pas le petit rigolo de la bande. Il est plutôt calme et peut être un peu en retrait, à l'arrière. Mais il croque la vie de pleine dent ! Quand il a l'occasion de s'amuser, il le fait. Il n'affirme pas tout savoir, d'ailleurs il dit souvent que "Quand on a rien à dire, il faut se taire". Il aime la lecture : il lit des journaux moldus et sorciers. Enfin, il ne lit plus les sottises de "La Gazette du Sorcier" depuis que Vous-Savez-Qui est de retour...
Ce jeune homme n'est pas violent. Quand il peut la contourner, il le fait. Qui a dit qu'il fallait être violent pour faire partie de l'armée de Dumbledore ? En parlant d'Albus Dumbledore, Rowan avait été fort chagrinné à sa mort. Il le considérait comme le meilleur directeur que Poudlard ait eu, si pas le plus grand sorcier de tous les temps.
Côté coeur, il ressort d'une relation avec Raven H.Silverstein, une jeune fille ravissante et attachante qui est devenue distante. Rowan n'en est pas ressorti indemn, il se pose certaines questions...
Bref, un garçon attachant, responsable, stressé, c'est Rowan!


Physique:
Encore petit il y’a deux trois ans, Rowan a poussé en un coup ! Bon, c’est vrai qu’il n’est pas un géant mais il a une taille normale pour son âge. Un poids normal, aussi. Ce n’est pas comme il y’a cinq ans, à l’âge de 12 ans, où il avait un léger surpoids. Rien de bien grave vu qu’aujourd’hui il a un corps bien « construit ». Un grain de peau normal, il n’a jamais vraiment souffert de l’acné ni d’aucun problème. Mais comme tout moldu, il a une pile de crème dans un coin de sa salle de bain, qu’il doit s’asperger sur le visage. Pas toujours très agréable mais bon … L’Oréal parce qu’il le vaut bien. En été, lorsque le temps le permet, il prend les couleurs du soleil assez facilement. Ca il ne le lui doit qu'à lui, sa mère, elle, devient rouge comme une tomate au moindre rayon de soleil puissant. Il aime changer de look selon ses humeurs, il aime le changement ! Il peut passer d’un style vestimentaire « délaissé » à un style « classe ». En plus des humeurs, il sait s’adapter à toutes les circonstances. Il a des cheveux châtains (dont la masse peut être impressionnante s'il les laisse pousser), des yeux marron, un visage ovale, rien de bien extraordinaire ! Par paresse, il lui arrive de se laisser pousser légèrement la barbe.

Histoire:
Né d’une mère menteuse et d’un père absent, Rowan Etheridge n’a pas été gâté par la nature. C’est dans une petite maison campagnarde de Evanton, un village écossais, qu’il a vue le jour un 6 septembre. Et 17 ans plus tard, c’est, toujours, dans cette même demeure qu’il vit pendant ses vacances, quand il n’est pas à la prestigieuse école de Poudlard. A l’exception que maintenant, c’est seul avec sa mère qu’il vit. Une mère qui a tout plaqué pour recommencer une nouvelle vie dans laquelle elle oublierait son seul grand amour qu’était le père de Rowan. Dans la rue principale d’un village moldu, elle y a établit une restaurant, snack, le nom importe peu ! Elle y établit un lieu de passage, de repos, où l’ont peut se nourrir. Et Rowan y aide sa mère lorsqu’il en a l’occasion, elle en a bien besoin. En effet, elle est engouffrée sous les dettes. Elle a de sérieuses lacunes d’organisation, de paiements, etc. … Elle n’hésite pas à nourrir gratuitement ses clients tellement elle est généreuse ! (Don que Rowan tient de sa mère). Son père, lui, il n’entend plus parler de lui, il a dû refaire sa vie avec une autre femme, des autres enfants… Il n’aborde jamais la discussion avec sa mère de ce propos. Bref, c’est dans une situation financière et émotionnelle instable que vit Rowan.
Et c’est pourquoi, ce jeune homme a dû se battre pour pouvoir se payer ses études à Poudlard. Durant chaque vacances de chaque année, et encore aujourd’hui, il doit travailler pour accéder à Poudlard et son enseignement. Et ses résultats y sont excellents exceptés en potion, mais bon, Rogue doit y être pour quelque chose.
Il se souviendra toujours de la sensation qu’il a ressentie avec le Choixpeau Magique sur la tête, d’une certaine fierté, c’était un nouveau tournant dans la vie de ce jeune homme de sang mêlé. Qui aurait pensé que ce « moins que rien » puisse un jour avoir un avenir honorable ?
Sa vie, au château, est bien banale. Amis, cours de sorcellerie, relations amoureuses. Rowan est un garçon épanoui, toujours de bonne humeur et charmeur. Il fait partie de l’armée de Dumbledore et en est fier ! Cette vie fut un peu bouleversée lors de la prise du ministère (et dès lors de Poudlard) par celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom. Les fervents du Seigneur du Mal (la majorité des Serpentards), sont favorisés et les pratiques se rapprochent de la barbarie. Forcément, le jeune homme sera dorénavant un peu plus renfermé mais rien de grave ! Il est assez mature que pour ne pas changer totalement de comportement sous la pression.
Cela fait deux ans qu’il aligne les relations amoureuses, chaque fois un échec. La relation qui l’a le plus marqué est celle qu’il eut avec Raven H.Silverstein. Une jeune fille charmante dont il n’eût plus aucune nouvelle au jour le jour. Depuis, elle le fuit et réciproquement…
La situation financière de sa mère évoluera t’elle ?
Raven et Rowan continueront-ils à se fuir ?


Liens Entre Divers Personnage:
- Ex petit ami de Raven H.Silverstein. Elle l’a quitté sans avoir donné une raison.
- Meilleur ami de Aaron Becker, de la maison Serdaigle.

Maison souhaitée :
1. Poufsouffle 2. Gryffondor 3. Serdaigle 4. Serpentard.
Signes Particuliers :
Une légère tache de naissance à l’avant bras droit.
Avatar :
Jake Gyllenhaal.


Toi... Moi ?

Prénom : Bruno.
Age : 16 ans.
Comment êtes-vous tombé(e) sur le forum : J’avais crée la première version.
Notez votre Rpg sur 20 : 08/20, je suis un petit peu paresseux. (xD)
Notez votre Présence sur le Forum : 14/20. Je suis un administrateur, je me dois d’être présent ! …
Avez-vous bien retenu les règles du forum : Je les ai même corrigées !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fiches des Administrateurs   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fiches des Administrateurs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fiches de personnages pour le RP
» Fiches de personnages pour la version sérieuse
» Les Fiches de Personnages (Obligatoire)
» Fiches Techniques différents moteurs 514 - 712 - 714 - 812 - 814 - 914
» Fiches de RP / Liens [Aide & Libre Service]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Contre-Attaque :: l Avant de Jouer__* :: CÉRÉMONIE DE RÉPARTITION-
Sauter vers: