AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Folle course [Diane =p]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lyxie Littleton

avatar

Féminin Nombre de messages : 19
Age : 26
Année d'Etude : 6e
Maison : Serdaigle
Baguette Magique : 25,9 cm - Bois d'ébène - écaille de Kappa avec essence de Pitiponk...-
Date d'inscription : 03/02/2008

Feuille de personnage
Citation: Just smile, and there's nothing you can't overcome
Ascendance: Sang Pur
Relations:

MessageSujet: Folle course [Diane =p]   Dim 17 Fév - 21:16

Elle courait. Vite. A en perdre Haleine. Sa tête lui tournait sous l’effort, mais elle ne pouvait pas s’arrêter, elle ne devait pas. Sinon il la rattraperait. Le pire dans tous cela était qu’elle savait ce qui allait se dérouler. Elle savait pertinemment que ce genre d’action menait toujours à la même issue. Mais elle s’était quand même jeter dans la gueule du loup. Elle avait été stupide sur ce coup, elle l’admettait. Vraiment stupide pour une serdaigle, comment avait-elle pu agir de la sorte. Sa baguette dans sa main, elle essayait de s’encourager mentalement, que tout irait bien. Ce n’était pas dans ses habitudes de se mentir ainsi. Surtout dans ces moments où plus rien n’allait. Courant toujours dans le parc de Poudlard, elle sentit ses jambes se dérober sous elle. Ses genoux heurtèrent la terre humide, et ses mains vinrent se poser sur ses cuisses. Toutes forces l’avaient quittés. La respiration saccadée, elle attendait.

Flash Back


Lyxie sortait du cours d’arithmancie. Elle marchait au milieu du couloir parmi tous les élèves, sans vraiment faire attention. Son regard était fixé sur les notes qu’elle venait de prendre. Elle était sûre qu’elle avait fait une erreur quelque part. Elle savait parfaitement que ce jour-ci n’était pas ce journée, elle l’avait compris à de nombreuses reprise lors de sa matinée et de son déjeuner, alors bon ! Toujours plongée dans sa recherche, elle ne s’aperçut pas que la foule autour d’elle commençait à diminuer sérieusement. Elle ne s’aperçut pas non plus du groupe de serpentards de Septième Année qui se dirigeait droit vers elle, bousculant toutes les personnes sur leur passage. Non, Lyxie continuait d’avancer d’un pas rapide et décidé. Elle voulait atteindre sa salle commune rapidement, elle avait un devoir en sortilège à terminer. Ne faisant toujours attention à rien à par le bout de parchemin noirci de son écriture, et bien elle percuta de plein fouet le groupe des serpentards. Des livres et des parchemins tombèrent, ainsi que Lyxie. L’homme qu’elle venait de percuter s’immobilisa et regarda la jeune fille. Lyxie ramassa rapidement ses notes et quelques livres et se releva. Et lança à l’étudiant toujours débout devant elle un « T’aurais pas pu faire attention ?! » d’une voix glaciale. Bien sûr, elle n’avait pas encore posé ses yeux sur lui. Et elle comprenait à ce moment là, pourquoi lui était rester debout alors qu’elle était atterrie sur les fesses. Cette personne se tenant toujours figé devant Lyxie était un géant, du moins selon elle. Et ressemblait plus à une armoire à glace qu’à un humain. Mais sa réplique était déjà sortie. Elle ne regarda pas sa cravate. Elle n’avait jamais fait une différence entre les maisons, et elle n’allait pas commencer aujourd’hui. A part si ça tournait mal, peut-être. Debout et droite, les livres qu’elle avait fait tombé dans ses mains, elle fit un pas en arrière. Mais l’homme ne dit rien. Il la scrutait de manière assez étrange, et Lyxie crut déceler une lueur… menaçante dans ses yeux. Ce n’était décidément pas sa journée, de plus elle était de mauvaise humeur à cause de cette erreur qu’elle n’arrivait pas à trouver. Alors elle ne put retenir le « Quoi ? T’as un problème ?! ». Et elle aurait sûrement du, surtout quand la lueur qu’elle avait aperçue un peu plus tôt s’anima brusquement. ET pour la première depuis leur bousculade il parla. « Oui, toi » avait-il dit sur un ton qui ne présageait rien debon pour la jeune fille. C’est à ce moment que Lyxie c’était rendu compte que les rumeurs sur les 7e année de serpentards comme lui était peut-être vrai. Non, elle ne devait pas faire défaut à ces principes ! Elle avait des amis dans cette maison, ce qui voulait tout dire. Alors ne se démontant pas, elle soutint son regard, puis lui balança un livre à la figure et partit en courant. Elle n’avait rien trouvé de mieux que la suite. Elle ne se savait pas assez courageuse pour répliquer d’avantage et risquer un duel contre lui, ainsi qu’un nombre incalculable d’heures de retenues, tout ça pour cet inconnu. Mais lui jeter un livre à la figure n’était certainement pas la meilleure solution, puisqu’à peine avait elle tourné au coin du couloir qu’elle l’entendit à sa suite. Réussissant à fourrer ses notes dans son sac, elle sortit en même temps sa baguette ? Elle pourrait toujours servir. Elle bouscula les élèves sur son passage. Il ne devait absolument pas la rattraper sinon… Elle ne pouvait même pas imaginer. Elle sauta les premières marches d’un escalier. Tant pis pour sa salle commune, là elle ne pouvait véritablement pas monter tous les escaliers poursuivi par ce type. Toujours entrain de courir, elle arriva dans le hall. Les portes étaient ouvertes. Son cerveau était encore sur mode pause, et elle sortit dans le parc. Et bien qu’elle n’entendait plus aucun bruit à part ceux de ses pieds tambourinant la terre, elle ne s’arrêta pas. L’air frais du parc lui brûla la gorge et les poumons dés sa première inspiration. Mais elle savait qu’elle ne pouvait pas, qu’elle ne devait pas s’arrêter maintenant.

Fin du flash Back


Crispée, elle essayait de calmée sa respiration ainsi que les battements de son cœur qui résonnaient en désordre jusque dans ces tempes. Lyxie essayait de reprendre des forces. Et même si aucun bruit à part celui de sa respiration saccadée ne semblait vouloir dérangée pour le moment le calme du parc, la serdaigle restait en alerte. Elle sentait sa baguette glissée dans sa main, ses cheveux se mettaient devant son visage. Et son rythme cardiaque ne faiblissait pas. S’obligeant à respirer plus calmement, elle s’apaisa peu à peu. Elle devait admettre que tous ça était terminé, du moins pour le moment. Elle devrait juste faire attention de ne pas recroiser ce serpentards pendant quelques semaines, histoire qu’il l’oublie. Tout doucement, alors que les battements de son cœur avaient arrêté de résonner dans sa tête, elle rangea sa baguette dans sa cape, et remit ses cheveux derrière ses épaules. Sa tête se leva lentement pour déterminer où elle se trouvait. A droite d’abord, puis à gauche. Elle resta un moment immobile. A moins de deux mètres d’elle, se tenait le Saule Cogneur, l’arbre le plus dangereux de Poudlard sûrement. C’était vraiment une sale journée. Elle se leva d’un bond, sa tête tourna, et un bruit derrière elle se fit entendre la faisant sursauter. Elle se retourna, et un sourire étira ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Folle course [Diane =p]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je suis folle. Et toi?
» Théâtre : ma femme est folle
» henri II à Diane de poitiers( lettres inédites)
» Hello !La grosse folle arrive !
» FOLLE JOURNEE de NANTES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Contre-Attaque :: Au dehors du Château :: LE SAULE COGNEUR-
Sauter vers: