AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Hybride Song [Raven]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Discorde Van Silverwood

avatar

Féminin Nombre de messages : 148
Age : 29
Année d'Etude : 6ème année
Maison : Slytherin
Baguette Magique : Bois de Charmes, 30,3 cm, Ventricule de Dragon entouré d'un crin de Licorne. Mélange nocif...
Date d'inscription : 30/01/2008

Feuille de personnage
Citation: Ces plaisirs violents ont des fins violentes; dans leurs excès ils meurent tels la poudre et le feu, que leur baiser consumme.
Ascendance: Sang Pur
Relations:

MessageSujet: Hybride Song [Raven]   Jeu 7 Fév - 23:55



16h30 et des poussières sans doute. Des secondes qui s'écoulaient tels des grains de sable dans un sablier. Décompteur du temps qui mène inéxorablement vers la mort. Qu'est ce que la mort? Est-ce vraiment un illustre personnage fait d'os et vêtue d'une longue robe noire, possédant pour seuls armes, le sablier de votre vie ainsi qu'une faux? Ou alors n'était ce qu'un état?Un état marquant la fin de la vie et menant peut être ailleurs? Voilà un sujet fortement interessant auquel Discorde réfléchira peut être un jour, le jour où ce genre de question lui traversera l'esprit, car il était clair que pour le moment, ce qui occupait toutes les pensées de la Serpentarde, ce n'était certainement pas ce sujet, mais plutôt son devoir de Potions, qu'elle devrait rendre dans une semaine. Elle avait le temps, certes, mais le jour où Discorde ferait ses devoirs à la dernière minute n'était pas encore arrivé, et ne risquait pas de naître, à moins que la jeune fille ne soit violemment clouée dans son lit par la faute d'une violente fièvre. Ce qui ne risquait pas encore d'arriver puisque nous n'étions qu'en Septembre, et que ce n'était pas l'époque des maladies semblables à la Grippe ou autre. Comme je vous le disais donc, la jeune fille était absorbée par son devoir de Potions, et cherchait déjà le plan de présentation de la potion Tue-Loup et de sa principale composante : l'aconite. Il était clair qu'elle devrait effectuer plusieurs recherches, ce qu'en somme, elle semblait déjà avoir commencé, puisqu'elle sortait justement de la Bibliothèque, quelques livres en main. L'un d'eux notamment était un livre sur les Loups-Garous, ce qui lui permettrait peut être d'en savoir beaucoup plus sur le sujet. Quoi qu'on en dise, Discorde était une érudite dans l'âme, il était clair qu'elle aurait put terminer à Serdaigle, mais visiblement, elle semblait avoir bien plus de Roublardise et autres qualités Slytherienne qu'elle ne laissait paraître. Etait ce vraiment pour la gêner? Pas le moins du monde, au moins, comme certaines autres personnes, elle relevait le niveau de cette maison, surtout lorsqu'on avait pour camarades des personnes idiotes telles que Crabbe et Goyle... Deux idiots nés, analphabètes selon la Serpentarde aux yeux de glace.

Discorde avait passé près d'une heure à la Bibliothèque, le temps pour elle de faire ses autres devoirs, notamment pour terminer un petit questionnaire de Botanique si...gentiment donné par le Professeur Chourave pour tester leurs connaissances et leur efficacité à la recherche. Après quoi, elle s'était mise dans l'idée de rechercher les livres qui lui était nécessaire pour son travail de la semaine suivante, elle n'avait d'ailleurs pas passé plus d'une dizaine de minutes à trouver les ouvrages qui lui seraient nécessaire, à croire qu'elle connaissait cette bibliothèque par coeur. Qui sait après tout? Avec le temps qu'elle pouvait passer dedans, la chose n'aurait pas été si étonnante que cela...
Après avoir fait tout cela, la Serpentarde avait décidé qu'il était temps pour elle de quitter l'endroit qui maintenant commençait à se remplir d'élèves plus ou moins bruyant, et la salle avait eu "l'immense honneur" de recevoir Alecto Carrow, autant dire maintenant que la jeune fille n'avait pas supporté la vue de cette dernière, sachant pertinemment qu'à l'instant même où elle avait mit les pieds dans ce lieu de havre et de paix, le silence ne serait plus de mise...
C'est pourquoi elle se retrouvait à présent à marcher dans les couloirs, en direction des escaliers pour pouvoir retourner dans sa Salle Commune, quitte à être tranquille, autant aller dans le lieu de sa Maison...Elle était presque sûre d'y trouver un peu de calme, du moins, elle l'espérait....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raven H.Silverstein
Administrateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 317
Age : 26
Année d'Etude : 6eme Année
Maison : Serdaigle
Baguette Magique : Bois de Roseau, 25,7 cm, contenant un unique crin de queue de licorne femelle, flexible et rapide.
Date d'inscription : 15/01/2008

Feuille de personnage
Citation: If I gotta sin to see him again then I'm gonna lie and lie and lie.
Ascendance: Sang Pur
Relations:

MessageSujet: Re: Hybride Song [Raven]   Mer 13 Fév - 0:38

[Enfin je sais xD désolée pour mon temps de réponse –‘ mais j’ai trop du mal =P Je me suis pas relue, alors désolée ^^’ Je préviens que ce n’est pas aussi philosophique que toi xD]

Raven plongea sa main dans ses boucles soyeuses, tout en caressant distraitement ses lèvres de sa plume. Les cours d’Histoire de la Magie étaient mortellement soporifiques, comme d’habitude. Ce cours n’avait, malheureusement, pas été affecté par l’arrivé des Mangemorts, et donc on avait le droit au pénible verbiage du professeur Binns concernant un certain gobelin ,dont le nom refusait de s’inscrire dans le cerveau de Raven. Inutile de lui demander un petit résumé de ce que le professeur racontait depuis plus d’une heure, Raven était sur son petit nuage, et par conséquent, n’avait pas écouté un seul mot depuis le début du cours. L’une des passions de Raven était d’observer du coin de l’œil, les élèves qui l’entouraient. La plupart étaient à moitié endormis sur leur parchemin vierge et peinaient à rester éveillés. En revanche, il y avait tout de même deux ou trois élèves qui s’efforçaient de suivre et de noter quelques informations. Il ne restait que quelques minutes avant la fin de ce cours enquiquinant, mais le temps lui semblait incroyablement long. À croire que le temps s’arrêtait exprès lorsqu’on priait justement, pour que tout s’accélère. La jeune Serdaigle arrivait difficilement à rester sage et calme dans ces moments-là. Elle sentait des fourmillements dans ses jambes qui lui témoignaient son besoin impérieux de bouger. Vous n’imaginez pas avec quelle joie la jeune fille accueillit la sonnerie, annonçant la fin du cours. Elle poussa une exclamation enchantée à cor et à cri qui arracha un sourire à ses camarades qui étaient tous aussi ravis qu’elle. Heureusement, le professeur fit comme s’il n’avait rien entendu et traversa le mur en les ignorant.
Raven rangea prestement ses affaires dans son sac, pour sortir vivement de cette salle oppressante. Elle jacassa avec quelques amies, avant que celles-ci ne partent à leurs cours respectifs. Avec un soupir, la Serdaigle fouilla dans son sac à la recherche de son emploi du temps qu’elle n’avait pas encore mémorisé, et l’examina attentivement. Ces cours étaient terminées pour aujourd’hui…Alléluia ! Raven allait pouvoir se consacrer un peu à elle.. Mmh mais que faire ? Travailler ? Certainement pas ! Elle s’était suffisamment avancée pour la semaine. Qu’est-ce qu’elle pourrait bien faire… La jeune femme n’eut guère le temps de méditer plus longtemps que quelqu’un l’apostropha dans son dos. Raven étouffa un juron irrité en reconnaissant cette voix familière. Ce n’était autre que John Orwell. Élève de sixième année à Serpentard. Ainsi qu’ami d’Erwin O’Keefe. Raven se raidit et tenta d’échapper à ces ahuris, mais ils finirent par la rattraper un peu plus loin. Orwell lui barra ostensiblement la route avec un petit sourire narquois. Raven recula d’un pas, mais ses deux amis effaçaient tout espoir de fuir. Déglutinant avec peine, Raven serrait ses livres contre sa poitrine comme pour se protéger, incapable de le regarder droit dans les yeux.


– Raven… pourquoi me fuis-tu tout le temps ? Nous n’avons pas fini notre petite discussion la dernière fois, tu t’en souviens ?

Orwell s’était approché du petit aigle qui était pris au piège, et la coinça contre le mur. Un petit sourire satisfait éclaira le visage du jeune homme qui la bloqua. Le souffle rapide, Raven tournait la tête sur le côté, se mordant la lèvre inférieure. Elle était tellement pétrifiée, qu’elle n’arrivait pas à esquisser le moindre geste pour le repousser. Bien évidemment, ce n’était pas la première fois que ce cher John tentait de coincer la belle blonde.

<< Heu.. oui… possible.. >> bafouilla t-elle, le souffle court.

Le Serpentard s’était donné pour objectif de décoincer la Chaste et pure Raven. Et il était plutôt coriace. Mais il ne suffisait pas d’un sourire charmeur et d’une voix tendre pour faire fondre notre iceberg. Or, celui-ci ne l’avait toujours pas compris. Il saisit le menton volontaire de la jeune fille pour la forcer à plonger son regard dans le sien. Les joues de la jeune fille s’enflammèrent aussitôt, arrachant un sourire triomphant au jeune homme qui était certain qu’il ne la laissait pas indifférente.

– Dit-moi ma douce Raven.. tu ne voudrais pas qu’on discute du devoir de potions… tous les deux ce soir ?

<< Ohh.. je suis désolée… m..mais j’ai d’autres choses.. de prévu… heu.. une autre fois ? >>

Raven se pinça les lèvres, et esquissa un sourire d’excuse, espérant qu’il la laisse tranquille. Mais celui-ci n’avait pas l’intention de la laisser filer comme ça. Il fronça légèrement les sourcils, et ouvrit la bouche pour protester, mais c’est à ce moment que Raven aperçut Discorde qui passait justement devant le couloir où elle se trouvait.

<< DI...DISCORDE !! Attends moi !!! >>

Elle trouva la force de repousser le Serpentard, et se précipita vers l’autre Serpentard qui était l’une de ses amies, ainsi que sa sauveuse. Le soulagement se peignit sur le visage de Raven qui accéléra le pas, un large sourire aux lèvres. Elle respira enfin librement lorsqu’elle arriva à la hauteur de son amie.

<< Discorde, tu ne peux pas savoir à quel point je suis heureuse de te voir ! Je peux te tenir compagnie ? S’il te plait… >> Supplia t-elle en jetant un rapide coup d’œil derrière son épaule pour voir si les trois garçons les épiaient toujours.

Malheureusement, la vue de Discorde n’avait pas l’air de les déranger ni les impressionner… Ils se dirigèrent vers elles, un sourire railleur au coin des lèvres.

What a Face

_________________

Words create Lies
Pain can be Trusted
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard-ca.forum-actif.net/ceremonie-de-la-repartition-f
Discorde Van Silverwood

avatar

Féminin Nombre de messages : 148
Age : 29
Année d'Etude : 6ème année
Maison : Slytherin
Baguette Magique : Bois de Charmes, 30,3 cm, Ventricule de Dragon entouré d'un crin de Licorne. Mélange nocif...
Date d'inscription : 30/01/2008

Feuille de personnage
Citation: Ces plaisirs violents ont des fins violentes; dans leurs excès ils meurent tels la poudre et le feu, que leur baiser consumme.
Ascendance: Sang Pur
Relations:

MessageSujet: Re: Hybride Song [Raven]   Mer 5 Mar - 23:48

Ah l'Histoire de la Magie...Matière qui aurait pu être intéressante en vérité, si le professeur qui l'enseignait n'était pas aussi soporifique. Un fantôme qui se croyait presque encore en vie. On n'avait jamais vu cela. Et personne n'avait encore songé à le mettre à la retraite? Ne pouvait il donc pas profiter de sa mort de fantôme, comme tous les autres le faisaient? Non, Binns était bien trop sérieux pour cela. Et comme la majorité de ses camarades, Discorde s'ennuyait ferme à ce cours, elle écoutait, certes, mais très souvent, se surprenait à imaginer les scènes qui pouvaient se dérouler lorsque l'on parlait de l'époque de l'inquisition, ou encore même de la découverte de certains sortilèges etc... C'était toujours plus amusant que de rester à regarder dans le vide, de frotter sa plume contre ses lèvres et autres réactions de ce genre... Rêveuse? Parfois, oui. Majoritairement lorsqu'elle lisait des livres en vérité, des romans, des aventures... Peu importait. Elle se mettait très souvent à la place du héros, s'appropriait le personnage et se voyait évoluer comme lui ou elle... Mais passons. Heureusement, elle n'avait pas eu ce cours ce jourd'hui, mais l'aurait très certainement le lendemain, comme le lui indiquait son emploi du temps. Deux heures en compagnie du spectre passionné d'histoire. Deux longues heures, 120 minutes... Et dire qu'elle pourrait faire quelque chose de bien plus intéressant à la place. Comme étudier un autre cours par exemple? S'avancer dans ses devoirs ou encore continuer le livre qu'elle était en train de lire en ce moment. Commencé depuis une semaine, elle avait dû s'interrompre dans sa lecture suite à la montagne de devoirs qu'ils avaient eu. Bah... Elle avait vraiment l'embarras du choix en vérité. Elle pouvait faire le choix de ne pas aller en cours et de faire autre chose, et pouvait demander en même temps à sa cousine de faire de même et de passer une petite heure ou deux entre cousines. Leurs rendez-vous étaient toujours très utiles pour les deux, "riches en conversations" mais aussi en soins. Elles prenaient soins l'une de l'autre (sans sous-entendues naturellement xD), du mieux qu'elles pouvaient, notamment en s'embarquant dans des trucs de filles....

Discorde était très proche de sa cousine, elles n'avaient presque aucun secrets l'une pour l'autre, parvenant toujours à savoir quand l'autre cachait quelque chose, mais elles ne se jugeaient pas, intervenaient très rarement dans la vie de l'une de l'autre. Une sorte de petit pacte entre personnes de même famille? Bien que ces derniers temps, Diane se sente un peu trop concernée par la vie intime de sa cadette. Bah, pouvait on seulement lui en vouloir? Après tout, la Serpentarde se sentait peut être responsable de sa cadette? Allez savoir. Tant qu'elle n'intervenait pas trop dans la vie de cette dernière, tout irait pour le mieux... Quoi qu'il en soit, pour l'heure, elle avançait dans les couloirs, perdue dans ses songes qui la menaient un peu partout et nul part à la fois. Mais la plupart étaient concentrées sur ce devoir qu'elle devait rendre. Elle ne s'arrêtait jamais vraiment de travailler, comme vous pouvez le constater, et en même temps, elle pensait à cette potion qu'elle devrait bientôt préparer... Elle possédait plusieurs échantillons de diverses potions et philtres. En matière de potions, un peu de tout, dangereuses ou non, en matière de philtre, des philtres d'amours, qu'elle préparait avec le sourire, mais dont elle ne se servait jamais. En général, ils étaient pour ses camarades. Un petit commerce? Pas le moins du monde, bien que Discorde ne donne jamais rien sans rien, surtout avec ce genre de choses, ça se payait cher, surtout si le possesseur se faisait prendre. On pouvait remonter jusqu'à elle. Elle risquait gros... Mais c'était toujours très excitant de savoir que l'on risquait quelque chose non? Mais elle n'eut pas le temps de pousser plus loin ses pensées, car une voix féminine l'appelait quelque part dans le couloir. Repoussant sa léthargie elle chercha du regard la personne à qui appartenait cette voix, et très vite, la vit accourir vers elle. Raven. Une jolie blonde pulpeuse qui attisait bien des regards. Derrière elle un groupe de Serpentard, que Discorde connaissait très bien comme étant des acolytes de son protecteur, Erwin... Erwin, une bien longue histoire. En fait, Discorde n'avait pas eu besoin d'écouter entièrement les suppliques de son amie pour comprendre où était le problème. Avec un petit sourire pincée qui faisait bien son charme, la Serpentarde hocha de la tête. Elle ne voyait aucun inconvénients à ce que Raven passe du temps avec elle, bien au contraire. Non pas que Discorde était en manque d'amie, mais il était toujours plaisant de "discuter" avec la Serdaigle. Après quoi, Discorde reporta son regard sur John Orwell, ce serpentard peut être trop imbus de lui-même, prétentieux, charmeur qui se croyait irrésistible. Discorde ne le détestait pas, elle avait presque plutôt pitié de lui. Depuis le temps qu'il courait après Raven, après une Serpentarde de la même année que les deux jeunes filles et qu'il ne parvenait à n'en avoir aucune... Et puis avec ces manières de brutes...

Mais voilà qu'il était maintenant en face des deux jeunes filles, avec son petit sourire railleur. De son côté, le visage de la Serpentarde était impassible, quoi qu'un petit sourire moqueur s'était installé sur les lèvres de la jolie muette. Dès lors, ceux qui la connaissaient très bien, savaient d'ores et déjà qu'elle n'allait pas rester impassible très longtemps et que très vite, elle allait sortir un petit tour ou maléfice de son sac, comme un bon magicien sort un lapin blanc de son chapeau.


- Eh bien eh bien... Bonnes touches aujourd'hui... La merveilleuse Raven et l'intouchable Discorde... Laquelle choisir ? Am Stram Gram ...

Remuant légèrement la tête, Discorde sortit très discrètement sa baguette de l'intérieur de sa cape. Cachée par le petit tas de livres qu'elle tenait, c'était on ne peut plus facile... Elle aurait peut être eu à ne pas s'en servir si son camarade de maison n'avait pas fait le pas de trop. Sans doute son but avait été d'entourer les deux jeunes femmes de ses bras et de faire quelques pas avec elles, mais aucune ne semblait d'accord pour le faire. De ce geste de trop, la malice de Discorde débarqua sans crier gare. Sortant sa baguette, elle l'agita un instant en direction d'Orwell et très vite, ce dernier se retrouva en caleçon. Caleçon qui s'avéra bien ridicule en vérité, portant comme motifs un héros de BD pour jeunes enfants. Haussant un sourcil, Discorde ne put ensuite s'empêcher de sourire moqueusement en regardant le Serpentard qui tentait de remettre son pantalon, ce qui ne pouvait se faire tant que la jeune fille maintenait le sortilège. Mais finalement, la jeune fille le relâcha, après qu'un groupe de filles de Poufsouffles soient passé. L'humiliation publique, la meilleure des recettes, elle en avait fait les frais il y avait un petit temps. [/i]

<< Peut être une prochaine fois Orwell. En attendant, essaye plutôt de paraître un peu moins abruti et de porter des vêtements qui ne te donneront pas cet air. >>

[i]Sur ces mots, Discorde jeta un regard aux compagnons de son camarades. Sans doute savaient ils déjà à quoi s'attendre, car aucun d'eux ne fit un geste pour provoquer la Serpentarde. Ils ne savaient pas vraiment ce qu'elle pouvait lancer comme sort. Son mutisme était un grand atout pour elle lors des duels, et d'ailleurs, cet atout était sa principale force, elle jouait sur l'effet de surprise, et elle était la seule à maitriser parfaitement les sorts informulés, de sorte qu'elle était incontestablement la meilleure en matière de duels, et de bien d'autres domaines. Après quoi, Discorde fit un signe de tête à Raven afin de lui proposer d'avancer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hybride Song [Raven]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hybride Song [Raven]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une Garde Pure [ prio ; Oméni, Raven, Gylfie ]
» Raven : Nevermore
» Raven Sloth
» Oh my beautifull Hell |Raven Nightray|[Terminée]
» Un RP avec Raven ??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Contre-Attaque :: Le Quatrième Etage :: COULOIRS-
Sauter vers: